Publié le 8 mai 1977

CONFERENCE DE PRESSE DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A BANQUETING HOUSE, LONDRES, LE 8 MAI 1977

CONFERENCE DE PRESSE DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A BANQUETING HOUSE, LONDRES, LE 8 MAI 1977

8 mai 1977 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger CONFERENCE DE PRESSE DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING, A BANQUETING HOUSE, LONDRES, LE 8 MAI 1977 - PDF 128 Ko
DE CES TRAVAUX TRES UTILES PENDANT DEUX JOURS, JE VOUDRAIS A MON TOUR RETENIR QUATRE POINTS ESSENTIELS. JE DEMANDE AUX JOURNALISTES FRANCAIS DE BIEN VOULOIR TRADUIRE MES PROPOS A LEURS COLLEGUES QUI PARLENT UNE AUTRE LANGUE. CES QUATRE POINTS, C'EST D'ABORD L'EMPLOI. CAR NOUS AVONS CONSIDERE QUE LE PROBLEME DE L'EMPLOI ETAIT UN DEFI IDEOLOGIQUE A NOS SOCIETES ET QUE NOUS DEVIONS FAIRE EN SORTE QUE TOUS CEUX QUI ASPIRENT A TROUVER UN EMPLOI PUISSENT LE FAIRE DANS NOS SOCIETES INDUSTRIELLES OCCIDENTALES. ET NOUS AVONS DECIDE POUR CELA A LA FOIS D'ECHANGER NOS EXPERIENCES ET EN MEME TEMPS DE JOINDRE NOS EFFORTSÕ\
DEUXIEME ELEMENT IMPORTANT, NOUS AVONS TOUS RECONNU QU'IL Y AVAIT DES CHANGEMENTS DE STRUCTURES DANS LE MONDE. MONSIEUR CALLAGHAN L'A RAPPELE TOUT A L'HEURE. ET QUE DONC L'EQUILIBRE ECONOMIQUE DE NOTRE MONDE C'EST DANS UNE CERTAINE MESURE UN NOUVEL EQUILIBRE ECONOMIQUE QUE NOUS DEVONS RECHERCHER, EN EVITANT LA DESORGANISATION DE CERTAINS SECTEURS ET EN-PARTICULIER LES CONSEQUENCES SOCIALES QU'ENTRAINE CETTE DESORGANISATIONÕ\
TROISIEME POINT TRES IMPORTANT ET QUI PREND LA SUITE DE CERTAINES INITIATIVES OU PREOCCUPATIONS QUI SONT EXPRIMEES NOTAMMENT AUX ETATS-UNIS D'AMERIQUE, C'EST NOTRE EFFORT POUR RECONCILIER DEUX NECESSITES. LA NECESSITE DE L'ENERGIE NUCLEAIRE POUR TOUS LES PAYS DANS UN MONDE OU NOUS SAVONS QUE L'ENERGIE, LES DISPONIBILITES D'ENERGIE SERONT DE TOUTES FACON MESUREES DANS LA PERIODE A VENIR. ET LA RECONCILIATION DE CETTE NECESSITE AVEC L'EXIGENCE DE LA NON-PROLIFERATION DE L'ARME NUCLEAIRE POUR LA SECURITE DE L'ESPECE HUMAINEÕ\
QUATRIEME POINT, C'EST QUE NOUS AVONS FAIT, NOUS LES PAYS INDUSTRIALISES PRESENTS A CETTE CONFERENCE, L'EFFORT QUI POUVAIT ETRE ATTENDU DE NOUS POUR PREPARER DANS DE BONNES CONDITIONS LA CONCLUSION POSITIVE DU DIALOGUE NORD-SUD `CCEI`. NATURELLEMENT LA NEGOCIATION VA SE POURSUIVRE, MAIS LES REFLEXIONS QUE NOUS AVONS ECHANGEES, LES DECISIONS DE PRINCIPES QUE NOUS AVONS PRISES OUVRENT, ME SEMBLE-T-IL, LA VOIE A UNE CONCLUSION POSITIVE DE CETTE TRES IMPORTANTE NEGOCIATION QUI INTERESSE LES DEUX GRANDES PARTIES DU MONDEÕ\
JE TERMINERAI, MONSIEUR LE PRESIDENT, SI VOUS ME LE PERMETTEZ, EN REMARQUANT CECI : NOUS SOMMES AUJOURD'HUI LE 8 MAI `1977 ` DATE`, C'EST-A-DIRE LE JOUR ANNIVERSAIRE `8 MAI 1945` DE LA FIN DE LA DEUXIEME GUERRE MONDIALE ET JE VOUDRAIS REMARQUER LE CHEMIN QUE LE MONDE A PARCOURU DEPUIS TRENTE-DEUX ANS `DUREE`, CE MONDE QU'ON NOUS DECRIT SI SOUVENT SOUS DES COULEURS SOMBRES ET PESSIMISTES. NOUS AVONS PU NOUS CONSACRER ENSEMBLE A DES TACHES DE SOLIDARITE ET DE PAIX. JE DIRAI QUE C'EST CETTE SOLIDARITE QUI EXISTE DEPUIS DEUX ANS ENTRE LES PRINCIPAUX PAYS INDUSTRIALISES QUI A EVITE QUE NE SE REPRODUISENT LES ERREURS DES ANNEES 30 `1930` ET QUI A PERMIS AINSI QUE LA CRISE QUE NOUS AVONS TRAVERSEE, CRISE PENIBLE ET PROFONDE, AIT PU ETRE MAINTENUE DANS DES LIMITES QUI NOUS ONT EVITE DE CONNAITRE LES SITUATIONS SOCIALES SI CRUELLES DE L'AVANT-GUERRE. ET JE SOUHAITE QUE CE SOIT CETTE SOLIDARITE QUI NOUS PERMETTE EN JOIGNANT NOS EFFORTS DE SORTIR ENSEMBLE DE LA CRISEÕ\

Voir tous les articles et dossiers