Publié le 27 janvier 1978

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A VERDUN-SUR-LE-DOUBS, VENDREDI 27 JANVIER 1978

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A VERDUN-SUR-LE-DOUBS, VENDREDI 27 JANVIER 1978

27 janvier 1978 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A VERDUN-SUR-LE-DOUBS, VENDREDI 27 JANVIER 1978 - PDF 816 Ko
MES CHERES FRANCAISES, ET MES CHERS FRANCAIS, LE MOMENT S'APPROCHE OU VOUS ALLEZ FAIRE UN CHOIX CAPITAL POUR L'AVENIR DE NOTRE PAYS, MAIS AUSSI UN CHOIX CAPITAL POUR VOUS. JE SUIS VENU VOUS DEMANDER DE FAIRE LE BON CHOIX POUR LA FRANCE. CE CHOIX, C'EST CELUI DES ELECTIONS LEGISLATIVES. CERTAINS, EN LES VOYANT VENIR, PARAISSENT PRESQUE LES REGRETTER. COMME SI TOUT SERAIT PLUS SIMPLE SI LES FRANCAIS N'AVAIENT PAS A SE DECIDER ET SI L'ON POUVAIT DECIDER POUR EUX
-. MAIS, PUISQUE NOUS SOMMES EN DEMOCRATIE, PUISQUE C'EST VOUS QUI AVEZ LA PAROLE, PUISQUE C'EST VOUS QUI DECIDEREZ, IL FAUT BIEN MESURER LA GRAVITE DU GESTE. TROP SOUVENT EN FRANCE LES ELECTEURS SE PRONONCENT COMME S'IL S'AGISSAIT DE VIDER UNE QUERELLE AVEC LE POUVOIR, OU DE PUNIR LE GOUVERNEMENT. C'EST UNE FAUSSE CONCEPTION : LE JOUR DE L'ELECTION, VOUS NE SEREZ PAS DE SIMPLES PASSAGERS QUI PEUVENT SE CONTENTER DE CRITIQUER LE CHAUFFEUR, MAIS VOUS SEREZ DES CONDUCTEURS QUI PEUVENT, SELON LE GESTE QU'ILS FERONT, ENVOYER LA VOITURE DANS LE FOSSE, OU LA MAINTENIR SUR LA LIGNE DROITE. IL S'AGIT DE CHOISIR VOTRE PROPRE AVENIR. CE SOIR, JE NE M'ADRESSE PAS AUX BLASES, A CEUX QUI CROIENT TOUT SAVOIR, ET QUI ONT UNE OPINION SUR TOUT. MOI QUI, DANS MA FONCTION, CONNAIS BIEN LES LIMITES DU SAVOIR, JE M'ADRESSE A CELLES ET A CEUX QUI CHERCHENT, A CELLES ET A CEUX QUI NE SAVENT PAS ENCORE, A CEUX QUI ECOUTENT, A CEUX QUI SE TAISENT, A CEUX QUI VOTERONT POUR LA PREMIERE FOIS, A TOUTES CELLES ET A TOUS CEUX QUI VOUDRAIENT ETRE SURS DE BIEN CHOISIR. JE M'ADRESSE A VOUS
-\
CERTAINS ONT VOULU DENIER AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE LE DROIT DE S'EXPRIMER. CURIEUSE REPUBLIQUE QUE CELLE QUI SERAIT PRESIDEE PAR UN MUET
-. NUL N'EST EN DROIT DE ME DICTER MA CONDUITE. J'AGIS EN TANT QUE CHEF_DE_L_ETAT ET SELON MA CONSCIENCE, ET MA CONSCIENCE ME DIT CECI : LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE N'EST PAS UN PARTISAN, IL N'EST PAS UN CHEF DE PARTI. MAIS IL NE PEUT PAS RESTER NON PLUS INDIFFERENT AU SORT DE LA FRANCE. IL EST A LA FOIS ARBITRE ET RESPONSABLE. SA CIRCONSCRIPTION, C'EST LA FRANCE. SON ROLE, C'EST LA DEFENSE DES INTERETS SUPERIEURS DE LA NATION. LA DUREE DE SON MANDAT EST PLUS LONGUE QUE CELLE DES DEPUTES. AINSI, LA CONSTITUTION A VOULU QUE CHAQUE PRESIDENT ASSISTE NECESSAIREMENT A DES ELECTIONS LEGISLATIVES ET, SI ELLE L'A DOTE DE RESPONSABILITES AUSSI GRANDES, CE N'EST PAS POUR RESTER UN SPECTATEUR MUET. PARMI MES RESPONSABILITES, J'AI CELLE DE REFLECHIR CONSTAMMENT, QUOTIDIENNEMENT, AUX PROBLEMES DE L'AVENIR, ET DE METTRE EN_GARDE LES CITOYENS CONTRE TOUT CHOIX QUI RENDRAIT DIFFICILE LA CONDUITE DES AFFAIRES DE LA FRANCE. C'EST CE QU'IL M'APPARTIENT DE FAIRE CE SOIR. JE VOUS DONNERAI TOUS LES ELEMENTS NECESSAIRES POUR ECLAIRER VOTRE DECISION. MAIS, DANS LA FRANCE REPUBLICAINE, LA DECISION DEPENDRA DE VOUS. QUE PENSERAIENT ET QUE DIRAIENT LES FRANCAIS SI DANS CETTE CIRCONSTANCE, LEUR PRESIDENT SE TAISAIT ? ILS PENSERAIENT QU'IL MANQUE DE COURAGE EN N'ASSUMANT PAS TOUTES SES RESPONSABILITES. ET ILS AURAIENT RAISON. MAIS LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE N'EST PAS NON PLUS L'AGENT ELECTORAL DE QUELQUE PARTI QUE CE SOIT. LE GENERAL DE GAULLE NE L'ETAIT PAS. JE NE LE SERAI PAS DAVANTAGE. LE PRESIDENT N'APPARTIENT PAS AU JEU DES PARTIS. IL DOIT REGARDER PLUS HAUT ET PLUS LOIN, ET PENSER D'ABORD A L'INTERET SUPERIEUR DE LA NATION. C'EST DANS CET ESPRIT QUE JE M'ADRESSE A VOUS. COMME ARBITRE, JE M'EXPRIMERAI AVEC MODERATION, HORS DES POLEMIQUES ET DES QUERELLES DE PERSONNES
-\
COMME RESPONSABLE, JE VAIS VOUS PARLER DU BON CHOIX. LE BON CHOIX EST DICTE PAR LE BON SENS. IL FAUT REGARDER LA REALITE EN FACE. ET ELLE VOUS REPOND CES QUATRE VERITES : - IL FAUT ACHEVER NOTRE REDRESSEMENT ECONOMIQUE - IL FAUT QUE LA FRANCE PUISSE ETRE GOUVERNEE - IL FAUT AVANCER VERS L'UNITE ET LA JUSTICE - IL FAUT ASSURER LE ROLE INTERNATIONAL DE LA FRANCE. ET CE SONT CES QUATRE VERITES QU'A MON TOUR JE VAIS VOUS DIRE
-\
IL FAUT ACHEVER NOTRE REDRESSEMENT ECONOMIQUE. LA FRANCE HESITE ENTRE DEUX CHEMINS : CELUI DE LA POURSUITE DU REDRESSEMENT ET CELUI DE L'APPLICATION DU PROGRAMME_COMMUN. IL Y A UNE ATTITUDE QUI MET EN DANGER LE REDRESSEMENT : C'EST LA DEMAGOGIE, QUI VEUT VOUS FAIRE CROIRE QUE TOUT EST POSSIBLE TOUT DE SUITE. CE N'EST PAS VRAI. NE CROYEZ PAS CEUX QUI PROMETTENT TROP. VOUS NE LES CROYEZ PAS DANS VOTRE VIE PRIVEE. POURQUOI VOULEZ-VOUS LES CROIRE DANS VOTRE VIE PUBLIQUE ? LES FRANCAIS NE VIVRONT PAS HEUREUX AU PARADIS DES IDEES FAUSSES
-. JE COMPRENDS BIEN QUE CERTAINS D'ENTRE VOUS, CERTAINS D'ENTRE VOUS QUI ETES DEVANT MOI, CERTAINS D'ENTRE VOUS QUI ME REGARDENT CHEZ EUX, A LA TELEVISION, JE COMPRENDS BIEN QUE CERTAINS D'ENTRE VOUS SOIENT TENTES DE VOTER CONTRE LA CRISE. VOUS QUI TRAVAILLEZ DUR, VOUS QUI AVEZ PEUR QUE VOS ENFANTS NE TROUVENT PAS FACILEMENT UN EMPLOI, ET AUXQUELS ON EXPLIQUE QUE TOUT S'ARRANGERAIT SI VOUS VOUS CONTENTIEZ DE CHANGER CEUX QUI VOUS GOUVERNENT, JE VOUS COMPRENDS, C'EST VRAI, D'ETRE TENTES DE VOTER CONTRE LA CRISE
-. ET D'AILLEURS SI C'ETAIT SI SIMPLE ET SI ON POUVAIT S'EN DEBARRASSER PAR UN VOTE, POURQUOI NE PAS LE FAIRE ?. MALHEUREUSEMENT, IL N'EST PAS PLUS EFFICACE DE VOTER CONTRE LA CRISE QUE DE VOTER CONTRE LA MALADIE. LA CRISE SE MOQUE DES BULLETINS DE VOTE. LA CRISE EST COMME L'EPIDEMIE, ELLE NOUS VIENT DU DEHORS. SI NOUS VOULONS LA GUERIR, IL FAUT BIEN CHOISIR LE MEDECIN. ET SI NOUS PENSONS NOUS EN DEBARRASSER PAR LA FACILITE, L'ECONOMIE SE VENGERA, ET ELLE SE VENGERA SUR VOUS
-
-\
REGARDEZ OU NOUS EN SOMMES
- AU MOIS DE DECEMBRE, LE DERNIER MOIS CONNU : UN COMMERCE EXTERIEUR EN EXCEDENT, UNE HAUSSE DES PRIX RAMENEE A 0,3 %, UN CHOMAGE QUI RECULE ALORS QU'ON VOUS ANNONCAIT BRUYAMMENT LE CONTRAIRE. CES RESULTATS, VOUS LE COMPRENEZ, SONT D'UNE GRANDE IMPORTANCE POUR LA FRANCE. ILS SIGNIFIENT QUE L'ACTION FERME, COURAGEUSE, PERSEVERANTE, _ENTREPRISE PAR LE GOUVERNEMENT SOUS L'IMPULSION PERSONNELLE DE SON PREMIER MINISTRE, RAYMOND BARRE, EST EN-TRAIN DE PORTER SES FRUITS. JE LE FELICITE POUR SON COURAGE, SA COMPETENCE ET SA LOYAUTE. MAIS RIEN N'AURAIT PU ETRE ACCOMPLI SANS VOUS, SANS VOUS QUI AVEZ SOUTENU LE REDRESSEMENT PAR VOTRE DISCIPLINE ET PAR VOTRE EFFORT. CES RESULTATS SONT VOTRE BIEN, DIFFICILEMENT ACQUIS. EST-CE LE MOMENT DE LES REMETTRE EN CAUSE ? NE VAUT-IL PAS MIEUX POURSUIVRE L'EFFORT, DEBOUCHER ENFIN SUR UNE SITUATION ASSAINIE, SUR UNE ECONOMIE RETABLIE, SUR DES CONDITIONS FAVORABLES DE VIE ?. PENSEZ A LA SITUATION D'UNE PERSONNE TOMBEE A LA MER ET QUI NAGE, QUI NAGE A CONTRE-COURANT POUR REGAGNER LA RIVE
-. LE COURANT EST PUISSANT. MAIS A FORCE DE NAGER, ELLE S'EST RAPPROCHEE DU RIVAGE. ELLE Y EST PRESQUE. ELLE VA LE TOUCHER. ALORS UNE VOIX VIENT LUI CONSEILLER A L'OREILLE : POURQUOI TE DONNER TANT DE PEINE ? TU COMMENCES A ETRE FATIGUEE. TU N'AS QU'A TE LAISSER PORTER PAR LE COURANT. ELLE HESITE. C'EST BIEN TENTANT. POURQUOI NE PAS SE LAISSER ALLER ? MAIS QUAND ON SE LAISSE EMPORTER PAR LE COURANT, ON SE NOIE. OUI, IL FAUT ACHEVER LE REDRESSEMENT DE NOTRE ECONOMIE
-\
L'AUTRE VOIE EST L'APPLICATION DU PROGRAMME_COMMUN. JE VOUS AI PARLE DU PROGRAMME_COMMUN EN 1974 `ANNEE` £ PENDANT LA CAMPAGNE PRESIDENTIELLE, ET VOUS M'AVEZ DONNE RAISON. MON JUGEMENT N'A PAS CHANGE ET IL N'EST PAS LIE AUX PROCHAINES ELECTIONS. J'AI LE DEVOIR DE VOUS REDIRE CE QUE J'EN PENSE, CAR IL NE S'AGIT PAS POUR MOI D'ARGUMENTS ELECTORAUX, MAIS DU SORT DE L'ECONOMIE FRANCAISE. L'APPLICATION EN FRANCE D'UN PROGRAMME D'INSPIRATION COLLECTIVISTE PLONGERAIT LA FRANCE DANS LE DESORDRE ECONOMIQUE. NON PAS SEULEMENT, COMME ON VEUT LE FAIRE CROIRE, LA FRANCE DES POSSEDANTS ET DES RICHES, MAIS LA FRANCE OU VOUS VIVEZ, LA VOTRE, CELLE DES JEUNES QUI SE PREOCCUPENT DE LEUR EMPLOI, CELLE DES PERSONNES AGEES, DES TITULAIRES DE PETITS REVENUS, DES FAMILLES, LA FRANCE DE TOUS CEUX QUI SOUFFRENT PLUS QUE LES AUTRES DE LA HAUSSE DES PRIX. ELLE ENTRAINERAIT INEVITABLEMENT L'AGGRAVATION DU DEFICIT BUDGETAIRE ET LA BAISSE DE LA VALEUR DE NOTRE MONNAIE, AVEC SES CONSEQUENCES SUR LE REVENU DES AGRICULTEURS ET SUR LE PRIX DU PETROLE QU'IL FAUDRA PAYER PLUS CHER. ELLE CREUSERAIT LE DEFICIT EXTERIEUR, AVEC SES CONSEQUENCES DIRECTES SUR LA SECURITE ECONOMIQUE ET SUR L'EMPLOI. UNE FRANCE MOINS COMPETITIVE SERAIT UNE FRANCE AU CHOMAGE
-. TOUTES LES ETUDES QUI ONT ETE FAITES PAR DES PERSONNALITES NON_POLITIQUES, TOUTES LES EXPERIENCES QUI ONT EU_LIEU CHEZ NOS VOISINS, ABOUTISSENT A LA MEME CONCLUSION. IL N'EXISTE PAS UN SEUL EXPERT, UN SEUL RESPONSABLE EUROPEEN POUR DIRE LE CONTRAIRE. TOUT CELA, VOTRE REFLEXION PERMET DE LE COMPRENDRE. VOUS POUVEZ CHOISIR L'APPLICATION DU PROGRAMME_COMMUN. C'EST VOTRE DROIT. MAIS SI VOUS LE CHOISISSEZ, IL SERA APPLIQUE. NE CROYEZ PAS QUE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIUQE AIT, DANS LA CONSTITUTION, LES MOYENS DE S'Y OPPOSER. J'AURAIS MANQUE A MON DEVOIR SI JE NE VOUS AVAIS PAS MIS EN_GARDE
-\
IL FAUT ENSUITE QUE LA FRANCE PUISSE ETRE GOUVERNEE. VOUS AVEZ CONSTATE AVEC MOI COMBIEN IL EST DIFFICILE DE CONDUIRE UN PAYS POLITIQUEMENT COUPE EN DEUX MOITIES EGALES. PERSONNE NE PEUT PRETENDRE GOUVERNER UN PAYS, QUI SERAIT COUPE EN QUATRE. QUATRE GRANDES TENDANCES SE PARTAGENT AUJOURD'HUI LES ELECTEURS, DEUX DANS LA MAJORITE, DEUX DANS L'OPPOSITION. AUCUNE DE CES TENDANCES NE RECUEILLERA PLUS DE 30 % `STATISTIQUE` DES VOIX. AUCUNE D'ELLES N'EST CAPABLE DE GOUVERNER SEULE.
- BEAUCOUP D'ENTRE VOUS, PARCE QUE C'EST DANS NOTRE TEMPERAMMENT NATIONAL, AIMERAIENT QUE LE PARTI POUR LEQUEL ILS ONT VOTE, QUI EST LE PARTI DE LEUR PREFERENCE, SOIT CAPABLE DE GOUVERNER SEUL. C'EST MEME LEUR ESPOIR SECRET. IL FAUT QU'ILS SACHENT QUE C'EST IMPOSSIBLE. AUCUN GOUVERNEMENT NE POURRA FAIRE_FACE AUX DIFFICILES PROBLEMES DE LA FRANCE, AVEC LE SOUTIEN DE 30 % DES ELECTEURS. SI ON TENTAIT L'EXPERIENCE, ELLE NE SERAIT PAS LONGUE, ET ELLE SE TERMINERAIT MAL. PUISQU'AUCUN DES PARTIS N'EST CAPABLE D'OBTENIR LA MAJORITE TOUT SEUL, IL LUI FAUT NECESSAIREMENT TROUVER UN ALLIE. C'EST ICI QUE LA CLARTE S'IMPOSE. UN ALLIE POUR GOUVERNER, CE QUI N'EST PAS LA MEME CHOSE QU'UN ALLIE POUR CRITIQUER OU POUR REVENDIQUER. GOUVERNER, C'EST DONNER, MAIS C'EST AUSSI REFUSER ET PARFOIS, POUR SERVIR LA JUSTICE, C'EST REPRENDRE. OR, IL EST FACILE DE DONNER, MAIS IL EST DIFFICILE DE REFUSER OU DE REPRENDRE
-\
SI DES PARTIS SONT EN DESACCORD LORSQU'IL S'AGIT DE PROMETTRE, COMMENT SE METTRONT-ILS D'ACCORD QUAND IL S'AGIRA DE GOUVERNER ? DANS LES VILLES QUI ONT ETE CONQUISES PAR DE NOUVELLES EQUIPES, COMBIEN DE BUDGETS ONT ETE VOTES EN_COMMUN ? QUI VOTERA DEMAIN LE BUDGET DE LA FRANCE ? IL FAUT DONC QUE VOUS POSIEZ AUX CANDIDATS LA QUESTION SUIVANTE : PUISQUE VOUS NE POUVEZ PAS GOUVERNER TOUT SEULS, QUELS ALLIES AVEZ-VOUS CHOISIS ? ET DEUX ALLIANCES SE PRESENTENT A VOUS : L'UNE EST L'ALLIANCE DE LA MAJORITE `UDF ` RPR ` CDS` ACTUELLE. ELLE A DEMONTRE QU'ELLE POUVAIT FONCTIONNER, MALGRE DES TIRAILLEMENTS REGRETTABLES. ELLE A TRAVAILLE DANS LE RESPECT DES INSTITUTIONS, DONT LA STABILITE CONSTITUE UNE DE NOS PLUS GRANDES CHANCES ET QUI DOIVENT ETRE PAR-DESSUS TOUT PROTEGEES. ELLE A SOUTENU L'ACTION DU GOUVERNEMENT. ELLE A VOTE LE BUDGET DE LA FRANCE. ELLE COMPREND, A L'HEURE ACTUELLE, DEUX TENDANCES PRINCIPALES, CE QUI EST NATUREL DANS UN AUSSI VASTE ENSEMBLE ET CE QUI REPOND AU TEMPERAMENT POLITIQUE DES FRANCAIS. CHACUNE DE CES TENDANCES MET L'ACCENT SUR SES PREFERENCES ET EXPRIME SON MESSAGE. CHACUNE FAIT CONNAITRE CLAIREMENT ET FRANCHEMENT SELON SA SENSIBILITE PROPRE, SES PROPOSITIONS POUR RESOUDRE LES PROBLEMES REELS DES FRANCAIS. CHACUNE FAIT L'EFFORT INDISPENSABLE POUR SE RENOUVELER ET POUR S'ADAPTER. JUSQUE-LA, QUOI DE PLUS NATUREL ? MAIS IL DOIT ETRE CLAIR QU'ELLES NE S'OPPOSENT JAMAIS SUR L'ESSENTIEL ET QU'ELLES SE SOUTIENDRONT LOYALEMENT ET ARDEMENT AU SECOND TOUR
-\
DANS CHACUNE DE CES TENDANCES `MAJORITE`, DES HOMMES ONT SOUTENU L'ACTION DU GENERAL DE GAULLE. DANS CHACUNE DE CES TENDANCES, DES HOMMES ONT SOUTENU MA PROPRE ACTION DE REFORME. ET CE SONT D'AILLEURS, LE PLUS SOUVENT, LES MEMES
- QUE TOUTES DEUX CHERCHENT DANS L'HISTOIRE RECENTE DE NOTRE PAYS DES MOTIFS DE S'UNIR ET NON DE SE DIVISER. J'AJOUTE QUE, POUR QUE L'ACTUELLE MAJORITE PUISSE L'EMPORTER, IL EST NECESSAIRE QUE CHACUNE DE CES TENDANCES ENREGISTRE UNE SENSIBLE PROGRESSION. AUCUNE NE PEUT PRETENDRE OBTENIR CE RESULTAT TOUTE SEULE
- SI ELLE VEULENT REELLEMENT GAGNER, LA LOI DE LEUR EFFORT DOIT ETRE DE S'AIDER ET NON DE SE COMBATTRE
-
-\
L'AUTRE ALLIANCE EST CELLE QUI PROPOSE LE PROGRAMME_COMMUN `PS ` PCF ` MGR`. LES PARTIS QUI LA COMPOSENT SE SONT APPAREMMENT DECHIRES DEPUIS SIX MOIS. AUJOURD'HUI, VOICI QU'ILS INDIQUENT A NOUVEAU LEUR INTENTION DE GOUVERNER ENSEMBLE. QUELLE EST LA VERITE ? L'EQUIVOQUE SUR LES ALLIANCES NE PEUT PAS ETRE ACCEPTEE, CAR ELLE DISSIMULE UN DEBAT DE FOND SUR LEQUEL L'ELECTEUR A LE DROIT D'ETRE INFORME AU MOMENT DE CHOISIR. IL Y A, EN EFFET, DEUX QUESTIONS FONDAMENTALES : - Y AURA-T-IL OU NON UNE PARTICIPATION COMMUNISTE AU GOUVERNEMENT ? - LE GOUVERNEMENT APPLIQUERA-T-IL OU NON LE PROGRAMME_COMMUN ?. LE CHOIX DE L'ALLIANCE POUR GOUVERNER NE PEUT PAS ETRE RENVOYE AU LENDEMAIN DES ELECTIONS. CE SERAIT RETOMBER DANS LES MARCHANDAGES ET DANS LES INTERMINABLES CRISES POLITIQUES QUE LES FRANCAIS CONDAMNAIENT SANS APPEL QUAND ILS EN ETAIENT JADIS LES TEMOINS HUMILIES. VOUS AVEZ DROIT A UNE REPONSE CLAIRE SUR UN POINT QUI ENGAGE NOTRE STABILITE POLITIQUE : AVEC QUEL PARTENAIRE CHACUNE DES GRANDES FORMATIONS POLITIQUES S'ENGAGE-T-ELLE A GOUVERNER ? CAR IL FAUT QUE LA FRANCE PUISSE ETRE GOUVERNEE
-\
MAIS LE CHOIX DES FRANCAIS NE DOIT PAS ETRE SEULEMENT UN CHOIX NEGATIF. IL NE SUFFIT PAS QUE LES UNS VOTENT CONTRE LE GOUVERNEMENT ET LES AUTRES CONTRE LE PROGRAMME_COMMUN POUR ECLAIRER L'AVENIR DE NOTRE PAYS. UN PEUPLE NE CONSTRUIT PAS SON AVENIR PAR UNE SUCCESSION DE REFUS. DANS LA GRANDE COMPETITION DE L'HISTOIRE, UN PEUPLE GAGNE S'IL SAIT OU IL VEUT ALLER. C'EST POURQUOI, JE PROPOSE A LA FRANCE DE CONTINUER A AVANCER DANS LA LIBERTE, VERS LA JUSTICE ET VERS L'UNITE. ET C'EST A VOUS DE LE FAIRE CONNAITRE A VOS ELUS
-\
PATIEMMENT, DEPUIS TROIS ANS ET DEMI `DUREE`, MALGRE LES DIFFICULTES ECONOMIQUES, MALGRE LE CONSERVATISME DES UNS, MALGRE L'INCOMPREHENSION DES AUTRES, J'AI FAIT AVANCER LA FRANCE VERS DAVANTAGE DE JUSTICE. JAMAIS EN TROIS ANS ET DEMI LE SORT DES PERSONNES AGEES N'A ETE PLUS REGULIEREMENT ET PLUS SENSIBLEMENT AMELIORE. JAMAIS LA SITUATION DES PLUS DEMUNIS, DE CEUX QUI NE PARLENT PAS LE PLUS FORT, LES HANDICAPES, LES FEMMES ISOLEES, LES TRAVAILLEURS LICENCIES, N'A FAIT L'OBJET D'AUTANT DE MESURES NOUVELLES. L'INDEMNISATION DE NOS COMPATRIOTES RAPATRIES, EN ATTENTE DEPUIS QUINZE ANS, A ETE PROPOSEE ET DECIDEE, ET JE VEILLERAI A SA JUSTE APPLICATION. LES EVOLUTIONS DE NOTRE SOCIETE EN PROFONDEUR ONT ETE COMPRISES ET ENCOURAGEES PAR L'ACTION EN_FAVEUR DE LA CONDITION DES FEMMES, ET DE LA SITUATION DE CEUX QUI FABRIQUENT DE LEURS MAINS LA RICHESSE DE NOTRE PAYS, JE VEUX DIRE LES TRAVAILLEURS MANUELS. L'AIDE AUX FAMILLES A ETE SIMPLIFIEE, ET DESORMAIS SENSIBLEMENT AUGMENTEE. ET LE RESULTAT DE TOUTE CETTE ACTION A ETE UNE REDUCTION DES INEGALITES EN FRANCE, REDUCTION DESORMAIS CONSTATEE DANS LES STATISTIQUES, ET QUI N'EST PLUS NIEE QUE PAR CEUX QUI CRAIGNENT D'ETRE PRIVES D'UN ARGUMENT ELECTORAL. OUI, NOTRE PEUPLE AVANCE VERS LA JUSTICE. JE SAIS QUE VOUS AVEZ PEU A PEU COMPRIS LE SENS DE MON EFFORT. JE SUIS LE PREMIER A DIRE, LE PREMIER A RECONNAITRE QUE TOUT N'EST PAS PARFAIT ET QUE NOUS AVONS ENCORE BEAUCOUP A ACCOMPLIR ENSEMBLE
-\
EN JUILLET DERNIER, DEVANT UN AUDITOIRE SEMBLABLE AU VOTRE, PAR UNE AUTRE TEMPERATURE, A CARPENTRAS, J'AI DEMANDE AU PREMIER MINISTRE `RAYMOND BARRE` ET AU GOUVERNEMENT, DONT C'EST LE ROLE NATUREL, DE DETERMINER DES OBJECTIFS D'ACTION, C'EST-A-DIRE L'ENGAGEMENT DE CE QU'UN GOUVERNEMENT PEUT FAIRE DE PRECIS POUR AMELIORER LE SORT DES FRANCAISES ET DES FRANCAIS. LE PREMIER MINISTRE VIENT DE PRESENTER CES OBJECTIFS D'ACTION ET VOUS COMMENCEZ A LES CONNAITRE. J'Y RETROUVE, EN-PARTICULIER, TROIS GRANDS DESSEINS QUI ME TIENNENT A COEUR. LE PREMIER D'ENTRE EUX EST DE RENDRE LES FRANCAIS PROPRIETAIRES DE LA FRANCE. NON PAS PROPRIETAIRES COLLECTIVEMENT PAR L'INTERMEDIAIRE D'UNE BUREAUCRATIE DE PLUS QUI ETENDRAIT ENCORE LE DOMAINE TENTACULAIRE DE L'ETAT, MAIS PROPRIETAIRES INDIVIDUELLEMENT DE LA FRANCE PAR LA PROPRIETE DE LEUR LOGEMENT, PAR LA PROPRIETE DE LEUR OUTIL DE TRAVAIL, S'ILS SONT PRODUCTEURS INDIVIDUELS, ET PAR UNE PLUS LARGE DIFFUSION DE LA PROPRIETE DES GRANDES ENTREPRISES. LE GENERAL DE GAULLE EN AVAIT EU L'INTUITION LORSQU'IL A PARLE DE PARTICIPATION, ET QU'IL A EXPRIME PAR CE MOT UNE IDEE DIRECTRICE SUSCEPTIBLE D'APPLICATIONS MULTIPLES. NOUS AVONS AVANCE DANS CETTE VOIE EN CREANT CETTE ANNEE L'AIDE PERSONNALISEE AU LOGEMENT, QUI VA DESORMAIS FACILITER L'ACCESSION A LA PROPRIETE. DANS NOTRE PEUPLE FRANCAIS, COMPOSE DE TERRIENS SOUVENT DERACINES, IL FAUT RENDRE DES RACINES A CHACUN. ET Y A-T-IL DES RACINES PLUS PROFONDES QUE CELLES QUI VOUS LIENT A VOTRE MAISON, A VOTRE TERRE, A VOTRE INSTRUMENT DE TRAVAIL ? OUI, IL FAUT RENDRE LES FRANCAIS PROPRIETAIRES INDIVIDUELS DE LA FRANCE
-\
LE SECOND OBJECTIF CONCERNE LA JEUNESSE. NOTRE SOCIETE N'A PAS BIEN DEVINE ET N'A PAS BIEN COMPRIS LES PROBLEMES DE LA JEUNESSE. ELLE A SANS DOUTE AMELIORE UTILEMENT CERTAINS ASPECTS DE L'EDUCATION, DE LA FORMATION, DE L'ACCES A L'EMPLOI. MAIS ELLE N'A PAS COMPRIS QUE LES RAPPORTS ENTRE UNE JEUNESSE NOUVELLE ET UN MONDE NOUVEAU, SUPPOSAIENT UNE APPROCHE ELLE AUSSI NOUVELLE. LA JEUNESSE FRANCAISE, UNE DES PLUS VIGOUREUSES ET DES PLUS SYMPATHIQUES DU MONDE, NOTRE VRAIE CHANCE NATIONALE, LA JEUNESSE FRANCAISE VIT TROP SOUVENT A PART, DANS SON PROPRE UNIVERS, AILLEURS ET AUTREMENT. IL FAUT NOUS METTRE A SON ECOUTE, SANS PRETENTION ET SANS PATERNALISME, ET RECHERCHER AVEC ELLE COMMENT RETABLIR LA FILIERE CONTINUE ALLANT DE LA FORMATION VERS L'EMPLOI, ET COMMENT LUI PERMETTRE DE CONCILIER SON BESOIN D'INDEPENDANCE ET SON DROIT A LA SECURITE. LE TROISIEME OBJECTIF EST CELUI DE LA QUALITE_DE_LA_VIE. PARCE QU'IL FAUT SAVOIR QU'IL Y A AUTANT D'INJUSTICE, DANS L'ACCES A LA QUALITE_DE_LA_VIE QU'IL PEUT Y EN AVOIR DANS LA REPARTITION DES RESSOURCES. QU'IL S'AGISSE DES TRANSPORTS EN_COMMUN, DU REFUS DU GIGANTISME, DE LA LUTTE CONTRE LE BRUIT, DE L'ACCES AUX VACANCES, DE LA REPARTITION DES ESPACES VERTS ET DES EQUIPEMENTS SOCIAUX, NOUS DEVONS CONTINUER A REDUIRE LES INEGALITES QUI SUBSISTENT. AINSI, ENSEMBLE, NOUS AVANCERONS VERS LA JUSTICE
-\
ET AU-DELA DE LA JUSTICE, L'UNITE. L'UNITE, UN GRAND REVE POUR LA FRANCE. MA RECHERCHE DE L'UNITE, CE N'EST PAS UNE MANIE. ELLE N'EST PAS DESTINEE SIMPLEMENT A RENDRE PLUS FACILE L'ACTION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. ELLE CORRESPOND A NOTRE SITUATION HISTORIQUE. NOUS N'EN SOMMES PLUS AU TEMPS OU, COMME EN 1789, LA POPULATION DE LA FRANCE REPRESENTAIT PRESQUE AUTANT QUE LA POPULATION DE L'ALLEMAGNE ET DE L'ANGLETERRE REUNIES, ET PLUS DE CINQ FOIS CELLE DES ETATS-UNIS D'AMERIQUE. UNE EPOQUE OU LA FRANCE, MEME DIVISEE, POUVAIT ENCORE ASSURER SA SECURITE ET FAIRE ENTENDRE SA VOIX. AUJOURD'HUI, SUR MILLE HABITANTS DE LA PLANETE, IL Y A MOINS DE QUINZE FRANCAIS. SI NOUS DISPERSONS NOS FORCES, SI NOUS NOUS DISPUTONS A L'EXCES, SI AVANT LE DEBUT DU MATCH, L'EQUIPE DE FRANCE SE COUPE EN DEUX ET EN VIENT AUX INJURES, CROYEZ-VOUS QUE LA FRANCE PUISSE GAGNER ? L'UNITE EST LA CONDITION DU RAYONNEMENT DE LA FRANCE. NOTRE PAYS A SOIF DE VERITE, DE SIMPLICITE ET D'UNITE. J'AGIS OBSTINEMENT POUR L'UNITE. JE N'AI JAMAIS REPONDU DEPUIS TROIS ANS ET DEMI AUX CRITIQUES ET AUX ATTAQUES. ET C'EST POURQUOI, JE TENDS LA MAIN, SANS ME LASSER A TOUS LES DIRIGEANTS POLITIQUES
-\
AVEC OBSTINATION, JE CONTINUERAI MES EFFORTS POUR ETENDRE, JE DIS BIEN ETENDRE, LA MAJORITE. SOYONS CLAIRS, CAR ON EMPOISONNE PARFOIS LE CHOIX DES FRANCAIS PAR DES RUMEURS. IL NE S'AGIT, DE MA PART, D'AUCUNE MANOEUVRE OBSCURE, OU DE COMBINAISON MACHIAVELIQUE, MAIS DE LA RECHERCHE PATIENTE DES CONDITIONS QUI PERMETTRONT D'ASSOCIER UN NOMBRE CROISSANT DE FRANCAIS A L'OEUVRE COMMUNE. JE VOUS LE DIS EN TANT QUE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ET EN DEHORS DE LA COMPETITION DES PARTIS : PLUS NOMBREUX SERA L'EQUIPAGE ET PLUS LOIN IRA LE NAVIRE. LA ENCORE, LAISSEZ-VOUS GUIDER PAR LE BON SENS. L'APPLICATION D'UN PROGRAMME COLLECTIVISTE AGGRAVERAIT LA COUPURE DE LA FRANCE, EN DECLENCHANT DE PROFONDES DIVISIONS, ET EN SUSCITANT DES RANCUNES DURABLES. ELLE RETARDERAIT DE PLUSIEURS ANNEES L'EFFORT VERS L'UNITE. IL FAUT, POUR PARVENIR A L'UNITE, QUE VOUS M'Y AIDIEZ. LES CANDIDATS, AU MOMENT DE L'ELECTION, SONT EXTRAORDINAIREMENT ATTENTIFS AU MESSAGE DES CITOYENS. EXPRIMEZ DONC AUX CANDIDATS LE MESSAGE QUE LA MAJORITE DOIT, NON SE DIVISER, MAIS S'ETENDRE. LA MAJORITE, DONT LA FRANCE A BESOIN, CE N'EST PAS CELLE D'UN FRONT DU REFUS, MAIS UNE MAJORITE PRETE A L'EFFORT POUR LA LIBERTE, L'UNITE ET LA JUSTICE
-\
IL FAUT AUSSI VEILLER A LA REPUTATION DE LA FRANCE. JE SUIS ICI AU PLUS PROFOND DE MON ROLE, ET JE REGRETTE D'AILLEURS D'ETRE PRESQUE LE SEUL A EN PARLER. LA FRANCE EST AUJOURD'HUI CONSIDEREE ET RESPECTEE DANS LE MONDE. CONSIDEREE ET RESPECTEE DAVANTAGE PEUT-ETRE QUE VOUS NE LE CROYEZ. ELLE ENTRETIENT UN DIALOGUE LOYAL ET FERME AVEC LES DEUX SUPERPUISSANCES `URSS ` ETATS-UNIS`, DONT J'AI RECU LES CHEFS EN VISITE EN FRANCE. ELLE PARTICIPE ACTIVEMENT AUX REFLEXIONS INTERNATIONALES SUR LA PROLIFERATION NUCLEAIRE ET, DESORMAIS, SUR LE DESARMEMENT. ELLE APPARAIT A LA FOIS COMME UN PAYS PACIFIQUE, MAIS CAPABLE, QUAND IL LE FAUT, D'AGIR. DANS LE TIERS-MONDE, DECHIRE PAR TROP D'INTERVENTIONS EXTERIEURES, LA FRANCE EST A LA TETE DES EFFORTS POUR LE DEVELOPPEMENT. ELLE RESTE, POUR SES PARTENAIRES AFRICAINS, UNE AMIE FIDELE ET SURE. EN EUROPE, ELLE POURSUIT LA TACHE LENTE, DIFFICILE ET NECESSAIRE DE L'UNION DE L'EUROPE. PERSONNE NE SUSPECTE SA VOLONTE D'Y CONTRIBUER. ELLE PRENDRA A NOUVEAU, LE MOMENT VENU, LES INITIATIVES NECESSAIRES. OUI, LA FRANCE EST AUJOURD'HUI CONSIDEREE ET RESPECTEE. PLUS PERSONNE, COMME C'ETAIT LE CAS A CERTAINS MOMENTS DE NOTRE HISTOIRE RECENTE, NE SOURIT DE LA FRANCE. CELA EST DU A LA STABILITE ET A LA FERMETE DE SA POLITIQUE. CELA EST DU AUSSI A L'EFFORT QU'ELLE A ACCOMPLI POUR SE DOTER D'UNE DEFENSE, QUI GARANTISSE SA SECURITE ET SON INDEPENDANCE, ET QUI DOIT ETRE TENUE A L'ECART DES INCERTITUDES. REGARDEZ UN INSTANT A L'EXTERIEUR, TOUT AUTOUR DE NOUS : COMBIEN DE PAYS FAIBLES, COMBIEN DE GOUVERNEMENTS DE CRISE, COMBIEN D'ECONOMIES ASSISTEES. AU MOMENT DE FAIRE VOTRE CHOIX, PENSEZ A LA REPUTATION DE LA FRANCE, COMME SI C'ETAIT CELLE DE VOTRE FAMILLE. QUELLE REPUTATION LUI VAUDRAIENT DANS LE MONDE L'INDECISION, LE CHOIX DE LA FACILITE, LA FUITE DEVANT LES REALITES DU MOMENT ? OUI, DERRIERE NOS INTERETS, A CHACUN DE NOUS, IL Y A UN TOUT AUTRE ENJEU. IL S'AGIT DE VEILLER A LA REPUTATION DE LA FRANCE
-\
MES CHERES FRANCAISES ET MES CHERS FRANCAIS, JE VOUS AI PARLE DU BON CHOIX POUR LA FRANCE. JE L'AI FAIT, VOUS L'AVEZ VU, AVEC UNE CERTAINE GRAVITE. IL FAUT QUE JE VOUS DISE POURQUOI. QUAND J'AVAIS TREIZE ANS, J'AI ASSISTE EN AUVERGNE, A LA DEBACLE DE L'ARMEE FRANCAISE. POUR LES GARCONS DE MON AGE, AVANT LA GUERRE, L'ARMEE FRANCAISE ETAIT UNE CHOSE IMPRESSIONNANTE ET PUISSANTE. ET NOUS L'AVONS VUE ARRIVER EN MIETTES. SUR LA PETITE ROUTE, PRES DU VILLAGE OU J'IRAI VOTER EN MARS, COMME SIMPLE CITOYEN, NOUS INTERROGIONS LES SOLDATS POUR ESSAYER DE COMPRENDRE : "QUE S'EST-IL PASSE ?" LA REPONSE NOUS VENAIT, TOUJOURS LA MEME : "NOUS AVONS ETE TROMPES. "ON NOUS A TROMPES". J'ENTENDS ENCORE, A QUARANTE ANS D'INTERVALLE, CETTE REPONSE, ET JE ME SUIS DIT QUE SI J'EXERCAIS UN JOUR DES RESPONSABILITES, JE NE PERMETTRAIS JAMAIS QUE LES FRANCAIS PUISSENT DIRE : "ON NOUS A TROMPES". C'EST POURQUOI, JE VOUS PARLE CLAIREMENT
-\
LES CONSEQUENCES DE VOTRE CHOIX, POUR VOUS-MEME ET POUR LA FRANCE, CHACUNE ET CHACUN DE VOUS PEUT LES CONNAITRE. IL SUFFIT DE DISSIPER LE BROUILLARD DES PROMESSES, DES FAUX-FUYANTS, ET DES EQUIVOQUES. IL SUFFIT QUE VOUS VOUS POSIEZ DES QUESTIONS TRES SIMPLES : - QUI GOUVERNERA LA FRANCE AU PRINTEMPS PROCHAIN ? - QUI POURSUIVRA LE REDRESSEMENT NECESSAIRE DE L'ECONOMIE FRANCAISE ? - COMMENT L'OPINION INTERNATIONALE JUGERA-T-ELLE LE CHOIX POLITIQUE DE LA FRANCE ? CHACUNE DE CES QUESTIONS COMPORTE UNE REPONSE CLAIRE. JE N'AI PAS A VOUS LA DICTER, CAR NOUS SOMMES UN PAYS DE LIBERTES. MAIS JE NE VEUX PAS NON PLUS QUE PERSONNE, JE DIS BIEN PERSONNE, PUISSE DIRE UN JOUR QU'IL AURA ETE TROMPE
-\
ET PUISQUE NOUS PARLONS DE LA FRANCE, JE CONCLUERAI AVEC ELLE. IL M'A TOUJOURS SEMBLE QUE LE SORT DE LA FRANCE HESITAIT ENTRE DEUX DIRECTIONS. TANTOT, QUAND ELLE S'ORGANISE, C'EST UN PAYS COURAGEUX, VOLONTAIRE, EFFICACE, CAPABLE DE FAIRE_FACE AU PIRE, ET CAPABLE D'ALLER LOIN. TANTOT, QUAND ELLE SE LAISSE ALLER, UN PAYS QUI GLISSE VERS LA FACILITE, LA CONFUSION, L'EGOISME, LE DESORDRE. LA FORCE ET LA FAIBLESSE DE LA FRANCE, C'EST QUE SON SORT N'EST JAMAIS DEFINITIVEMENT FIXE ENTRE LA GRANDEUR ET LE RISQUE DE MEDIOCRITE. SI AU FOND DE MOI-MEME, COMME VOUS LE SENTEZ BIEN, ET COMME JE LE PENSE, LES BOURGUIGNONNES ET LES BOURGUIGNONS L'ONT SENTI PENDANT CES DEUX JOURS, SI AU FOND DE MOI-MEME, JE VOUS FAIS CONFIANCE, C'EST PARCE QUE JE SUIS SUR QU'AU MOMENT DE CHOISIR, OUBLIANT TOUT A COUP LES RANCUNES, LES TENTATIONS, LES APPETITS, VOUS PENSEREZ QU'IL S'AGIT D'AUTRE CHOSE, ET QUE, QUI QUE VOUS SOYEZ, INCONNU OU CELEBRE, FAIBLE OU PUISSANT, VOUS DETENEZ UNE PART EGALE DU DESTIN DE NOTRE PAYS. ET ALORS, COMME VOUS L'AVEZ TOUJOURS FAIT, VOUS FEREZ LE BON CHOIX POUR LA FRANCE. AVANT DE NOUS SEPARER, ET PUISQUE JE VOUS AI DIT QUE LE CONCLUERAI AVEC LA FRANCE, C'EST AVEC ELLE QUE NOUS ALLONS CHANTER NOTRE HYMNE NATIONAL
-\

Voir tous les articles et dossiers