Publié le 8 juin 1978

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING AUX ELUS DE LA REGION CORSE, AJACCIO, LE JEUDI 8 JUIN 1978

8 juin 1978 - Seul le prononcé fait foi

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING AUX ELUS DE LA REGION CORSE, AJACCIO, LE JEUDI 8 JUIN 1978

Télécharger le .pdf
MESSIEURS LES PRESIDENTS, MESSIEURS LES MEMBRES DES CONSEILS GENERAUX, DU CONSEIL REGIONAL ET DU COMITE ECONOMIQUE ET SOCIAL DE LA CORSE, JE TIENS D'ABORD A VOUS REMERCIER DE LA DIGNITE ET DE LA CHALEUR DE VOTRE ACCUEIL, QUI REVET UN ECLAT ET UNE SOLENNITE PARTICULIERE DANS CE LIEU CHARGE D'HISTOIRE. CETTE SALLE EST LE SYMBOLE DE LA RENCONTRE DE LA CORSE D'AUJOURD'HUI ET DE LA CORSE DE TOUJOURS. ICI S'ELEVERENT BEAUCOUP DE VOIX CELEBRES DEPUIS CELLE D'EMMANUEL ARENE JUSQU'A CELLE DE MOROGIAFFERI, EN PASSANT PAR ADOLPHE LANDRY, FRANCOIS PIETRI, PAUL GIACOBBI ET TANT D'AUTRES : LES GRANDES VOIX CORSES, QUI NOUS RAPPELLENT QU'A TRAVERS LES REMOUS SUCCESSIFS DE L'HISTOIRE DE PLUSIEURS REPUBLIQUES ET DEUX EMPIRES, L'ILE A TOUJOURS DIRIGE SES MEILLEURS ENFANTS VERS LE SERVICE PUBLIC ET VERS LES RESPONSABILITES POLITIQUES
-\
JE VOUDRAIS VOUS DIRE, MESSIEURS, QUEL EST LE PLAISIR PERSONNEL QUE J'EPROUVE A CETTE RENCONTRE. CAR VOUS SAVEZ QUE LA CONCEPTION QUE J'AI DE LA VIE DE NOS INSTITUTIONS, EST UNE CONCEPTION DEMOCRATIQUE ET REPUBLICAINE. JE NE CHERCHE PAS A EXERCER LE POUVOIR D'UN SEUL. SI BIEN ENTENDU, J'ASSUME, ET J'ASSUMERAI LES RESPONSABILITES QUE NOS INSTITUTIONS CONFERENT AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, JE SOUHAITE QUE DANS CETTE FIN DU XXEME SIECLE, LE SORT DE LA FRANCE DANS SON ENSEMBLE, DANS SA VIE REGIONALE, DANS SA VIE LOCALE, SOIT PARTAGE ET CONDUIT PAR LE PLUS GRAND NOMBRE DE RESPONSABLES POLITIQUES. C'EST POURQUOI JE SOUHAITE QU'IL Y AIT EN CORSE, A TOUS LES ECHELONS DE LA VIE MUNICIPALE, DE LA VIE DES COLLECTIVITES LOCALES, DE LA VIE PARLEMENTAIRE, DES GENERATIONS D'HOMMES QUI POURSUIVENT LA GRANDE TRADITION DU SERVICE PUBLIC ET POLITIQUE DE LA CORSE. JE NE SUIS PAS VENU SEUL £ JE SUIS EN EFFET ACCOMPAGNE DE M. LE MINISTRE DE L'INTERIEUR `CHRISTIAN BONNET`, DE M. LE MINISTRE DES TRANSPORTS `JOEL LE THEULE`, MESSIEURS LES PRESIDENTS, MONTRANT BIEN QUE JE ME DOUTAIS QUE C'ETAIT LA-DESSUS QUE PORTERAIT A_JUSTE_TITRE UN GRAND NOMBRE DE VOS OBSERVATIONS ET AUSSI DU MEMBRE DU GOUVERNEMENT QUI EST ISSU DE VOTRE ILE `JACQUES DOMINATI`. J'AI ETE ACCOMPAGNE DE M. LE DELEGUE A L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE `ANDRE CHADEAU` CAR BEAUCOUP DE PROBLEMES QUE VOUS AVEZ EVOQUES SONT EN EFFET DES PROBLEMES D'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, ET J'AI ETE ACCOMPAGNE EGALEMENT D'UN ANCIEN PREFET DE L'ILE `JEAN RIOLACCI`, PUISQU'IL SE TROUVE QUE J'ECOUTE DESORMAIS LA POLITIQUE FRANCAISE A TRAVERS UNE OREILLE CORSE
-\
COMME JE L'AI DIT EN ARRIVANT A AJACCIO, JE SUIS VENU ICI BEAUCOUP ECOUTER. ET NE CROYEZ PAS QU'IL SOIT INUTILE D'ECOUTER. VOUS AVEZ INDIQUE TOUT A L'HEURE, MESSIEURS LES PRESIDENTS, DANS VOS INTERVENTIONS QUE, PARMI LES PROBLEMES DE LA CORSE, IL Y AVAIT DES PROBLEMES PSYCHOLOGIQUES, IL Y AVAIT DES PROBLEMES DE COMMUNICATION, NON SEULEMENT DE COMMUNICATION MATERIELLE, MAIS DE COMMUNICATION PSYCHOLOGIQUE AVEC L'OPINION PUBLIQUE CONTINENTALE. POUR MOI, IL EST TRES IMPORTANT, PENDANT CES DEUX JOURS ET DEMI, D'ECOUTER AUSSI LARGEMENT QUE POSSIBLE CE QUE ME DISENT, CE QUE ME DIRONT LES CORSES. ECOUTER, POUR QUOI FAIRE ? EH BIEN
- BIEN ENTENDU, POUR TENTER D'APPORTER UNE REPONSE AUX QUESTIONS QUI AURONT ETE POSEES. EN-PARTICULIER A LA FIN DE MON SEJOUR, DEMAIN APRES-MIDI, JE REPONDRAI A UN CERTAIN NOMBRE DE QUESTIONS QUI M'AURONT ETE POSEES OU DES PERSPECTIVES QUE J'AURAI APERCUES. ET JE REPONDRAI, MESSIEURS LES PRESIDENTS, PUBLIQUEMENT A CERTAINES DES QUESTIONS QUE VOUS VENEZ A L'INSTANT MEME DE ME POSER. JE VOUDRAIS VOUS DIRE EGALEMENT QU'UNE REGLE QUE JE ME SUIS FIXEE - QUE LES MEMBRES DU GOUVERNEMENT CONNAISSENT BIEN - C'EST D'ESSAYER DANS NOTRE PAYS - ON NE L'A PAS FAIT SOUVENT - DE VERIFIER REGULIEREMENT L'APPLICATION DES DECISIONS. NOTRE VIE POLITIQUE SOUFFRAIT, VOUS LE SAVEZ, D'INSTABILITE ET DES GOUVERNEMENTS QUI GOUVERNAIENT POUR QUELQUES SEMAINES, POUR QUELQUES TRIMESTRES NE POUVAIENT PAS NATURELLEMENT SE PREOCCUPER DE L'APPLICATION DES DECISIONS. MAIS PUISQUE NOS INSTITUTIONS ONT CHANGE, PUISQUE NOUS AVONS CETTE CHANCE, CETTE CHANCE DANS LES TEMPS MODERNES, DE LA STABILITE DE L'EXECUTIF, CETTE CHANCE COMPORTE EN CONTREPARTIE L'OBLIGATION D'OBSERVER, DE VERIFIER, PERIODIQUEMENT, L'APPLICATION DES DECISIONS. DONC, J'AURAI DANS L'AVENIR A VERIFIER A L'APPLICATION DES DECISIONS PRISES CONCERNANT LA CORSE
-\
LORSQUE JE SUIS VENU ECOUTER, UN MOMENT PRIVILEGIE EST CELUI QUE JE PASSE AU MILIEU DE VOUS CAR PERSONNE N'EST EN EFFET PLUS QUALIFIE POUR EXPRIMER LES DIVERSES PREOCCUPATIONS, LES DIVERSES INTERROGATIONS, LES DIVERSES AMBITIONS, DES HABITANTS DE VOTRE ILE. LES TEMPS ONT CHANGE. LES TROIS DISCOURS QUE NOUS VENONS D'ENTENDRE MONTRENT QUE, SI LA PERFECTION DU STYLE ET L'ELOQUENCE RESTENT DES QUALITES TRADITIONNELLES DE LA VIE PUBLIQUE CORSE, DESORMAIS LA RIGUEUR DES ANALYSES ET L'INVESTIGATION DANS LA PROFONDEUR DES PROBLEMES EN SONT LE COMPLEMENT. SUR LE CONTINENT, COMME VOUS DITES, ON SE FAIT VOLONTIERS DE LA CORSE L'IDEE D'UN PAYS EN PROIE AUX DIVISIONS PERMANENTES, AUX CONFLITS ET AUX RIVALITES DE PERSONNES, AUX LUTTES D'INFLUENCE ? OR, QUE CONSTATE-T-ON SUR LES SUJETS ESSENTIELS ? J'AI TENU, AVANT MON VOYAGE, A PARCOURIR LES DELIBERATIONS DE VOS ASSEMBLEES. J'AI ETE FRAPPE DE CONSTATER QUE TOUTES LES DECISIONS IMPORTANTES METTANT EN JEU L'AVENIR DE LA CORSE ONT DONNE _LIEU A DES DEBATS DE FOND ET ONT ETE PRISES EN GENERAL A UNE TRES GRANDE MAJORITE, PARFOIS MEME A L'UNANIMITE. ET CECI QU'IL S'AGISSE DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE, VOICI TROIS ANS, DES INFRASTRUCTURES ROUTIERES, DE LA CONTINUITE TERRITORIALE, DES BUDGETS DES DEPARTEMENTS DE LA REGION. GRACE-A CE CLIMAT D'UNION SUR L'ESSENTIEL, - QUE VOUS AVEZ FINI PAR ATTEINDRE AU TERME DE LONGUES ET NECESSAIRES DELIBERATIONS, - LES GRANDS CHANGEMENTS DES DERNIERES ANNEES - GRANDS CHANGEMENTS (C'EST CE QUE JE DIRAI DEMAIN) QUI EXPLIQUENT EN REALITE LE VERITABLE PROBLEME DE LA CORSE - ONT PU S'EFFECTUER DANS DES CONDITIONS POSITIVES ET QUI, A PLUSIEURS EGARDS, FOURNISSENT UN EXEMPLE A DE NOMBREUSES REGIONS FRANCAISES
-\
JE RAPPELLERAI EN EFFET CERTAINS ASPECTS. VOUS AVEZ SU MENER DE FRONT LA MISE EN_PLACE DE DEUX DEPARTEMENTS NOUVEAUX, AVEC LES PROBLEMES PSYCHOLOGIQUES ET ADMINISTRATIFS QUE CELA COMPORTAIT, ET LE DEMARRAGE HARMONIEUX DE L'INSTITUTION REGIONALE. VOUS AVEZ SU TIRER PARTI DE L'AFFECTATION DE RESSOURCES NATIONALES, COMME VIENT DE LE RAPPELER M. LE PRESIDENT GIACOBBI, POUR LANCER UNE POLITIQUE D'INVESTISSEMENTS REGIONAUX COMPLEMENTAIRE DE CELLE DE L'ETAT. LES INSTANCES REGIONALES, MEME SI LE NOMBRE DES MEMBRES DU CONSEIL REGIONAL PARAIT EN EFFET A CERTAINS A L'HEURE ACTUELLE INSUFFISANT, SONT DEVENUES LE LIEU D'EXPRESSION PRIVILIGIEE DE LA CONSCIENCE REGIONALE CORSE. ELLES FOURNISSENT UN CENTRE DE SYNTHESE DE LA POLITIQUE MENEE PAR L'ETAT ET PAR LES COLLECTIVITES LOCALES. C'EST PARCE QUE CES NOUVELLES INSTITUTIONS FONCTIONNENT, C'EST PARCE QU'ELLES SONT ANIMEES, NOUS L'AVONS VU, PAR DES HOMMES DE RESPONSABILITE ET DE TALENT QUE NOUS POUVONS AUJOURD'HUI ENVISAGER UNE NOUVELLE POLITIQUE POUR LA CORSE
-\
DEPUIS QUATRE ANS, ET CHACUN D'ENTRE NOUS SAIT QUE J'Y AI VEILLE PERSONNELLEMENT, L'ETAT A MONTRE QU'IL ETAIT PRET A CONSACRER LES RESSOURCES NECESSAIRES AU DEVELOPPEMENT HARMONIEUX DE LA CORSE ET CECI A ETE RAPPELE SUCCESSIVEMENT PAR LE PRESIDENT DE ROCCA-SERRA ET PAR M. ARRIGHI DE CASANOVA. CET EFFORT, JE VOUS LE DIS SOLENNELLEMENT, SERA POURSUIVI ET AMPLIFIE, QUELLES QUE SOIENT LES VICISSITUDES DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE NATIONALE. VOUS QUI CONNAISSEZ LES DIFFICULTES ACTUELLES DE NOTRE ECONOMIE ET DE NOTRE SOCIETE, CAR CES DIFFICULTES, VOUS LE SAVEZ BIEN, NE S'ARRETENT PAS AUX FRONTIERES ET A LA DIMENSION DE LA CORSE, - ET JE M'ADRESSE ICI PLUS SPECIALEMENT A MESSIEURS LES PARLEMENTAIRES QUI SUIVENT NOS GRANDS DEBATS NATIONAUX - EH BIEN MALGRE CES DIFFICULTES ACTUELLES, JE VOUS DEMANDE DE MESURER L'IMPORTANCE D'UN TEL ENGAGEMENT PRIS DEVANT VOUS PAR LE CHEF_DE_L_ETAT ET QUI FIGURERA DONC DANS LES ARCHIVES DE VOS DELIBERATIONS. TOUTEFOIS, J'AI CONSTATE A MON TOUR QUE CET EFFORT NATIONAL AVAIT TENDANCE DANS LE PASSE A SE DISPERSER DANS DES OPERATIONS PARFOIS TROP NOMBREUSES, D'INTERET INEGAL, ET PARFOIS SANS OBJECTIF D'ENSEMBLE. C'EST POURQUOI J'AI RETENU LA FORMULE DU PRESIDENT ARRIGHI DE CASANOVA. IL S'AGIT DE METTRE AU-POINT UN ENSEMBLE COORDONNE DE MESURES, UN ENSEMBLE QUI SOIT PERCU COMME TEL PAR LA CONSCIENCE CORSE, PAR CELLE DES ELUS, ASSUREMENT, MAIS EGALEMENT PAR LA CONSCIENCE POPULAIRE, UN ENSEMBLE QUI PERMETTRA A L'ECONOMIE CORSE, A LA SOCIETE CORSE, D'ABORDER DANS DE MEILLEURES CONDITIONS LES PROBLEMES DES TEMPS QUE NOUS TRAVERSONS
-\
L'OBJECTIF A ATTEINDRE `DEVELOPPEMENT DE LA CORSE` ME PARAIT ETRE CELUI QUI EST ASSIGNE A LA POLITIQUE D'ENSEMBLE D'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE. CETTE POLITIQUE, MONSIEUR LE DELEGUE `ANDRE CHADEAU`, C'EST DE DONNER A CHAQUE REGION LA PLEINE EGALITE DES CHANCES. POUR LA CORSE UN TEL OBJECTIF CONDUIT A RETENIR TROIS LIGNES D'ACTIONS : - UNE POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE £ - UNE POLITIQUE DE FORMATION DES HOMMES £ - LA PRISE EN-COMPTE DES PROBLEMES PROPRES A L'INSULARITE. CE SONT CES TROIS SUJETS QUE JE TRAITERAI SUCCESSIVEMENT DEVANT VOUS
-\
D'ABORD UNE POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE, PUISQU'ELLE EST LE SUPPORT, LA RESSOURCE EN QUELQUE SORTE, DE TOUT LE RESTE. CETTE POLITIQUE EST DEJA ENGAGEE DANS BIEN DES DOMAINES. IL S'AGIT DONC DE LA POURSUIVRE AVEC UN SOUCI DE COHERENCE ET D'EFFICACITE. LE PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DE LA CORSE A AUJOURD'HUI TROIS ANS. ELABORE EN CORSE, FONDE SUR LE RESPECT DE LA PERSONNALITE INSULAIRE, CE PROGRAMME A ETE APPROUVE PAR VOUS, MESSIEURS, A L'UNANIMITE EN JUILLET 1975. IL A TRACE LES VOIES D'UN RENOUVEAU POUR L'ECONOMIE DE VOTRE REGION. J'EN RAPPELLERAI DONC L'ESSENTIEL. LA DOTATION DE LA CORSE EN CREDITS D'EQUIPEMENTS DU BUDGET DE L'ETAT, QUI ETAIT DE 167 MILLIONS DE FRANCS EN 1974 `ANNEE`, EST PASSEE A 378 MILLIONS DE FRANCS `SOMME ` BUDGET` EN 1978. CERTES CE CHIFFRE DOIT ETRE CORRIGE PAR LES EFFETS DE L'EVOLUTION MONETAIRE : IL NE TRADUIT PAS MOINS UNE EXCEPTIONNELLE PROGRESSION. SUR CES DOTATIONS ANNUELLES, 530 MILLIONS DE FRANCS ONT ETE CONSACRES AUX ONZE OPERATIONS SPECIALES D'ENTRAINEMENT PREVUES AU PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT. LA PREMIERE TRANCHE DE L'UNIVERSITE DE CORSE POUR 400 ETUDIANTS EST MAINTENANT FINANCEE ET, COMME VOUS LE RAPPELIEZ TOUT A L'HEURE, MONSIEUR LE PRESIDENT, NOUS SOMMES AU SEUIL DE LA MISE EN_ROUTE DES TRAVAUX. LES DOTATIONS DE RENOVATION RURALE RESERVEES A LA CORSE DE L'INTERIEUR ONT PERMIS D'ENTREPRENDRE LA RESTAURATION DE L'AGRICULTURE DE MONTAGNE, LES AMENAGEMENTS HYDRAULIQUES REALISES PAR LA SOMIVAC S'ETENDENT DESORMAIS A L'ENSEMBLE DE L'ILE
-\
LE VERSEMENT, CAS UNIQUE COMME VOUS LE SAVEZ, DU FONDS D'EXPANSION ECONOMIQUE DE LA CORSE AU BUDGET DE L'ETABLISSEMENT PUBLIC REGIONAL A PERMIS D'ASSOCIER LA REGION AUX ACTIONS MISES EN_OEUVRE PAR L'ETAT, DANS-LE-CADRE D'UNE CONCERTATION PERMANENTE SUR TOUS LES PROGRAMMES D'EQUIPEMENT. TOUS CES EFFORTS SERONT REGULIEREMENT POURSUIVIS. DES DOTATIONS MAJOREES SERONT PREVUES POUR LES EQUIPEMENTS URBAINS TELS QUE LE TUNNEL SOUS LE VIEUX PORT DE BASTIA, LA STATION D'EPURATION D'AJACCIO, LES EQUIPEMENTS LIES A L'IMPLANTATION DE L'UNIVERSITE A CORTE. J'AI DEMANDE A MME LE MINISTRE DE LA SANTE `SIMONE VEIL` DE PRENDRE LES DISPOSITIONS NECESSAIRES POUR QUE LE FINANCEMENT DU NOUVEL HOPITAL DE BASTIA COMPRENANT 400 LITS SOIT MIS EN_PLACE EN 1979. IL EN IRA DE MEME POUR LES CREDITS NECESSAIRES A LA MODERNISATION DE L'HOPITAL DE CORTE
-\
LES PROBLEMES ROUTIERS ONT TOUJOURS ETE UNE PREOCCUPATION MAJEURE POUR LES ELUS CORSES. LES DIFFICULTES DU RELIEF, LA LONGUEUR DU RESEAU, LA FAIBLESSE DES RESSOURCES DES COLLECTIVITES LOCALES SONT DES DONNEES PERMANENTES QUI EXIGENT DES FINANCEMENTS PARTICULIERS. LA MODERNISATION DES ROUTES NATIONALES SERA POURSUIVIE EN 1979. LES ENGAGEMENTS DE L'ETAT POUR LA REFECTION DES ANCIENNES ROUTES FORESTIERES TRANSFEREES AUX DEPARTEMENTS SERONT TENUS. DES CREDITS SPECIAUX SERONT ACCORDES AUX DEPARTEMENTS POUR L'ENTRETIEN DES ROUTES DE MONTAGNE. ENFIN, POUR FINANCER LES TRAVAUX PRIORITAIRES, LES CONSEILS GENERAUX POURRONT SOLLICITER DE NOUVEAUX EMPRUNTS A HAUTEUR D'UN TOTAL DE 17 MILLIONS DE FRANCS POUR LES DEUX DEPARTEMENTS
-\
CETTE POLITIQUE D'INFRASTRUCTURE, QUI A POUR OBJET DE FACILITER LES COMMUNICATIONS, LES EQUIPEMENTS DE L'ILE, A POUR BUT AUSSI DE DEVELOPPER L'ECONOMIE INSULAIRE, EN COMMENCANT PAR L'AGRICULTURE. LES ANNEES RECENTES ONT ETE MARQUEES PAR UN EFFORT SANS PRECEDENT EN_FAVEUR DE LA CORSE INTERIEURE. IL FAUT DIRE QUE LA CORSE INTERIEURE EN AVAIT BIEN BESOIN. LES PRIMES A L'ELEVAGE EN MONTAGNE ONT ETE CONSENTIES SUR LA QUASI-TOTALITE DE LA REGION. GRACE-A L'ACTION DE LA SOCIETE DE MISE EN_VALEUR DE LA CORSE, LES TECHNIQUES LES PLUS MODERNES DE PRODUCTION FOURRAGERE ONT COMMENCE A PENETRER DANS LA CORSE MONTAGNEUSE. LA RENOVATION DE LA VIE RURALE A ETE ENCOURAGEE PAR UN SOUTIEN ACTIF A L'ARTISANAT, A LA PETITE HOTELLERIE ET AUX GITES TOURISTIQUES RURAUX AINSI QUE PAR LE DEVELOPPEMENT ET LA MISE EN_PLACE DU PERSONNEL DU PARC NATUREL REGIONAL CHER AU PRESIDENT GIACOBBI. D'AUTRE_PART, UNE REVISION COMPLETE DE LA SITUATION DES AGRICULTEURS A L'EGARD DU CREDIT AGRICOLE `BANQUE` A PERMIS DE CONSOLIDER LEURS DETTES ET DE REGULARISER LEURS CHARGES FINANCIERES. VOILA POUR LE PASSE
-\
POUR LES ACTIONS EN-COURS, IL EN EST TROIS DANS LE DOMAINE AGRICOLE QUI ONT A MES YEUX UNE IMPORTANCE PARTICULIERE. LA PREMIERE EST LA POURSUITE DE L'ASSAINISSEMENT DE LA PRODUCTION VITICOLE ET DE LA COMMERCIALISATION DU VIN. CETTE POLITIQUE PASSE, A MON SENS, PAR UN EFFORT DE RESTRUCTURATION ET D'AMELIORATION DU VIGNOBLE. C'EST POURQUOI, J'AI DEMANDE AU GOUVERNEMENT D'ACCORDER EN CORSE LE COMPLEMENT DE PRIME D'ARRACHAGE DE 7.000 FRANCS PAR HECTARE DONT BENEFICIAIT SEULEMENT LE LANGUEDOC - ROUSSILLON DEPUIS JANVIER 1977. CE COMPLEMENT, ENTIEREMENT A LA CHARGE DE L'ETAT, S'AJOUTERAIT A LA PRIME DE 9.000 FRANCS DEJA VERSEE PAR LA COMMUNAUTE_ECONOMIQUE_EUROPEENNE. DEUXIEMEMENT, J'AI DEMANDE AU DELEGUE A L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE `ANDRE CHADEAU` D'EXAMINER DANS QUELLE MESURE LA CARTE DES ZONES SUSCEPTIBLES DE BENEFICIER DE L'AIDE SPECIALE RURALE POURRAIT ETRE REVUE AU BENEFICE DE CERTAINS CANTONS PARTICULIEREMENT DEFAVORISES
-\
LA TROISIEME ACTION FONDAMENTALE EST LA REMISE EN ORDRE FONCIERE. JE CONSIDERE, POUR MA PART, QUE CETTE ACTION COMMANDE, ECONOMIQUEMENT, PSYCHOLOGIQUEMENT, POLITIQUEMENT, LA SOLUTION DE BEAUCOUP DE PROBLEMES EN CORSE. DANS CE DOMAINE, LES INSTRUMENTS ADMINISTRATIFS ET LES MOYENS FINANCIERS ONT ETE MIS EN_PLACE ET ON PEUT SEULEMENT S'ETONNER QU'ILS AIENT ETE MIS EN_PLACE SI TARD. LA SAFER DE LA CORSE A ETE CREEE IL Y A UN AN. ELLE A BENEFICIE DEPUIS D'UNE AIDE TOUT A FAIT EXCEPTIONNELLE DE L'ETAT PUISQUE CELLE-CI ATTEINT, VOUS LE SAVEZ, 24 MILLIONS DE FRANCS `SOMME ` BUDGET`. MAIS JE VOUDRAIS QUE LES CHOSES SOIENT BIEN CLAIRES ET QU'ELLES SOIENT PERCUES COMME TELLES PAR LES RESPONSABLES DE L'AGRICULTURE CORSE ET PAR LES JEUNES EXPLOITANTS AGRICOLES : CETTE POLITIQUE D'ACQUISITION ET DE REDISTRIBUTION DES TERRES N'A DE SENS QUE SI LES RETROCESSIONS SONT OPEREES SUR DES BASES OBJECTIVES, FONDEES SUR UNE ANALYSE ECONOMIQUE SOLIDE, ET PERMETTANT DE PRIVILEGIER L'INSTALLATION DE FAMILLES DE JEUNES AGRICULTEURS AYANT LA PREPARATION ET LA FORMATION REQUISES. POUR SOUTENIR CETTE ACTION, L'ETAT A APPORTE DES MOYENS TRES SUBSTANTIELS. IL VEILLERA DONC TRES ATTENTIVEMENT AUX CONDITIONS DANS LESQUELS SERONT RETROCEDEES LES TERRES : A DES AIDES EXCEPTIONNELLES DOIVENT CORRESPONDRE DES GARANTIES ELLES-MEMES TRES SERIEUSES. TELS SONT LES PRINCIPES SIMPLES QUI GUIDERONT L'ATTITUDE DES POUVOIRS PUBLICS DANS CETTE AFFAIRE EN ETROITE CONCERTATION, BIEN ENTENDU, AVEC LA PROFESSION AGRICOLE
-\
DANS LES AUTRES SECTEURS DE L'ACTIVITE ECONOMIQUE, UNE IMPULSION NOUVELLE EST NECESSAIRE ET, D'AILLEURS, MESSIEURS LES PRESIDENTS, VOUS EN AVEZ SOULIGNE L'UTILITE. IL FAUT D'ABORD SAVOIR QUE LE CHEMIN PARCOURU EST DEJA APPRECIABLE. VOUS AVEZ DIT, ET CELA A ETE L'EXORDE DE CHACUN DE VOS PROPOS, QUE VOUS VOULIEZ TENIR LE LANGAGE DE LA VERITE. EH BIEN
- JE VOUS TIENDRAI EGALEMENT LE LANGAGE DE LA VERITE. POUR CELA, IL FAUT ANALYSER LA SITUATION, VOIR CE QUI A ETE ACCOMPLI, VOIR CE QUI RESTE A FAIRE ET LE FAIRE AVEC LA PLUS GRANDE OBJECTIVITE POSSIBLE. APRES UNE LONGUE PERIODE DE DECLIN, LA POPULATION DE LA CORSE CROIT A NOUVEAU DEPUIS UNE DIZAINE D'ANNEES. SI LE TAUX D'ACTIVITE RESTE ENCORE INSUFFISANT, LA POPULATION ACTIVE AYANT UN EMPLOI EST PASSEE DE 63.000 EN 1968 A 77.500 EN 1975. CELA REPRESENTE DONC 2.000 EMPLOIS SUPPLEMENTAIRES PAR AN. LE SOUS-EMPLOI A DIMINUE D'UN PEU PLUS DE 10 % `STATISTIQUE` EN 1977. LE PACTE NATIONAL POUR L'EMPLOI A RENCONTRE ICI GRACE D'AILLEURS AUX EFFORTS QUI ONT ETE DEPLOYES PAR LES RESPONSABLES, ADMINISTRATIFS OU SOCIO-PROFESSIONNELS, UN REEL SUCCES PUISQUE L'ANNEE DERNIERE IL A CONCERNE ENVIRON 3.600 JEUNES. JE SOUHAITE, MONSIEUR LE PREFET DE REGION, QUE POUR LA RENTREE 1978, ET DANS LES MEMES CONDITIONS, UN EFFORT SIMILAIRE SOIT CONDUIT
-\
JE SAIS QUE CES RESULTATS SONT ENCORE INSUFFISANTS. UNE POLITIQUE ACTIVE DE L'EMPLOI INDUSTRIEL DOIT ETRE MENEE. ET CETTE POLITIQUE SUPPOSE L'INTERVENTION D'UN CERTAIN NOMBRE DE MESURES SUR LESQUELLES LE PRESIDENT ARRIGHI `DE CASANOVA` A ATTIRE NOTRE ATTENTION. COMME DANS D'AUTRES REGIONS, CETTE POLITIQUE DOIT S'APPUYER LARGEMENT SUR L'ARTISANAT, SUR LE POTENTIEL QUE REPRESENTE L'ARTISANAT. DANS CE DOMAINE, MON SENTIMENT EST QUE TOUTES LES POSSIBILITES DE LA CORSE NE SONT PAS ENCORE SUFFISAMMENT SOUTENUES ET DEVELOPPEES. J'AI ETE, PAR EXEMPLE, SURPRIS DE VOIR QUE SUR-LE-PLAN DE LA FORMATION ARTISANALE, IL N'Y AVAIT PAS ENCORE EN CORSE, L'OUTIL INDISPENSABLE DE FORMATION. NOUS ALLONS VEILLER EN LIAISON AVEC VOS ASSEMBLEES, A CE QUE CETTE LACUNE SOIT RAPIDEMENT COMBLEE. J'AI DONC DEMANDE AU MINISTRE DU COMMERCE ET DE L'ARTISANAT DE PREPARER UN PLAN DE DEVELOPPEMENT DE L'ARTISANAT CORSE EN LIAISON ETROITE AVEC LES CHAMBRES DE METIERS DES DEUX DEPARTEMENTS. ET LE MINISTRE DU COMMERCE ET DE L'ARTISANAT VIENDRA, SUR_PLACE, EN ETUDIER LES MODALITES AVEC LES RESPONSABLES CONSULAIRES. CE PLAN COMPORTERA L'ENGAGEMENT D'UN FINANCEMENT DE L'ETAT DE 3 MILLIONS DE FRANCS POUR UNE PREMIERE TRANCHE. IL COMPRENDRA NOTAMMENT LE BENEFICE D'UN REGIME EXCEPTIONNEL D'AIDE A L'INSTALLATION ET AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES ARTISANALES. CE REGIME EXCEPTIONNEL AVAIT ETE JUSQU'A PRESENT RESERVE AU SEUL MASSIF CENTRAL. VOUS COMPRENDREZ QUE L'AUVERGNAT QUE JE SUIS NE POUVAIT PAS DONNER MEILLEURE PREUVE DE L'AFFECTION QU'IL PORTE A LA CORSE
-\
UNE POLITIQUE DE FORMATION DES HOMMES. POUR ETRE TOUT A FAIT PRECIS, UNE POLITIQUE DE FORMATION DES FEMMES ET DES HOMMES. DANS UN MONDE DIFFICILE, OU LA CORSE EST CONFRONTEE AUX DIFFICULTES NATIONALES ET INTERNATIONALES SANS AVOIR PU ENCORE SURMONTER TOUS LES HANDICAPS DE L'INSULARITE, LA CORSE DOIT _COMPTER D'ABORD SUR SES ENFANTS. JE REVIENDRAI TOUT A L'HEURE SUR CERTAINS DES DEVELOPPEMENTS POUR ALLER JUSQU'AU BOUT DE MA PENSEE A CET EGARD. LE GOUVERNEMENT A DONC LE DEVOIR DE PROMOUVOIR UNE VERITABLE POLITIQUE DE PROMOTION DES FEMMES ET DES HOMMES. LA ENCORE, C'EST D'UNE POLITIQUE D'EGALITE DES CHANCES POUR LES CORSES QU'IL S'AGIT
-\
UNE POLITIQUE DES HOMMES, QU'EST-CE QUE CELA SIGNIFIE ? CELA REVET DANS MON ESPRIT UNE TRIPLE SIGNIFICATION. ELLE COMPORTE D'ABORD, JE VOUS LE DIS FRANCHEMENT, LA PROMOTION DES MEILLEURS D'ENTRE VOUS A DES POSTES DE HAUTE RESPONSABILITE QUI RECOMPENSENT LEUR TALENT. LA NOMINATION DU NOUVEAU PRESIDENT DE LA MISSION INTERMINISTERIELLE D'AMENAGEMENT DE LA CORSE EST UNE PREMIERE APPLICATION DE CETTE DOCTRINE. JE PEUX VOUS DIRE QUE D'AUTRES SUIVRONT DANS LES SEMAINES A VENIR. D'AILLEURS Y VEILLERONT, A LA FOIS, MES PROPRES CONSEILLERS ET AUSSI LES CONSEILLERS DU PREMIER MINISTRE, PUISQUE CELUI-CI A SU S'ENTOURER TRES SAGEMENT DES AVIS D'UN HOMME DE TRES GRAND TALENT ET QUI VIENT EGALEMENT DE VOTRE ILE. LE DEUXIEME ELEMENT DE CETTE POLITIQUE, C'EST LE DEVELOPPEMENT DES MOYENS DE FORMATION ET D'ENSEIGNEMENT. C'EST LA, CHACUN EN A CONSCIENCE, LE MEILLEUR INVESTISSEMENT POUR L'AVENIR DE LA REGION. C'EST POURQUOI L'EFFORT DE L'ETAT DANS CE DOMAINE A VERITABLEMENT CHANGE DE DIMENSION : LES CREDITS CONSACRES A LA CORSE EN-MATIERE DE FORMATION ET D'ENSEIGNEMENT ONT ETE MULTIPLIES PAR QUATRE DEPUIS QUATRE ANS. L'EQUIPEMENT SCOLAIRE ET DE FORMATION PROFESSIONNELLE SE POURSUIVRA AVEC LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION DU LYCEE DE SARTENE, DES CES `COLLEGE D'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE` DE LUCCIANA ET DE SAINT-FLORENT ET DU CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE D'AJACCIO
-\
EN_OUTRE, J'AI DEMANDE QUE SOIT PRISE LA DECISION DE PRINCIPE FAVORABLE POUR LA CREATION DU LYCEE AGRICOLE DONT LA CORSE A BESOIN AFIN D'ASSURER A TOUS LES JEUNES LA FORMATION NECESSAIRE A LA CONDUITE D'EXPLOITATIONS MODERNES, ET QUI SERA EN MEME TEMPS L'OCCASION D'ANIMER UN CERTAIN NOMBRE DE RECHERCHES, CONCERNANT LA PRODUCTION ET, JE L'ESPERE AUSSI, LA TRANSFORMATION DES PRODUITS. IL VA DE SOI QUE POUR LE LIEU D'IMPLANTATION DE CET ETABLISSEMENT, PUISQU'ON NOUS DEMANDE SOUVENT QUE LES CORSES PRENNENT EUX-MEMES DES DECISIONS QUI LES CONCERNENT, L'ETAT S'EN REMETTRA AUX PROPOSITIONS DES REPRESENTANTS ELUS DE L'ILE, C'EST-A-DIRE, MESSIEURS, A VOTRE DECISION. D'AUTRE_PART, CHACUN SAIT QUE LES CORSES ONT UNE VOCATION TRADITIONNELLE POUR LE SERVICE PUBLIC. MOI QUI AI DIRIGE PENDANT LONGTEMPS UNE DES GRANDES ADMINISTRATIONS FRANCAISES, JE PEUX VOUS DIRE QUE J'AI BENEFICIE DANS MON ACTION QUOTIDIENNE DE _CONCOURS DEVOUES ET COMPETENTS DE NOMBREUX HAUTS FONCTIONNAIRES ET FONCTIONNAIRES DE TOUT RANG, ISSUS DE VOTRE ILE. D'AILLEURS, J'EN AI RENCONTRE QUELQUES-UNS AU-COURS DE CE VOYAGE. JE SUIS LE PREMIER A LES EN FELICITER ET A RENDRE HOMMAGE AU NOM DE LA FRANCE AUX SERVICES RENDUS A L'ETAT ET A LA NATION DEPUIS DEUX SIECLES PAR LES FONCTIONNAIRES CORSES A TOUS LES NIVEAUX DE LA HIERARCHIE. QUAND J'ETAIS MOI-MEME ELEVE A L'ECOLE_NATIONALE_D_ADMINISTRATION `ENA`, LA SALLE OU NOUS RECEVIONS NOTRE FORMATION PORTAIT LE NOM D'UN HAUT FONCTIONNAIRE CORSE, HEROS DE LA RESISTANCE. CETTE TRADITION ME PARAIT JUSTIFIER L'IMPLANTATION DANS L'ILE D'UN INSTITUT_REGIONAL_D_ADMINISTRATION `IRA`. SANS DOUTE, FAUDRA-T-IL ADAPTER CET ORGANISME, DANS SA CONCEPTION ET DANS SON FONCTIONNEMENT, AUX CONDITIONS LOCALES
-\
CES DECISIONS COMPLETENT LA MISE EN_PLACE DE L'UNIVERSITE DE CORTE EN REPONDANT AU MEME SOUCI : OUVRIR AUX JEUNES CORSES DE NOUVELLES POSSIBILITES DE CARRIERE, DE NOUVELLES ESPERANCES DANS LES DOMAINES QUI CORRESPONDENT A LEURS APTITUDES ET A LEURS GOUTS. UNE POLITIQUE DES HOMMES, CELA SIGNIFIE ENFIN LA CREATION DE NOUVEAUX EMPLOIS TERTIAIRES, DANS_LA MESURE OU CES EMPLOIS CORRESPONDENT A UN MODE DE TRAVAIL MOINS PENIBLE ET A DES QUALIFICATIONS SUPERIEURES A LA MOYENNE. DANS CE DOMAINE, J'ENTENDS QUE L'ETAT DONNE L'EXEMPLE. DES 1978 SERA CREE A BASTIA UN SERVICE DU BUREAU DE LA RECHERCHE GEOLOGIQUE ET MINIERE. L'ANNEE PROCHAINE, UN LABORATOIRE DU CNRS CONSACRE A CERTAINES APPLICATIONS DE L'ENERGIE SOLAIRE SERA INSTALLE EN CORSE. LE PROTOTYPE D'UNE CENTRALE SOLAIRE DE 300 KWH DEVRAIT VOIR LE JOUR A-PARTIR DE 1980 `ANNEE`. TOUJOURS DANS LE DOMAINE DE LA RECHERCHE, J'AI DEMANDE L'IMPLANTATION EN CORSE D'UNE FERME MARINE EXPERIMENTALE SPECIALISEE DANS L'AQUACULTURE. ENFIN, UNE ANTENNE DE L'INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE VERRA LE JOUR A CORTE. CETTE ANTENNE, QUI RASSEMBLERA BIENTOT UNE DIZAINE DE ZOOTECHNICIENS, SERA SPECIALISEE DANS L'ETUDE DE L'ELEVAGE MEDITERRANEEN. AINSI, SERA CONFIRMEE LA DOUBLE VOCATION DE L'ILE POUR LES RECHERCHES SOLAIRES ET MEDITERRANEENNES
-\
EN CE QUI CONCERNE LES EMPLOIS ADMINISTRATIFS, LE MINISTRE DES POSTES ET TELECOMMUNICATIONS `NORBERT SEGARD` VIENT DE SIGNER L'ARRETE INSTALLANT EN CORSE UNE DIRECTION OPERATIONNELLE DES TELECOMMUNICATIONS QUI CREERA 50 `NOMBRE` EMPLOIS A AJACCIO. J'AI ENFIN DEMANDE AU MINISTRE DU BUDGET `MAURICE PAPON` DE CHOISIR LA CORSE POUR L'IMPLANTATION D'UN CENTRE INFORMATIQUE REGIONAL DU TRESOR. JE SOUHAITE QUE CES DECISIONS AIENT VALEUR D'EXEMPLE POUR TOUT LE SECTEUR PUBLIC, SEMI-PUBLIC ET PRIVE. C'EST AINSI QUE LE MINISTRE DES TRANSPORTS `JOEL LE THEULE` EXAMINE ACTUELLEMENT, A MA DEMANDE, LES CONDITIONS DANS LESQUELLES LA SOCIETE NATIONALE CORSE-MEDITERRANEE POURRAIT INSTALLER EN CORSE CERTAINS ECHELONS DE DIRECTION ET DIVERS SERVICES ADMINISTRATIFS OU INFORMATIQUES
-\
LA JEUNESSE CORSE ATTEND DE NOUS, MESDAMES ET MESSIEURS, C'EST-A-DIRE A LA FOIS DE SES ELUS ET DE L'ETAT, DES RAISON D'ESPERER ET DE CROIRE. ELLE CROIRA AUX ACTES ET NON AU VENT INCERTAIN DES PAROLES. ELLE POURRA CONSTATER QUE LES DECISIONS QUI VIENNENT D'ETRE PRISES APPORTENT UNE PREMIERE SERIE DE REPONSES CONCRETES A SES PREOCCUPATIONS. A CE POINT DE MON PROPOS, JE VEUX ADOPTER LE LANGAGE DE LA FRANCHISE, MESSIEURS, POUR VOUS PARLER SPONTANEMENT, AVEC LES RISQUES DE L'IMPROVISATION, DE CERTAINS PROBLEMES D'AVENIR DE LA JEUNESSE CORSE. IL NE FAUT PAS ENFERMER CETTE JEUNESSE DANS UN HORIZON OU ELLE NE POURRAIT PAS TIRER PARTI DE SES TALENTS. IL FAUT BIEN COMPRENDRE QUE DANS LE MONDE TEL QU'IL EST, IL Y A UN CERTAIN NOMBRE DE CARRIERES, IL Y A UN CERTAIN NOMBRE DE PERSPECTIVES QU'IL FAUT OFFRIR AUX JEUNES CORSES, SANS DOUTE DANS L'ILE, MAIS AUSSI A UNE ECHELLE PLUS VASTE. CAR IL Y AURA DES CORSES QUI AURONT DES VOCATIONS MILITAIRES £ IL Y AURA DES CORSES QUI VOUDRONT ETRE PILOTES DE LIGNE DES GRANDS AVIONS DES LIGNES INTERNATIONALES £ IL Y AURA DES CORSES QUI VOUDRONT ETRE HAUTS MAGISTRATS DANS NOS INSTANCES NATIONALES ET IL Y AURA DES CORSES QUI VOUDRONT PARTICIPER AUX RESPONSABILITES DU GOUVERNEMENT DE LA FRANCE. DONC, S'IL EST IMPORTANT, NATURELLEMENT, QUE POUR TOUTE UNE SERIE D'EMPLOIS, LE NECESSAIRE SOIT FAIT, QUE LES JEUNES CORSES PUISSENT EXERCER LEURS CAPACITES SUR LEUR TERRE, IL NE FAUT PAS EN MEME TEMPS LEUR COUPER LES AILES. IL FAUT QUE CEUX QUI ONT DE HAUTES AMBITIONS, QUI LES PORTERONT COMME JADIS VERS DE PLUS LARGES HORIZONS, PUISSENT BENEFICIER, EN MEME TEMPS, DE LA FORMATION, DE LA PROMOTION NECESSAIRES. JE TIENS A CE QUE LA JEUNESSE CORSE SOIT PRESENTE TRES LARGEMENTS DANS LA FRANCE, DANS L'EUROPE ET DANS LE MONDE DE DEMAIN
-\
MON TROISIEME POINT SERA CELUI QUI TOUCHE A LA PRISE EN-COMPTE DES PROBLEMES PROPRES A L'INSULARITE SUR LAQUELLE LES TROIS EXPOSES INTRODUCTIFS ONT INSISTE A_JUSTE_TITRE. LE PRESIDENT GIACOBBI, EN-PARTICULIER, A INSISTE FORTEMENT SUR LE POIDS DE L'INSULARITE QUI SE FAIT SENTIR DANS TOUS SES ASPECTS, TOUS LES JOURS, DANS LA VIE QUOTIDIENNE DE LA CORSE. OUI, MONSIEUR LE PRESIDENT, LA CORSE EST UNE ILE. MAIS ELLE N'EST PAS N'IMPORTE QUELLE ILE. ELLE EST AUSSI L'ILE DE BEAUTE QUI TIENT A CONSERVER SON CARACTERE, SES TRADITIONS, SON PAYSAGE ET SES VERTUS. C'EST AUSSI L'ILE DE L'HONNEUR. ET C'EST AINSI QU'ELLE EST CONNUE DANS LA LEGENDE, JE DIRAIS P POPULAIRE, DE L'OPINION DES HOMMES ET DES FEMMES DU CONTINENT. CES CONSIDERATIONS DOIVENT CONDUIRE A RETENIR, EN CE QUI CONCERNE L'INSULARITE TROIS ORIENTATIONS : - D'UNE_PART, LA POURSUITE DE L'AMELIORATION DES LIAISONS DE L'ILE AVEC LE CONTINENT £ - ENSUITE, LA PROTECTION DES SITES ET DU CARACTERE DE L'ILE DE BEAUTE £ - ENFIN, LA MANIFESTATION D'UN NOUVEL ESPRIT DANS LA RECHERCHE DES SOLUTIONS AUX PROBLEMES DE LA CORSE
-\
D'ABORD, POURSUIVRE L'AMELIORATION DES LIAISONS DE L'ILE AVEC LE CONTINENT. DANS LES TRANSPORTS MARITIMES, UN PROGRES DECISIF A ETE APPORTE AVEC LE PRINCIPE DE LA CONTINUITE TERRITORIALE QUE J'AI PERSONNELLEMENT DEFINI, VOUS L'AVEZ RAPPELE, EN SEPTEMBRE 1975 `DATE`, ET QUI EST MIS EN_OEUVRE DEPUIS LE 1ER AVRIL 1976. ET J'AI ETE FRAPPE ET HEUREUX DE CONSTATER QUE PERSONNE NE CONTESTAIT QUE LA PROMESSE A ETE TENUE. L'ALIGNEMENT TARIFAIRE SUR LA SNCF A ETE REALISE. IL REPRESENTE POUR LA COLLECTIVITE NATIONALE UN EFFORT ANNUEL QUI ATTEINT, ON L'A RAPPELE, 250 MILLIONS DE FRANCS `SOMME` EN 1978. COMME SANS DOUTE VOUS VOULIEZ VOUS MONTRER UN PEU PLUS RECONNAISSANT, VOUS AVEZ DIT 25 MILLIARDS. CE QUI ME PARAIT LE PLUS INTERESSANT DANS LE FONCTIONNEMENT DE CE NOUVEAU SERVICE PUBLIC, C'EST L'ESPRIT DE CONCERTATION ET DE RESPONSABILITE QUI S'EST MANIFESTE AU-SEIN DU COMITE CONSULTATIF DE LA DESSERTE MARITIME. C'EST CET ESPRIT QUI A PERMIS DE RESOUDRE EN 1977 ET EN 1978 LES PROBLEMES NES DE LA CROISSANCE DU TRAFIC. PARCE QU'ELLE A REUSSI, QUELQUES POINTS DE DETAIL POUVANT ENCORE ETRE AMELIORES, ET JE PARLE LA, DE LA VOIE MARITIME, LA CONTINUITE TERRITORIALE DOIT MAINTENANT FAIRE_FACE AUX EVOLUTIONS QU'ELLE A ELLE-MEME CONTRIBUE A ACCELERER. AUGMENTATION DE CAPACITE ET MODERNISATION DE LA FLOTTE SONT NECESSAIRES TANT POUR LES MARCHANDISES QUE POUR LES VOYAGEURS. SUR LE PREMIER POINT, J'AI DEMANDE AU MINISTRE DES TRANSPORTS `JOEL LE THEULE` QU'UN NOUVEAU CARGO SOIT MIS EN SERVICE EN 1980. POUR LES VOYAGEURS ET LES VOITURES ACCOMPAGNEES, UN PAQUEBOT NEUF, LE "CYRNOS", SERA MIS EN LIGNE AU PRINTEMPS 1979 AINSI QU'UN NAVIRE ROULIER DE GRANDE CAPACITE. CET EFFORT DE RENOUVELLEMENT SERA POURSUIVI EN 1980 ET 1981 AVEC LA CONSTRUCTION DES AUTRES NAVIRES
-\
PARALLELEMENT A L'AUGMENTATION DES CAPACITES, LE SERVICE PUBLIC DOIT PERMETTRE UNE AMELIORATION DE LA GESTION DES TRANSPORTS. CETTE PREOCCUPATION PEUT CONDUIRE A ADAPTER, LE MOMENT VENU, LES MODALITES DE L'AIDE TARIFAIRE POUR RECHERCHER L'EFFICACITE OPTIMA. J'AI CONSTATE, PAR EXEMPLE, QUE LES VITICULTEURS CORSES SE PLAIGNENT D'UNE INSUFFISANTE REPERCUSSION DE L'AIDE AU TRANSPORT SUR LE PRIX DU VIN RENDU SUR LE CONTINENT. CE PHENOMENE DOIT ETRE MESURE ET, LE CAS ECHEANT, CORRIGE. J'EN VIENS AU PROBLEME DES LIAISONS AERIENNES SUR LEQUEL VOUS AVEZ INSISTE, MESSIEURS LES PRESIDENTS, ET JE VOUS DIRAI TRES LIBREMENT QUE CELA ME PARAIT CONSTITUER DEJA LA PREUVE D'UN CERTAIN PROGRES PARCE QUE SI J'ETAIS VENU IL Y A QUELQUES ANNEES, NUL DOUTE QUE VOUS M'AURIEZ PARLE DES LIAISONS MARITIMES. MAINTENANT NOUS VOILA AUX LIAISONS AERIENNES. CE PROBLEME DES LIAISONS AERIENNES NE SE POSE EVIDEMMENT PAS DANS LES MEMES TERMES QUE CELUI DU TRANSPORT MARITIME. IL N'EN EST PAS MOINS VRAI QUE CES LIAISONS SONT FONDAMENTALES POUR L'INSERTION DE L'ILE DANS L'ECONOMIE GENERALE DU PAYS PARTICULIEREMENT PENDANT L'HIVER. OR, J'AI CONSTATE QU'ELLES FAISAIENT SOUVENT L'OBJET DE CRITIQUES, TANT POUR LA QUALITE DU SERVICE QUE SUR-LE-PLAN TARIFAIRE. CERTAINES DE CES SUGGESTIONS ET DE CES CRITIQUES M'ONT PARU FONDEES. J'EN AI FAIT PART AU MINISTRE DES TRANSPORTS `JOEL LE THEULE` ET, PAR SON INTERMEDIAIRE, AUX COMPAGNIES INTERESSEES
-\
DES L'HIVER PROCHAIN `1978`, LE SERVICE SERA AMELIORE. LES CARAVELLES `AVION` ACTUELLES SERONT REMPLACEES, POUR LA PLUPART, PAR DES APPAREILS PLUS MODERNES ET DE PLUS GRANDE CAPACITE. CETTE MESURE ENTRAINERA UNE AUGMENTATION GLOBALE DE 15 % `POURCENTAGE ` STATISTIQUES` DES SIEGES OFFERTS PAR LES DEUX COMPAGNIES AIR-FRANCE ET AIR-INTER SUR LES LIAISONS ENTRE LA CORSE ET LE CONTINENT. AINSI DEVRAIENT ETRE REGLEES LES IRRITANTES SITUATIONS DES LISTES D'ATTENTE. SIMULTANEMENT, LES HORAIRES SERONT AMENAGES POUR AUGMENTER LE TEMPS DISPONIBLE SUR LE CONTINENT OU EN CORSE ENTRE L'AVION DU MATIN ET L'AVION DU SOIR. POUR CE QUI EST DES TARIFS, L'HARMONISATION DU REGIME DES REDUCTIONS AVEC LES CONDITIONS GENERALES DU RESEAU NATIONAL EST EN-COURS £ EN-PARTICULIER LES REDUCTIONS DE 50 % `DEMI-TARIF` POUR LES GROUPES TOURISTIQUES SERONT APPLIQUEES A LA CORSE. DE MEME, IL EXISTE UN POINT PARTICULIER QUI M'A ETE SIGNALE PAR L'UN D'ENTRE VOUS : IL CONCERNE LES ETUDIANTS. J'AI DEMANDE A M. LE MINISTRE DES TRANSPORTS `JOEL LE THEULE` DE FAIRE EN SORTE, DANS CE DOMAINE, QU'IL N'Y AIT PAS DE DISCRIMINATION OU D'ANOMALIE DANS LES LIAISONS ENTRE LE CONTINENT ET LA CORSE. MAIS SURTOUT, A LA LUMIERE DE L'EXPERIENCE REALISEE DANS LES TRANSPORTS MARITIMES, IL M'APPARAIT QUE LE PROBLEME DES LIAISONS AERIENNES DOIT ETRE TRAITE DANS UN PLUS LARGE ESPRIT DE CONCERTATION. REPONDANT A VOTRE VOEU, J'AI DEMANDE A M. LE MINISTRE DES TRANSPORTS DE METTRE EN_PLACE, AVANT LA PLEINE SAISON TOURISTIQUE DE CETTE ANNEE, UNE CONFERENCE PERIODIQUE ENTRE LES TRANSPORTEURS AERIENS ET LES ELUS DE LA REGION. C'EST DANS CE _CADRE DE CONCERTATION QUE SERONT EXAMINES DANS L'AVENIR LES PROBLEMES DE CADENCE, DE CAPACITE ET DE TARIFS. D'ORES ET DEJA, IL ME PARAIT NECESSAIRE QUE LES TRANSPORTEURS PUISSENT CONSENTIR UNE REDUCTION SIGNIFICATIVE DES TARIFS SUR LES LIAISONS BORD A BORD, NOTAMMENT PENDANT LES MOIS D'HIVER OU LES CONDITIONS ATMOSPHERIQUES RENDENT LA VOIE MARITIME INCONFORTABLE ET ALEATOIRE
-\
LE DEUXIEME OBJECTIF EST LA PROTECTION DES SITES ET DU CARACTERE DE LA CORSE. AU MILIEU D'UNE MEDITERRANEE DONT TROP DE PAYS RIVERAINS SONT MALADES ET POUR CERTAINS D'ENTRE EUX, MORTELLEMENT MALADES, DU TOURISME, LA CORSE A SU EVITER L'IRREMEDIABLE. LA FREQUENTATION TOURISTIQUE A ATTEINT UN NOUVEAU RECORD EN 1977 - ET JE CROIS QUE LA SAISON 1978 COMMENCE BIEN - MAIS DANS-LE-CADRE D'UNE POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT PROGRESSIF, EQUILIBRE, DONNANT LEURS CHANCES A TOUTES LES ACTIVITES TRADITIONNELLES DE L'ILE, ET ECARTANT, COMME JE LE SOUHAITE, LES PROJETS DE TROP GRANDE AMPLEUR. CETTE POLITIQUE DE RAISON ET DE MESURE N'A PAS TOUJOURS EMPECHE LA DEGRADATION DE SITES PRESTIGIEUX DU FAIT DE LA PRESSION IMMOBILIERE ET PARFOIS MEME DU FAIT DE CERTAINS TRAVAUX PUBLICS. C'EST POURQUOI J'AI DEMANDE AU MINISTRE DE L'ENVIRONNEMENT ET DU CADRE_DE_VIE DE VOUS PROPOSER UN PROGRAMME D'AMENAGEMENT CONCERTE DU LITTORAL CORSE. CE PROGRAMME COMPORTERA UN ECHEANCIER FINANCIER PLURIANNUEL. IL S'AGIRA D'ABORD DE DEFINIR LES ZONES DE PROTECTION ET LES POLES DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE LITTORAUX. J'AI ENTENDU, PAR EXEMPLE, TEL OU TEL ELU, CE MATIN, SE POSER LA QUESTION DE SAVOIR COMMENT SERAIT UTILISEE OU AFFECTEE TELLE OU TELLE ACQUISITION RECEMMENT FAITE PAR LE CONSERVATOIRE DU LITTORAL. MAIS JE SOUHAITE EGALEMENT QUE L'ON PUISSE FAVORISER UNE ARCHITECTURE CONTEMPORAINE CORSE QUI EMPLOIE DES MATERIAUX LOCAUX, QUI FASSE APPEL A DES HOMMES DE L'ART ET A DES ENTREPRISES CORSES ET QUI RESPECTE UNE TRADITION SANS NATURELLEMENT TOMBER DANS LE PASTICHE
-\
LA PROTECTION DU PATRIMOINE CULTUREL DOIT COMPLETER CELLE DU PATRIMOINE NATUREL. JE VOUS DIRAI QUE POUR MOI C'EST ASSEZ IRONIQUE DE PENSER QUE, PARMI CEUX, IL EN EXISTE, JE LE SAIS BIEN, QUI CRITIQUENT LA LIGNE GENERALE QUE JE POURSUIS, CERTAINS PUISSENT IMAGINER QUE NOUS CHERCHONS D'UNE MANIERE OU D'UNE AUTRE, A BRIDER LA PERSONNALITE CULTURELLE DE LA CORSE. JE ME SUIS TOUJOURS EXPRIME TRES LARGEMENT SUR-CE-PLAN : JE SOUHAITE, AU CONTRAIRE, ETRE LE PRESIDENT D'UNE FRANCE QUI CONSERVE TOUTES SES RACINES. L'HISTOIRE, LA GRANDE HISTOIRE NATIONALE DE LA FRANCE, C'EST CELLE D'UN PAYS QUI AU TRAVERS DE TOUTES SORTES D'EPOQUES, AU TRAVERS DE TOUTES SORTES DE POPULATIONS, ET MESSIEURS LES CORSES, AU TRAVERS DE TOUTES SORTES D'IMMIGRATIONS, A REUSSI A BATIR UNE UNITE FONDEE SUR TOUTES SORTES DE PERSONNALITES. QUE NOUS N'AVONS AUCUNEMENT L'INTENTION DE DETRUIRE OU DE RENIER. JE SOUHAITE, AU CONTRAIRE, QUE LES CORSES RESTENT DES CORSES. C'EST POURQUOI JE SUIS AVEC INTERET LA POURSUITE DES REFLEXIONS SUR LE FAIT CULTUREL CORSE. LE GOUVERNEMENT EXAMINERA AVEC VOUS, MESSIEURS LES ELUS, L'INTERET D'UNE CHARTE CULTURELLE
-\
LA VISITE DU PALAIS FESCH M'A CONVAINCU, IL N'Y AVAIT QU'A OUVRIR LES YEUX, DE LA NECESSITE D'UN EFFORT EXCEPTIONNEL EN_FAVEUR DE LA RESTAURATION D'UN MUSEE DONT LA RICHESSE, MONSIEUR LE MAIRE, A PEU D'EQUIVALENTS EN FRANCE ET MEME EN EUROPE. LA TRADITION CULTURELLE CORSE EXIGE DES LIEUX DE CONSERVATION DU PATRIMOINE. ELLE JUSTIFIE AUSSI DE MOYENS D'ENSEIGNEMENT ARTISTIQUE QUI MAINTIENNENT UNE CULTURE VIVANTE, COMME L'AVAIT DEJA COMPRIS, IL Y A 160 ANS LE CARDINAL FESCH. C'EST POURQUOI J'ATTACHE UN INTERET PERSONNEL A LA CREATION EN CORSE D'UN CONSERVATOIRE REGIONAL DE MUSIQUE, QUI PERMETTE AUX JEUNES CORSES DE CULTIVER LEUR DON NATUREL POUR L'HARMONIE, ET DE RENOUER AVEC LES TRADITIONS INSULAIRES COMME CELLES DE LA PAGHIELLA. LE MINISTRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION `MICHEL D'ORNANO` FERA DES PROPOSITIONS DANS CE SENS AUX COLLECTIVITES LOCALES CONCERNEES. ENFIN - ET C'EST UNE AUTRE DIMENSION DE LA MEME POLITIQUE - LA SPECIFICITE REGIONALE DOIT POUVOIR TROUVER SON EXPRESSION DANS LES GRANDS MOYENS PUBLICS DE COMMUNICATION, COMME IL EN VA DANS LES AUTRES REGIONS. A CETTE FIN, LA CHAINE FR3 `TELEVISION` ASSURERA A-PARTIR DU PRINTEMPS PROCHAIN UN JOURNAL TELEVISE QUOTIDIEN DESTINE A LA CORSE
-\
TENIR_COMPTE DU PHENOMENE DE L'INSULARITE, C'EST AUSSI MANIFESTER UN NOUVEL ESPRIT DANS LA RECHERCHE DE SOLUTIONS AUX PROBLEMES DE LA CORSE. TROP SOUVENT DANS LE PASSE, L'ETAT A CHERCHE A COMPENSER DES ANNEES ANTERIEURES D'INDIFFERENCE PAR UNE GENEROSITE IMPROVISEE, HATIVE ET PARFOIS COMME HONTEUSE D'ELLE-MEME. MAIS LE GASPILLAGE, C'EST ENCORE DE L'INDIFFERENCE. DANS TOUS LES DOMAINES RELATIFS AU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE, SOCIAL ET CULTUREL DE LA CORSE, JE VOUS INVITE A DEFINIR AVEC L'ETAT UNE POLITIQUE D'ENSEMBLE COHERENTE APRES AVOIR ETABLI UN BILAN GLOBAL DE LA SITUATION ET DES AIDES DEJA APPORTEES. CETTE METHODE DU BILAN ET DE LA POLITIQUE GLOBALE NOUS L'AVONS DEJA APPLIQUEE AU PROBLEME FONCIER ET A LA VITICULTURE. JE VIENS AUJOURD'HUI DE M'Y REFERER POUR L'ARTISANAT, POUR LA PROTECTION DES SITES ET POUR LA PROMOTION DES HOMMES. IL EST D'AUTRES DOMAINES OU ELLE PEUT PARAITRE TOUT AUSSI NECESSAIRE. JE PENSE, PAR EXEMPLE, A LA POLITIQUE DE L'ENERGIE. LA CORSE A UNE VOCATION PARTICULIERE POUR LES ENERGIES DOUCES ET NOUVELLES. MAIS ELLE A AUSSI DES BESOINS ENERGETIQUES IMPORTANTS QUI NE SERONT PAS SATISFAITS SANS UN ACCROISSEMENT DE CAPACITE DES INSTALLATIONS TRADITIONNELLES. C'EST POURQUOI J'AI DEMANDE AU MINISTRE DE L'INDUSTRIE D'ETABLIR UNE PREVISION DE CONSOMMATION DE LA REGION POUR LE MOYEN ET LONG TERME. A-PARTIR DE LA, UN PROGRAMME D'APPROVISIONNEMENT ET D'EQUIPEMENT SERA DRESSE EN CONCERTATION AVEC LES AUTORITES REGIONALES ET EN TENANT_COMPTE DES POTENTIALITES PARTICULIERES DE L'ILE. DE LA MEME FACON, LE MOMENT EST VENU DE FAIRE LE BILAN DES NOMBREUX MECANISMES FINANCIERS D'AIDE AU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE POUR MESURER LEUR EFFICACITE, DU DOUBLE POINT_DE_VUE DE LA JUSTICE SOCIALE, ET DE LA CREATION D'EMPLOIS
-\
J'AI NOTE UN CERTAIN NOMBRE DE REFLEXIONS DU PRESIDENT ARRIGHI DE CASANOVA A CET EGARD. CAR NOUS NE DEVONS PAS CONCEVOIR NOTRE ACTION ADMINISTRATIVE COMME LA VISITE A LEVIE POURRAIT EN DONNER L'IDEE £ CE N'EST PAS PARCE QU'IL Y A UN PASSE HISTORIQUE TRES ANCIEN QUE NOUS DEVONS GARDER TOUTES LES STRATIFICATIONS ADMINISTRATIVES LES UNES SUR LES AUTRES. C'ETAIT LA METHODE DE LA PREHISTOIRE. MAIS ON DOIT PERIODIQUEMENT FAIRE LE BILAN ET VOIR S'IL N'Y A PAS DES FORMES D'AIDE QUI DOIVENT ETRE REMPLACEES PAR D'AUTRES OU QUI DOIVENT ETRE ADAPTEES AFIN QUE LEUR EFFICACITE, SUR-LE-PLAN DE LA JUSTICE D'UNE_PART, SUR-LE-PLAN DE L'AIDE A L'EMPLOI, D'AUTRE_PART, PUISSE ETRE ACCRUE. VOILA DES EXEMPLES DU NOUVEL ESPRIT DE REALISME, DE COHERENCE ET DE CONCERTATION QUE JE SOUHAITE VOIR SE DEVELOPPER ENTRE DES PARTENAIRES, TRAITES COMME RESPONSABLES ET EGAUX. ET JE VOUDRAIS DISSIPER ICI TOUTE AMBIGUITE, AINSI QUE LES PROPOS DE VOS PRESIDENTS M'Y ONT INVITE
-\
UNE APPROCHE MODERNE DES PROBLEMES INSULAIRES DOIT PRENDRE EN-COMPTE LES CARACTERISTIQUES DE L'ECONOMIE REGIONALE. ELLE PEUT NATURELLEMENT CONDUIRE, COMME PAR LE PASSE, A LA RECHERCHE DE SOLUTIONS PROPRES A L'ILE OU MEME A UNE PARTIE DE L'ILE LA OU LES PROBLEMES SONT SPECIFIQUES. CETTE REGLE EST CELLE QUE NOUS APPLIQUONS A TOUS LES DEPARTEMENTS. ET, D'AILLEURS, VOUS SAVEZ, MESSIEURS LES PARLEMENTAIRES, QUE VOUS AUREZ A DELIBERER AU-COURS DES SESSIONS PROCHAINES SUR UN PROGRAMME D'ACCROISSEMENT DES RESPONSABILITES DES COLLECTIVITES LOCALES QUI SERA ESSENTIELLEMENT CENTRE SUR LE DEVELOPPEMENT DES RESPONSABILITES COMMUNALES ET DEPARTEMENTALES. POURQUOI A CE NIVEAU ? PARCE QUE C'EST UN NIVEAU QUI EST TRES PROCHE DE LA POPULATION ET QUE - JE NE VOUDRAIS PAS OUVRIR UN DEBAT, MONSIEUR LE PRESIDENT GIACCOBI - CE QUE NOS COMPATRIOTES DEMANDENT A L'HEURE ACTUELLE, C'EST QUE LES DECISIONS QUI SONT PRISES SOIENT PRISES TRES PRES D'EUX. JE NE CROIS PAS QUE LE DESIR DE NOS COMPATRIOTES SOIENT DE VOIR APPARAITRE DE NOUVEAUX ETAGES INTERMEDIAIRES `REGION` DANS LA VIE ADMINISTRATIVE D'UN PAYS DEJA BIEN ENCOMBRE, DEJA BIEN LOURD. CE QU'ILS SOUHAITENT, C'EST QUE LES DECISIONS SOIENT PRISES A UN NIVEAU QUI LEUR SOIT FAMILIER, OU S'EXERCE NATURELLEMENT LEUR FACULTE DE CONTROLE. NOUS AVONS DES _CADRES POUR CELA, CE SONT DES _CADRES DEMOCRATIQUES, ELECTIFS, LA COMMUNE, LE DEPARTEMENT. POURQUOI NE PAS S'EN SERVIR PLEINEMENT ? DONC, VOUS SEREZ APPELES A DELIBERER SUR UN DEVELOPPEMENT DES RESPONSABILITES ET DES RESSOURCES, DES COLLECTIVITES DE BASE, COMMUNES ET DEPARTEMENTS. MAIS CES SOLUTIONS DOIVENT ETRE TROUVEES DANS-LE-CADRE INSTITUTIONNEL ET ADMINISTRATIF DE DROIT COMMUN
-\
LA FRANCE EST FAITE DE PLAINES ET DE MONTAGNES, DE COTES ET DE PIEMONTS, DE BOCAGES ET DE MAQUIS, DE VIEILLES FORETS ET AUSSI DE BANLIEUES URBAINES £ ELLES EST FAITE D'UN CONTINENT ET D'ILES : CETTE DIVERSITE FAIT SA RICHESSE. MAIS TOUTES CES REGIONS, AUX PROBLEMES LES PLUS VARIES, AUX TEMPERAMENTS CONTRASTES, AUX INTERETS IMMEDIATS PARFOIS CONCURRENTS, BENEFICIENT DES MEMES TEXTES JURIDIQUES ET DE LA MEME ADMINISTRATION. NE VOUS Y TROMPEZ PAS : CETTE UNITE FAIT NOTRE FORCE. ET CE N'EST PAS UN HASARD SI CETTE CONCEPTION UNITAIRE DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE, VENUE D'UN EFFORT TRES LOINTAIN, DU FOND DES AGES DE NOTRE HISTOIRE, NOUS L'AVONS HERITEE EN DERNIER _LIEU DU PLUS ILLUSTRE DES CORSES `NAPOLEON IER`. UN DE VOS DICTONS AFFIRME : "U TROPPU STROPIA" - LE TROP ESTROPIE. EXPRESSION DE SAGESSE MEDITERRANEENNE QUI FAIT D'AILLEURS ECHO AU "RIEN DE TROP" DES PHILOSOPHES GRECS. JE _COMPTE SUR VOTRE MESURE POUR METTRE LA CORSE A L'ABRI DES INFIRMITES QUI ETAIENT DUES A L'EXCES
-\
MESSIEURS LES PRESIDENTS, MESSIEURS, JE VOUDRAIS, POUR CONCLURE, M'ADRESSER A VOUS ET A TOUS LES CORSES EN TANT QU'AUVERGNAT, EN TANT QUE FRANCAIS ET EN TANT QUE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. AUVERGNAT, J'ADMIRE LES CORSES ET PARFOIS JE NE SUIS PAS LOIN DE LES JALOUSER. CHEZ NOUS AUSSI LA TERRE EST DIFFICILE ET LE SOLEIL NE NOUS AIDE PAS TOUJOURS A LE LUI PARDONNER. ET NOUS SAVONS CE QU'EST LE SORT DES MONTAGNES ENCLAVEES, SANS L'AVOIR APPRIS DE LA DOUCE MEDITERRANEE. FRANCAIS, LES HEROS CORSES ONT PEUPLE MON ENFANCE ET MES SOUVENIRS DE FAMILLE DE REVES DE GLOIRE, DE FRATERNITE ET D'EGALITE. AVANT MEME DE CONNAITRE LA CORSE J'AVAIS L'INTUITION D'UNE TERRE D'ACCUEIL, DE COURAGE ET D'HOSPITALITE. PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, JE PRENDS ACTE DE LA REALITE ET DE LA SENSIBILITE CORSES QUI SONT DES DONNEES PERMANENTES DE LA DIVERSITE FRANCAISE, TELLE QU'ELLE EXISTE AU-SEIN DE NOTRE REPUBLIQUE. MAIS, MESDAMES ET MESSIEURS, N'OUBLIEZ PAS NON PLUS QUE LA FRANCE A BESOIN DE LA CORSE. DANS LES ANNEES QUI VIENNENT, LA CORSE VA ETRE AU CENTRE D'UN MONDE MEDITERRANEEN QU'AGITENT BIEN DES REMOUS. EN FACE, L'ITALIE, NOTRE SOEUR LATINE, CONNAIT L'ANGOISSE ET L'ASSAUT DE LA VIOLENCE. AU SUD L'AFRIQUE, CONTINENT PACIFIQUE ET FRATERNEL EST DECHIREE PAR LES TENSIONS PLANETAIRES ET DOIT CONSOLIDER L'INDEPENDANCE DE SES JEUNES ETATS. EN FACE DE CES PROBLEMES ET DE CES RISQUES, LA CHANCE DE LA FRANCE EST DE RESTER UNIE, SURE D'ELLE-MEME ET DE SES INSTITUTIONS, FIDELE A SES TRADITIONS, SON ORIGINE ET A SA CULTURE. ELLE N'A PAS TROP DE TOUS SES FILS ET DE TOUS SES MOYENS POUR TENIR SA PLACE DANS LE MONDE. ET LA FRANCE DONT JE SUIS LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, N'EST-ELLE PAS EXACTEMENT CELLE QUE NOUS A LAISSEE L'EMPEREUR CORSE `NAPOLEON IER`, COMPLETEE SOUS LE SECOND EMPIRE PAR NICE ET LA SAVOIE ? C'EST BIEN LE SENTIMENT QUE VOUS AVEZ EXPRIME MESSIEURS LES PRESIDENTS : COMMENT EN IRAIT-IL DIFFEREMMENT SUR CETTE TERRE DE LONGUE HISTOIRE ET DE FIDELITE ? SOYEZ ASSURES QUE LA REPUBLIQUE, ELLE AUSSI, SERA FIDELE A LA CORSE
-\

Voir tous les articles et dossiers