Publié le 15 mai 1979

LA PRESENCE ET LE ROLE DE LA FRANCE EN EUROPE DISCOURS PRONONCE A HOERDT (BAS-RHIN) PAR M. VALERY GISCARD D'ESTAING, LE 15 MAI 1979

LA PRESENCE ET LE ROLE DE LA FRANCE EN EUROPE DISCOURS PRONONCE A HOERDT (BAS-RHIN) PAR M. VALERY GISCARD D'ESTAING, LE 15 MAI 1979

15 mai 1979 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger LA PRESENCE ET LE ROLE DE LA FRANCE EN EUROPE DISCOURS PRONONCE A HOERDT (BAS-RHIN) PAR M. VALERY GISCARD D'ESTAING, LE 15 MAI 1979 - PDF 724 Ko
MES CHERES FRANCAISES ET MES CHERS FRANCAIS,
- C'EST DE L'ALSACE QUE JE M'ADRESSE A VOUS, POUR VOUS PARLER DE LA PRESENCE ET DU ROLE DE LA FRANCE EN EUROPE. JE L'AI SOUHAITE AINSI, D'ABORD POUR ME TROUVER PARMI VOUS, MES CHERS ALSACIENS, DONT LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE AIME LE SERIEUX, LA CAPACITE DE TRAVAIL, ET L'ARDENT SENS NATIONAL. ENSUITE PARCE QU'EN CETTE TERRE D'ALSACE, TANT DE FOIS MEURTRIE, ET QUI GARDE LE SOUVENIR DE SES EPREUVES DU PASSE, LA PRESENCE ET LE ROLE DE LA FRANCE EN EUROPE TROUVENT LEUR DIMENSION HISTORIQUE.
- IL EST TEMPS, IL EST GRAND TEMPS, D'ELEVER LE DEBAT ET DE LE PORTER AU-NIVEAU DE LA REFLEXION DES ELECTEURS, AU-NIVEAU DES AMBITIONS DE LA FRANCE ET AU-NIVEAU DES VRAIS PROBLEMES DE L'EUROPE. LE 10 JUIN PROCHAIN `1979 ` DATE ` ELECTIONS EUROPEENNES`, 185 `NOMBRE` MILLIONS D'ELECTRICES ET D'ELECTEURS, AGISSANT POUR 260 MILLIONS D'HABITANTS, DESIGNERONT EUX-MEMES, POUR LA PREMIERE FOIS, LEURS REPRESENTANTS A L'ASSEMBLEE_DES_COMMUNAUTES_EUROPEENNES. EN CONTRIBUANT PERSONNELLEMENT A ORGANISER L'EUROPE, CHACUNE ET CHACUN DE VOUS DEVIENDRA, POUR UN INSTANT, L'ACTEUR D'UN EVENEMENT HISTORIQUE.
- QU'ON EN JUGE
-
- LA TERRE LA PLUS DECHIREE DU MONDE, QUI A BU LE SANG DES SOLDATS A PLEINS SILLONS, UN CONTINENT DIVISE DEPUIS CHARLEMAGNE, L'EUROPE DES CIMETIERES MILITAIRES, DES CROIX DE BOIS ET DES CAMPS DE LA MORT, CETTE EUROPE, VOUS ALLEZ CONTRIBUER, SI MODESTEMENT QUE CE SOIT, A L'ORGANISER DEFINITIVEMENT POUR LA PAIX
-\
ET VOUS ALLEZ PRENDRE PLACE, NON DANS LA LONGUE FILE DE CEUX QUI, DEPUIS DIX SIECLES, ONT PARCOURU SES ROUTES A LA RECHERCHE DE L'ENNEMI, LES ARMES A LA MAIN, PRETS A L'ASSAUT ET AU SACRIFICE, MAIS DANS LA FOULE PAISIBLE DE CELLES ET DE CEUX QUI, EN VOTANT LE 10 JUIN, FERONT DU MEME COUP DE L'EUROPE LE PLUS GRAND ENSEMBLE DEMOCRATIQUE DU MONDE.
- LE CHOIX DE VOS REPRESENTANTS A CETTE ASSEMBLEE C'EST A VOUS DE LE FAIRE, EN VOTRE AME ET CONSCIENCE. JE N'AI PAS A INTERVENIR POUR VOUS CONSEILLER DANS CE CHOIX. EN JANVIER 1978 `DATE`, A L'APPROCHE DES ELECTIONS LEGISLATIVES, JE M'ETAIS ADRESSE A VOUS DE VERDUN-SUR-LE-DOUBS. QUELQUES SEMAINES PLUS TARD, LES FRANCAISES ET LES FRANCAIS VOULAIENT BIEN M'APPROUVER. AUJOURD'HUI, LA SITUATION EST DIFFERENTE. LA FRANCE N'A PAS A CHOISIR ENTRE DEUX TYPES DE SOCIETE. LES REPRESENTANTS QUE VOUS ALLEZ ELIRE AURONT CERTES UNE TACHE UTILE A ACCOMPLIR. MAIS ILS N'AURONT PAS LE POUVOIR DE LEGIFERER POUR LA FRANCE, DE NATIONALISER SON ECONOMIE, DE MODIFIER SES TRAITES, DE COMPROMETTRE SA MONNAIE. LA DATE DU 10 JUIN EST IMPORTANTE PAR CE QU'ELLE SIGNIFIE. MAIS L'ENJEU EST D'UNE AUTRE _NATURE QU'EN MARS 1978.
- C'EST POURQUOI JE N'INTERVIENDRAI PAS DANS VOTRE CHOIX.
- EN REVANCHE J'AI LE DEVOIR DE VOUS EXPLIQUER.
- C'EST UNE DES RESPONSABILITES DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. S'AGISSANT D'UN EVENEMENT QUI SE PRODUIT POUR LA PREMIERE FOIS, DANS UN DOMAINE QUE LES FRANCAISES ET LES FRANCAIS NE CONNAISSENT SANS DOUTE PAS PARFAITEMENT, TOUT DOIT ETRE CLAIR. POUR CELA, JE COMMENCERAI PAR DONNER TROIS EXPLICATIONS. PUIS JE REPONDRAI AUX TROIS QUESTIONS QUE VOUS VOUS POSEZ. VOICI D'ABORD LES TROIS EXPLICATIONS :
- QU'ATTEND-ON DE VOUS EXACTEMENT LE 10 JUIN `1979 ` DATE ` ELECTION EUROPEENNE` ?
- EST-CE UNE IDEE NOUVELLE, OU UNE INITIATIVE SUBITE ?
- POUVAIT-ON RETARDER CETTE ELECTION ?
-\
PREMIERE EXPLICATION : DE QUOI S'AGIT-IL ? QU'ATTEND-ON EXACTEMENT DE VOUS ? JE L'AI DIT : ELIRE VOUS-MEMES VOS REPRESENTANTS A L'ASSEMBLEE_EUROPEENNE. EST-CE DONC QUE CETTE ASSEMBLEE VIENT D'ETRE CREEE. MAIS NON
- ELLE EXISTE ET FONCTIONNE A STRASBOURG DEPUIS 21 ANS `DUREE ` AGE`. ELLE A EU ONZE PRESIDENTS, DONT TROIS FRANCAIS, LE PREMIER ETANT ROBERT SCHUMAN. ALORS QUOI ?
- JUSQU'ICI SES MEMBRES ETAIENT DESIGNES PAR LES PARLEMENTS. DES PARLEMENTAIRES DESIGNAIENT DES PARLEMENTAIRES. DESORMAIS LES CITOYENS ELIRONT EUX-MEMES LEURS REPRESENTANTS, DIRECTEMENT ET AU SUFFRAGE UNIVERSEL. LA NOUVEAUTE NE RESIDE PAS DANS LA CREATION D'UNE NOUVELLE ASSEMBLEE, MAIS DANS LA DESIGNATION DE SES MEMBRES. ILS ETAIENT CHOISIS PAR LES PARLEMENTS £ ILS SERONT ELUS PAR DES CITOYENS. C'EST TOUT. ET C'EST BIEN NORMAL
-\
DEUXIEME EXPLICATION : S'AGIT-IL D'UNE IDEE NOUVELLE, OU D'UNE INITIATIVE SUBITE ?
- NON, L'IDEE N'EST PAS NOUVELLE. ELLE FIGURE NOIR SUR BLANC, A L'ARTICLE 138 DU TRAITE_DE_ROME, QUI CONSTITUE LA CHARTE DE L'EUROPE, ET QUE J'AI VOTE, COMME JEUNE PARLEMENTAIRE, EN 1957 `ANNEE`, IL Y A DONC 22 ANS. POUVAIT-ON IMAGINER UNE AUTRE SOLUTION DURABLE ?
- FRANCHEMENT, NON. L'EUROPE, TERRE D'ORIGINE DE LA DEMOCRATIE ET DES LIBERTES POLITIQUES, N'ALLAIT PAS OTER A SES CITOYENS LE DROIT DE DESIGNER EUX-MEMES LEURS REPRESENTANTS. JAMAIS, JE LE SOULIGNE, AUCUN AUTRE MODE DE DESIGNATION N'A ETE PROPOSE. AUCUN DES HOMMES POLITIQUES FRANCAIS, MEME LES PLUS HOSTILES A L'EUROPE, N'A JAMAIS SUGGERE D'AUTRE FORMULE. LES HOMMES_D_ETAT QUI ONT EU LA CHARGE DE LA FRANCE N'ONT PAS ENVISAGE D'AUTRES SOLUTIONS. LE GENERAL DE GAULLE, SI SOURCILLEUX SUR TOUT CE QUI TOUCHAIT A L'INDEPENDANCE NATIONALE, A DIT, EN DE MULTIPLES CIRCONSTANCES, QU'IL FALLAIT FAIRE L'EUROPE, ET QU'IL FALLAIT "AUSSI DES INSTITUTIONS EUROPEENNES PROCEDANT DU VOTE DIRECT DES CITOYENS DE L'EUROPE". LORSQU'EN DECEMBRE 1974, QUELQUES MOIS APRES MON ACCESSION A LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE, LE CONSEIL_EUROPEEN, ELEMENT MOTEUR DE L'ORGANISATION DE L'EUROPE, A ENFIN ETE CREE, LA DECISION A ETE PRISE SIMULTANEMENT DE PROCEDER A L'ELECTION
-\
SI LE PRINCIPE DE L'ELECTION EST INATTAQUABLE, Y AURAIT-IL SURPRISE OU HATE DANS L'APPLICATION ?
- POUR LA FRANCE, L'APPLICATION A ETE CONDUITE SELON DES REGLES DE NOTRE DROIT PUBLIC. ELLE A ETE PREPAREE PAR PLUSIEURS CONSEILS DES MINISTRES ET NOTAMMENT CEUX DES 7 AVRIL, 15 JUILLET ET 21 JUILLET 1976 `DATE`. LA LOI ORGANISANT CETTE ELECTION A ETE ADOPTEE PAR LE PARLEMENT LE 7 JUILLET 1977 APRES QUE J'AIE DECIDE DE CONSULTER LE CONSEIL_CONSTITUTIONNEL. J'OBSERVE QUE TOUT CELA S'EST PASSE AU GRAND JOUR, ET BIEN AVANT MARS 1978.
- LES PARTIS DE LA MAJORITE, QUI SOLLICITAIENT ENSEMBLE VOS SUFFRAGES L'AN DERNIER, SE SONT DECLARES D'ACCORD SUR L'ESSENTIEL DE LEUR PROGRAMME, ET C'EST POURQUOI ILS AVAIENT CONCLU UN PACTE DE DESISTEMENTS MUTUELS. ILS SAVAIENT PARFAITEMENT, PUISQUE LA LOI ETAIT VOTEE, QUE L'ELECTION DE L'ASSEMBLEE_EUROPEENNE AURAIT _LIEU AU PRINTEMPS 1979. OU BIEN, CES PARTIS ETAIENT D'ACCORD SUR L'ELECTION EUROPEENNE, OU BIEN ILS CONSIDERAIENT QUE LEUR DESACCORD SUR_CE_POINT NE REMETTRAIT PAS EN_CAUSE LEUR ENTENTE. A LA QUESTION : EST-CE UNE IDEE NOUVELLE ? Y A-T-IL EU LA MOINDRE SURPRISE ? LA REPONSE EST NON
-\
TROISIEME EXPLICATION : POUVAIT-ON RETARDER DAVANTAGE CETTE ELECTION AU SUFFRAGE UNIVERSEL ?
- NATURELLEMENT, ON PEUT TOUJOURS FREINER, ON PEUT TOUJOURS PARALYSER. IL EST FACILE D'UTILISER LES ARTIFICES DE LA PROCEDURE. LA FRANCE POUVAIT JOUER CE JEU, ET GRIGNOTER DU TEMPS. MAIS POUR QUOI FAIRE ? DANS QUEL DESSEIN ? POUR DEFENDRE QUELS INTERETS ? POUR DONNER QUELLE IMAGE DE LA FRANCE ? NOUS TOUCHONS ICI AUX TROIS QUESTIONS FONDAMENTALES QUE VOUS VOUS POSEZ, ET AUXQUELLES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE VA REPONDRE, CAR ELLE PORTENT SUR LA PRESENCE ET L'ACTION DE LA FRANCE EN EUROPE.
- FAUT-IL, OUI OU NON, ORGANISER L'EUROPE ?
- L'INTERET DE LA FRANCE EST-IL D'ETRE A LA TETE OU A LA TRAINE DE LA CONSTRUCTION DE L'EUROPE ?
- L'ORGANISATION DE L'EUROPE DOIT-ELLE SE FAIRE EN RESPECTANT, OUI OU NON, LE TRAITE_DE_ROME ?
-\
FAUT-IL, OUI OU NON, ORGANISER L'EUROPE ?
- C'EST UNE QUESTION QUI S'ADRESSE AU SENTIMENT ET A LA RAISON. SI ELLE NE S'ADRESSAIT QU'AU SENTIMENT, JE N'AURAIS PAS BESOIN DE LA POSER DEVANT VOUS, CHERS AMIS ALSACIENNES ET ALSACIENS, COMME DEVANT VOS VOISINS DE LORRAINE. CONSTAMMENT MELES DANS VOTRE CHAIR ET VOTRE VIE AUX DECHIREMENTS DE L'EUROPE, OBJETS ET ENJEUX DES CONFLITS, ALTERNATIVEMENT ENVAHIS ET MEURTRIS - NON, CE N'EST PAS A VOUS QU'ON PEUT DEMANDER S'IL FAUT ORGANISER L'EUROPE
-
- MAIS LA RAISON S'ACCORDE AVEC LE SENTIMENT. EN MOINS D'UN SIECLE LE MONDE S'EST TRANSFORME. IL Y A CENT ANS, LE MONDE C'ETAIT L'EUROPE. LES SEULES GRANDES PUISSANCES ETAIENT LA FRANCE, LA GRANDE-BRETAGNE, L'ALLEMAGNE. LE SOLEIL, DISAIT-ON, NE SE COUCHE JAMAIS SUR L'EMPIRE BRITANNIQUE. LE RESTE DU MONDE NE COMPTAIT GUERE. AUJOURD'HUI DE NOUVELLES PUISSANCES SONT APPARUES, ET D'AUTRES APPARAISSENT. ELLES SE RECONNAISSENT A LA DIMENSION CONTINENTALE DE LEUR TERRITOIRE, AU NOMBRE DE LEUR POPULATION. NOUS OBSERVONS QUE LA DIFFUSION INCESSANTE DE L'EDUCATION ET DU PROGRES TECHNIQUE REDUIT LES AUTRES DIFFERENCES, QUI FAISAIENT NOTRE AVANTAGE, FONDEES SUR LA PRODUCTIVITE, L'EXPERIENCE ET LE SAVOIR
-\
AUCUN DES PAYS D'EUROPE, SI VIGOUREUX SOIT-IL, N'A LA DIMENSION CONTINENTALE. MAIS REUNIS, ILS RASSEMBLENT UNE POPULATION EGALE A CELLE DE L'UNION SOVIETIQUE `URSS`. ILS DEVELOPPENT UNE ECONOMIE COMPARABLE A CELLE DES ETATS-UNIS D'AMERIQUE. ILS DISPOSENT DE LA PREMIERE PUISSANCE COMMERCIALE DU MONDE. ET DONC LE CHOIX HISTORIQUE EST SIMPLE :
- OU BIEN PERSEVERER DANS LES QUERELLES ET LES COMBATS OU NOUS EXCELLONS DEPUIS MILLE ANS, NOUS EPUISER DANS NOS RIVALITES, SOUS L'OEIL NARQUOIS ET BIENTOT MEPRISANT DES AUTRES SUPERPUISSANCES £
- OU BIEN NOUS ORGANISER, POUR TRAVAILLER ENSEMBLE, ET POUR MAINTENIR A LA TETE DU PROGRES HUMAIN LA MANIERE DE VIVRE, LES PRINCIPES POLITIQUES ET SOCIAUX, LA CIVILISATION ET LA SPIRITUALITE OCCIDENTALES.
- QUE PENSERAIENT DE NOUS, QUE PENSERAIENT DE VOUS, NOS PETITS-ENFANTS DE L'AN 2000, SI ON LEUR RACONTAIT QUE, PLACES DEVANT CE CHOIX, NOUS AVIONS REFUSE D'ORGANISER L'EUROPE ? QUE PENSERAIENT-ILS DE NOTRE CLAIRVOYANCE ET DE NOTRE COURAGE ? ILS PENSERAIENT QUE NOUS SOMMES DES AVEUGLES, ET DES TIMORES
-
- OUI, EVIDEMMENT OUI, DECIDEMENT OUI, IL FAUT ORGANISER L'EUROPE
-
-\
MAIS ALORS, SECONDE QUESTION : L'INTERET DE LA FRANCE EST-IL D'ETRE A LA TETE OU A LA QUEUE DE L'ORGANISATION DE L'EUROPE ? LA FRANCE DOIT-ELLE ETRE ACTIVE OU PASSIVE DANS CETTE ORGANISATION ? DOIT-ELLE LA FREINER OU LA CONDUIRE ? QUEL EST SON VERITABLE INTERET ? C'EST UNE QUESTION QUE CHACUN A LE DROIT ET LE DEVOIR DE SE POSER, ET, AU PREMIER RANG, LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. ICI ENCORE, LA RAISON REJOINT LE SENTIMENT.
- NOUS AUTRES FRANCAIS NE SOMMES PAS DOUES POUR JOUER LES TRAINARDS. LE GENIE DE LA FRANCE LA PORTE A SE PLACER EN TETE DE CEUX QUI DEFENDENT DES IDEES NEUVES ET GENEREUSES. L'ESPRIT DE 1789, CELUI DES DROITS DE L'HOMME, CELUI DES LOINTAINES CROISADES, HABITE TOUJOURS LE PEUPLE FRANCAIS.
- MAIS C'EST AUSSI L'INTERET DE LA FRANCE DE CONDUIRE L'ORGANISATION DE L'EUROPE. SON INTERET MATERIEL D'ABORD. JE ME CONTENTERAI DE CITER QUELQUES CHIFFRES DESTINES, NON AUX EXPERTS, MAIS A VOTRE BON SENS, QUE DES AFFIRMATIONS MENSONGERES BOUSCULENT PARFOIS. DEPUIS L'ENTREE EN_VIGUEUR DU MARCHE_COMMUN, LE NIVEAU_DE_VIE DES FRANCAIS A DOUBLE, LE REVENU BRUT PAR EXPLOITATION AGRICOLE A PLUS QUE DOUBLE EN FRANCS CONSTANTS, LE COMMERCE EXTERIEUR A ETE MULTIPLIE PAR CINQ. LE NOMBRE DE PERSONNES AU TRAVAIL EN FRANCE A AUGMENTE DE 2300000 `NOMBRE`. EN 1957, DERNIERE ANNEE AVANT LE MARCHE_COMMUN, LA FRANCE A PRODUIT 930000 VEHICULES AUTOMOBILES. L'ANNEE DERNIERE, ELLE EN PRODUISAIT 3500000 `NOMBRE`. ENTRE CES MEMES ANNEES, LE VOLUME DE LA PRODUCTION DE CEREALES EST PASSE DE L'INDICE 100 A L'INDICE 230. LES PRIX AUXQUELS LES AGRICULTEURS FRANCAIS VENDENT LEUR PRODUCTION A NOS PARTENAIRES REPRESENTENT ENVIRON LE DOUBLE DU PRIX MONDIAL POUR LES CEREALES, LA VIANDE BOVINE ET LE SUCRE, ET LE TRIPLE DU PRIX MONDIAL POUR LES PRODUITS LAITIERS. CES GAINS RAPIDES ET CONSIDERABLES N'ONT PAS ETE OBTENUS AU DESAVANTAGE DE NOS PARTENAIRES. NOTRE PROGRES N'EST PAS FAIT DE LEUR DECLIN. ILS ONT AU CONTRAIRE PROGRESSE COMME NOUS
-\
ET CE N'EST PAS CELUI QUI FREINE QUI GAGNE
- LA GRANDE-BRETAGNE, QUI AVAIT CHOISI, ON LE SAIT, DE FREINER LA CONSTRUCTION EUROPEENNE, N'Y A PAS TROUVE AVANTAGE. SON REVENU ETAIT, IL Y A VINGT ANS, EGAL AU NOTRE. IL LUI EST AUJOURD'HUI INFERIEUR DE 40 % `STATISTIQUES`. ET QUEL BENEFICE A-T-ELLE TIRE DE SON ATTITUDE D'ISOLEMENT DANS LES DEBATS ?
- EN ETANT A LA TETE DE L'ORGANISATION EUROPEENNE, NOUS POUVONS L'ORIENTER VERS DES SOLUTIONS CONFORMES A NOS VUES. C'EST CE QUE NOUS AVONS FAIT DEPUIS TOUJOURS EN DEMANDANT, AVEC LE GENERAL DE GAULLE, L'ACCELERATION DU DESARMEMENT DOUANIER, EN RECLAMANT ET EN DEFINISSANT UNE POLITIQUE AGRICOLE COMMUNE, EN POUSSANT AUX ACCORDS DE YAOUNDE ET DE LOME AVEC LES PAYS AFRICAINS.
- C'EST CE QUE NOUS AVONS FAIT CETTE ANNEE ENCORE EN PROPOSANT L'ADOPTION D'UN SYSTEME MONETAIRE EUROPEEN `SME`, LA REFORME DE LA PROCEDURE BUDGETAIRE POUR LIMITER L'AUGMENTATION DES DEPENSES, LA REDUCTION, PUIS L'ELIMINATION DES MONTANTS COMPENSATOIRES MONETAIRES QUI PENALISAIENT DEPUIS 1971, DEPUIS 8 ANS, NOS AGRICULTEURS.
- C'EST CE QUE LA FRANCE CONTINUERA A FAIRE DANS L'AVENIR. CAR C'EST SON ROLE.
- QUAND ON EST A LA TETE, ON CONDUIT.
- QUAND ON EST A LA TRAINE, ON SUBIT.
- C'EST POURQUOI LA VOCATION ET L'INTERET DE LA FRANCE SONT DE CONDUIRE, AVEC NOS PARTENAIRES, L'ORGANISATION DE L'EUROPE
-\
QUELLE EUROPE ? DOIT-ELLE ETRE, OU NON, CELLE DU TRAITE_DE_ROME ?
- IL Y A BEAUCOUP DE MANIERES DE FAIRE L'EUROPE. IL Y A 20 ANS, DEUX TENDANCES EXTREMES S'OPPOSAIENT. LES UNS VOYAIENT L'EUROPE COMME UNE JUXTAPOSITION DE NATIONS, LIMITANT AU MAXIMUM LEUR ORGANISATION COMMUNE. LES AUTRES CONCEVAIENT L'EUROPE, A L'IMAGE DES ETATS-UNIS D'AMERIQUE, OU L'ETAT FEDERAL SE SUBSTITUE AUX ETATS NATIONAUX DANS LEURS DROITS ET LEUR SOUVERAINETE. LE TEMPS, L'EXPERIENCE, UNE MEILLEURE CONNAISSANCE DES REALITES DE NOS ETATS ET DE L'EUROPE, ONT ECARTE CES SOLUTIONS EXTREMES.
- J'AI PRIS DEPUIS LONGTEMPS - ET AVEC MOI L'ENSEMBLE DES GOUVERNEMENTS QUI SE SONT SUCCEDES DEPUIS 1974 - LA POSITION LA PLUS CLAIRE : L'APPLICATION DU TRAITE_DE_ROME, NI PLUS NI MOINS, DANS LA PERSPECTIVE D'UNE ORGANISATION CONFEDERALE. M'ADRESSANT IL Y A QUELQUES SEMAINES AUX PARTIS POLITIQUES, J'AI SUGGERE QU'ILS S'ACCORDENT SUR UNE DECLARATION COMMUNE EN_FAVEUR DE L'APPLICATION PURE ET SIMPLE DU TRAITE_DE_ROME. AINSI NOTRE POSITION NATIONALE EUT ETE CLAIRE. MA PROPOSITION A SUSCITE, ICI OU LA, DES REACTIONS QUI RAPPELLENT UNE CELEBRE HISTOIRE DE SOURD : "ETES-VOUS POUR L'APPLICATION PURE ET SIMPLE DU TRAITE ? NON
- JE SUIS POUR L'APPLICATION PURE ET SIMPLE DU TRAITE
-"
- JE M'ATTENDAIS A CETTE REPONSE. MAIS L'ESSENTIEL EST LA : UNE CONVERGENCE NATIONALE EXISTE, MEME SI ON PREFERE NE PAS L'AVOUER. ET TANT MIEUX
- IL SE TROUVE QUE JAMAIS DANS NOTRE PAYS LE CONSENSUS REEL SUR L'EUROPE N'A ETE AUSSI GRAND. PERSONNE, JE DIS BIEN PERSONNE, NE PROPOSE DE SORTIR DU MARCHE_COMMUN. PERSONNE, JE DIS BIEN PERSONNE, QU'IL AIT VOTE POUR OU QU'IL AIT VOTE CONTRE, NE PROPOSE AUJOURD'HUI DE MODIFIER LE TRAITE_DE_ROME
-\
CELA EST L'ESSENTIEL. TOUT LE RESTE EST MODALITE, ET NE MERITE PAS DE DIVISER PROFONDEMENT LES FRANCAIS. NOUS APPLIQUERONS DONC LE TRAITE_DE_ROME, PUREMENT ET SIMPLEMENT. ET SANS RISQUE, COMME ON L'A CRAINT, DE VOIR L'ASSEMBLEE_EUROPEENNE OUTREPASSER SES POUVOIRS, DU FAIT DE SON ELECTION. TOUS LES VERROUS JURIDIQUES ONT ETE TIRES. JE LES RAPPELLE.
- POUR ELARGIR LES ATTRIBUTIONS DE L'ASSEMBLEE, IL FAUT REVISER LE TRAITE_DE_ROME, ET L'ASSEMBLEE N'A PAS LE POUVOIR D'EN PRENDRE L'INITIATIVE. POUR REVISER LE TRAITE_DE_ROME, IL FAUT L'ACCORD UNANIME DES ETATS, ET PAR CONSEQUENT CELUI DE LA FRANCE. POUR QUE L'ACCORD DU GOUVERNEMENT FRANCAIS SOIT RATIFIE, IL FAUT L'APPROBATION DE NOTRE PARLEMENT. ET ENFIN, S'IL DEVAIT Y AVOIR TRANSFERT DE SOUVERAINETE, IL FAUDRAIT, AVANT LE VOTE DU PARLEMENT, UNE REVISION DE LA CONSTITUTION, QUI EST ENTOUREE DES GARANTIES LES PLUS PRECISES
-\
CETTE REVISION DE LA CONSTITUTION, D'APRES SON ARTICLE 89, EXIGE L'APPROBATION D'UN REFERENDUM, A MOINS QUE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE N'EN DECIDE AUTREMENT. J'INDIQUE QU'EN CE QUI ME CONCERNE, SI LA QUESTION VENAIT UN JOUR A ETRE POSEE A CE SUJET, JE M'EN TIENDRAI A LA PROCEDURE DU REFERENDUM. IL NE PEUT Y AVOIR DE BARRIERES JURIDIQUES PLUS SOLIDES. CAR SELON LA LOI SUPREME DE LA DEMOCRATIE, LA SOUVERAINETE NE PEUT ETRE TRANSFEREE SANS L'APPROBATION DU COLLEGE DES CITOYENS, DONNEE DANS LES CONDITIONS LES PLUS SOLENNELLES. IL EST VAIN OU FALLACIEUX D'IMAGINER DES GARANTIES DEMOCRATIQUES D'UN ORDRE SUPERIEUR. IL N'EN EXISTE PAS.
- AINSI DONC, LE 10 JUIN `1979 ` DATE`, LE SUFFRAGE UNIVERSEL VA, POUR LA PREMIERE FOIS, DESIGNER DIRECTEMENT SES REPRESENTANTS A L'ASSEMBLEE_EUROPEENNE QUI SIEGE, ET QUI CONTINUERA DE SIEGER SUR LE SOL FRANCAIS A STRASBOURG. CE CHOIX EST VOTRE RESPONSABILITE. IL VOUS CONCERNE DIRECTEMENT. L'EUROPE N'EST PAS UNE ABSTRACTION, UNE IDEE VAGUE. C'EST UNE REALITE DONT DEPEND POUR PARTIE VOTRE VIE QUOTIDIENNE. LA MOITIE DES EXPORTATIONS DES TRAVAILLEURS DE NOTRE INDUSTRIE, LES TROIS QUARTS DES EXPORTATIONS DE NOS AGRICULTEURS VONT VERS NOS PARTENAIRES EUROPEENS. L'EMPLOI, LE NIVEAU_DE_VIE, CERTAINS ASPECTS DU PROGRES SOCIAL, DEPENDRONT LARGEMENT DES DECISIONS PRISES EN_COMMUN PAR LES NEUF PAYS MEMBRES
-\
POUR QUE LA VOIX DE LA FRANCE SOIT ENTENDUE A STRASBOURG, IL FAUT QU'ELLE SOIT BIEN REPRESENTEE. IL FAUT AUSSI QUE SES REPRESENTANTS APPARAISSENT UNIS SUR NOS INTERETS ESSENTIELS. JE NE PARLE PAS DE CETTE UNITE PAR MANIE, MAIS PAR LOGIQUE. JE NE L'INVOQUE PAS POUR FACILITER LE ROLE, OU FLATTER LA FONCTION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. ET J'AJOUTE QU'IL EST PARFAITEMENT LEGITIME QUE DANS TEL OU TEL DEBAT SUR L'APPLICATION PRATIQUE DU TRAITE_DE_ROME, DES SOLUTIONS DIFFERENTES, REPONDANT AUX ORIENTATIONS POLITIQUES ET SOCIALES DES PARTIS, SOIENT SOUTENUES ET DEFENDUES. MAIS JE SOULIGNE L'IMPORTANCE DE CETTE UNITE PARCE QU'ELLE SERA NECESSAIRE, DANS UNE ASSEMBLEE OU LA LOI DU NOMBRE NOUS ASSURE 81 `NOMBRE` SIEGES SUR 410, POUR FAIRE PREVALOIR NOS VUES CHAQUE FOIS QUE LE DEBAT PORTERA SUR L'ESSENTIEL. IL NE FAUDRAIT PAS QUE SUR LES POINTS QUI TOUCHENT AUX INTERETS FONDAMENTAUX DE LA FRANCE, ON PUISSE JOUER DES UNS CONTRE LES AUTRES.
- C'EST POURQUOI, IL ME PARAITRAIT HAUTEMENT SOUHAITABLE QU'A L'IMAGE DE NOTRE ASSEMBLEE_NATIONALE, OU LES DEPUTES DES DIFFERENTS GROUPES SE REUNISSENT EN INTERGROUPES POUR TRAITER DES SUJETS D'INTERET COMMUN, LES MEMBRES FRANCAIS DE L'ASSEMBLEE DE STRASBOURG CONVIENNENT DE SE REUNIR EN UN INTERGROUPE CHAQUE FOIS QU'IL S'AGIRA D'EXAMINER DES PROBLEMES DIRECTEMENT LIES A L'INTERET NATIONAL, TELS QUE PAR EXEMPLE, LE SIEGE A STRASBOURG DE L'ASSEMBLEE, LES DEBORDEMENTS EVENTUELS DE COMPETENCES, OU L'APPLICATION DE LA POLITIQUE AGRICOLE COMMUNE. L'EXISTENCE D'UN INTERGROUPE FRANCAIS A L'ASSEMBLEE_EUROPEENNE SOULIGNERAIT SANS EQUIVOQUE L'APPROCHE CONFEDERALE QUE NOUS AVONS CHOISIE, ET A LAQUELLE, EN CE QUI ME CONCERNE, JE ME TIENDRAI
-\
ET MAINTENANT, APRES CES EXPLICATIONS NECESSAIRES ET CES REPONSES, VOICI LE MOMENT DE FAIRE ENTRER DANS CE DEBAT LE SOUFFLE ET L'ESPERANCE. EN ALLANT VOTER - ET IL TRES IMPORTANT QUE LES FRANCAIS SOIENT AUSSI NOMBREUX QUE LES AUTRES A LE FAIRE - VOUS ACCOMPLIREZ UN GESTE DE PAIX ET UN GESTE D'ESPERANCE.
- UN GESTE DE PAIX
- TOUTE MA JEUNESSE, LA VOTRE AUSSI PEUT-ETRE, S'EST PASSEE DANS LE SOUVENIR, PUIS L'ATTENTE DE LA GUERRE. ELLE EST VENUE, FATALE, INEVITABLE, A L'HEURE DITE. ELLE A FAUCHE DES MILLIONS D'HOMMES, ET REDUIT DES CENTAINES DE VILLES EN CENDRES. LA PAIX EN EUROPE, C'ETAIT A L'EPOQUE UN REVE POUR LES UTOPISTES
- ET POURTANT, LES PEUPLES N'AURAIENT-ILS PAS VOTE POUR LA PAIX S'ILS AVAIENT EU LA PAROLE ? N'AURAIENT-ILS PAS VOULU VOTER A VOTRE PLACE TOUS CEUX QUI, POUR TROMPER LEUR ESPOIR, APPELERENT LA GUERRE QU'ILS FAISAIENT LA "DER DES DER" OU QUI REPETAIENT : "PLUS JAMAIS CELA". LA PAIX EST ENTREE DESORMAIS DANS NOS ESPRITS ET DANS NOS COEURS. PAR DES GESTES SYMBOLIQUES, NOUS EFFACONS DES ANNEES DE HAINE. LES VICTIMES ET LES HEROS DE LA GUERRE SE RETROUVENT AUJOURD'HUI ENSEMBLE PARMI LES CANDIDATS A L'ELECTION
- CE DON EXTRAORDINAIRE DE LA PAIX SUR NOTRE CONTINENT, DONT LES JEUNES NE PEUVENT PAS IMAGINER LE _PRIX, N'EST PAS VENU SANS BEAUCOUP D'EFFORT. IL FALLAIT D'ABORD LE PARDON. IL FALLAIT ENSUITE APPRENDRE A TRAVAILLER ENSEMBLE, PAR COMPREHENSION RECIPROQUE, PUIS PAR UNE ENTENTE PLUS FONDAMENTALE. NOUS L'AVONS FAIT SUCCESSIVEMENT, LES UNS ET LES AUTRES. MAINTENANT, NOUS POUVONS CONSOLIDER LA PAIX A JAMAIS
-\
L'EUROPE, C'EST AUSSI L'ESPERANCE.
- L'ESPERANCE QUE LES VALEURS HUMAINES DE LA VIEILLE EUROPE, QUE NOTRE FACON DE TRAVAILLER ET DE VIVRE NE SERONT PAS SUBMERGEES, ECRASEES PAR LA PUISSANCE ET PAR LE NOMBRE, DANS LE MONDE EN MOUVEMENT. L'ESPERANCE QUE LA FRANCE, ACTIVE ET GENEREUSE, REGARDANT LOIN ET VOYANT GRAND, POURRA JOUER DANS CETTE EUROPE RAJEUNIE LE ROLE QUI REVIENT A SON GENIE ET A SA BRILLANTE HISTOIRE. PENSANT, IL Y A PLUSIEURS MOIS DEJA, A CETTE EXPLICATION QUE J'ALLAIS VOUS DONNER CE SOIR, JE ME SUIS SOUVENU D'UN TEXTE QUE J'AVAIS LU, ET OU TOUT L'ESSENTIEL EST ECRIT. JE NE L'AI PAS INVENTE POUR LA CIRCONSTANCE, NI POUR MON AVANTAGE. JE VOUS LE CITE A CAUSE DE SON EXTRAORDINAIRE CONTENU EMOTIF. IL FIGURE DANS LE LIVRE QU'UN JOURNALISTE CONNU `RAYMOND TOURNOUX` A CONSACRE A CE QU'IL APPELLE LA "TRAGEDIE DU GENERAL". IL RACONTE UN CONSEIL DES MINISTRES QUI SE TENAIT A L'ELYSEE EN 1961, ET OU L'ON DEBATTAIT DE L'EUROPE. ET MAINTENANT, JE LE CITE :
- "DE GAULLE COUPE COURT A LA DISCUSSION :
- CETTE EUROPE, DIT-IL, IL FAUDRA BIEN QU'ELLE SE BATISSE UN JOUR. ON EN PARLE DEPUIS JULES CESAR, CHARLEMAGNE, OTHON, CHARLES QUINT, LOUIS XIV, NAPOLEON. "CETTE EUROPE, JE NE LA VERRAI PAS, MOI. MAIS - ET LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE SE TOURNE VERS LE BENJAMIN DE L'AREOPAGE, UN JEUNE SECRETAIRE_D_ETAT - MAIS VOUS, VOUS LA VERREZ".
- CHACUNE ET CHACUN DE VOUS POURRA, LE 10 JUIN, MONTRER QU'IL SAIT ETRE, LUI AUSSI, INSTRUMENT DE LA PAIX ET MESSAGER D'ESPERANCE.
- CETTE EUROPE, DONT IL FAUDRA BIEN QU'ELLE SE BATISSE UN JOUR, VOUS TOUS VOUS LA VERREZ
-
- VIVE L'ALSACE
-
- VIVE LA REPUBLIQUE
-
- VIVE LA FRANCE
-
-\

Voir tous les articles et dossiers