Publié le 2 mai 1979

ENTRETIEN DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING AVEC RADIO FRANCE INTERNATIONALE A LA VEILLE DE LA CONFERENCE DE LA CNUCED, PALAIS DE L'ELYSEE, MERCREDI 2 MAI 1979

ENTRETIEN DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING AVEC RADIO FRANCE INTERNATIONALE A LA VEILLE DE LA CONFERENCE DE LA CNUCED, PALAIS DE L'ELYSEE, MERCREDI 2 MAI 1979

2 mai 1979 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger ENTRETIEN DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING AVEC RADIO FRANCE INTERNATIONALE A LA VEILLE DE LA CONFERENCE DE LA CNUCED, PALAIS DE L'ELYSEE, MERCREDI 2 MAI 1979 - PDF 303 Ko
QUESTION.- MONSIEUR LE PRESIDENT, 1979 DEVRAIT ETRE UNE ANNEE DECISIVE POUR DONNER UN NOUVEL ELAN AU DIALOGUE_NORD-SUD : TROIS GRANDES CONFERENCES INTERNATIONALES SUR LE DEVELOPPEMENT VONT SE REUNIR AU-COURS DES PROCHAINS MOIS, LA PLUS IMPORTANTE, LA 5EME CONFERENCE DES NATIONS-UNIES SUR LE COMMERCE ET LE DEVELOPPEMENT VA S'OUVRIR DANS MOINS_D'UNE SEMAINE A MANILLE. QUELLES CONTRIBUTIONS LA FRANCE ENVISAGE-T-ELLE D'APPORTER A CETTE RELANCE DU DIALOGUE AVEC LE TIERS-MONDE ?
- LE PRESIDENT.- L'IDEE QUE L'ANNEE 1979 PUISSE ETRE DECISIVE POUR LA RELANCE DU DIALOGUE_NORD-SUD EST SANS DOUTE EXCESSIVE DU MOINS SI ELLE EST PRESENTEE SOUS CETTE FORME. IL EST VRAI QUE LA PROCHAINE CONFERENCE MINISTERIELLE DE LA CNUCED A MANILLE VA CONSTITUER LE TEMPS FORT, LE MOMENT PRIVILEGIE DU DIALOGUE QUI S'EST POURSUIVI ET QUI SE POURSUIVRA ENCORE ENTRE PAYS INDUSTRIELS ET PAYS EN DEVELOPPEMENT. C'EST DIRE QUE LA FRANCE ATTACHE BEAUCOUP D'IMPORTANCE A CETTE REUNION DE MANILLE.
- IL Y A SIMULTANEMENT D'AUTRES REUNIONS CONSACREES AU DEVELOPPEMENT : CELLES QUI VISENT AU RENOUVELLEMENT DE LA CONVENTION DE LOME, LES NEGOCIATIONS DE GENEVE SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL, LES TRAVAUX EN-COURS POUR RECONSTITUER LES RESSOURCES DE L'AGENCE INTERNATIONALE DE DEVELOPPEMENT `AID` OU CELLES DE LA BANQUE_MONDIALE. LA FRANCE A PARTICIPE ET PARTICIPERA A TOUTES CES REUNIONS EN_VUE DE FAIRE PROGRESSER LE DIALOGUE_NORD-SUD QUI RESTE DEPUIS 1975 UN AXE PERMANENT DE NOTRE ACTION DIPLOMATIQUE
-\
`REPONSE` A MANILLE, LA FRANCE CHERCHERA D'ABORD A PRESERVER ET A CONSOLIDER CE QUI A ETE ACQUIS. NOUS TRAVERSONS UNE PERIODE ECONOMIQUE DIFFICILE ET C'EST DEJA UN PREMIER RESULTAT QUE DE CONSOLIDER CE QUI A ETE DECIDE ET ACQUIS. IL DOIT EN ETRE AINSI NOTAMMENT DU FONDS COMMUN DES MATIERES PREMIERES. FONDS COMMUN DONT LE PRINCIPE AVAIT ETE RETENU EN 1975 A NAIROBI, ET QUI CONSTITUAIT LA PREMIERE PREOCCUPATION DES PAYS EN DEVELOPPEMENT. LES CONCLUSIONS DE LA NEGOCIATION SUR LE FONDS COMMUN DOIVENT PERMETTRE MAINTENANT DE RELANCER LA DISCUSSION SUR LA CONCLUSION D'ACCORDS INTERNATIONAUX DE PRODUITS ET DE MATIERES PREMIERES. A CET EGARD, LES DEUX ACCORDS INTERVENUS RECEMMENT SUR LE CAOUTCHOUC ET SUR L'HUILE D'OLIVE MONTRENT LA VOIE QU'IL FAUT CONTINUER DE SUIVRE. EN D'AUTRES TERMES L'ACTION DE LA FRANCE AURA POUR OBJET DE CONSOLIDER LES RESULTATS ACQUIS, DE MAINTENIR L'ESPRIT ET LA TECHNIQUE DU DIALOGUE ET D'ENCOURAGER LA PRATIQUE DE LA SOLIDARITE ET DE LA RESPONSABILITE DANS LE MONDE CONTEMPORAIN
-\
QUESTION.- COMME VOUS LE DISIEZ, MONSIEUR LE PRESIDENT, LA CREATION D'UN FONDS COMMUN POUR STABILISER LES COURS DES MATIERES PREMIERES SEMBLE ACQUISE, AU MOINS DANS SON PRINCIPE, LE PROBLEME LE PLUS URGENT QUE POSERONT A MANILLE LES PAYS EN VOIE DE DEVELOPPEMENT EST CELUI DE LEUR ENDETTEMENT QUI DEVIENT ALARMANT POUR LES PLUS DEMUNIS D'ENTRE EUX. QUELLE EST, MONSIEUR LE PRESIDENT, LA POSITION DE LA FRANCE A CET EGARD ?
- LE PRESIDENT.- LA FRANCE S'EST PREOCCUPEE DEPUIS LONGTEMPS DE LA SITUATION D'ENDETTEMENT DES PAYS PAUVRES. ELLE A APPROUVE LES ORIENTATIONS PRISES A CET EGARD ET CONCRETISEES DANS LA RESOLUTION ADOPTEE EN MARS 1978 `DATE` PAR LA CNUCED QUI VISE PRECISEMENT L'ALLEGEMENT DES DETTES DES PAYS EN DEVELOPPEMENT. IL FAUT SAVOIR QUE POUR LA FRANCE CETTE QUESTION SE POSE EN TERMES DIFFERENTS DE LA MANIERE DONT ELLE SE POSE POUR D'AUTRES PAYS EN-RAISON DE LA PROPORTION TRES ELEVEE DE DONS DANS NOTRE POLITIQUE DE COOPERATION. CERTAINS AUTRES PAYS, NOTAMMENT DE GRANDS PAYS INDUSTRIELS PRATIQUENT EXCLUSIVEMENT L'OCTROI DE PRETS, ALORS QUE NOUS AVONS UNE PART IMPORTANTE DE DONS NOTAMMENT VIS-A-VIS DES PAYS AFRICAINS.
- JE TIENS A VOUS DIRE QUE LE GOUVERNEMENT FRANCAIS SE PROPOSE AVEC L'ACCORD DU PARLEMENT, DONT LES COMMISSIONS DES FINANCES ONT DEJA ETE INFORMEES DES INTENTIONS DU GOUVERNEMENT A CET EGARD DE PROCEDER A L'ANNULATION DE NOS CREANCES SUR CERTAINS PAYS EN DEVELOPPEMENT. POUR EVITER TOUT RISQUE D'ARBITRAIRE ET POUR REPONDRE A LA PREOCCUPATION INTERNATIONALE, NOUS AVONS RETENU POUR L'ANNULATION DES DETTES UNE CATEGORIE QUE L'ON APPELLE LES PAYS LES MOINS AVANCES, LES PMA, ET QUI SONT LES PAYS DONT LE REVENU PAR TETE EST ACTUELLEMENT LE PLUS FAIBLE
-\
`REPONSE` LES PAYS CREANCIERS COMME LA FRANCE ONT LE DROIT DE DETERMINER LES CONDITIONS ET LES MODALITES DE LEUR DECISION D'ANNULATION. NOUS ALLONS PROPOSER AU PARLEMENT D'ANNULER UN CERTAIN NOMBRE DE CREANCES PUBLIQUES, DE CREANCES DE L'ETAT, QUE NOUS DETENONS SUR LES PAYS AFRICAINS DE LA CATEGORIE DES PMA, DE CES PAYS LES MOINS AVANCES. D'AUTRES PAYS S'Y AJOUTENT £ LE GOUVERNEMENT EST ACTUELLEMENT EN-TRAIN D'EXAMINER LEUR SITUATION PARTICULIERE. POUR L'ESSENTIEL, CETTE MESURE BENEFICIERA A DES PAYS AFRICAINS. LA DECISION D'ANNULATION PORTERA SUR DES SOMMES IMPORTANTES, PUISQUE, SI LE PARLEMENT SUIT LES PROPOSITIONS DU GOUVERNEMENT, CELA REPRESENTERA UNE SOMME SUPERIEURE A 600 MILLIONS DE FRANCS. LES PRINCIPAUX PAYS AFRICAINS BENEFICIAIRES SERONT DES PAYS DU SAHEL, COMME PAR EXEMPLE LA HAUTE-VOLTA, LE MALI, LE NIGER DONT A CONNU LES DIFFICULTES AU-COURS DES DERNIERES ANNEES, EGALEMENT DES PAYS COMME LA CENTRAFRIQUE OU LE TCHAD QUI DOIT FAIRE_FACE AUX PROBLEMES NOMBREUX DE LA RECONSTRUCTION DE SON ADMINISTRATION ET DE SON UNITE NATIONALE. LES COMORES BENEFICIERONT AUSSI DE CETTE MESURE. IL FAUT SIGNALER LE CAS PARTICULIER DE LA GUINEE POUR LAQUELLE NOUS PREVOYONS EGALEMENT L'ANNULATION DE NOS CREANCES CE QUI CONFIRME NOTRE VOLONTE DE DEVELOPPER NOTRE COOPERATION ECONOMIQUE AVEC CE PAYS. CECI NE SIGNIFIE PAS BIEN ENTENDU QUE NOUS RENONCONS A NOS AUTRES ACTIONS DE COOPERATION ET LE GOUVERNEMENT POURSUIVRA DANS LES PROCHAINES ANNEES L'EFFORT NECESSAIRE POUR QUE, DANS LES MEILLEURS DELAIS POSSIBLES, NOTRE AIDE PUBLIQUE AU DEVELOPPEMENT ATTEIGNE LE POURCENTAGE DE 0,7 % `STATISTIQUE` DE LA PRODUCTION INTERIEURE BRUTE QUI CORRESPOND A L'OBJECTIF INTERNATIONAL.
- QUESTION.- NOUS EN SOMMES ACTUELLEMENT A 0,6 ?
- LE PRESIDENT.- NOUS EN SOMMES AUX ALENTOURS DE 0,6 %
-\
QUESTION.- MONSIEUR LE PRESIDENT, VOUS AVEZ RECU VOICI QUELQUES JOURS LA VISITE DE M. MAC NAMARA, PRESIDENT DE LA BANQUE_MONDIALE. VOUS AVEZ INSISTE AUPRES DE LUI POUR QUE L'AIDE INTERNATIONALE A L'AFRIQUE SOIT AUGMENTEE. POURTANT, S'IL EST VRAI QUE CE CONTINENT COMPTE LE PLUS GRAND NOMBRE DE PAYS DESHERITES, N'EST PAS LE PLUS DELAISSE, GRACE SURTOUT A LA COOPERATION TOUT A FAIT ORIGINALE QUI S'EST ETABLIE ENTRE L'AFRIQUE ET LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE DANS-LE-CADRE DE LA CONVENTION DE LOME. POURQUOI, SELON VOUS MONSIEUR LE PRESIDENT, CONVIENT-IL DE PRIVILEGIER CE CONTINENT, L'AIDE A L'AFRIQUE ?
- LE PRESIDENT.- IL NE S'AGIT PAS DE PRIVILEGIER LE CONTINENT AFRICAIN, IL S'AGIT DE METTRE FIN AU CONTRAIRE A LA SITUATION PARTICULIEREMENT DIFFICILE D'UN DES CONTINENTS LES PLUS DEMUNIS DU MONDE. DONC CE N'EST PAS LA RECHERCHE D'UN PRIVILEGE, MAIS LA CORRECTION D'UNE ANOMALIE.
- J'AI RECU M. MAC NAMARA POUR UNE VISITE DE TRAVAIL, PARCE QUE JE CONSIDERE QU'IL EST BON QU'UN DES PAYS QUI FIGURE PARMI LES PRINCIPAUX CONTRIBUTEURS DE L'AIDE INTERNATIONALE AU DEVELOPPEMENT, EXAMINE AVEC CEUX QUI GERENT L'AIDE INTERNATIONALE L'ORIENTATION DE L'EFFORT D'AIDE AU DEVELOPPEMENT. J'AI RAPPELE A M. MAC NAMARA L'IMPORTANCE QUE NOUS ATTACHIONS A UNE MEILLEURE ORIENTATION DES INTERVENTIONS DE LA BANQUE INTERNATIONALE `BIRD` VERS L'AFRIQUE ET D'AUTRE_PART A UNE MEILLEURE REPARTITION GEOGRAPHIQUE DES INTERVENTIONS DE CETTE BANQUE EN AFRIQUE. M. MAC NAMARA A PRIS NOTE DE CES OBSERVATIONS ET M'A INDIQUE QU'IL DONNERAIT DES DIRECTIVES POUR QU'IL EN SOIT TENU_COMPTE DANS LES INTERVENTIONS PROCHAINES DE LA BANQUE
-\
`REPONSE` J'AVAIS SUGGERE QU'UN CERTAIN NOMBRE DE PAYS INDUSTRIALISES QUI ONT DES LIENS TRADITIONNELS AVEC L'AFRIQUE, ASSOCIENT LEURS EFFORTS DANS UN PROGRAMME DE PROMOTION EXCEPTIONNELLE DU DEVELOPPEMENT DE L'AFRIQUE. CES CONVERSATIONS SE POURSUIVENT ET J'AURAI L'OCCASION DE FAIRE LE POINT DE LEUR _ETAT ACTUEL LORS DE LA PROCHAINE REUNION `CONFERENCE` FRANCO - AFRICAINE DE KIGALI AU RWANDA, REUNION A LAQUELLE J'ASSISTERAI PERSONNELLEMENT.
- POURQUOI CETTE IMPORTANCE ATTACHEE AU DEVELOPPEMENT DE L'AFRIQUE ? C'EST D'ABORD PARCE QUE L'AFRIQUE EST UN DES CONTINENTS LES PLUS PAUVRES DU MONDE ET QUE DE CE FAIT LA SOLIDARITE INTERNATIONALE DOIT S'EXERCER EN_DIRECTION DE L'AFRIQUE £ C'EST D'AUTRE_PART PARCE QU'IL EXISTE ENTRE L'AFRIQUE, L'EUROPE ET LES REGIONS VOISINES DU MONDE, JE PENSE EN-PARTICULIER AU PROCHE-ORIENT, UNE SOLIDARITE HISTORIQUE ANCIENNE ET QU'IL EST PARFAITEMENT LEGITIME QUE NOUS NOUS PREOCCUPIONS DU SORT, DE L'AVENIR, DU PROGRES DE CE CONTINENT SI PROCHE DU NOTRE.
- JOURNALISTE.- JE VOUS REMERCIE MONSIEUR LE PRESIDENT
-\

Voir tous les articles et dossiers