Publié le 6 janvier 1979

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A LA RESIDENCE DU GOSIER (GUADELOUPE), LE 6 JANVIER 1979

6 janvier 1979 - Seul le prononcé fait foi

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A LA RESIDENCE DU GOSIER (GUADELOUPE), LE 6 JANVIER 1979

Télécharger le .pdf
MONSIEUR LE PREFET, MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL_GENERAL, MESSIEURS LES PARLEMENTAIRES, MESSIEURS LES PRESIDENTS, MESSIEURS LES CONSEILLERS_GENERAUX, MESSIEURS LES MAIRES, MESDAMES ET MESSIEURS, ET JE COMPLETERAI CETTE LISTE TOUT A L'HEURE PAR MONSIEUR LE PRESIDENT DES ETATS-UNIS D'AMERIQUE `JIMMY CARTER` ET MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE DE GRANDE-BRETAGNE `JAMES CALLAGHAN` PUISQU'ILS DOIVENT SE JOINDRE A CETTE REUNION, MAIS J'AI PREFERE M'ADRESSER A VOUS D'ABORD, ENTRE COMPATRIOTES, AVANT QU'ILS NOUS REJOIGNENT ICI QUELQUES INSTANTS. JE TIENS A VOUS DIRE D'ABORD LA JOIE QUE JE RESSENS DE ME RETROUVER POUR LA TROISIEME FOIS A LA GUADELOUPE, TERRE FRANCAISE CHERE A MON COEUR, A LAQUELLE JE PENSE LORSQUE JE SUIS LOIN DE VOUS ET DONT J'AI PU APPRECIER L'ACCUEIL CHALEUREUX ET SPONTANE, ET DONT LA JEUNESSE ET LA SIMPLICITE M'ONT SEDUIT. VOUS SAVEZ QUE J'AI CHOISI VOTRE DEPARTEMENT POUR ACCUEILLIR UNE REUNION INTERNATIONALE OU SE TROUVAIENT ENSEMBLE LE PRESIDENT DES ETATS-UNIS, LE CHANCELIER `HELMUT SCHMIDT` D'ALLEMAGNE FEDERALE `RFA`, LE PREMIER MINISTRE BRITANNIQUE. ET JE ME SUIS DIT QUE C'ETAIT NOTAMMENT L'OCCASION DE MIEUX FAIRE CONNAITRE DANS LE MONDE, SOUS SON VRAI VISAGE, CETTE SUPERBE TERRE FRANCAISE DE LA GUADELOUPE
-\
JE REMERCIE D'AILLEURS TOUTES CELLES ET TOUS CEUX, QU'ILS S'AGISSENT DES ELUS, QU'IL S'AGISSE DE LA POPULATION, QU'IL S'AGISSE DE CEUX QUI DE LA MANIERE LA PLUS SIMPLE, ONT ORGANISE ET FAIT LE SERVICE AU-COURS DE CETTE MANIFESTATION. JE LES REMERCIE DU PARFAIT EXEMPLE D'HOSPITALITE, DE DIGNITE ET DE SIMPLICITE, QU'ILS ONT DONNE A NOS ILLUSTRES HOTES. ET EN MEME TEMPS POUR MOI CETTE REUNION ETAIT L'OCCASION DE RENCONTRER A NOUVEAU LA POPULATION DE LA GUADELOUPE. ET J'AVAIS PREVU DES L'ORIGINE DE PASSER LA DERNIERE PARTIE DE MON SEJOUR AU MILIEU DE CETTE POPULATION POUR VOUS PARLER DES PROBLEMES DES DEPARTEMENTS FRANCAIS D'AMERIQUE ET DE LEUR SITUATION. VOUS SAVEZ QUE J'EMPLOIE CETTE EXPRESSION DES DEPARTEMENTS FRANCAIS D'AMERIQUE PARCE QUE JE CROIS QUE CELA CARACTERISE BIEN LEUR SITUATION. LEUR SITUATION C'EST DE FAIRE PARTIE INTEGRALEMENT DE NOTRE COMMUNAUTE NATIONALE ET EN MEME TEMPS D'ETRE PROJETE A L'EXTERIEUR, DANS UN MONDE D'AILLEURS PLEIN DE PERSPECTIVES ET DE POSSIBILITES, OU ILS DOIVENT APPARAITRE ET CELA SERA MA CONCLUSION TOUT A L'HEURE COMME UNE DEMONSTRATION EXEMPLAIRE DE LA CAPACITE DE LA SOCIETE FRANCAISE A ORGANISER SON DEVELOPPEMENT, SA JUSTICE ET SON PROGRES
-\
NATURELLEMENT LA POURSUITE DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL, C'EST LA TACHE PRIORITAIRE A LAQUELLE LA FRANCE, AVEC SES CITOYENS DES ANTILLES ET DE LA GUYANE, S'EST DESORMAIS CONSACREE. ET LES DEPARTEMENTS FRANCAIS D'AMERIQUE, QUELS QUE SOIENT LEUR CARACTERE ET SUJETIONS PARTICULIERES, ONT VOCATION A RATTRAPER LE RETARD QUI SUBSISTE ENCORE. VOUS SAVEZ QUE J'AI UN CARACTERE OPTIMISTE PARCE QUE L'OPTIMISME VEUT DIRE QUE L'ON SAIT QUE L'AVENIR SERA MEILLEUR QUE LE PRESENT ET SI L'ON N'Y CROYAIT PAS, QUEL SERAIT ALORS LE ROLE ET LA MISSION DES HOMMES_D_ETAT ? MAIS QUEL QUE SOIT MON OPTIMISME JE CONSIDERE QU'IL Y A ENCORE BEAUCOUP A FAIRE ET JE PENSE EN-PARTICULIER, MONSIEUR LE PREFET, QUE POUR L'EQUIPEMENT DE LA GUADELOUPE DANS CERTAINS DOMAINES NOUS AVONS ENCORE BEAUCOUP A FAIRE ET NOUS FERONS DAVANTAGE. CET EFFORT DE DEVELOPPEMENT SE SITUERA NATURELLEMENT DANS LE CONTEXTE DE L'EPOQUE DANS LAQUELLE NOUS VIVONS ET QU'ON NE PEUT IGNORER NI ICI, NI AILLEURS. CE CONTEXTE DIFFERENT DANS LEQUEL VIT L'ECONOMIE MONDIALE MAINTENANT DEPUIS QUATRE ANS. NOTRE PAYS COMME TOUTES LES NATIONS DU MONDE, QU'IL S'AGISSE DES NATIONS RICHES OU DES NATIONS PAUVRES, QU'IL S'AGISSE DES PAYS INDUSTRIALISES OU DES PAYS EN DEVELOPPEMENT, TRAVERSE DES DIFFICULTES. MAIS NOUS ALLONS OPERER TOUS ENSEMBLE NOTRE EFFORT DE DEVELOPPEMENT DEPARTEMENTAL ET REGIONAL DES ANTILLES ET DE LA GUYANE DANS-LE-CADRE DE LA POLITIQUE CONDUITE AU NIVEAU NATIONAL PAR LE GOUVERNEMENT DE LA FRANCE ET QUI EST, COMME VOUS LE SAVEZ, UNE POLITIQUE DE REDRESSEMENT ECONOMIQUE, DE STABILITE DE LA MONNAIE ET DE PROGRES SOCIAL
-\
IL EST DONC PARTICULIEREMENT NECESSAIRE DANS CES CIRCONSTANCES QUE NOUS MESURIONS TOUS QUE TOUTE ERREUR DANS LES CHOIX, QUE TOUT GASPILLAGE DANS L'EMPLOI DES FONDS PUBLICS, NOUS CONDUIRAIENT INEVITABLEMENT A DES SITUATIONS DE RECUL. SEULE LA CONSCIENCE QUE NOUS DEVONS BIEN CHOISIR, QUE NOUS DEVONS DEFINIR DES PRIORITES POUR EFFECTUER D'ABORD CE QUI EST ESSENTIEL, PEUT NOUS PERMETTRE DE BATIR UN VERITABLE DEVELOPPEMENT ET UNE VERITABLE PROMOTION HUMAINE DES ANTILLES. JE SAIS QUE LES GRANDS CHOIX, LES GRANDS OBJECTIFS DE L'ACTION ECONOMIQUE A MENER DANS-LE-CADRE DEPARTEMENTAL DE LA GUADELOUPE, QUE CES CHOIX ONT FAIT L'OBJET ICI MEME, IL Y A QUELQUES SEMAINES, D'UNE UTILE REFLEXION A LAQUELLE ONT PARTICIPE VOS ELUS ET LES REPRESENTANTS DE VOS ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES DE TOUTE _NATURE ET QUE CES TRAVAUX VONT DEBOUCHER SUR DES PROPOSITIONS CONCRETES ET RAISONNABLES, QUE LE SECRETAIRE_D_ETAT CHARGE DES DEPARTEMENTS ET TERRITOIRES D'OUTRE-MER `PAUL DIJOUD` AUQUEL J'AI DEMANDE DE VENIR ICI POUR PARTICIPER A CETTE REUNION, SOUMETTRA AU GOUVERNEMENT DANS LES SEMAINES PROCHAINES TRES EXACTEMENT AU CONSEIL DES MINISTRES ET DONT NOUS SUIVRONS ENSUITE ET MOI-MEME PERSONNELLEMENT L'APPLICATION
-\
CES ACTIONS DE DEVELOPPEMENT DOIVENT SE FONDER SUR QUATRE GRANDS PRINCIPES. LE PREMIER PRINCIPE QUI EST CELUI EN_VIGUEUR DEPUIS QUE J'EXERCE LA RESPONSABILITE PRESIDENTIELLE, C'EST LA POURSUITE DE LA DEPARTEMENTALISATION ECONOMIQUE ET SOCIALE, DONT J'AI D'AILLEURS NOTE AU MOIS DE MARS 1978 QU'ELLE ETAIT APPROUVEE PAR LE SUFFRAGE POPULAIRE DES HABITANTS ET DES HABITANTES DE LA GUADELOUPE. CE CHOIX DOIT CONSACRER LA VOCATION DE VOTRE DEPARTEMENT, A CONSTRUIRE PEU A PEU ET PROGRESSIVEMENT TOUTES LES STRUCTURES ET TOUTES LES FORMES DE VIE D'UN DEPARTEMENT FRANCAIS MODERNE, ET DE BATIR ICI PLEINEMENT LA SOCIETE FRANCAISE QUI REPOSE, VOUS LE SAVEZ, SUR LES VALEURS ESSENTIELLES QUI SONT L'EGALITE, LA LIBERTE, LA DEMOCRATIE ET LA SOLIDARITE. LE DEUXIEME FONDEMENT DE NOTRE ACTION QUI REPOND D'AILLEURS A LA GRANDE ASPIRATION DE LA JEUNESSE SERA DE DONNER PLUS DE JUSTICE A NOTRE SOCIETE, QUE CE SOIT EN METROPOLE, QUE CE SOIT DANS LES DEPARTEMENTS D'OUTRE-MER `DOM`. C'EST EN EFFET UN GRAND BESOIN DE LA FRANCE MODERNE QUE DE BATIR UNE SOCIETE OU LES RESPONSABILITES SOIENT MIEUX PARTAGEES ET OU LES PLUS DEMUNIS TROUVERONT DES CHANCES PLUS GRANDES D'ACTIVITE ET DE PROMOTION. A CET EGARD, LES DEPARTEMENTS DES ANTILLES NE PEUVENT PAS ETRE TRAITES DIFFEREMMENT DES AUTRES DEPARTEMENTS FRANCAIS ET J'Y SUIS PARTICULEREMENT ATTACHE
-\
LE TROISIEME FONDEMENT DE LA POLITIQUE FRANCAISE AUX ANTILLES, C'EST LA SOLIDARITE INDISPENSABLE DANS L'ACTION ENTRE LES TROIS DEPARTEMENTS FRANCAIS D'AMERIQUE. BIEN ENTENDU CHACUN A SES CARACTERES ET IL EST TOUT A FAIT NATUREL QUE SUBSISTE ENTRE EUX, COMME PARTOUT D'AILLEURS, UNE CERTAINE EMULATION. MAIS JE CONSIDERE QUE LE TEMPS DE L'INCOMPREHENSION, QUE LE TEMPS DE LA CONCURRENCE ABSURDE EST REVOLU. JE VOUS PROPOSE AU CONTRAIRE DE RENFORCER CHAQUE FOIS QUE POSSIBLE CETTE SOLIDARITE ENTRE LES DEPARTEMENTS DES ANTILLES ET LA GUYANE, AFIN DE CREER REELLEMENT EN AMERIQUE, C'EST-A-DIRE DANS CE TRES VASTE CONTINENT, UNE UNITE DE 800 000 PRODUCTEURS ET CONSOMMATEURS FRANCAIS, TRAVAILLANT ENSEMBLE ET DE MANIERE COMPLEMENTAIRE. LE QUATRIEME FONDEMENT DE NOTRE ACTION, C'EST NOTRE VOLONTE D'OUVRIR LES ANTILLES ET LA GUYANE AUX ECHANGES ECONOMIQUES, SOCIAUX ET CULTURELS, BIEN ENTENDU AVEC LA METROPOLE, MAIS AUSSI AVEC LA COMMUNAUTE_ECONOMIQUE_EUROPEENNE, ET EGALEMENT AVEC CETTE PARTIE DU MONDE AUQUEL ELLES APPARTIENNENT GEOGRAPHIQUEMENT : LE MONDE DE L'AMERIQUE ET LE MONDE DES CARAIBES. JE SUIS EN EFFET PERSUADE QUE VOUS COMPRENEZ QUELLE EST L'IMPORTANCE POUR LEUR AVENIR ECONOMIQUE DE L'INTEGRATION DES DEPARTEMENTS D'OUTRE-MER `DOM` DANS LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE. CELA DONNE UNE DIMENSION ET UNE PERSPECTIVE A TOUT VOTRE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET REPRESENTE UNE CHANCE CONSIDERABLE POUR L'OUTRE-MER FRANCAIS. ET C'EST POUR CETTE RAISON QUE LES INTENTIONS DE LA FRANCE VIENNENT DE FAIRE L'OBJET D'UN MEMORANDUM QUE LE GOUVERNEMENT VIENT DE DEPOSER AUPRES DE LA COMMUNAUTE_ECONOMIQUE_EUROPEENNE. JE SUIS ENFIN CONVAINCU QUE DANS CETTE PERIODE DE LARGE CIRCULATION DES IDEES DES HOMMES ET DES CHOSES, LES ANTILLES ET LA GUYANE PEUVENT RAYONNER DANS LA ZONE AMERIQUE - CARAIBES ET Y ETENDRE LARGEMENT LEUR ACTIVITE ET LEUR INFLUENCE. VOICI DONC LES QUATRE BASES SUR LESQUELLES NOTRE EFFORT COMMUN VA REPOSER
-\
JE VOUDRAIS ENFIN SUR UN TON UN PEU PLUS PERSONNEL VOUS DIRE QUELQUES IMPRESSIONS PROFONDES DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE PAR-RAPPORT A VOUS, LES HABITANTES ET LES HABITANTS DE LA GUADELOUPE ET PAR-RAPPORT AUX PROBLEMES QUE NOUS AVONS A RESOUDRE ENSEMBLE. D'ABORD JE VOUDRAIS QUE VOUS SACHIEZ, JE PARLE A CEUX QUI SONT ICI, MAIS JE PARLE AUSSI A CEUX QUI M'ENTENDRONT PAR LA VOIX DES ONDES, QUI ME VERRONT SUR LES ECRANS DE LA TELEVISION, QUE POUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE IL N'Y A PAS DES FRANCAISES ET DES FRANCAIS INEGAUX. IL N'Y A QUE DES FRANCAISES ET DES FRANCAIS QUI ONT EXACTEMENT LES MEMES CARACTERES ET LES MEMES DROITS. JE N'ETABLIS ENTRE EUX AUCUNE DIFFERENCE D'AUCUNE _NATURE ET DONC JE LE DIS PERSONNELLEMENT A CHAQUE GUADELOUPEENNE ET A CHAQUE GUADELOUPEEN, POUR MOI, POUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE, IL N'Y A JAMAIS AUCUNE DIFFERENCE ENTRE TOUS LES CITOYENS FRANCAIS DE TOUS NOS DEPARTEMENTS QU'IL S'AGISSE DE LA METROPOLE OU DE L'OUTRE-MER ET ILS PEUVENT LE CONSIDERER PERSONNELLEMENT DE MA PART
-\
ENSUITE JE PENSE QU'IL Y A ENCORE BEAUCOUP A FAIRE. JE SUIS VENU ICI DEUX FOIS DONC DEPUIS LE DEBUT DE MON SEPTENNAT, J'AI OBSERVE DES CHANGEMENTS. J'AI VU QUE SUR L'IMPULSION ACTIVE A LA FOIS DES ELUS ET EN MEME TEMPS DES ADMINISTRATEURS TRES CAPABLES QUI REPRESENTENT LA REPUBLIQUE DANS CE DEPARTEMENT, J'AI VU QUE DES PROGRES AVAIENT ETE ACCOMPLIS ET QU'UNE PREMIERE ETAPE AVAIT ETE FRANCHIE. MAIS NE CROYEZ PAS QUE JE CONSIDERE CELA COMME SUFFISANT, JE CONSIDERE QUE NOUS SOMMES DANS UNE PERIODE DE PROGRES TELLE QU'IL FAUT TOUJOURS SE PORTER A L'AVANT-GARDE ET QUE NOUS AVONS ENCORE BEAUCOUP A FAIRE ENSEMBLE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L'EQUIPEMENT DES DEPARTEMENTS ANTILLAIS. ET JE CONSIDERE QUE LA FRANCE AVEC SES RESSOURCES, SES MOYENS, LA POLITIQUE QU'ELLE SE DONNE, A LA CAPACITE DE LE FAIRE. MAIS CE QUE JE SOUHAITE C'EST QUE NOUS AYONS LE SENTIMENT DE LE FAIRE ENSEMBLE, QUE CE NE SOIT PAS UNE POLITIQUE QUI SOIT CONCUE, DICTEE D'UN PEU LOIN ET ENSUITE RECUE ET ACCEPTEE PAR LES ANTILLAISES ET LES ANTILLAIS. JE SOUHAITE, PENSANT NOTAMMENT A LA TRES NOMBREUSE JEUNESSE DE LA GUADELOUPE, QU'ELLE AIT LE SENTIMENT QUE CETTE TACHE DE DEVELOPPEMENT ET DE PROGRES, NOUS ALLONS LA CONDUIRE ENSEMBLE ET QU'AINSI DANS LES PROCHAINES ANNEES NOUS REUSSIRONS A FAIRE DE CES DEPARTEMENTS FRANCAIS D'AMERIQUE UN EXEMPLE DE CE QUE LA SOCIETE FRANCAISE EST CAPABLE DE CONCEVOIR EN-MATIERE DE PROGRES ECONOMIQUE, EN-MATIERE DE JUSTICE SOCIALE ET EN-MATIERE DE LIBERTE DEMOCRATIQUE. A NOUVEAU J'EXPRIME MES REMERCIEMENTS A TOUTES LES GUADELOUPEENNES ET A TOUS LES GUADELOUPEENS POUR L'ACCUEIL SI REMARQUABLE, SI DIGNE, SI DEMOCRATIQUE QU'ILS ONT RESERVE A CETTE CONFERENCE QUI AURA UN ECHO SUR LES ECRANS DU MONDE, QUI AURA ETE SUIVIE PROBABLEMENT PAR PLUSIEURS CENTAINES DE MILLIONS DE PERSONNES ET QUI AURONT AINSI DECOUVERT QUEL EST LE VRAI, QUEL EST LE BEAU, QUEL EST L'AMICAL VISAGE DE LA GUADELOUPE
-\

Voir tous les articles et dossiers