Publié le 14 mai 1979

ALLOCUTION PRONONCEE PAR M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'HOTEL DE VILLE DE MULHOUSE, LUNDI 14 MAI 1979

ALLOCUTION PRONONCEE PAR M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'HOTEL DE VILLE DE MULHOUSE, LUNDI 14 MAI 1979

14 mai 1979 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger ALLOCUTION PRONONCEE PAR M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'HOTEL DE VILLE DE MULHOUSE, LUNDI 14 MAI 1979 - PDF 499 Ko
MONSIEUR LE MAIRE,
- MESDAMES ET MESSIEURS LES CONSEILLERS_MUNICIPAUX DE MULHOUSE,
- MESSIEURS LES PARLEMENTAIRES,
- MES CHERES MULHOUSIENNES,
- MES CHERS MULHOUSIENS,
- JE SUIS DONC, MONSIEUR LE MAIRE, LE QUATRIEME PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE RECU A L'HOTEL_DE_VILLE DE MULHOUSE. J'AI TENU A INSCRIRE PERSONNELLEMENT CE RENDEZ-VOUS SUR VOTRE AGENDA. JE PENSAIS QUE VENANT EN VISITE OFFICIELLE EN ALSACE, IL ETAIT INDISPENSABLE QUE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE RENDE VISITE A MULHOUSE EN-RAISON DE SON IMPORTANCE DANS LA VIE ECONOMIQUE DE L'ALSACE, EN-RAISON DE L'ORIGINALITE DU ROLE DE MULHOUSE DANS LE PASSE, EN-RAISON DES AMBITIONS QUE VOUS AVEZ POUR MULHOUSE ET, ENFIN, MONSIEUR LE MAIRE, EN_RAISON DE L'ESTIME QUE J'AI POUR VOUS.
- D'ABORD, L'ORIGINALITE DE MULHOUSE. CETTE ORIGINALITE, ON LA RETROUVE DANS LE NOM DE LA PLACE QUI EST EN FACE DE NOUS ET OU LA POPULATION MULHOUSIENNE S'EST RASSEMBLEE : LA PLACE DE LA REUNION. DANS LA PERIODE REVOLUTIONNAIRE QUI ETAIT UNE PERIODE DE GRAND MOUVEMENT DES IDEES, DES PERSONNES ET DES CHOSES, EN EUROPE, L'ALSACE A PRIS DES INITIATIVES TRES AUDACIEUSES. CETTE REGION QUI EST PARFOIS DECRITE COMME TRANQUILLE, EST UNE REGION DONT LES AUDACES ONT MARQUE PROFONDEMENT, ET JUSQU'A AUJOURD'HUI, NOTRE HISTOIRE. TROIS EXEMPLES : C'EST STRASBOURG QUI A ENTENDU LA PREMIERE MARSEILLAISE CHANTEE PAR ROUGET DE LISLE ET QUI A RETROUVE AU-COURS DES ANNEES DERNIERES SON ECRITURE ET SON RYTHME PRIMITIFS. C'EST ENSUITE COLMAR QUI A DONNE A LA REPUBLIQUE SON VISAGE, LE VISAGE DE LA JEUNE MARIE-ANNE REUBELL. ET C'EST ENFIN A MULHOUSE, VILLE INDEPENDANTE, QUI A EU L'ORIGINALITE DE CHOISIR LA JEUNE REPUBLIQUE DE LA LIBERTE ET DES DROITS DE L'HOMME
-\
POUR LES OBSERVATEURS DE L'EPOQUE, LA REUNION DE MULHOUSE A LA FRANCE DEVAIT APPARAITRE COMME UNE FOLIE. C'ETAIT EN EFFET UN DOUBLE PARI. UN PARI SUR LA PAIX, ALORS QU'ON POUVAIT CRAINDRE QUE L'ANCIEN REGIME ET LA REVOLUTION SOIENT ENGAGES DANS UNE LUTTE INEXPIABLE £ UN PARI SUR LA REPUBLIQUE, A UN MOMENT OU CELLE-CI REVETAIT POURTANT UN ASPECT PRESQUE IRREALISTE, CELUI DU DIRECTOIRE. MAIS CES ALSACIENNES ET CES ALSACIENS QUE L'ON PRESENTE SOUVENT COMME DES ETRES RESERVES, ONT CHOISI LA FRANCE REVOLUTIONNAIRE PAR UN COUP DU COEUR ET LA DECISION QU'ILS ONT PRISE A L'EPOQUE A RECU DEPUIS SA RECOMPENSE HISTORIQUE.
- JE CROIS, MONSIEUR LE MAIRE, QUE LORSQU'ON REGARDE L'HISTOIRE DE MULHOUSE, 180 ANS PLUS TARD, ON S'APERCOIT QUE C'EST LA GENERATION DES JEUNES, DES JEUNES MULHOUSIENNES ET DES JEUNES MULHOUSIENS D'AUJOURD'HUI QUI VONT RECUEILLIR LE BENEFICE DE CE PARI. LEUR GENERATION SERA LA PREMIERE A GRANDIR SUR UNE TERRE RENDUE A LA PAIX ET A LA LIBERTE. VOTRE GENERATION, MONSIEUR LE MAIRE, CELLE DE BEAUCOUP DES MEMBRES DE VOTRE CONSEIL_MUNICIPAL, DE BEAUCOUP D'ELUS DU HAUT-RHIN, EST UNE GENERATION QUI S'EST FORMEE DANS L'ATTENTE, DANS LA CRAINTE ET DANS LA PREPARATION DE LA GUERRE. CETTE GUERRE DONT VOUS EVOQUIEZ LES RAVAGES SUR VOTRE VILLE ET SUR L'ECONOMIE DE VOTRE REGION QUI, PENDANT 20 ANS `DUREE`, A EXERCE SUR ELLE UN PRELEVEMENT QU'AUCUN IMPOT N'ATTEINDRA JAMAIS
-\
OR, LA GENERATION DES JEUNES ALSACIENS D'AUJOURD'HUI PEUT COMPTER SUR LA PAIX. CETTE GENERATION CONSIDERE MEME QUE L'ENTENTE EN EUROPE, LA VIE DEMOCRATIQUE, SONT DES CHOSES EVIDENTES. EH BIEN, LA PAIX ET LA DEMOCRATIE, CE SONT DES CHOSES QU'IL A FALLU CONQUERIR, CONQUERIR AU_PRIX DE LA VIE DE CERTAINS, AU_PRIX DE L'ELOIGNEMENT DES AUTRES PENDANT DE NOMBREUSES ANNEES, GRACE-A L'ATTACHEMENT DES POPULATIONS ALSACIENNES A L'INDEPENDANCE DE LA FRANCE ET A LA RESTAURATION DES LIBERTES DEMOCRATIQUES. AUJOURD'HUI, NOUS N'AVONS PLUS DEVANT NOUS QUE LES TACHES DE LA PAIX. ET JE SOUHAITE QUE NOUS APPORTIONS A CES TACHES LA MEME CAPACITE, LE MEME COURAGE, LA MEME ARDEUR QUE LES MULHOUSIENNES ET LES MULHOUSIENS QUAND NOUS VIVIONS ENSEMBLE LE TEMPS DE L'EPREUVE.
- MULHOUSE, VOUS L'AVEZ DIT, MONSIEUR LE MAIRE, C'EST UNE AGGLOMERATION OU LES 7000 `NOMBRE` BOURGEOIS ET ARTISANS DE L'EPOQUE DE LA REUNION, JE DIS BIEN LES 7000, ONT FAIT PLACE AUX 220000 HABITANTS QUE COMPTE L'AGGLOMERATION ACTUELLE. MULHOUSE A CONNU UNE CROISSANCE QUI A ETE DUE A DES RESSOURCES SUCCESSIVES : LE TEXTILE, LES INDUSTRIES MECANIQUES, LA POTASSE, AUJOURD'HUI L'AUTOMOBILE. MAIS LA VERITABLE MINE D'OR DE MULHOUSE, C'EST LE TRAVAIL DES MULHOUSIENNES ET DES MULHOUSIENS. ET C'EST CE QUI PERMET D'ENVISAGER L'AVENIR AVEC CONFIANCE CAR CETTE RESSOURCE DE TRAVAIL, RENFORCEE PAR L'EFFORT D'EDUCATION A TOUS LES NIVEAUX, EDUCATION SCOLAIRE, EDUCATION UNIVERSITAIRE, FORMATION DE TOUTE _NATURE, PERMETTRA AUX NOUVELLES ACTIVITES DE MULHOUSE DE SE DEVELOPPER
-\
IL FALLAIT AUSSI TIRER PARTI DE LA GEOGRAPHIE FAVORABLE. VOUS AVEZ EU TOUT A L'HEURE, MONSIEUR LE MAIRE, LA RARE BONNE FOI DE DIRE QUE CERTAINS GRANDS EQUIPEMENTS AVAIENT ETE REALISES. POUR QUI SURVOLE VOTRE REGION COMME JE L'AI FAIT IL Y A QUELQUES MINUTES EN HELICOPTERE, ON VOIT BIEN, EN EFFET, QUE DE GRANDS EQUIPEMENTS ONT ETE ENTREPRIS. IL RESTE A LES COMPLETER.
- JE SUIS ATTACHE, VOUS LE SAVEZ, A L'AMELIORATION DES VOIES DE GRANDE CIRCULATION EN ALSACE AU-POINT QUE JE ME SUIS ENGAGE IMPRUDEMMENT, A L'ORIGINE, PRUDEMMENT DESORMAIS, A CE QUE L'AXE NORD-SUD ALSACIEN SOIT INAUGURE AVANT LA FIN DE MON SEPTENNAT. ET JE VOUS INVITE, LES UNS ET LES AUTRES, A SUIVRE AVEC MOI AU DEBUT DE 1981 `ANNEE`, LE CORTEGE INAUGURAL. TOUTES LES ALSACIENNES ET TOUS LES ALSACIENS Y SERONT CONVIES. POUR MULHOUSE, VOUS AVEZ UNE AUTRE REALISATION, C'EST VOTRE RACCORDEMENT AUTOROUTIER AVEC CET AXE ET AVEC LA REGION DE COLMAR. DEMAIN, LE MINISTRE DES TRANSPORTS `JOEL LE THEULE`, VENU SPECIALEMENT DANS VOTRE REGION, FERA LE POINT DE CE PROGRAMME ET IL VERRA AVEC VOUS, MONSIEUR LE MAIRE, QUEL EST L'ECHEANCIER DE L'ENGAGEMENT DES TRAVAUX
-\
L'ACTIVITE ECONOMIQUE DE MULHOUSE, VOUS L'AVEZ RAPPELE, A ETE CARACTERISEE RECEMMENT PAR LE DEVELOPPEMENT RAPIDE DE BRANCHES D'ACTIVITES NOUVELLES COMME L'AUTOMOBILE. LA POLITIQUE DU GOUVERNEMENT EST DE FAIRE EN SORTE QUE L'AUTOMOBILE FRANCAISE ACQUIERE ET GARDE LE PREMIER RANG EN EUROPE. NOUS N'AVONS PAS L'INTENTION D'AVOIR UNE INDUSTRIE AUTOMOBILE FRANCAISE QUI SOIT DISTANCEE OU SURCLASSEE PAR LES AUTRES. ET LORSQUE NOUS RECEVONS, LE PREMIER MINISTRE `RAYMOND BARRE`, LE MINISTRE DE L'INDUSTRIE `ANDRE GIRAUD` OU MOI-MEME, LES DIRIGEANTS DE L'AUTOMOBILE FRANCAISE, CE QUE NOUS LEUR DISONS, C'EST QU'ILS ONT QUELQUES ANNEES POUR FAIRE DE NOTRE OUTIL INDUSTRIEL LE MEILLEUR D'EUROPE. POUR CELA, L'APPUI DES POUVOIRS PUBLICS NE LEUR MANQUERA PAS. C'EST POURQUOI JE SOUHAITE QUE CE DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL A MULHOUSE SOIT UN DEVELOPPEMENT DE QUALITE QUI INCORPORE LE PLUS POSSIBLE DE VALEUR AJOUTEE ET QUI ELABORE DES PRODUITS QUI PUISSENT L'EMPORTER DANS LA COMPETITION EUROPEENNE. IL Y A, D'AUTRE_PART, DES ACTIVITES ECONOMIQUES AUXQUELLES VOTRE REGION EST PROFONDEMENT ATTACHEE PAR LES LIENS DU TRAVAIL, JE PENSE A L'ACTIVITE DU BASSIN POTASSIQUE. J'AURAI L'OCCASION, DEMAIN, DE FAIRE UNE PROPOSITION A CE SUJET
-\
J'AI RELEVE DANS VOS PROPOS TROIS TRAITS QUI ME PARAISSENT CARACTERISER L'ACTION DES RESPONSABLES DE LA VIE ECONOMIQUE ET ADMINISTRATIVE DE MULHOUSE.
- LE PREMIER, C'EST LA POLITIQUE D'OUVERTURE RECIPROQUE DU MONDE UNIVERSITAIRE, DU MONDE DE L'EDUCATION ET DU MONDE ECONOMIQUE. J'AURAI L'OCCASION D'EN REPARLER PLUS LONGUEMENT CE SOIR.
- LE SECOND TRAIT, C'EST LA QUALITE DES RELATIONS QUI UNISSENT MULHOUSE A SES VOISINS SUISSES ET ALLEMANDS. JE PENSE A CET ORGANISME TRIPARTITE ORIGINAL QU'EST LA REGIO. JE PENSE AUSSI A LA FOIRE INTERNATIONALE DE MULHOUSE QUI VA S'OUVRIR LE 24 MAI `1979 ` DATE` ET QUI CONNAIT CHAQUE FOIS UN SUCCES CROISSANT.
- LE TROISIEME TRAIT, C'EST LA VOLONTE DES MULHOUSIENS DE NE PAS REDUIRE LEUR VILLE A LA SEULE DIMENSION D'UNE CITE INDUSTRIELLE. C'EST TOUT LE SENS DE L'ACTION MUNICIPALE CONDUITE DEPUIS 23 ANS `DUREE` PAR SON MAIRE, EMILE MULLER. MONSIEUR LE MAIRE, NOUS NOUS CONNAISSONS UN PEU. NOUS AVONS SIEGE JADIS ENSEMBLE A L'ASSEMBLEE_NATIONALE. NOUS N'APPARTENIONS PAS AU MEME GROUPE POLITIQUE. J'AI EU ENSUITE L'OCCASION DE SUIVRE VOTRE ACTION PARLEMENTAIRE ET MUNICIPALE. JE ME SUIS PARFOIS CONFRONTE AVEC VOUS DANS DE GRANDES COMPETITIONS. J'EN AI RECUEILLI UNE GRANDE ESTIME POUR VOUS. J'AI TOUJOURS PENSE QUE CE DONT LA FRANCE AVAIT BESOIN, C'ETAIT D'HOMMES_D_ETAT PROFONDEMENT DEMOCRATIQUES, ENRACINES DANS LEURS CONVICTIONS POLITIQUES ET CEPENDANT CAPABLES DE PORTER LEUR JUGEMENT ET LEURS DECISIONS AU-NIVEAU DES GRANDES ORIENTATIONS ET DES GRANDS BESOINS DE LA NATION
-\
LA FRANCE QUE MULHOUSE A CHOISI DE REJOINDRE, C'EST UNE REPUBLIQUE, C'EST-A-DIRE UN PAYS QUI ABRITE DANS SON SEIN ET DANS SA VIE POLITIQUE DES TENDANCES NATURELLEMENT DIFFERENTES. MAIS LA FRANCE A BESOIN DE GRANDS REPUBLICAINS. ELLE EN A CONNU DANS SON HISTOIRE. LES UNS VENAIENT DES PARTIS MODERES, LES AUTRES VENAIENT DES PARTIS DE GAUCHE, LES AUTRES VENAIENT DE LA TRADITION RADICALE, LES AUTRES ETAIENT TOUT SIMPLEMENT CE QU'ON APPELAIT DES REPUBLICAINS.
- JE SOUHAITE QUE DANS LA FRANCE DE DEMAIN LES NOUVELLES GENERATIONS S'INSPIRENT DE CES PRECEDENTS ET QUE NOUS PUISSIONS CONDUIRE DANS L'AVENIR, NOUS ET NOS SUCCESSEURS, LE DEBAT POLITIQUE DE LA FRANCE AVEC DES HOMMES ET DES FEMMES IMPREGNES D'ESPRIT DEMOCRATIQUE ET ACQUIS A LA REPUBLIQUE. CE NE SONT PAS DES HOMMES DE SENTIMENTS TIEDES £ VOUS N'AVEZ JAMAIS ETE, MONSIEUR EMILE MULLER, UN HOMME DE SENTIMENTS TIEDES. CHACUN CONNAIT ET MESURE EN VOUS LE COURANT DE LA PASSION. MAIS CE SONT DES HOMMES ANIMES PAR DES CONVICTIONS QUI SONT A LA FOIS GENEREUSES ET, QUAND IL LE FAUT, RAISONNABLES. UN HOMME QUI, PARCE QU'IL ETAIT UN GRAND MAIRE, A FAIT DE MULHOUSE UNE GRANDE VILLE
-\
MESDAMES, MESSIEURS, ON A EVOQUE TOUT A L'HEURE QUELQUES PROBLEMES PARTICULIERS. CE N'EST PAS NATURELLEMENT L'OBJET DE MA VISITE MAIS CE N'EST PAS NON PLUS L'OBJET DE MA VISITE QUE DE FUIR LES PROBLEMES QU'ON ME POSE. VOUS AVEZ CITE LE CAS D'UNE CELEBRE COLLECTION, LA COLLECTION SCHLUMPF. J'AI SUR CE SUJET DEUX IDEES SIMPLES : LA PREMIERE, C'EST QUE LA COLLECTION SCHLUMPF NE DOIT PAS ETRE DISPERSEE £ ET LA SECONDE, C'EST QU'ELLE DOIT RESTER A MULHOUSE. JE SOUHAITE QUE PUISSE SE CONSTITUER UNE CHAINE DE SOLIDARITE ENTRE LES COLLECTIVITES LOCALES, LES COMPAGNIES CONSULAIRES, LES CONSTRUCTEURS AUTOMOBILES ET L'ETAT POUR LA MISE EN_PLACE D'UN VERITABLE MUSEE. L'ETAT APPORTERA SA CONTRIBUTION A LA SOLUTION QUI SERA TROUVEE.
- MAIS, MONSIEUR LE MAIRE, DANS MON ESPRIT, LA COLLECTION SCHLUMPF N'EST QU'UN ELEMENT DU GRAND MUSEE DES TECHNIQUES QUE MERITE MULHOUSE ET A LA REALISATION DUQUEL UN HOMME COMME VOUS A TOUTES LES RAISONS DE S'ATTACHER. IL EXISTE EN EUROPE, A L'HEURE ACTUELLE, UN CERTAIN NOMBRE DE MUSEES DES TECHNIQUES QUI ATTIRENT, VOUS LE SAVEZ, DES FOULES CROISSANTES. OR, VOTRE VILLE DISPOSE DEJA D'UN MUSEE D'IMPRESSIONS SUR ETOFFES ET D'UN MUSEE DES CHEMINS_DE_FER. EST-CE QUE LE REGROUPEMENT DE CES MOYENS DISPERSES N'OFFRIRAIT PAS DES POSSIBILITES DE DIFFUSION NOUVELLES ? LE GOUVERNEMENT A DECIDE LA CREATION A PARIS D'UN GRAND MUSEE DES SCIENCES ET DE L'INDUSTRIE DANS LE PARC ENFIN RENOVE DE LA VILLETTE. LES TRAVAUX COMMENCERONT AU-COURS DES TOUTES PROCHAINES ANNEES. JE SOUHAITE QUE CE MUSEE NATIONAL AIT DES RELATIONS PRIVILEGIEES AVEC CERTAINS CORRESPONDANTS PROVINCIAUX PARMI LESQUELS UN MUSEE DES TECHNIQUES A MUHLOUSE AURAIT SA PLACE NATURELLE. JE VOUS DEMANDE, MONSIEUR LE MAIRE, D'Y REFLECHIR ET D'EN EXAMINER LA POSSIBILITE
-\
MONSIEUR LE MAIRE, AVANT DE QUITTER VOTRE CONSEIL_MUNICIPAL, ET APRES AVOIR REPONDU A CERTAINES DE VOS QUESTIONS, A CERTAINES DE VOS PREOCCUPATIONS, JE VOUDRAIS M'ADRESSER A CEUX QUI SONT DANS CETTE SALLE ET A CEUX QUI SONT AUSSI SUR LA PLACE ET AUXQUELS J'ESPERE QUE LES MOYENS MODERNES DE DIFFUSION PORTENT L'ECHO DE NOS VOIX.
- JE LES REMERCIE D'ETRE VENUS M'ACCUEILLIR, NON PAS MOI-MEME MAIS LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE N'EST PAS UNE PERSONNE QUI CHERCHE A PROJETER SON INFLUENCE OU SA REPUTATION AU TRAVERS DE SA FONCTION. C'EST LE CONTRAIRE. C'EST QUELQU'UN AUQUEL SES COMPATRIOTES ONT CONFIE UNE MISSION ESSENTIELLE ET LE SOUTIEN QUE JE VOUS DEMANDE, C'EST UN SOUTIEN POUR LA FONCTION ET POUR LA MISSION.
- CETTE MISSION, A L'HEURE ACTUELLE, EN QUOI CONSISTE-T-ELLE ?
- ELLE CONSISTE D'ABORD A INSISTER AUTANT QUE POSSIBLE, ET PRESQUE JUSQU'A LA LASSITUDE, SUR LE BESOIN D'UNITE DE LA FRANCE. CE BESOIN D'UNITE, CA N'EST PAS POUR MOI UNE MANIE, C'EST UNE APPROCHE LOGIQUE DE MA FONCTION. A-PARTIR DU MOMENT OU NOUS VOULONS ORGANISER L'EUROPE, A-PARTIR DU MOMENT OU NOUS VOYONS ET OU JE VOIS MOI-MEME, DANS MES VOYAGES, S'ORGANISER D'IMMENSES CONTINENTS, SI LA FRANCE VEUT JOUER UN ROLE, ELLE NE PEUT PLUS SE PERMETTRE LE LUXE D'EMIETTER SES FORCES. IL EST DONC NATUREL QU'ELLE POURSUIVE SON DEBAT DEMOCRATIQUE - VOUS NE M'ENTENDREZ JAMAIS LE REPROCHER A PERSONNE - MAIS LE DEBAT DEMOCRATIQUE ACHEVE, IL FAUT QUE LES FRANCAIS, COMME ILS LE FONT SUR-LE-PLAN MUNICIPAL, COMME ILS LE FONT SUR-LE-PLAN DEPARTEMENTAL, METTENT EN_COMMUN LEURS FORCES SUR-LE-PLAN NATIONAL. C'EST LA SEUL FACON D'ASSURER LA PRESENCE ET L'INFLUENCE DE LA FRANCE EN EUROPE
-\
MA DEUXIEME PREOCCUPATION, MON ROLE, C'EST DE PENSER A L'AVENIR DE LA FRANCE.
- MONSIEUR LE MAIRE, VOUS AVEZ CITE DES PROBLEMES. CERTAINS DE CES PROBLEMES SERONT RESOLUS EN 1979 `ANNEE`, D'AUTRES EN 1980, D'AUTRES EN 1981. LE LONG DE MON PARCOURS EN ALSACE, IL Y AVAIT LES ENFANTS DES ECOLES, C'EST-A-DIRE DES ENFANTS QUI ONT DE QUELQUES ANNEES JUSQU'A 10 ANS, 12 ANS, 15 ANS, 16 ANS, EH BIEN, LA SOLUTION DES PROBLEMES DES PLUS JEUNES, CE SONT DES SOLUTIONS QUI INTERVIENDRONT DANS 5 ANS, 6 ANS, 10 ANS, MAIS QUE NOUS AVONS LE DEVOIR DE PREPARER DES AUJOURD'HUI. C'EST POURQUOI LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE EST DANS SA FONCTION LORSQU'IL REFLECHIT, LORSQU'IL PROPOSE, LORSQU'IL PREPARE L'AVENIR DE LA FRANCE.
- CET AVENIR, JE SOUHAITE QUE CE SOIT UN AVENIR DE GRANDE ACTIVITE ET DE PROSPERITE. VOUS AVEZ EVOQUE LES DIFFICILES PROBLEMES D'ADAPTATION DE TELLE OU TELLE DE CES ENTREPRISES. VOUS AVEZ INDIQUE LES RECONVERSIONS QUI ETAIENT EN-COURS OU QUI DEVAIENT S'ENTREPRENDRE. JE VOUS DIRAI QUE NOUS DEVONS PLACER CES RECONVERSIONS OU CES ADAPTATIONS DANS UNE PERSPECTIVE POSITIVE. LA FRANCE, DONT LA POPULATION VA S'ACCROITRE ENCORE PENDANT PLUSIEURS ANNEES, ET DONT J'ESPERE ENSUITE QUE, GRACE-A L'EFFORT DE L'ALSACE, ELLE REPRENDRA SON ELAN DEMOGRAPHIQUE, CETTE FRANCE A UN AVENIR DE CROISSANCE ECONOMIQUE DEVANT ELLE. C'EST POURQUOI NOUS NE DEVONS PAS RAISONNER EN TERMES SIMPLEMENT DEFENSIFS, NOUS DEVONS RAISONNER EN TERMES OFFENSIFS, EN TERMES DE PROGRES.
- JE SOUHAITE QUE DANS CETTE GRANDE CITE LABORIEUSE, INTELLIGENTE, EN-RAISON DE SA TRADITION INTELLECTUELLE ET UNIVERSITAIRE, INDUSTRIEUSE, EN-RAISON DE SES TRADITIONS OUVRIERES ET SYNDICALES, ON PREPARE UN AVENIR D'ACTIVITES ET DE PROGRES POUR LA FRANCE. C'EST POURQUOI, MONSIEUR LE MAIRE, ICI A MULHOUSE, COMME DANS TOUTE L'ALSACE, JE SUIS VENU VOUS PARLER LE LANGAGE DE L'UNITE POUR SERVIR L'AVENIR.
- VIVE MULHOUSE
-
- VIVE L'ALSACE
-
- VIVE LA REPUBLIQUE
-
- VIVE LA FRANCE
-
-\

Voir tous les articles et dossiers