Publié le 22 avril 1977

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING AU COURS DE LA RECEPTION DE LA COLONIE FRANCAISE A L'AMBASSADE DE FRANCE A DAKAR, VENDREDI 22 AVRIL 1977

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING AU COURS DE LA RECEPTION DE LA COLONIE FRANCAISE A L'AMBASSADE DE FRANCE A DAKAR, VENDREDI 22 AVRIL 1977

22 avril 1977 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING AU COURS DE LA RECEPTION DE LA COLONIE FRANCAISE A L'AMBASSADE DE FRANCE A DAKAR, VENDREDI 22 AVRIL 1977 - PDF 681 Ko
MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE, MESSIEURS LES MINISTRES, MONSIEUR LE MINISTRE DE LA COOPERATION, MESDAMES, MESDEMOISELLES, MESSIEURS, MES CHERS COMPATRIOTES, LES RAPPORTS ENTRE LE SENEGAL ET LA FRANCE DONNENT L'EXEMPLE DE CE QUE PEUVENT ETRE DES RAPPORTS NOUVEAUX MEME LORSQU'ILS ONT ETE DES RAPPORTS ANCIENS. QUE LES RAPPORTS ENTRE LE SENEGAL ET LA FRANCE AIENT ETE DES RAPPORTS ANCIENS, DE NOMBREUX EVENEMENTS, DE NOMBREUX MONUMENTS DE L'HISTOIRE DU SENEGAL ET DE LA FRANCE SONT LA POUR EN TEMOIGNER, COMME EN TEMOIGNENT AUSSI LES SOUVENIRS DE CEUX DES SENEGALAIS QUI ONT COMBATTU DANS LES CIRCONSTANCES LES PLUS HEROIQUES A NOS COTES, COMME EN TEMOIGNENT EGALEMENT VOS SOUVENIRS, MESDAMES ET MESSIEURS QUI ETES SOUVENT, DEPUIS LONGTEMPS, SUR LE SOL DU SENEGAL. SI CE SONT DES RAPPORTS ANCIENS, CE SONT AUSSI DES RAPPORTS NOUVEAUX, ET J'EN VOIS LA PREUVE DANS CETTE CONFERENCE `CONFERENCE FRANCO - AFRICAINE DE DAKAR` QUE NOUS VENONS DE TENIR ICI QUI A REUNI, VOUS LE SAVEZ, AVEC LA FRANCE, 20 ETATS PARTICIPANTS DE L'AFRIQUE CONTEMPORAINE ET QUI ONT TEMOIGNE DE LA SOLIDARITE, DE LA PROFONDEUR DES LIENS QUI UNISSENT L'AFRIQUE ET LA FRANCE. QUE CES RAPPORTS SOIENT NOUVEAUX, C'EST AUSSI LE TEMOIGNAGE QU'APPORTE VOTRE PRESENCE, PUISQUE C'EST VOUS QUI ETES DESORMAIS LES ARTISANS VIVANTS DE L'AMITIE ET DE LA COOPERATION ENTRE LE SENEGAL ET LA FRANCE. JE VAIS VOUS EXPRIMER LA GRANDE JOIE QUE J'AI DE VOUS RENCONTRER ET DE VOUS SALUER, VOUS QUI REPRESENTEZ ICI NOS NOMBREUX COMPATRIOTES QUI, A DAKAR, A THIES A SAINT-LOUIS, A KAOLACK OU A ZIGUINCHOR ONT CHOISI DE VIVRE DANS CE PAYS AMI QU'EST LE SENEGALÕ\
JE SUIS EGALEMENT TRES HEUREUX DE SALUER FRATERNELLEMENT LES HAUTES PERSONNALITES ET LES ANCIENS COMBATTANTS SENEGALAIS QUI TEMOIGNENT PAR LEUR PRESENCE ET PAR LEUR SOUVENIR DE L'AMITIE SECULAIRE QUI UNIT NOS DEUX PAYS ET NOS DEUX PEUPLES. BIEN ENTENDU, VOUS ETES ICI LES UNS ET LES AUTRES POUR Y POURSUIVRE UNE CARRIERE PROFESSIONNELLE, QUE CE SOIT DANS LE DOMAINE DU SECTEUR PRIVE OU QUE CE SOIT AU-TITRE DE LA COOPERATION. MAIS JE SAIS AUSSI QUE SI VOUS AVEZ CHOISI DE SERVIR OU DE VIVRE AU SENEGAL, C'EST PARCE QUE VOUS AIMEZ CE PAYS, ET C'EST PARCE QUE VOUS AVEZ UNE PROFONDE CONVICTION QUE VOUS ACCOMPLISSEZ ICI DES TACHES QUI VONT DANS LE SENS DE L'INTERET NATIONAL. NATURELLEMENT, VOUS LE FAITES DANS LE RESPECT DES LOIS ET DES OBJECTIFS QUE LE SENEGAL S'EST FIXES POUR RENFORCER SON INDEPENDANCE ET POUR ACCELERER SON DEVELOPPEMENT. JE SAIS QUE VOTRE COMPETENCE, VOTRE DEVOUEMENT ET VOTRE EXPERIENCE SONT VIVEMENT APPRECIES ET QUE VOUS CONTRIBUEZ D'UNE MANIERE UTILE ET EFFICACE AU PROGRES ACCOMPLI PAR LE SENEGAL DANS TOUS LES DOMAINES. JE VOUS EN FELICITE ET JE VOUS EN REMERCIE. IL Y A DEJA QUELQUES ANNEES QUE NOUS ETIONS VENUS DANS CE PAYS, J'ETAIS A L'EPOQUE MINISTRE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES, ET NOUS AVIONS PARCOURU DAKAR ET UN PEU LES ENVIRONS, ET JE PEUX VOUS DIRE, MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE, QUE CE TEMOIGNAGE VISUEL QUI EST LE MIEN, ME PERMET D'AFFIRMER QU'EN QUELQUES ANNEES, LE SENEGAL S'EST BEAUCOUP TRANSFORME. IL S'EST TRANSFORME PAR LE TRAVAIL DE SES CITOYENS, DE SES HABITANTS, DE SON PEUPLE, MAIS JE SUIS SUR QU'IL S'EST EGALEMENT TRANSFORME PAR LA CONTRIBUTION QU'Y APPORTENT NOS COMPATRIOTESÕ\
M'ADRESSANT A VOUS, MESDAMES ET MESSIEURS LES FRANCAISES ET LES FRANCAIS QUI VIVEZ AU SENEGAL, JE PENSE QU'UN SEJOUR DANS CE PAYS REPRESENTE POUR CHACUNE ET POUR CHACUN D'ENTRE VOUS UNE CHANCE DANS VOTRE VIE. EN PREMIER _LIEU, PARCE QUE VIVANT EN AFRIQUE, DANS CETTE AFRIQUE DONT VOUS SAVEZ QU'ELLE M'EST TRES CHERE ET QUI A REPRESENTE POUR MOI UN ENRICHISSEMENT SIGNIFICATIF DANS MA PROPRE CONCEPTION DES CHOSES ET DU MONDE, VOUS AVEZ L'OCCASION DE COTOYER ET DE CONNAITRE UNE CULTURE DIFFERENTE DE LA NOTRE ET CEPENDANT AMICALE ET FRATERNELLE POUR NOUS, ET C'EST DONC L'OCCASION D'ELARGIR VOTRE VISION DU MONDE, DE L'HISTOIRE ET DES HOMMES. ENSUITE PARCE QUE LE CHEF_DE_L_ETAT DE CE PAYS, MON AMI, LE PRESIDENT LEOPOLD SEDAR SENGHOR EST DANS LE SENS LE PLUS NOBLE ET LE PLUS EXCEPTIONNEL DU MOT, UN MAITRE. ET QU'EST-CE QU'UN MAITRE, SINON CELUI QUI VOUS AIDE A VOIR CE QUI N'EST PAS AISEMENT OU NATURELLEMENT PERCEPTIBLE, ET AUSSI QUI VOUS AIDE A DECOUVRIR ET A TRANSMETTRE UN HERITAGE DE CONNAISSANCES ET DE SAGESSE. SON OEUVRE ADMIRABLE ET EXCEPTIONNELLE A ETE POUR MOI LA CLE ESSENTIELLE QUI M'A PERMIS DE CONNAITRE, DE COMPRENDRE ET D'AIMER L'AFRIQUE ET SES CULTURES, ET JE SOUHAITE QUE POUR VOUS, ELLE PUISSE RENDRE A TOUS CEUX QUI DEBARQUENT SUR CE CONTINENT PAR LA GRANDE PORTE OCEANE DE DAKAR, QU'ELLE PUISSE RENDRE LE MEME SERVICE. VOTRE VOCATION A VOUS C'EST ETRE LE LIEN ENTRE DEUX CULTURES, C'EST ETRE LE TRAIT D'UNION ENTRE DEUX SENSIBILITES, C'EST ETRE LE POINT DE JONCTION ENTRE DEUX MANIERES DE VOIR L'UNIVERS ET LES HOMMES. AUSSI, JE PENSE QUE VOTRE ROLE NE SE LIMITE PAS AU TEMPS PLUS OU MOINS LONG, ET POUR CERTAINS D'ENTRE VOUS JE LE SOUHAITE TRES LONG, PENDANT LEQUEL VOUS EXERCEREZ VOS ACTIVITES DANS CE PAYS, JE PENSE QU'IL DOIT SE PROLONGER APRES VOTRE RETOUR EN FRANCE, OU VOUS AUREZ MISSION DE FAIRE COMPRENDRE A CEUX DE NOS COMPATRIOTES QUI N'ONT PAS L'OCCASION D'AVOIR UNE EXPERIENCE COMPARABLE A LA VOTRE, DE LEUR FAIRE COMPRENDRE CE QU'EST L'AFRIQUE, CE QUE SONT LES HOMMES DE CE PAYS, CE QUE REPRESENTE LE DIALOGUE DE DEUX CIVILISATIONSÕ\
ET MAINTENANT, JE VOUDRAIS, SANS ABUSER DE VOTRE ATTENTION, ELARGIR MA REFLEXION, EN SOULIGNANT LE FAIT QUE LA COMMUNAUTE FRANCAISE DU SENEGAL, QUI A BIEN SUR SES PROPRES CARACTERISTIQUES, SES PROPRES PROBLEMES ET SES PROPRES MERITES, APPARTIENT A UN ENSEMBLE PLUS VASTE, CELUI QU'ON APPELLE DESORMAIS LES FRANCAIS DE_L_ETRANGER. ON NE LE SAIT PAS TOUJOURS, PARCE QU'IL N'EST PAS FACILE DE PRENDRE CONSCIENCE D'UN PHENOMENE QUAND IL EST PROGRESSIF. ON NE SAIT PAS TOUJOURS EN FRANCE QUE LE NOMBRE DE NOS COMPATRIOTES VIVANT HORS DE FRANCE EST EN AUGMENTATION CONSTANTE ET SIGNIFICATIVE. CELA EST DU BIEN SUR, A LA MULTIPLICATION DES ECHANGES D'ORDRE ECONOMIQUE ET D'ORDRE CULTUREL, CELA EST DU AU DEVELOPPEMENT DE LA COOPERATION, MAIS AUSSI CE QUI EST TRES ENCOURAGEANT, A L'OUVERTURE TARDIVE MAIS AUJOURD'HUI TRES LARGE DE LA SOCIETE FRANCAISE SUR LE MONDE. NOUS DEVONS NOUS REJOUIR DE CET _ETAT DE CHOSE, QUI RENOUE AVEC UNE ANCIENNE TRADITION DE LA VITALITE FRANCAISE DANS LES PERIODES AU_COURS DESQUELLES LES FRANCAIS ALLAIENT DECOUVRIR LES PARTIES INCONNUES ET LOINTAINES DU MONDE AVANT LE REPLIEMENT QUI A CARACTERISE, VOUS LE SAVEZ BIEN, CERTAINES PERIODES MOINS ECLATANTES DE NOTRE HISTOIRE. NATURELLEMENT, CETTE OUVERTURE SUR LE MONDE POSE DES PROBLEMES A CEUX QUI SONT LES ACTEURS DE CES MOUVEMENTS, ET DONC A VOUS, MESDAMES, MESDEMOISELLES, MESSIEURS. ET DONC, IL ETAIT NORMAL QUE CES PROBLEMES DES FRANCAIS DE_L_ETRANGER SOIENT ABORDES DANS UN ESPRIT NOUVEAU ET QUE NOTRE LEGISLATION SOIT PROGRESSIVEMENT ADAPTEE AU SOUCI ET AU BESOIN DES FRANCAIS EXPATRIES QUI REPRESENTENT UNE DES FRACTIONS LES PLUS ACTIVES ET LES PLUS CREATRICES DE NOTRE COMMUNAUTE NATIONALE. VOUS CONNAISSEZ SANS DOUTE, PUISQUE JE SUIS PERSUADE QUE NOTRE ACTIF AMBASSADEUR VOUS EN A ENTRETENU A PLUSIEURS REPRISES, L'ESSENTIEL DE CETTE OEUVRE QUI A ETE _ENTREPRISE VOICI TROIS ANS ET QUI N'EST PAS TERMINEE. J'AI EU A PLUSIEURS REPRISES L'OCCASION DE L'EVOQUER, NE SERAIT-CE D'AILLEURS QU'IL Y A QUELQUES SEMAINES, DEVANT VOS COMPATRIOTES ET VOISINS DU MALI, MAIS JE VEUX RAPPELER DEVANT VOUS CE QUE SONT LES PRINCIPAUX DOMAINES OU SE SONT EXERCES NOS EFFORTSÕ\
EN PREMIER _LIEU, IL M'A SEMBLE IMPORTANT ET IL ME SEMBLE AUJOURD'HUI IMPORTANT QUE LES FRANCAIS VIVANT A_L_ETRANGER PARTICIPENT PLUS LARGEMENT A NOTRE VIE POLITIQUE NATIONALE. ET EN-PARTICULIER, QU'ILS PUISSENT PRENDRE PART AUX ELECTIONS, C'EST-A-DIRE AUX GRANDES DECISIONS OU SE FIXE LE DESTIN NATIONAL. C'EST LA RAISON POUR LAQUELLE, VOUS LE SAVEZ, LE PARLEMENT A ADOPTE UN TEXTE DE LOI VOUS PERMETTANT DESORMAIS DE VOUS PRONONCER LORS DES ELECTIONS PRESIDENTIELLES ET LORS DES REFERENDUM DANS DES CONDITIONS PLUS ACCESSIBLES QUE CELLES QUI ETAIENT EN_VIGUEUR JUSQU'ICI, ET QUI M'AVAIENT FAIT CONSTATER AVEC REGRET LORS DE LA DERNIERE ELECTION PRESIDENTIELLE DE 1974 `ANNEE` QUE LES FRANCAIS DE_L_ETRANGER N'AVAIENT PAS PU PARTICIPER AUSSI LARGEMENT QU'ILS LE SOUHAITAIENT A CETTE ELECTION, ET SANS DOUTE POUR Y APPORTER, JE L'ESPERE, LEUR SOUTIEN AU CANDIDAT DE L'EPOQUE. JE DOIS VOUS DIRE QU'UN PROJET DE LOI EST A L'HEURE ACTUELLE EN PREPARATION POUR ETENDRE CETTE FACILITE PLUS GRANDE POUR LES FRANCAIS DE_L_ETRANGER A PARTICIPER AUX ELECTIONS LEGISLATIVES. LE PROBLEMES EST PLUS COMPLIQUE EN-RAISON DU RATTACHEMENT A UNE CIRCONSCRIPTION MAIS NEANMOINS, IL A ETE ETUDIE ET LE GOUVERNEMENT VA L'EXAMINER A NOUVEAU DANS L'UN DES TOUS PROCHAINS CONSEILS DES MINISTRESÕ\
S'IL EST IMPORTANT QUE VOUS PARTICIPIEZ A LA VIE POLITIQUE NATIONALE, NATURELLEMENT, VOUS VOUS PREOCCUPEZ AUSSI DE LA VIE MATERIELLE DES EXPATRIES, ET JE RAPPELERAI UN CERTAIN NOMBRE DE DISPOSITIONS QUI ONT ETE PRISES ET QUI REPONDAIENT A DES PREOCCUPATIONS QUI AVAIENT ETE EXPRIMEES DEPUIS LONGTEMPS PAR LES FRANCAIS DE_L_ETRANGER. IL S'AGIT DE L'EXTENSION DU REGIME DE LA SECURITE_SOCIALE, DE L'ASSOUPLISSEMENT DES CONDITIONS D'IMPOSITION DONT JE FERAI D'AILLEURS VERIFIER QU'IL S'AGIT BIEN D'UN ASSOUPLISSEMENT, CAR EN-MATIERE DE FISCALITE, IL FAUT EXAMINER A LA FOIS LES TEXTES ET LEUR APPLICATION. DE LA CREATION D'UN SERVICE SPECIAL POUR LES FRANCAIS DE_L_ETRANGER A L'AGENCE_NATIONALE_POUR_L_EMPLOI `ANPE`. DE LA MISE SUR PIED D'UN CENTRE D'INFORMATION POUR LES FRANCAIS DESIREUX DE TROUVER UNE CARRIERE OU UNE ACTIVITE A_L_ETRANGER, ET ENFIN DE L'EFFORT FINANCIER ENTREPRIS ET QUI DOIT SE POURSUIVRE, EN_FAVEUR DES CHAMBRES DE COMMERCE. VOUS VOYEZ DONC QU'UN CERTAIN NOMBRE D'INITIATIVES ONT ETE PRISES DANS LESQUELLES VOTRE SITUATION A ETE AMELIOREE ET MODIFIEE. NEANMOINS, JE SAIS PARFAITEMENT QU'IL RESTE DU TRAVAIL A FAIRE ET JE DOIS VOUS DIRE QUE NOUS EN SOMMES BIEN CONSCIENTS ET QUE L'OEUVRE _ENTREPRISE SE POURSUIVRA. IL Y A EN-PARTICULIER UN PROBLEME DIFFICILE QUI EST CELUI DES ETUDES DES ENFANTS DES FRANCAIS DE L'ETRANGER, ET PAR EXEMPLE AU SENEGAL, IL Y A A L'HEURE ACTUELLE 4200 ELEVES FRANCAIS D'AGE SCOLAIRE `EDUCATION` POUR LESQUELS UN CERTAIN NOMBRE DE PROBLEMES SE POSENT EN-RAISON NOTAMMENT DE L'EVOLUTION PARFAITEMENT LEGITIME DES ETUDES DANS LES ETABLISSEMENTS DE FORMATION SENEGALAISE. IL Y A LA UN PROBLEME SUR LEQUEL VOUS VOUS ETES PENCHE, MONSIEUR L'AMBASSADEUR, UNE REUNION A ETE TENUE D'AILLEURS DANS LE BUREAU MEME DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, J'AURAI L'OCCASION DE LUI EN REPARLER DEMAIN ET JE PENSE QU'AVEC LE GRAND UNIVERSITAIRE QU'EST LE PRESIDENT SENGHOR NOUS POURRONS TROUVER UNE FORMULE REPONDANT AUX BESOINS DE FORMATION ET DE PROMOTION DE CES 4200 ELEVES FRANCAIS DU SENEGALÕ\
IL Y A D'AUTRE_PART LE PROBLEME DE L'ASSISTANCE TECHNIQUE ET DE LA COOPERATION, PROBLEME COMPLEXE SUR LEQUEL SE PENCHE LE MINISTRE DE LA COOPERATION, M. GALLEY. JE DOIS VOUS DIRE A CET EGARD DEUX CHOSES : LA PREMIERE C'EST QUE LE MOUVEMENT DE DIMINUTION DES EFFECTIFS DE LA COOPERATION QUI AVAIT ETE ENTRAINE PAR LES DIFFICULTES BUDGETAIRES REELLES DE LA FRANCE, QUE CE MOUVEMENT DOIT ETRE DESORMAIS ARRETE, ET NOUS AVONS PRIS, AVEC LE PREMIER MINISTRE, LES DISPOSITIONS NECESSAIRES POUR QU'EN 1978 `DATE`, LA COOPERATION N'AIT PAS A SE RESSENTIR DES DISCIPLINES BUDGETAIRES QUE NOUS AVONS CEPENDANT PAR AILLEURS A RESPECTER. D'AUTRE_PART, IL Y A LE PROBLEME DELICAT DES CARRIERES DE CEUX QUI SE CONSACRENT A LA COOPERATION ET A L'ASSISTANCE TECHNIQUE. JE CROIS QUE NOUS DEVONS ABORDER CE PROBLEME DANS UN ESPRIT TRES OUVERT POUR TENIR_COMPTE A LA FOIS DES PROBLEMES DE LA REINSERTION DANS LA COMMUNAUTE ET DANS LES ADMINISTRATIONS NATIONALES, PROBLEME QUI N'EST PAS TOUJOURS TRAITE D'UNE MANIERE SATISFAISANTE, POUR CEUX QUI SOUHAITENT PRATIQUER LA COOPERATION PENDANT QUELQUES ANNEES ET, D'AUTRE_PART, S'IL N'Y A PAS _LIEU EGALEMENT D'ENCOURAGER UNE SPECIALISATION, UNE VOCATION, SANS RECREER NECESSAIREMENT DES CADRES ADMINISTRATIFS PERMANENTS POUR CEUX QUI, PAR INTERET PERSONNEL, VOUDRAIENT SE CONSACRER PLUS DURABLEMENT A LA CONNAISSANCE DE L'AFRIQUE OU A L'ACTION POUR L'AIDER A RESOUDRE SES PROBLEMESÕ¿\
JE VOUDRAIS MAINTENANT POUR CONCLURE VOUS DIRE UN MOT DE CE QU'A ETE, DE CE QU'EST LA POLITIQUE AFRICAINE DE LA FRANCE ET, D'AUTRE_PART, VOUS DONNER DES NOUVELLES DE NOTRE COMMUNAUTE NATIONALE. D'ABORD, LA POLITIQUE AFRICAINE DE LA FRANCE. J'AI EU L'OCCASION DE LA RAPPELER, DE L'EXPLIQUER A PLUSIEURS REPRISES CES JOURS DERNIERS EN VOTRE PRESENCE, MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE, POUR VOUS RAPPELER QUE CETTE POLITIQUE REPOSE SUR TROIS NOTIONS COMPLEMENTAIRES : LA PREMIERE C'EST LE RESPECT DE L'INDEPENDANCE. LA FRANCE, QUI A EU LA TACHE NOBLE ET QU'ELLE DOIT CONSIDERER COMME UN DES ACQUIS DE SON HISTOIRE, DE CONDUIRE CERTAINS DES ETATS AFRICAINS A L'INDEPENDANCE £ LA FRANCE RESPECTE ET RESPECTERA PROFONDEMENT ET AUTHENTIQUEMENT L'INDEPENDANCE DES ETATS AFRICAINS. NOUS ESTIMONS QUE LE SENS PROFOND DE CETTE INDEPENDANCE A ETE DE FAIRE EN SORTE QUE LES AFRICAINS CHEZ EUX COMME LES EUROPEENS CHEZ EUX, COMME LES FRANCAIS CHEZ EUX, SOIENT MAITRES DE LEURS PROPRES PROBLEMES ET DU CHOIX DE LEUR DESTINEE NATIONALE. RIEN DE CE QUI SERA FAIT PAR LA POLITIQUE DE LA FRANCE NE REMETTRA EN_CAUSE, PAS PLUS D'AILLEURS SUR-LE-PLAN DES ARRIERES-PENSEES, CETTE RECONNAISSANCE FONDAMENTALE DE L'INDEPENDANCE DES ETATS AFRICAINS ET DE L'AFRIQUEÕ\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - AFRICAINES` LA DEUXIEME NOTION C'EST LA PRIORITE DU DEVELOPPEMENT. VOUS AVEZ L'OCCASION, PAR VOTRE TRAVAIL QUOTIDIEN, PAR VOS DEPLACEMENTS SOIT AU SENEGAL, SOIT DANS LES ETATS VOISINS, DE MESURER L'IMPORTANCE ET L'AMPLEUR DE CE PROBLEME DU DEVELOPPEMENT. ET JE DIRAI QUE NOTRE COMMUNAUTE NATIONALE FRANCAISE QUI SOUVENT SE PREOCCUPE, SE PASSIONNE D'AILLEURS, SE DIVISE SOUVENT, EN-FONCTION DE SES PROPRES DIFFICULTES ECONOMIQUES, NE PEUT PAS IGNORER L'IMMENSE PROBLEME DU DEVELOPPEMENT DE L'AFRIQUE, L'IMMENSE PROBLEME HUMAIN, ECONOMIQUE ET SOCIAL, DU DEVELOPPEMENT DE CE CONTINENT QUI COMPTE, VOUS LE SAVEZ, LE PLUS GRAND NOMBRE DE NATIONS PARMI LES PLUS PAUVRES DU MONDE. L'AFRIQUE A DONC DROIT AU DEVELOPPEMENT ET LA POLITIQUE AFRICAINE DE LA FRANCE DOIT CONTRIBUER AU DEVELOPPEMENT DE L'AFRIQUE. ET ENFIN CETTE POLITIQUE AFRICAINE DE LA FRANCE RECONNAIT LE DROIT DE L'AFRIQUE A LA SECURITE. ET J'AI ETE ETONNE, JE DIRAIS SURPRIS, DE VOIR QUE CETTE AFFIRMATION DU DROIT DE L'AFRIQUE A LA SECURITE AVAIT UN CARACTERE PRESQUE AUDACIEUX, PRESQUE SURPRENANT, POUR UN CERTAIN NOMBRE DE COMMENTATEURS OU POUR UN CERTAIN NOMBRE D'ETATS. MAIS APRES TOUT, N'AVONS NOUS PAS AFFIRME DEPUIS LONGTEMPS LE DROIT DE LA FRANCE A LA SECURITE, LE DROIT DES ETATS EUROPEENS A LA SECURITE, POURQUOI LES ETATS AFRICAINS N'AURAIENT PAS DROIT EUX AUSSI A LEUR SECURITE. ET C'EST DONC SUR CES TROIS PRINCIPES : RESPECT SCRUPULEUX DE L'INDEPENDANCE, DESIR DE CONTRIBUER PAR NOTRE COOPERATION AU DEVELOPPEMENT DE L'AFRIQUE ET RECONNAISSANCE DU DROIT A LA SECURITE DES ETATS AFRICAINS QUE SE FONDE ET QUE SE FONDERA LA POLITIQUE AFRICAINE DE LA FRANCEÕ\
JE VOUDRAIS MAINTENANT POUR CONCLURE VOUS DONNER QUELQUES NOUVELLES DE NOTRE VIE NATIONALE. VOUS ME DIREZ QUE CETTE VIE NATIONALE VOUS LA SUIVEZ DE TRES PRES, PUISQUE VOUS DISPOSEZ ICI DE TOUS LES MOYENS DE COMMUNICATION, DE TOUS LES MOYENS D'INFORMATION, QUE D'AUTRE_PART VOUS REVENEZ TRES SOUVENT, ET JE M'EN REJOUIS, PARMI NOUS, ET JE N'AI DONC PAS PEUT-ETRE DE NOUVELLES SURPRENANTES A VOUS APPORTER A CET EGARD, MAIS IL N'EST PAS INUTILE QUE VOUS CONNAISSIEZ PAR L'EXPRESSION DIRECTE, LA PENSEE DE CELUI AUQUEL LES FRANCAIS ONT CONFIE PAR LEURS SUFFRAGES, LE SOIN DE CONDUIRE ET DE FIXER LA POLITIQUE GENERALE DE LA FRANCE. POUR MOI, LE REDRESSEMENT ECONOMIQUE EST LA CLE DE L'AVENIR DE LA FRANCE. ET CE REDRESSEMENT ECONOMIQUE EST LA CLE DE L'AVENIR DE LA FRANCE POUR TROIS RAISONS : D'ABORD PARCE QU'IL DETERMINE L'INFLUENCE EXTERIEURE DE LA FRANCE. SOUVENT PREOCCUPES, ABSORBES PAR NOS PROBLEMES INTERIEURS, NOUS N'APERCEVONS PAS EN EFFET, CETTE IMPORTANCE ESSENTIELLE DE NOTRE PAYS DE L'INFLUENCE EXTERIEURE DE LA FRANCE. POURTANT C'EST UN PAYS QUI NE PEUT SE REPLIER SUR LUI-MEME, NE REGARDER QUE SON INTERIEUR, IGNORER LES PROBLEMES DU MONDE, NOUS DEVONS MAINTENIR L'INFLUENCE EXTERIEURE DE LA FRANCE. OR VOUS SAVEZ TRES BIEN QUE DANS LE MONDE MODERNE, IL Y A UNE LIAISON ETROITE ENTRE L'INFLUENCE ET LA VIGUEUR ECONOMIQUE. UNE FRANCE FAIBLE ECONOMIQUEMENT, UNE FRANCE DESORGANISEE DANS SON ECONOMIE, UNE FRANCE FAIBLE DANS SA MONNAIE, NE PEUT PAS ETRE UNE FRANCE EXERCANT UNE INFLUENCE EXTERIEURE. ET DONC TOUS CEUX QUI ONT COMME VOUS L'AVEZ, PAR VOTRE PRESENCE AU SENEGAL, LE SOUCI DE L'INFLUENCE, DE L'INDEPENDANCE ET DE LA DIGNITE DE LA FRANCE, DOIVENT CONSIDERER QUE LE REDRESSEMENT ECONOMIQUE EST POUR NOUS UNE PRIORITE NATIONALE. JE DIRAIS ENSUITE QUE NOTRE COOPERATION, LE NIVEAU DE NOTRE COOPERATION, DEPEND DE NOTRE REDRESSEMENT ECONOMIQUE. LE MINISTRE DE LA COOPERATION LE SAIT PARFAITEMENT PUISQU'IL A VU S'ETABLIR SUCCESSIVEMENT UN CERTAIN NOMBRE DE BUDGETS ET IL SAIT TRES BIEN QUE DANS LES SITUATIONS DE FAIBLESSE ECONOMIQUE ON EST OBLIGE DE ROGNER SUR TOUT, Y COMPRIS SUR L'ESSENTIEL, ET DONC Y COMPRIS SUR LA COOPERATION ET LA PRESENCE EXTERIEURE DE LA FRANCEÕ\
SI J'AI PU VOUS DIRE TOUT A L'HEURE QUE NOTRE COOPERATION SERAIT MAINTENUE A SON NIVEAU EN 1978, C'EST UN DES PREMIERS RESULTATS DE L'EFFORT DE REDRESSEMENT ACCOMPLI PAR LE GOUVERNEMENT DE M. RAYMOND BARRE. D'AUTRE_PART, CE REDRESSEMENT ECONOMIQUE, IL EST NECESSAIRE AU FONCTIONNEMENT DE NOS MECANISMES DE SOLIDARITE AVEC NOS PARTENAIRES EUROPEENS ET AVEC NOS PARTENAIRES AFRICAINS. AVEC NOS PARTENAIRES EUROPEENS, C'EST EVIDENT, AVEC UNE FRANCE DESORGANISEE ECONOMIQUEMENT, ON N'A PAS LA FORCE DE SUBIR LA COMPETITION EXTERIEURE ET D'UNE MANIERE OU D'UNE AUTRE, ELLE SE REPLIE ET SE REFERME SUR ELLE-MEME. MAIS EGALEMENT NOS PARTENAIRES AFRICAINS. N'OUBLIONS PAS QUE NOUS FAISONS PARTIE D'UNE ZONE MONETAIRE QUI EST LA ZONE FRANC, ET QUE LE SORT DE NOTRE MONNAIE NATIONALE, C'EST AUSSI LE SORT DE LA MONNAIE DE CEUX QUI SONT NOS PARTENAIRES DANS CETTE ORGANISATION MONETAIRE, EN AFRIQUE DE L'OUEST OU EN AFRIQUE CENTRALE. C'EST POURQUOI LE FONCTIONNEMENT DE LA ZONE FRANC, DE SA CONVERTIBILITE, DE SA SOLIDARITE, NE PEUT ETRE ASSURE QUE PAR LE REDRESSEMENT ECONOMIQUE DE LA FRANCE. ET LA TROISIEME RAISON, C'EST QUE LE REDRESSEMENT ECONOMIQUE DE LA FRANCE FACILITERA ET ECLAIRERA LE MOMENT VENU LE BON CHOIX DE LA FRANCE. JE SUIS CONVAINCU QUE SI LA FRANCE EST EN BON _ETAT, AU POINT_DE_VUE ECONOMIQUE, AU POINT_DE_VUE SOCIAL, CONCERNANT LE NIVEAU DE SON EMPLOI, LE FONCTIONNEMENT DE SON INSTITUTION SOCIALE, CONCERNANT LA STABILITE DE SA MONNAIE, ALORS LA FRANCE FERA LE BON CHOIX POUR ELLE. SI AU CONTRAIRE, LA FRANCE ETAIT EN MAUVAIS ETAT DU POINT_DE_VUE DE SON ECONOMIE, DU POINT_DE_VUE DE SON EQUILIBRE SOCIAL, DU POINT_DE_VUE DE SA MONNAIE, ALORS EN EFFET, ELLE POURRAIT DOUTER D'ELLE-MEME ET FAIRE UN AUTRE CHOIX. DES RESULTATS IMPORTANTS ONT ETE OBTENUS AU-COURS DES DERNIERS MOIS ET CES RESULTATS, SANS DOUTE, NE SONT PAS ENCORE ASSEZ CONNUS DE L'OPINION FRANCAISE, INTERIEURE OU EXTERIEURE. C'EST D'ABORD LA STABILITE OU LA SOLIDITE DU FRANC DEPUIS L'AUTOMNE DERNIER. CEUX D'ENTRE VOUS QUI CIRCULENT, QUI CONNAISSENT LE TAUX DE CHANGE DE NOTRE MONNAIE, PEUVENT SAVOIR DEPUIS LE MOIS D'OCTOBRE QUE LA VALEUR EXTERNE DU FRANC N'A PAS BOUGE, ET QU'AINSI, MALGRE LES CIRCONSTANCES QUE NOUS AVONS TRAVERSEES, DE TOUTES_NATURES, NOUS AVONS PU RETABLIR LA SOLIDITE DE NOTRE MONNAIE NATIONALEÕ¿\
LE DEUXIEME RESULTAT, C'EST LE REDRESSEMENT DE NOTRE COMMERCE EXTERIEUR. ON A PUBLIE PENDANT QUE J'ETAIS A DAKAR, CELA A ETE PUBLIE MERCREDI, LES RESULTATS DU COMMERCE EXTERIEUR DU MOIS DE MARS ET CES RESULTATS ON FAIT APPARAITRE UNE NOUVELLE AMELIORATION. C'EST LE MEILLEUR RESULTAT QUI AIT ETE OBTENU, VOUS LE SAVEZ, DEPUIS DE LONGS MOIS ET AINSI, LA FRANCE RETROUVE SON EQUILIBRE ET SA SOLVABILITE EXTERIEURE. CETTE TACHE DE REDRESSEMENT, C'EST DONC LA TACHE PRIORITAIRE POUR LE GOUVERNEMENT, MAIS C'EST AUSSI LA TACHE PRIORITAIRE POUR LA COMMUNAUTE NATIONALE DES FRANCAISES ET DES FRANCAIS. LA FRANCE DE NOTRE TEMPS N'EST PAS UN PAYS DANS LEQUEL IL EXISTERAIT D'UN COTE UNE COMMUNAUTE NATIONALE PASSIVE, ET, D'AUTRE_PART, UN PETIT GROUPE DE GOUVERNANTS QUI S'ARROGERAIENT, S'APPROPRIERAIENT LE SOIN DE LES CONDUIRE TOUS SEULS EUX-MEMES. LA FRANCE EST UNE COMMUNAUTE NATIONALE DEMOCRATIQUE DANS LAQUELLE TOUS LES GRANDS RESULTATS NE PEUVENT ETRE OBTENUS QUE PAR LE CONSENTEMENT ET PAR L'EFFORT DE LA COMMUNAUTE NATIONALE TOUTE ENTIERE. DONC, CET EFFORT DE REDRESSEMENT, IL EST CONDUIT PAR LE GOUVERNEMENT MAIS IL EST EGALEMENT VOTRE AFFAIRE A VOUS, LES MEMBRES DE LA COMMUNAUTE NATIONALE QUI DEVEZ Y CONTRIBUER PAR VOTRE DISCIPLINE, PAR VOTRE TRAVAIL ET PAR VOTRE CONFIANCE. ET AINSI LA FRANCE, APRES AVOIR REDRESSE SA SITUATION, CE QU'ELLE A ENTREPRIS DE FAIRE DEPUIS L'AUTOMNE DERNIER, POURRA AU-COURS DES PROCHAINS MOIS SORTIR PROGRESSIVEMENT DE SA SITUATION DE CRISE ET AINSI RETROUVER LA CONFIANCE ET L'ESPOIR. LES NOUVELLES QUE JE SUIS VENU APPORTER DE FRANCE, CE SONT DONC DES NOUVELLES QUI, POUR VOUS, DOIVENT ETRE UN ENCOURAGEMENT A APPORTER VOTRE CONTRIBUTION ET VOTRE SOUTIEN A L'EFFORT DE REDRESSEMENT EN-COURS. JE SOUHAITE QUE LORSQUE VOUS VIENDREZ BIENTOT DANS NOTRE PAYS, DANS NOTRE PATRIE, CE QUE VOUS Y VERREZ, CE QUE VOUS Y CONSTATEREZ, JUSTIFIERA POUR VOUS LE RETOUR DE LA CONFIANCE ET DE L'ESPOIR. ET C'EST EN PENSANT A CETTE CONFIANCE, A CET ESPOIR, A CET AMOUR QUE NOUS AVONS DE LA FRANCE, QUE JE VOUS CONVIE MAINTENANT A CHANTER AVEC MOI NOTRE HYMNE NATIONALÕ\

Voir tous les articles et dossiers