Publié le 21 juillet 1977

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'OCCASION DU DEJEUNER AVEC LES MAIRES DU "PAYS DE MONTBRISON", PALAIS DE L'ELYSEE, LE JEUDI 21 JUILLET 1977

21 juillet 1977 - Seul le prononcé fait foi

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A L'OCCASION DU DEJEUNER AVEC LES MAIRES DU "PAYS DE MONTBRISON", PALAIS DE L'ELYSEE, LE JEUDI 21 JUILLET 1977

Télécharger le .pdf
`RAPPORT GUICHARD` CE DEJEUNER EST LE PREMIER D'UNE SERIE D'ENTRETIENS QUE JE SOUHAITE AVOIR AVEC LES MAIRES ET LES ELUS LOCAUX DE FRANCE. MON PRINCIPAL SOUCI EST DE RECUEILLIR AUPRES DE VOUS, EN TOUTE LIBERTE ET INDEPENDANCE, VOS SENTIMENTS SUR LES PROBLEMES CONCRETS DES COLLECTIVITES LOCALES ET VOS IDEES SUR LES REFORMES A MENER. L'OPINION DES ELUS LOCAUX, VOTRE OPINION, REVET EN EFFET, AUX YEUX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, UNE IMPORTANCE PRIMORDIALE. LES ELUS QUE VOUS ETES SONT AU CONTACT DIRECT DES PREOCCUPATIONS ET DES ASPIRATIONS DES FRANCAISES ET DES FRANCAIS. VOUS VOUS EFFORCEZ, DANS DES CONDITIONS PARFOIS DIFFICILES, J'EN SUIS TOUT A FAIT CONSCIENT, D'AMELIORER LEUR CADRE_DE_VIE QUOTIDIEN. VOUS VOUS EVERTUEZ, MALGRE LES ECUEILS, A FAIRE VIVRE, CET ECHELON DE BASE DE NOTRE DEMOCRATIE, QU'EST LA COMMUNE. L'EXPERIENCE DES ELUS LOCAUX FAIT D'EUX LES MEILLEURS JUGES DES INSUFFISANCES ET DES MODIFICATIONS A APPORTER A UN SYSTEME CENTRALISE QUI NE DONNE PAS ASSEZ AUX COLLECTIVITES LOCALES LA LIBERTE D'AGIR. LA REFORME DES COLLECTIVITES LOCALES EST RECLAMEE SANS EXCEPTION. DANS LA FRANCE D'AUJOURD'HUI ELLE ME SEMBLE, EN EFFET, PLUS INDISPENSABLE QUE JAMAIS. POUR ASSURER UN MEILLEUR EQUILIBRE DE NOS INSTITUTIONS GRACE-A UNE MEILLEURE REPARTITION DES POUVOIRS ENTRE L'ETAT ET LES COLLECTIVITES LOCALES. POUR PERMETTRE A NOS CONCITOYENS D'EXERCER CES RESPONSABILITES NOUVELLES DANS_UN_CADRE CORRESPONDANT A LEURS PREOCCUPATIONS QUOTIDIENNES. POUR DONNER ENFIN AU COLLECTIVITES LOCALES DES MOYENS D'ACTIONS, ET EN-PARTICULIER DES MOYENS FINANCIERS, A LA HAUTEUR DE LA MISSION QU'ELLES ASSUMENT
-\
`RAPPORT GUICHARD` MAIS CETTE GRANDE REFORME `COLLECTIVITES LOCALES` TOUCHE SI PROFONDEMENT NOS TRADITIONS, QU'ELLE NE DOIT NI ETRE IMPOSEE, NI ETRE IMPROVISEE. ELLE SERA CONDUITE DE FACON DEMOCRATIQUE, DIFFERENCIEE, ET JUSQU'A SON TERME. LE PROCESSUS ENGAGE EST CELUI D'UNE VRAIE CONSULTATION. UN RAPPORT A ETE ETABLI. UN RAPPORT D'UNE COMMISSION D'ETUDES, COMPOSEE D'ELUS LOCAUX. IL A ETE ADRESSE A L'ENSEMBLE DES MAIRES DE FRANCE. LE DIAGNOSTIC DECRIT EST LARGEMENT PARTAGE. UN DOSSIER : "LE DOSSIER DES MAIRES DE FRANCE", VOUS A ETE ENVOYE. CE QUESTIONNAIRE A ETE ETABLI PAR LE MINISTRE DE L'INTERIEUR, MAIRE DE CARNAC `CHRISTIAN BONNET`, ET PAR LE SECRETAIRE_D_ETAT, MAIRE DE QUIMPER `MARC BECAM`. JE SOUHAITE QUE D'ICI AU 15 OCTOBRE `DATE`, LES MAIRES PUISSENT Y REPONDRE INDIVIDUELLEMENT SELON LEUR PROPRE JUGEMENT, SELON LEURS PROPRES EXPERIENCES, POUR QUE LES REPONSES REFLETENT LE SENTIMENT PROFOND, AUTHENTIQUE ET DIRECT DES RESPONSABLES DES COMMUNES DE FRANCE. JE VOUS DEMANDE EN SOMME - SELON L'EXPRESSION D'UN DE VOS COLLEGUES - UN "DEVOIR DE VACANCES". UN DEVOIR PAS TROP PENIBLE PUISQUE LE QUESTIONNAIRE A DEJA ETE JUGE "OUVERT, INTERESSANT ET BIEN ARTICULE". UNE SYNTHESE DES REPONSES SERA ETABLIE LE PLUS SCRUPULEUSEMENT ET LE PLUS OBJECTIVEMENT POSSIBLE PAR UNE COMMISSION INDEPENDANTE PLACEE SOUS LA HAUTE AUTORITE DU CONSEIL_D_ETAT. LES RESULTATS DE LA CONSULTATION SERONT PRESENTES COMME IL CONVIENT AU SENAT, GRAND CONSEIL DES COMMUNES DE FRANCE, AVANT LA FIN DE CETTE ANNEE. LE GOUVERNEMENT ELABORERA ALORS UN PROJET DE REFORME, ADAPTE A LA FRANCE, A SES PARTICULARITES ET A SES TRADITIONS. SON APPLICATION SERA PROGRESSIVE ET DEVRA, DANS MON ESPRIT, ETRE MENEE EN CONCERTATION AVEC LES ELUS LOCAUX. A CHAQUE ETAPE, IL FAUDRA QUE VOUS SOYEZ A LA FOIS COOPERATIFS ET VIGILANTS
-\
`RAPPORT GUICHARD` LA REFORME DES COLLECTIVITES LOCALES NE SERA DONC PAS CONDUITE DE MANIERE PARTISANE. TOUT SERA MIS EN_OEUVRE POUR DEGAGER UNE SOLUTION COMMUNE, UNE SOLUTION D'UNITE, CONFORME A L'INTERET DE TOUS LES FRANCAIS. LE "PAYS" DE MONTBRISON, QUE VOUS REPRESENTEZ AUJOURD'HUI, ET AUQUEL TANT DE LIENS M'ATTACHENT, ILLUSTRE BIEN LE ROLE ACTIF QUE DEVRONT JOUER LES ELUS LOCAUX. VOUS ETES 64 `NOMBRE` MAIRES, REPRESENTANTS DE COMMUNES TRES DIVERSES, MAIS CONSCIENTES DE LEUR SOLIDARITE. VOUS AVEZ DECIDE LIBREMENT DE COOPERER ETROITEMENT POUR CREER DANS CE "PAYS" D'AUVERGNE UN DYNAMISME CORRESPONDANT AUX DESIRS ET AUX INTERETS DE LA POPULATION. VOUS MONTREZ QUE CETTE COOPERATION NE SIGNIFIE PAS ABSORPTION DES PETITS PAR LES GROS, MAIS MISE EN_COMMUN DES MOYENS. 36 394 `NOMBRE` COMMUNES EN FRANCE : C'EST UN ATOUT PRECIEUX POUR LA DEMOCRATIE LOCALE. IL FAUT LE CONSERVER. 36 394 COMMUNES QUI ACCEPTERAIENT DE COOPERER PLUS SYSTEMATIQUEMENT : C'EST UNE DEMOCRATIE LOCALE ENCORE PLUS AUTHENTIQUE ET EFFICACE. IL FAUT L'ENCOURAGER. DES COMMUNES AINSI RENFORCEES QUI POURRAIENT SE PASSER, POUR LEURS EQUIPEMENTS, POUR LEUR URBANISME, POUR L'AMENAGEMENT DE LEUR CADRE_DE_VIE, DE LA TUTELLE ETROITE ET TATILLONNE DES ADMINISTRATIONS : C'EST LA VOIE DE L'AVENIR ET DU PROGRES SUR LAQUELLE LA PLUPART DES PAYS EUROPEENS SONT DEJA ENGAGES. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE _COMPTE SUR VOUS, MESDAMES ET MESSIEURS LES MAIRES, POUR PARTICIPER LARGEMENT A L'ELABORATION D'UNE REFORME QUI DOIT ETRE LA VOTRE, POUR VOS COMMUNES, POUR LA FRANCE
-\

Voir tous les articles et dossiers