Publié le 18 octobre 1977

ALLOCUTION PRONONCEE PAR M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A LA SEANCE SOLENNELLE DU CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL, PALAIS D'IENA, MARDI 18 OCTOBRE 1977

18 octobre 1977 - Seul le prononcé fait foi

ALLOCUTION PRONONCEE PAR M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A LA SEANCE SOLENNELLE DU CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL, PALAIS D'IENA, MARDI 18 OCTOBRE 1977

Télécharger le .pdf
MONSIEUR LE PRESIDENT, MESDAMES ET MESSIEURS LES MEMBRES DU CONSEIL_ECONOMIQUE_ET_SOCIAL, MESDAMES ET MESSIEURS LES MEMBRES DE SECTION. LE GRAND PLAISIR QUE J'EPROUVE A ME TROUVER AUJOURD'HUI DEVANT VOUS TIENT A LA FOIS A CE QUE VOUS ETES ET A CE QUE VOUS FAITES. A CE QUE VOUS ETES, C'EST-A-DIRE LES REPRESENTANTS LES PLUS QUALIFIES DES ACTIVITES ET DES FORCES ECONOMIQUES ET SOCIALES DU PAYS. VOS ORIGINES, VOS CONVICTIONS SONT DIFFERENTES. MAIS VOUS AVEZ EN_COMMUN LA VOLONTE DE METTRE AU SERVICE DE L'INTERET PUBLIC LA COMPETENCE ET L'AUTORITE QUE VOUS AVEZ ACQUISES CHACUN DANS VOTRE DOMAINE. ET JE SUIS HEUREUX D'ETRE PARMI VOUS A CAUSE DE CE QUE VOUS FAITES. LA MISSION DE VOTRE ASSEMBLEE EST ORIGINALE ET UNIQUE. ELLE COMPORTE UN ASPECT PUBLIC ET UN AUTRE, PLUS DISCRET, MAIS NON MOINS IMPORTANT. VOTRE MISSION PUBLIQUE EST D'ECLAIRER DE VOS AVIS LES CHOIX ECONOMIQUES ET SOCIAUX DU GOUVERNEMENT ET DU PARLEMENT. COMME MINISTRE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES, AUJOURD'HUI COMME CHEF_DE_L_ETAT, J'AI PU MESURER LA VALEUR DE VOS TRAVAUX, DANS LESQUELS SE REJOIGNENT LE REALISME DU A VOTRE EXPERIENCE CONCRETE ET L'IMAGINATION QUE VOUS INSPIRE VOTRE DESIR DE SERVIR. QUANT A LA PARTIE MOINS VISIBLE DE VOTRE MISSION, ELLE CONSISTE, ME SEMBLE-T-IL, A PERMETTRE AUX DIFFERENTES ACTIVITES ECONOMIQUES ET AUX DIFFERENTS GROUPES SOCIAUX REPRESENTES SUR VOS BANCS, D'APPRENDRE A MIEUX VIVRE ENSEMBLE
-\
CERTES, VOS DEBATS FONT APPARAITRE SOUVENT DES DIVERGENCES. PEUT-IL EN ETRE AUTREMENT, ET FAUT-IL QU'IL EN SOIT AUTREMENT, DANS UNE SOCIETE DIVERSE, PLURALISTE ET LIBRE ? MAIS L'EXPRESSION DE CES DIVERGENCES, COMME JE L'INDIQUAIS, MONSIEUR LE PRESIDENT, DANS LA LETTRE QUE JE VOUS AI ADRESSEE VOICI TROIS ANS, EST UTILE PAR ELLE-MEME POUR DEGAGER DES SOLUTIONS D'AVENIR. ET IL S'EN FAUT QUE VOUS SOYEZ EN DESACCORD SUR TOUT
-. LE FAIT QUE VOTRE ASSEMBLEE AIT PU FONCTIONNER COMME ELLE L'A FAIT DEPUIS TRENTE ANS, ATTESTE L'ETENDUE ET LA REALITE DU CONSENSUS SOCIAL DE LA FRANCE. NUL DOUTE QU'EN PERMETTANT A DES HOMMES ET DES FEMMES REPRESENTANT LES INTERETS LES PLUS DIVERS, ET ANIMES PAR DES CONVICTIONS DIFFERENTES, DE VIVRE ET DE TRAVAILLER ENSEMBLE SUR LES PROBLEMES CONCRETS DE LA VIE ECONOMIQUE ET SOCIALE FRANCAISE, VOTRE INSTITUTION N'AIT CONTRIBUE A RENFORCER EN PROFONDEUR L'UNITE DE NOTRE PAYS. PAR LA AUSSI, ELLE A BIEN MERITE DE LUI. IL EST NATUREL QUE L'ACTIVITE DU CONSEIL_ECONOMIQUE_ET_SOCIAL EVOLUE AU_FUR_ET_A-MESURE DES TRANSFORMATIONS DE L'ECONOMIE ET DE LA SOCIETE FRANCAISE. DEPUIS TRENTE ANS, VOUS AVEZ CONTRIBUE A ECLAIRER, PAR VOS REFLEXIONS, D'ABORD LA PERIODE DE RECONSTRUCTION DU PAYS, PUIS SA CROISSANCE ACCELEREE. IL VOUS FAUT MAINTENANT APPLIQUER VOTRE CLAIRVOYANCE A LA CONSTRUCTION D'UN AVENIR QU'IL NOUS APPARTIENT DE BATIR SUR DES BASES LARGEMENT NOUVELLES. C'EST DE CE MONDE NOUVEAU QUI S'OUVRE A NOUS QUE JE SUIS VENU VOUS PARLER AUJOURD'HUI. CAR L'ECONOMIE DE LA FRANCE SERA DESORMAIS UNE NOUVELLE ECONOMIE
-\
EN REALISANT LA CROISSANCE ECONOMIQUE LA PLUS RAPIDE DE LEUR HISTOIRE, LES FRANCAIS ONT PERMIS A LEUR PAYS DE S'OUVRIR SUR L'ETRANGER, D'AFFIRMER PROGRESSIVEMENT SON ROLE DANS LE MONDE ET DE PRENDRE PLACE DANS LE TOUT PETIT GROUPE DES PAYS INDUSTRIALISES MODERNES. ILS ONT AUGMENTE LEUR NIVEAU_DE_VIE DANS DES PROPORTIONS QU'ILS N'AURAIENT PAS IMAGINEES IL Y A TRENTE ANS. DANS LES CONDITIONS OU ELLE S'EST REALISEE, CETTE CROISSANCE SANS PRECEDENT ETAIT DOUBLEMENT FRAGILE. D'ABORD, PARCE QUE, QUELS QUE FUSSENT SES IMMENSES BIENFAITS, ELLE LAISSAIT INSATISFAITES DES ASPIRATIONS ESSENTIELLES ET PARFOIS MEME AUGMENTAIT LES INSATISFACTIONS. IL Y AVAIT SANS DOUTE UNE PART D'INGRATITUDE ET UN PEU D'INCONSCIENCE DANS LA CRITIQUE DE LA SOCIETE DE CONSOMMATION QUI S'ETAIT DEVELOPPEE A LA FIN DES ANNEES 60 `1960` ET AU DEBUT DES ANNEES 70 `DATE`. IL N'EN EST PAS MOINS VRAI QUE LES ATTEINTES A L'ENVIRONNEMENT, LE SACRIFICE DE LA QUALITE A LA QUANTITE, LE DEVELOPPEMENT DES CONSOMMATIONS DE PRESTIGE, L'INTERET INSUFFISANT PORTE A CEUX QUI, AYANT LA VOIX MOINS FORTE, POUVAIENT MOINS SE FAIRE ENTENDRE : TOUT CELA CONSTITUAIT LE PASSIF D'UNE CERTAINE FORME DE CROISSANCE. RAPPELONS-NOUS LES CRITIQUES DE CEUX QUI REPROCHAIENT A LA CROISSANCE D'ALORS D'ETRE QUANTITATIVE ET NON QUALITATIVE. ON NE SE PASSIONNE PAS, DISAIT-ON, POUR UN TAUX DE CROISSANCE. MAIS SA FRAGILITE ETAIT AUTANT EXTERNE QU'INTERNE. CETTE CROISSANCE REPOSAIT, POUR UNE LARGE PART, SUR L'UTILISATION D'UNE MAIN-D'OEUVRE IMMIGREE, PEU REMUNEREE, ET SUR L'IMPORTATION DE MATIERES PREMIERES A BON MARCHE. IL ETAIT FATAL, NE FUT-CE QU'EN-RAISON DES FORMIDABLES APPETITS DES PAYS INDUSTRIELS, QU'UN JOUR OU L'AUTRE DES RARETES APPARAISSENT, ET QUE LES PRIX SOIENT ENTRAINES VERS LE HAUT
-\
ENSUITE, PARCE QUE CETTE CROISSANCE EXCEPTIONNELLE DES GRANDS PAYS INDUSTRIELS ETAIT LARGEMENT FONDEE SUR UN MONOPOLE D'ACCES A LA TECHNOLOGIE. CE MONOPOLE LUI-MEME NE POUVAIT ETRE QUE TEMPORAIRE. IL ETAIT INEVITABLE QUE LES PAYS EN DEVELOPPEMENT ACCEDENT A LEUR TOUT A DES TECHNIQUES DE PRODUCTION DE PLUS EN PLUS PERFECTIONNEES. AINSI, AVANT MEME LE COUP DE TONNERRE DE DECEMBRE 1973, IL ETAIT CLAIR QUE LA CROISSANCE QUE NOUS AVIONS CONNUE NE POUVAIT SE PROLONGER INDEFINIMENT SUR LA LANCEE, IDENTIQUE A ELLE-MEME. L'ENSEMBLE DES COURBES DE PRODUCTION ET DE CONSOMMATION DE MATIERES PREMIERES NE POUVAIENT ETRE EXTRAPOLEES A L'INFINI. LE CARACTERE INEVITABLE D'UNE INFLEXION APPARAISSAIT SUR LE GRAND GRAPHIQUE DE L'HISTOIRE. LA CRISE DE 1973 N'EN A ETE QUE LE REVELATEUR. UNE AUTRE MODALITE EUT ETE POSSIBLE. DE TOUTE FACON LE SEUIL DE L'ERE NOUVELLE AURAIT ETE FRANCHI. SI CETTE ANALYSE EST EXACTE, ELLE COMPORTE TROIS CONSEQUENCES : - D'ABORD, QU'IL N'Y AURA PAS DE RETOUR A L'_ETAT ANTERIEUR DES CHOSES. CE N'EST PAS UNE "CRISE" QUE NOUS VIVONS, C'EST UNE NOUVELLE ETAPE, UN CHANGEMENT DU MONDE. JE SOUHAITE QUE CECI SOIT CLAIREMENT PERCU PAR TOUS. NOUS L'AVONS ANNONCE IL Y A 5 ANS. LE PREMIER MINISTRE ET MOI-MEME L'AVONS REDIT A MAINTES REPRISES. ET NOTAMMENT DANS VOTRE ENCEINTE, LE 18 DECEMBRE 1973 `DATE`. CETTE PERIODE, VOUS DISAIS-JE, EN PARLANT DES ANNEES ANTERIEURES, EST TERMINEE". MAIS, SOUS LA PLUME DES COMMENTATEURS, REVIENT TOUJOURS LA QUESTION : "POURQUOI N'INFORME-T-ON PAS LE PAYS ?". C'EST QUE LES IDEES CHEMINENT LENTEMENT, NON PAS COMME ON L'IMAGINE, A LA VITESSE DE LA LUMIERE, MAIS A UNE VITESSE INFINIMENT PLUS LENTE, FREINEE PAR TOUTES LES VISCOSITES HUMAINES ET SOCIALES. AUJOURD'HUI, CETTE EVIDENCE COMMENCE A ETRE RECUE
-\
- SECONDE CONSEQUENCE : SAUF A NOUS CONTREDIRE NOUS-MEME, NOUS NE DEVONS PAS DEPLORER LES CHANGEMENTS QUI SE SONT PRODUITS. CES CHANGEMENTS NE NOUS RENDENT PAS LA VIE FACILE. MAIS, N'ETIONS-NOUS PAS INSATISFAITS A LA LONGUE PAR LE TYPE DE CROISSANCE DE LA PERIODE ANTERIEURE ? DANS CES CONDITIONS, POURQUOI DEVRIONS-NOUS SOUHAITER, A LE SUPPOSER POSSIBLE, SON RETOUR A L'IDENTIQUE ? - ENFIN CETTE ANALYSE QUE J'AI FAITE NOUS DICTE DE FACON PRECISE LA _NATURE DES OBJECTIFS QUE NOUS DEVONS NOUS FIXER POUR L'AVENIR. PUISQUE LES TEMPS ONT CHANGE, IL FAUT NOUS ADAPTER AUX TEMPS NOUVEAUX. IL S'AGIT DE BATIR UNE ECONOMIE ADAPTEE AUX DONNEES NOUVELLES DU MONDE, UN MONDE MARQUE PAR LA CHERTE DE L'ENERGIE ET DES MATIERES PREMIERES, ET PAR L'APRETE CROISSANTE DE LA CONCURRENCE DES PAYS NEUFS. MAIS AUSSI UN MONDE CARACTERISE PAR LES ASPIRATIONS DE NOS CONCITOYENS A L'EMPLOI DES HOMMES ET DES FEMMES, A UNE JUSTICE PLUS EXIGEANTE, ET A UNE QUALITE_DE_LA_VIE PLUS ELEVEE. CELA EST-IL POSSIBLE ? POUVONS-NOUS BATIR UNE NOUVELLE ECONOMIE REPONDANT A TOUTES CES CONDITIONS ? C'EST DE CES REPONSES QUE JE VOUDRAIS EXAMINER DEVANT VOUS CERTAINS ASPECTS
-\
IL FAUT D'ABORD REPONDRE AUX DEUX INTERROGATIONS FONDAMENTALES : S'AGIRA-T-IL D'UNE ECONOMIE DE CROISSANCE ? S'AGIRA-T-IL D'UNE ECONOMIE OUVERTE ? - OUI, IL DEVRA S'AGIR ENCORE D'UNE ECONOMIE EN CROISSANCE, CAR LA CROISSANCE DES BIENS MATERIELS RESTE NECESSAIRE POUR ASSURER L'EMPLOI, POUR REPONDRE A DES BESOINS LEGITIMES ENCORE NON_SATISFAITS, ET POUR MAINTENIR NOTRE PLACE DANS LE MONDE. L'EVOLUTION SOUHAITABLE DE L'ECONOMIE ET DE LA SOCIETE FRANCAISE NE SAURAIT DESORMAIS SE REDUIRE A UNE SIMPLE CROISSANCE QUANTITATIVE. ELLE DOIT AU CONTRAIRE CONSTITUER UN DEVELOPPEMENT A PLUSIEURS DIMENSIONS, DONT LA CROISSANCE NE SERA QUE L'UN DES ASPECTS. C'EST DIRE QUE, MOINS ENCORE QUE PAR LE PASSE, CETTE EVOLUTION NE POURRA ETRE RESUMEE PAR UN SEUL CHIFFRE. - L'ECONOMIE NOUVELLE SERA-T-ELLE UNE ECONOMIE OUVERTE OU UNE ECONOMIE ISOLEE ? QUESTION ESSENTIELLE, DES LORS QU'UNE PART IMPORTANTE DE NOS DIFFICULTES NOUS VIENT DE L'EXTERIEUR. NON, LA REPONSE A CES DIFFICULTES NE PEUT PAS RESIDER NI DANS L'ISOLEMENT NI DANS LE PROTECTIONNISME
-\
PRES DE DEUX CENTS ANS DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE PRESQUE CONSTAMMENT FREINE EN FRANCE PAR LES BANDELETTES MOMIFIANTES D'UNE POLITIQUE PROTECTIONNISTE DEVRAIENT EN AVOIR CHASSE LES DEMONS. SI NOUS NOUS ABANDONNIONS A CETTE PENTE, SOUS LE PRETEXTE HONORABLE DE PROTEGER TELLE OU TELLE BRANCHE EN DIFFICULTE, NOUS CONDAMNERIONS INEXORABLEMENT AU DECLIN, EN-RAISON DES MESURES DE RETORSION QUI S'ENSUIVRAIENT, TOUT CE QUE NOTRE ECONOMIE COMPORTE DE PLUS SAIN. BIEN ENTENDU, TOUT DOIT ETRE FAIT POUR PERMETTRE AUX ENTREPRISES MENACEES, MAIS QUI RESTENT VIABLES, DE SURMONTER LEUR HANDICAP ET SURTOUT POUR EPARGNER AUX TRAVAILLEURS CONCERNES LES CONSEQUENCES DOULOUREUSES DES ADAPTATIONS ECONOMIQUES. MAIS DANS UN PAYS OU L'INDUSTRIE TRAVAILLE DANS LA PROPORTION DE 2
-5 POUR L'EXPORTATION, LA TENTATION PROTECTIONNISTE NE PEUT ETRE CONSIDEREE SERIEUSEMENT PAR AUCUN RESPONSABLE. LE QUATRIEME PAYS EXPORTATEUR DU MONDE NE PEUT SE RISQUER A ETRE UN PAYS PROTECTIONNISTE. JE METS EN_GARDE LES RESPONSABLES ECONOMIQUES ET SOCIAUX SUR LE VIOLENT RETOUR DE FLAMME QUI S'ENSUIVRAIT, ET ATTEINDRAIT DE PLEIN FOUET L'ACTIVITE ET L'EMPLOI
-\
POUVONS-NOUS, DU MOINS - CE QUI EST A CERTAINS EGARDS UNE FORME DEGUISEE DE PROTECTIONNISME - CHERCHER UN SECOURS DANS LA DEVALORISATION DE NOTRE MONNAIE ET ESPERER SATISFAIRE AINSI, SANS TROP DE DOULEUR, AUX CONDITIONS DIFFICILES DE LA CONCURRENCE EXTERIEURE ? LA ENCORE, LA REPONSE EST NEGATIVE, POUR DES RAISONS OBJECTIVES. LA PART CONSIDERABLE, DANS LA VALEUR DE NOS IMPORTATIONS, DES POSTES D'ENERGIE ET DE MATIERES PREMIERES, QU'IL N'EST PAS POSSIBLE DE COMPRIMER AU DESSOUS D'UN CERTAIN NIVEAU, A POUR CONSEQUENCE QUE, CONTRAIREMENT A CE QUI SE PASSAIT AUTREFOIS, L'ABAISSEMENT DE LA VALEUR DE LA MONNAIE, AU_LIEU DE FACILITER LE RETABLISSEMENT DE L'EQUILIBRE EXTERIEUR, LE COMPROMET DAVANTAGE. LES EXEMPLES DEMONSTRATIFS NE MANQUENT PAS. D'OU CETTE PREMIERE CARACTERISTIQUE DE LA NOUVELLE ECONOMIE : ELLE DOIT ASSURER SON EQUILIBRE EXTERIEUR SANS RECOURIR AU PROTECTIONNISME OU A LA DEVALUATION. LE RESTE S'ENSUIT
-\
CES CONSTATATIONS COMPORTENT, EN EFFET, DES DEVELOPPEMENTS LOGIQUES : NOUS DEVONS D'ABORD LIMITER NOTRE DEPENDANCE VIS-A-VIS DE L'EXTERIEUR, EN ECONOMISANT DE NOTRE MIEUX LES RESSOURCES RARES QUE NOUS NE TROUVONS PAS CHEZ NOUS : ENERGIE ET MATIERES PREMIERES. D'OU L'IMPORTANCE ESSENTIELLE DES PROGRAMMES D'ECONOMIES LANCES DANS CES DEUX DOMAINES, ET DU DEVELOPPEMENT DES ENERGIES DE SUBSTITUTION, NUCLEAIRES ET NON_NUCLEAIRES. D'AUTRE_PART, FACE A LA CONCURRENCE DE PLUS EN PLUS SEVERE DES PAYS NEUFS, NOUS DEVONS DEVELOPPER AU MAXIMUM LES PRODUCTIONS POUR LESQUELLES NOUS DISPOSONS D'UN AVANTAGE TECHNOLOGIQUE, DE FACON A VALORISER NOTRE PRINCIPALE RESSOURCE, QUI EST NOTRE SAVOIR-FAIRE. L'ACCEPTATION D'UNE PLUS GRANDE SPECIALISATION N'EST PAS, JE LE SAIS, CONFORME A NOTRE TENDANCE NATURELLE. ELLE EST CEPENDANT NECESSAIRE POUR NOUS PERMETTRE D'ATTEINDRE OU DE MAINTENIR LA COMPETITIVITE DANS UN NOMBRE SUFFISANT DE DOMAINES. CERTES, COMME EN TOUTES CHOSES, LA PRUDENCE ET LA MESURE S'IMPOSENT. IL NE S'AGIT PAS DE POUSSER LA SPECIALISATION JUSQU'AU POINT OU ELLE RISQUERAIT D'ACCOITRE NOTRE VULNERABILITE, DANS UN MONDE QUI NOUS RESERVERA ENCORE BEAUCOUP DE SURPRISES. AINSI LA LIBERTE DES ECHANGES DOIT ETRE MAINTENUE, MAIS CETTE LIBERTE DOIT ETRE MONDIALEMENT ORGANISEE. C'EST A CETTE CONDITION QUE POURRONT ETRE EVITES NON SEULEMENT CERTAINES FORMES DELOYALES DE CONCURRENCE, MAIS AUSSI LES BOULEVERSEMENTS QUI RESULTERAIENT DE CHANGEMENTS TROP BRUTAUX DANS LES COURANTS D'ECHANGE. J'OBSERVE QUE L'IDEE DE LIBERTE ORGANISEE DES ECHANGES QUE J'AI LANCEE A LA REUNION AU SOMMET DE LONDRES, EN MAI DERNIER `1977 ` DATE`, EST UNE IDEE QUI CHEMINE. JE M'EN REJOUIS, CAR J'Y VOIS LA MEILLEURE SAUVEGARDE DE LA LIBERTE
-\
UNE ECONOMIE OUVERTE, MAIS PLUS ECONOME DES RESSOURCES NATURELLES, PLUS ATTENTIVE A L'EVOLUTION DES MARCHES MONDIAUX, PLUS APTE A UTILISER SES PROPRES ATOUTS, PEUT-ELLE AUSSI MIEUX REPONDRE AUX EXIGENCES D'EMPLOI, DE JUSTICE ET DE QUALITE_DE_VIE `QUALITE_DE_LA_VIE` QUI SONT AUJOURD'HUI LES ASPIRATIONS MAJEURES DE NOTRE SOCIETE ? CHACUN COMPREND QU'IL S'AGIT LA D'UNE QUESTION ESSENTIELLE. JE NE VOUS APPORTE PAS UNE CERTITUDE TOUTE ARMEE, UNE REPONSE TOUTE FAITE. MAIS JE VOUS APPORTE UNE CONVICTION RAISONNEE £ ET CETTE CONVICTION EST POSITIVE. LES TRANSFORMATIONS AUXQUELLES ASPIRE LA SOCIETE FRANCAISE DEVRAIENT AVOIR UN EFFET FAVORABLE SUR SON EFFICACITE ECONOMIQUE. ELLES SONT DONC DOUBLEMENT SOUHAITABLES. IL EN EST AINSI DE L'AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL, TACHE URGENTE DANS BIEN DES ENTREPRISES : ELLE N'EST PAS EN CONTRADICTION, LOIN DE LA, AVEC LA RECHERCHE D'UNE MEILLEURE EFFICACITE. TOUT CE QUI CONTRIBUE A RENDRE LA VIE DES FRANCAIS MOINS TENDUE, PLUS EN HARMONIE AVEC LE _CADRE NATUREL, MIEUX INSEREE DANS DES VILLES PLUS HUMAINES, AURA DES INCIDENCES POSITIVES SUR NOTRE CAPACITE ECONOMIQUE. IL EN VA DE MEME DES EFFORTS DE FORMATION PROFESSIONNELLE, QUE TOUT NOUS IMPOSE DE DEVELOPPER AU MAXIMUM. ELEVER LE NIVEAU DE FORMATION PROFESSIONNELLE DES FRANCAIS, C'EST A LA FOIS AMELIORER LA QUALITE DU TRAVAIL NATIONAL ET EN MEME TEMPS AUGMENTER LES CHANCES INDIVIDUELLES D'EMPLOI, DE PROMOTION ET DE SATISFACTION. ENFIN MA CONVICTION PROFONDE EST QU'UNE SOCIETE DANS LAQUELLE L'EXIGENCE DE JUSTICE EST MIEUX SATISFAITE, PARCE QUE LES MOINS FAVORISES Y DISPOSENT D'UN SORT EQUITABLE, EST UNE SOCIETE DANS LAQUELLE LES TENSIONS SONT MOINS FORTES.... ET SE TROUVE, POUR CETTE RAISON MEME, MIEUX ARMEE DANS LA COMPETITION ENTRE LES NATIONS. IL N'Y A PAS CONTRACTION, MAIS CONVERGENCE ENTRE LES ACTIONS QUE REQUIERT NOTRE SITUATION ECONOMIQUE DANS LE MONDE, ET UN GRANDE NOMBRE DE CELLES QUE NOUS RECOMMANDENT LES ASPIRATIONS DE NOS CONCITOYENS
-\
L'OBSERVATION DE CETTE CONVERGENCE DOIT ETRE UNE SOURCE DE CONFIANCE, NON D'ILLUSION. DE CONFIANCE : PARCE QU'ELLE TEND A MONTRER QUE LES PROGRES QUE NOTRE PAYS DEVRA FAIRE DANS L'ORDRE DE L'ORGANISATION ET DE L'EFFICACITE ECONOMIQUE POURRONT PERMETTRE D'ELEVER REELLEMENT LE NIVEAU DES SATISFACTIONS DE NOS CONCITOYENS. MAIS NON D'ILLUSION. L'EFFORT, PLUS QUE JAMAIS, EST INDISPENSABLE. QUEL EFFORT ? CELUI QUI ATTEND NOTRE PAYS DANS LES ANNEES A VENIR NE DOIT PAS SE DECRIRE DANS LES MEMES TERMES QUE L'EFFORT DES ANNEES DE RECONSTRUCTION DE L'APRES-GUERRE, NI MEME QUE CELUI DES ANNEES DE CROISSANCE ACCELEREE DE LA PERIODE RECENTE. IL S'AGIRA MOINS DE DEPLOYER LA CAPACITE D'AFFRONTER LES PEINES IMMEMORIALES DU TRAVAIL, OU DE DEGAGER DES MOYENS D'INVESTISSEMENTS MASSIFS, QUE DE RENDRE LE TRAVAIL ET L'INVESTISSEMENT PLUS EFFICACES
-\
LA CLE DE NOTRE COMPETITIVITE RESIDE DANS NOTRE CAPACITE D'ATTEINDRE, DANS LES DOMAINES CHOISIS, A UNE CERTAINE EXCELLENCE INTERNATIONALE. IL S'AGIT POUR LA FRANCE D'ETRE A NOUVEAU LE PAYS DU TRAVAIL BIEN FAIT. NON PAS DU TRAVAIL BIEN FAIT AU SENS DU PRODUCTEUR DU MOYEN-AGE, POUR QUI LE TEMPS NE _COMPTAIT PAS £ NI DU TRAVAIL BIEN FAIT AU SENS DE L'ART POUR L'ART, POUR QUI L'UTILITE SOCIALE DU TRAVAIL DE _COMPTE PAS. MAIS DU TRAVAIL BIEN FAIT DANS UN SENS NEUF, CELUI DES SOCIETES POST-INDUSTRIELLES, CELUI QUI RESULTE D'UNE COMPLETE MAITRISE INTELLECTUELLE DE LA TACHE A ACCOMPLIR, DE LA CAPACITE D'EN PREVOIR TOUS LES ASPECTS, D'EN EVALUER CORRECTEMENT LES COUTS, ET D'EN ORGANISER MINUTIEUSEMENT LE DEROULEMENT. JE SOUHAITE QUE LES FRANCAIS DEVIENNENT DANS TOUS LES DOMAINES INDUSTRIELS, ARTISANAUX ET AGRICOLES, LES MEILLEURS PROFESSIONNELS. C'EST PAR CETTE CAPACITE QUE LES TRAVAILLEURS ET LES ENTREPRISES PERMETTRONT A NOTRE PAYS DE SE HISSER AU PREMIER RANG DES TECHNIQUES DIFFICILES, ET DE L'EMPORTER DANS LA COMPETITION EXTERIEURE
-\
MESDAMES ET MESSIEURS, ON ENTEND SOUVENT DIRE QUE LES FRANCAIS ONT BESOIN POUR DONNER LE MEILLEUR D'EUX-MEMES DE GRANDS OBJECTIFS. OR VOICI QUE NOTRE EPOQUE LEUR EN PROPOSE TROIS : SUR-LE-PLAN POLITIQUE - L'UNITE £ SUR-LE-PLAN SOCIAL - LA JUSTICE £ SUR-LE-PLAN ECONOMIQUE - L'EFFICACITE. LA MARCHE VERS CES TROIS OBJECTIFS DOIT ETRE ECLAIREE PAR LA DISCUSSION ET LA REFLEXION. JE NE DOUTE PAS QUE VOTRE ASSEMBLEE, SOUS LA HAUTE AUTORITE MORALE DE SON PRESIDENT, NE CONTRIBUE A ECLAIRER PAR SES TRAVAUX LA MARCHE DE LA FRANCE VERS L'EFFICACITE, LA JUSTICE, ET L'UNITE
-\

Voir tous les articles et dossiers