Publié le 20 octobre 1977

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'OCCASION DE LA PRESENTATION DES LETTRES DE CREANCE DE S.E. M. AHMED ABDUL NABI MACKI, AMBASSADEUR DU SULTANAT D'OMAN, PALAIS DE L'ELYSEE, LE JEUDI 20 OCTOBRE 1977

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'OCCASION DE LA PRESENTATION DES LETTRES DE CREANCE DE S.E. M. AHMED ABDUL NABI MACKI, AMBASSADEUR DU SULTANAT D'OMAN, PALAIS DE L'ELYSEE, LE JEUDI 20 OCTOBRE 1977

20 octobre 1977 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'OCCASION DE LA PRESENTATION DES LETTRES DE CREANCE DE S.E. M. AHMED ABDUL NABI MACKI, AMBASSADEUR DU SULTANAT D'OMAN, PALAIS DE L'ELYSEE, LE JEUDI 20 OCTOBRE 1977 - PDF 110 Ko
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS OMAN - FRANCE` MONSIEUR L'AMBASSADEUR, C'EST AVEC PLAISIR QUE JE RECOIS AUJOURD'HUI LES LETTRES PAR LESQUELLES SA MAJESTE LE SULTAN QUABOUS IBN SAID IBN TAYMOUR VOUS ACCREDITE AUPRES DE MOI ET DU GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE EN QUALITE D'AMBASSADEUR EXTRAORDINAIRE ET PLENIPOTENTIAIRE DU SULTAN D'OMAN. VOUS AVEZ EVOQUE, MONSIEUR L'AMBASSADEUR, DANS DES TERMES AUQUELS JE SUIS TRES SENSIBLE, LES RELATIONS CORDIALES ET CONFIANTES QUI SE SONT ETABLIES ENTRE LE SULTANAT D'OMAN ET LA FRANCE. ELLES PEUVENT SE PREVALOIR DE LEUR ANCIENNETE PUISQUE DES LE MILIEU DU SIECLE DERNIER DES TRAITES D'AMITIE ET DE COMMERCE ONT ETE SIGNES ENTRE NOS DEUX PAYS. MAIS ELLES SONT SURTOUT BIEN VIVANTES COMME LE PROUVE DEPUIS QUELQUES ANNEES LE DEVELOPPEMENT DE NOTRE COOPERATION. LES CONTACTS DE PLUS EN PLUS FREQUENTS ENTRE LES RESPONSABLES POLITIQUES, LES HOMMES D'AFFAIRES ET LES EXPERTS DE NOS DEUX PAYS ET LES PROJETS NOMBREUX AUXQUELS S'INTERESSENT NOS ENTREPRISES TEMOIGNENT DE L'INTERET CROISSANT QUE LA FRANCE ET LE SULTANAT D'OMAN SE PORTENT MUTUELLEMENT. ILS ATTESTENT AUSSI L'IMPORTANCE DES PROGRES QUE LE PEUPLE OMANAIS ACCOMPLIT SUR LA VOIE DE SON DEVELOPPEMENT ET DE SA MODERNISATION SOUS LA HAUTE AUTORITE DE SA MAJESTE LE SULTAN QUABOUS
-\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCE - OMAN` LORS DE LA RECENTE VISITE OFFICIELLE EN FRANCE DE VOTRE SECRETAIRE_D_ETAT AUX AFFAIRES ETRANGERES, M. EL ALAWI, NOUS AVONS PU CONSTATER COMBIEN LES VUES DE NOS DEUX GOUVERNEMENTS SONT PROCHES SUR LES GRANDS PROBLEMES ACTUELS, ET EN-PARTICULIER SUR LE CONFLIT DU PROCHE-ORIENT. VOTRE SEJOUR A PARIS, MONSIEUR L'AMBASSADEUR, DEBUTE A UN MOMENT OU EXISTE DE PART ET D'AUTRE UNE VOLONTE D'APPROFONDIR NOTRE DIALOGUE ET DE RENFORCER NOTRE COOPERATION. JE SUIS CERTAIN QUE VOUS METTREZ AU SERVICE DES RELATIONS FRANCO - OMANAISES VOTRE TALENT EPROUVE DE DIPLOMATE ET L'EXCELLENTE CONNAISSANCE QUE VOUS AVEZ DE NOTRE PAYS ET DE NOTRE LANGUE. SOYEZ ASSURE QUE VOUS TROUVEREZ TOUJOURS AUPRES DE MOI ET DES MEMBRES DE MON GOUVERNEMENT, UN ACCUEIL CORDIAL ET ATTENTIF ET LE CAS ECHEANT UN SOUTIEN ACTIF DANS L'ACCOMPLISSEMENT DE VOTRE MISSION. JE VOUS PRIE DE TRANSMETTRE A SA MAJESTE LE SULTAN QUABOUS L'ASSURANCE DE MA TRES HAUTE CONSIDERATION ET DE MES SENTIMENTS LES PLUS AMICAUX, AUXQUELS JE JOINS MES VOEUX TRES CHALEUREUX POUR LE BONHEUR ET LA PROSPERITE DU PEUPLE D'OMAN
-\

Voir tous les articles et dossiers