Publié le 1 décembre 1977

ALLOCUTION DE M. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A L'OCCASION DE LA REMISE DES LETTRES DE CREANCE DE M. GIANFRANCO POMPEI, AMBASSADEUR DE LA REPUBLIQUE ITALIENNE EN FRANCE, PALAIS DE L'ELYSEE, JEUDI 1ER DECEMBRE 1977

1 décembre 1977 - Seul le prononcé fait foi

ALLOCUTION DE M. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A L'OCCASION DE LA REMISE DES LETTRES DE CREANCE DE M. GIANFRANCO POMPEI, AMBASSADEUR DE LA REPUBLIQUE ITALIENNE EN FRANCE, PALAIS DE L'ELYSEE, JEUDI 1ER DECEMBRE 1977

Télécharger le .pdf
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - ITALIENNES` MONSIEUR L'AMBASSADEUR, C'EST AVEC UNE GRANDE SATISFACTION QUE JE RECOIS LES LETTRES DE CREANCE PAR LESQUELLES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ITALIENNE, M. GIOVANNI LEONE VOUS ACCREDITE AUPRES DE MOI EN QUALITE D'AMBASSADEUR EXTRAORDINAIRE ET PLENIPOTENTIAIRE DE LA REPUBLIQUE ITALIENNE. LA HAUTE MISSION QUI VOUS EST CONFIEE VA VOUS PLACER A L'UN DES CARREFOURS PRIVILEGIES DE L'AMITIE FRANCO - ITALIENNE. NOUS SAVONS QUE VOUS LA REMPLIREZ AVEC AUTANT DE COEUR QUE DE COMPETENCE. VOTRE NAISSANCE A FAIT DE VOUS LE COMPATRIOTE DE L'AUTEUR DU CIMETIERE MARIN `PAUL VALERY` £ VOS SENTIMENTS POUR LA FRANCE SONT NOURRIS D'UNE LONGUE FAMILIARITE AVEC SA CULTURE ET AVEC SON PEUPLE. L'AMITIE DE NOS DEUX PAYS NOUS EST CHERE. ELLE PLONGE SES RACINES DANS UNE HISTOIRE SECULAIRE QUI, SUR UN VIEUX FONDS COMMUN D'HUMANISME, A CONSTAMMENT MELE, SANS LES CONFONDRE, LES COURANTS DE NOS CULTURES NATIONALES. ELLE REPOND, AUJOURD'HUI AUTANT QUE JAMAIS, AUX ASPIRATIONS DE NOS PEUPLES, AUX INTERETS DE NOS ETATS ET AUX NECESSITES DE NOTRE TEMPS. APPARTENANT A LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE `CEE`, RIVERAINES DE LA MEDITERRANEE, LA FRANCE ET L'ITALIE SUIVENT DES ROUTES SEMBLABLES, POURSUIVENT DES OBJECTIFS IDENTIQUES. CERTES IL ARRIVE PARFOIS, COMME VOUS L'AVEZ DIT VOUS-MEME, MONSIEUR L'AMBASSADEUR, QUE DES DIVERGENCES APPARAISSENT DANS NOS POINTS_DE_VUE, MAIS ELLES NE SONT PAS SI PROFONDES QU'ELLES NE PUISSENT ETRE SURMONTEES
-\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - ITALIENNES` JE LE CROIS COMME VOUS, MONSIEUR L'AMBASSADEUR, PLUS LA FRANCE ET L'ITALIE SONT UNIES, PLUS ELLES SONT EN_MESURE D'APPORTER UNE CONTRIBUTION DYNAMIQUE A LA CONSTRUCTION DE L'EUROPE, AU DEVELOPPEMENT DE SES RELATIONS AVEC LES ETATS DE LA MEDITERRANEE ET ENFIN, AU RENFORCEMENT DE LA SECURITE. AUSSI J'ATTACHE PERSONNELLEMENT UN GRAND PRIX A LA POURSUITE D'UNE ETROITE CONCERTATION ENTRE NOS DEUX PAYS EN MEME TEMPS QU'AU DEVELOPPEMENT DE LEURS RELATIONS BILATERALES. JE ME REJOUIS A CET EGARD DE LA FREQUENCE DES CONTACTS QUI SE SONT ETABLIS ENTRE LES DIRIGEANTS FRANCAIS ET ITALIENS, QUE CE SOIT A L'OCCASION DE MON SEJOUR A PISE, IL Y A UN AN, OU PLUS RECEMMENT DE LA VISITE A PARIS DE VOTRE PRESIDENT DU CONSEIL OU DE LA VISITE A ROME DE M. DE GUIRINGAUD. SI BONS ET ETROITS QUE SOIENT LES RAPPORTS FRANCO - ITALIENS, JE SUIS CONVAINCU QU'IL EST POSSIBLE DE LEUR DONNER ENCORE PLUS DE SUBSTANCE ET DE VARIETE EN DEVELOPPANT NOTRE COOPERATION DANS TOUS LES DOMAINES
-\
VOUS AVEZ BIEN VOULU, MONSIEUR L'AMBASSADEUR, ME TRANSMETTRE LE SOUHAIT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLQIUE ITALIENNE DE M'ACCUEILLIR BIENTOT A ROME. JE VOUS DEMANDE D'ETRE MON INTERPRETE AUPRES DU PRESIDENT LEONE DONT LA FRANCE N'A PAS OUBLIE LA VISITE DE 1973, POUR LUI DIRE QUE JE SUIS TRES SENSIBLE A L'INVITATION QU'IL M'ADRESSE PAR VOTRE ENTREMISE. CE SERA AVEC BEAUCOUP DE PLAISIR QUE J'Y REPONDRAI. SOYEZ ASSURE, MONSIEUR L'AMBASSADEUR, QUE VOUS TROUVEREZ TOUJOURS AUPRES DE MOI ET DU GOUVERNEMENT FRANCAIS L'APPUI NECESSAIRE AU SUCCES DE VOTRE MISSION. JE VOUS PRIE D'ETRE L'INTERPRETE AUPRES DE MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DES VOEUX QUE JE FORMULE POUR SA PERSONNE AINSI QUE POUR LE BONHEUR, LA PROSPERITE ET LA GRANDEUR DE VOTRE PAYS
-\

Voir tous les articles et dossiers