Publié le 20 septembre 1978

DECLARATION RADIO TELEVISEE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A LA SUITE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 20 SEPTEMBRE 1978 SUR LES OBJECTIFS DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE DE LA FRANCE

20 septembre 1978 - Seul le prononcé fait foi

DECLARATION RADIO TELEVISEE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A LA SUITE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 20 SEPTEMBRE 1978 SUR LES OBJECTIFS DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE DE LA FRANCE

Télécharger le .pdf
LE CONSEIL DES MINISTRES A EXAMINE CE MATIN DEUX GRANDS SUJETS. D'UNE_PART LA REORGANISATION DE LA SIDERURGIE FRANCAISE ET D'AUTRE_PART LA CREATION D'UNE ZONE DE STABILITE MONETAIRE EN EUROPE, QU'ON APPELLERAIT DANS LE LANGAGE COURANT LA CREATION D'UNE MONNAIE EUROPEENNE. A CETTE OCCASION, JE VOUDRAIS VOUS DIRE CE QUE JE CHERCHE A FAIRE. CE QUE JE CHERCHE A FAIRE, C'EST QUE LA FRANCE PUISSE GAGNER, QUE LA FRANCE GAGNE DANS LA COMPETITION INTERNATIONALE PARCE QUE JE CROIS QUE C'EST NECESSAIRE POUR LA FRANCE ET QUE C'EST NECESSAIRE POUR LES FRANCAIS. D'ABORD NECESSAIRE POUR LA FRANCE. NOUS SOMMES EN-TRAIN D'ORGANISER L'EUROPE ET SI NOUS METTONS SUR_PIED CETTE ORGANISATION MONETAIRE, CETTE FUTURE MONNAIE EUROPEENNE, NOUS AURONS FRANCHI UN PAS TRES IMPORTANT DANS L'ORGANISATION DE L'EUROPE, SANS DOUTE LE PAS LE PLUS IMPORTANT DEPUIS LA CREATION DE LA COMMUNAUTE_ECONOMIQUE_EUROPEENNE `CEE`. DANS CETTE EUROPE, IL FAUT QUE LA FRANCE SOIT FORTE. IL FAUT QU'ELLE PUISSE DISCUTER D'EGAL A EGAL AVEC LES PLUS PUISSANTS ET IL FAUT DONC QU'ELLE PUISSE ASSURER SES CHARGES DANS LA COMPETITION MONDIALE. CE N'EST PAS LA PEINE DE PARLER ETERNELLEMENT D'INDEPENDANCE, DE REPUTATION DE LA FRANCE SI ON NE DONNE PAS A LA FRANCE LES MOYENS DE GAGNER DANS CETTE COMPETITION DES NATIONS : C'EST MON PREMIER OBJECTIF. DEUXIEME OBJECTIF, C'EST QU'IL FAUT GAGNER POUR LES FRANCAIS, POUR ASSURER DANS L'AVENIR L'EMPLOI DES FRANCAIS. JE NE PENSE PAS SEULEMENT AUX TRAVAILLEURS QUI, ACTUELLEMENT, SONT, SOIT A_LA_RECHERCHE D'UN EMPLOI, SOIT AU TRAVAIL, MAIS JE PENSE A CES 12,5 `NOMBRE` MILLIONS DE JEUNES FRANCAIS QUI SONT ENTRES A L'ECOLE A LA FIN DE LA SEMAINE DERNIERE : IL FAUT PREPARER LEUR AVENIR ET LEUR EMPLOI. OR, LA FRANCE NE POURRA ASSURER L'EMPLOI DE SA JEUNESSE QUE SI ELLE EST CAPABLE DE GAGNER DANS LA COMPETITION INTERNATIONALE
-\
REFLECHISSONS DE LA FACON SUIVANTE : IL Y AURA DES EMPLOIS EN FRANCE SI NOUS AUGMENTONS LA QUANTITE DE CE QUE LA FRANCE PRODUIT ET VEND. SI NOUS N'AUGMENTONS PAS CETTE QUANTITE, EN REALITE TOUT CE QUE L'ON NOUS PROPOSE DE FAIRE, C'EST DE PARTAGER LE CHOMAGE. MON OBJECTIF N'EST PAS DE PARTAGER LE CHOMAGE ENTRE LES FRANCAIS. MON OBJECTIF C'EST D'ACCROITRE LES CAPACITES DE LA FRANCE DANS CE QU'ELLE PRODUIT ET DANS CE QU'ELLE VEND DE FACON A POUVOIR ASSURER DANS L'AVENIR L'EMPLOI DE TOUS. CAR LA FRANCE NE VENDRA PLUS A_L_ETRANGER QUE SI ELLE PRODUIT MIEUX ET SI ELLE EST CAPABLE DE SOUTENIR LA COMPETITION AVEC LES AUTRES. EN CE MOMENT, NATURELLEMENT ON REPAND LE DECOURAGEMENT. ON VEUT FAIRE CROIRE QUE LA FRANCE N'EN EST PAS CAPABLE. POURQUOI N'EN SERAIT-ELLE PAS CAPABLE ? IL Y A A L'HEURE ACTUELLE DANS NOTRE INDUSTRIE DES SECTEURS PARFAITEMENT COMPETITIFS. NOUS AVONS, VOUS LE SAVEZ, LA PLUS GRANDE ENTREPRISE EUROPEENNE DE CONSTRUCTIONS D'AUTOMOBILES `PEUGEOT`, DESORMAIS NOUS SOMMES LE PAYS D'EUROPE DANS LEQUEL TOUTE LA PRODUCTION AUTOMOBILE EST EN REALITE UNE PRODUCTION NATIONALE. DANS BEAUCOUP D'AUTRES DOMAINES, LES TECHNIQUES FRANCAISES SONT ACTUELLEMENT LES MEILLEURES. IL Y A DE PETITES ENTREPRISES QUI SONT COMPETITIVES ET QUI EXPORTENT ET NOUS AVONS DANS NOTRE AGRICULTURE DE LARGES SECTEURS OU NOUS AVONS LES MEILLEURS RENDEMENTS D'EUROPE. DONC, NOUS SOMMES CAPABLES DE GAGNER ET LES MESURES QUI ONT ETE PRISES, CELLES QUI SUIVRONT, CE SONT DES MESURES QUI PREPARENT LA FRANCE A GAGNER DANS LA COMPETITION INTERNATIONALE POUR LA FRANCE ET POUR LES FRANCAIS
-\

Voir tous les articles et dossiers