Publié le 13 avril 1977

TOAST DE M. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A L'OCCASION DE LA VISITE DE M. HABYARIMANA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU RWANDA LORS DU DINER AU PALAIS DE L'ELYSEE, LE 13 AVRIL 1977

TOAST DE M. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A L'OCCASION DE LA VISITE DE M. HABYARIMANA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU RWANDA LORS DU DINER AU PALAIS DE L'ELYSEE, LE 13 AVRIL 1977

13 avril 1977 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger TOAST DE M. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A L'OCCASION DE LA VISITE DE M. HABYARIMANA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU RWANDA LORS DU DINER AU PALAIS DE L'ELYSEE, LE 13 AVRIL 1977 - PDF 256 Ko
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - RWANDAISES` MONSIEUR LE PRESIDENT, C'EST AVEC UNE JOIE SINCERE QUE NOUS RECEVONS CE SOIR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU RWANDA ET QUE, A TRAVERS LUI, NOUS HONORONS LA NATION AMIE QU'IL REPRESENTE. LES RELATIONS ENTRE NOS DEUX PAYS DATENT DU JOUR OU LE VOTRE A RECOUVRE SON INDEPENDANCE £ ET, COMMENT NE PAS NOUS EN FELICITER ? CES RELATIONS NE SONT PAS RESTEES FORMELLES ET DISTANTES. POUR NOTRE PART, NOUS AVONS APPRIS A CONNAITRE ET A ESTIMER VOTRE PEUPLE ET VOTRE CULTURE, NOUS AVONS DECOUVERT L'ANCIENNETE ET L'ORIGINALITE DE VOTRE SOCIETE. LE RWANDA N'EST PAS UN ETAT PARMI D'AUTRES, PUISQU'IL A CONSTITUE AU-COURS DES SIECLES UNE ENTITE DOUEE D'UNE PROFONDE ORIGINALITE QUE L'HISTOIRE A FORGEE ET A CONFIRMEE. LES TRADITIONS ORALES QUI ONT ETE PRECIEUSEMENT CONSERVEES, NOUS APPRENNENT QU'A-PARTIR D'UNE CONCEPTION DU MONDE ET D'UNE LANGUE COMMUNES, AINSI QUE D'UNE TRADITION DE SOUPLE CENTRALISATION, LE ROYAUME A PRIS TRES TOT UNE CONSCIENCE AIGUE DE SON UNITE ET DE SON IDENTITE. VOUS AVEZ SU, DANS LES TEMPS MODERNES, MONSIEUR LE PRESIDENT, DEPUIS VOTRE ACCESSION AU POUVOIR, MENER A BIEN UNE OEUVRE DE RECONCILIATION ET D'UNIFICATION NATIONALE A LAQUELLE VOTRE PAYS ASPIRAIT ET QUE VOTRE ORIGINE, VOTRE HUMANISME ET VOTRE SENS DE L'ETAT VOUS DESTINAIENT A ACCOMPLIRÕ\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - RWANDAISES` VOUS N'AVEZ PAS LIMITE VOTRE ACTION A LA SEULE SOLUTION DES PROBLEMES POLITIQUES. VOUS AVEZ ABORDE AVEC LUCIDITE ET DETERMINATION TOUS CEUX QUE POSE LE DEVELOPPEMENT. LA TACHE N'EST PAS SIMPLE POUR LE RWANDA, DONT LE DEBOUCHE SUR LA MER LA PLUS PROCHE EST SITUE A 1.500 KMS. SOUS VOTRE HAUTE DIRECTION, VOS COMPATRIOTES, AVEC LE COURAGE QUI LES CARACTERISE, ONT ADOPTE UN MODELE DE DEVELOPPEMENT AUQUEL NOUS ADHERONS PLEINEMENT. EN EFFET, SANS NEGLIGER AUCUN DOMAINE, VOUS AVEZ DELIBEREMENT CHOISI DE FAIRE PORTER L'EFFORT SUR L'AGRICULTURE. NOTRE PROPRE EXPERIENCE, COMME L'OBSERVATION DE LA SITUATION CONTEMPORAINE, MONTRENT QUE C'EST LA QUE RESIDENT LA SAGESSE ET LE REALISME. QUE SIGNIFIERAIT L'INDEPENDANCE POUR UN PEUPLE QUI ATTENDRAIT TOUTE SA SUBSISTANCE DE_L_ETRANGER ? N'EST-CE PAS DE L'AGRICULTURE QUE PROVIENNENT SOUVENT LES MATIERES PREMIERES QUI ASSURENT UN DEPART HARMONIEUX A L'INDUSTRIE NATIONALE ? EN OPTANT POUR LE DEVELOPPEMENT RURAL, VOUS ALLEZ DONC A L'ESSENTIEL, MAIS VOUS NE NEGLIGEZ PAS POUR AUTANT LES AUTRES SECTEURS DE L'ACTIVITE. UN ENSEIGNEMENT ADAPTE AUX NECESSITES DE VOTRE DEVELOPPEMENT AGRICOLE, UNE ACTION SANITAIRE ET MEDICALE QUI CORRESPOND AUX BESOINS DES MASSES RURALES, UNE INDUSTRIE DE TRANSFORMATION, UNE MISE EN_VALEUR DE VOTRE POTENTIEL HYDRO-ELECTRIQUE, UNE MODERNISATION DE VOS INFRASTRUCTURES, TELS SONT LES DOMAINES OU S'EXERCE VOTRE ACTION POUR BATIR UN ENVIRONNEMENT DANS LEQUEL PUISSE S'EPANOUIR LE PAYSANNAT RWANDAISÕ\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - RWANDAISES` LA CORRESPONDANCE ENTRE VOS PRIORITES QUE VOUS AVEZ LIBREMENT CHOISIES ET LES ORIENTATIONS QUI NOUS SEMBLENT LES PLUS SOUHAITABLES POUR L'AFRIQUE ONT FACILITE LA MISE EN_OEUVRE DE NOTRE COOPERATION. CELLE-CI DOIT RESPECTER LES OPTIONS DU PAYS QUI DESIRE Y RECOURIR. AVEC LE RWANDA, IL N'A PAS ETE DIFFICILE DE TROUVER DES POINTS D'APPLICATION CORRESPONDANT A CE PRINCIPE. DANS LE DOMAINE DE L'ENSEIGNEMENT, DANS CELUI DE LA SANTE PUBLIQUE ET SURTOUT, DANS CELUI DU DEVELOPPEMENT RURAL, NOUS AVONS CONSCIENCE DE FAIRE AVEC VOUS UNE OEUVRE HUMAINE ET POSITIVE. LA FRANCE NE PRETEND PAS, PAR SA SEULE COOPERATION, ETRE EN_MESURE DE FAIRE FACE A ELLE SEULE AUX PROBLEMES DU DEVELOPPEMENT. L'AIDE QU'UN PAYS COMME LE NOTRE PEUT ET DOIT APPORTER N'AURA SA PLEINE SIGNIFICATION QU'EN S'INSCRIVANT DANS UN ORDRE ECONOMIQUE MONDIAL PLUS JUSTE ET PLUS CONFORME A LA RATIONNALITE. RIEN DE DURABLE, RIEN DE SOLIDE NE SERA VRAIMENT CONSTRUIT TANT QUE L'INFLATION SAPERA L'EFFORT DE PEUPLES ENTIERS, TANT QUE LES MATIERES PREMIERES SUBIRONT DES VARIATIONS DE COURS IMPREVISIBLES ET MINEURES. VOUS SAVEZ, MONSIEUR LE PRESIDENT, QUE LA RECHERCHE DE SOLUTIONS A CES PROBLEMES CONSTITUE L'UNE DES DONNEES PERMANENTES DE LA POLITIQUE ETRANGERE DE LA FRANCE. NOUS SOMMES CONSCIENTS DE CE QU'UNE TELLE _ENTREPRISE NECESSITE DE TEMPS, DE PATIENCE, D'IMAGINATION ET, POUR CERTAINS, DE SACRIFICES. MALGRE LES DIFFICULTES ET LES OBSTACLES, JE PEUX VOUS ASSURER QUE LA FRANCE POURSUIVRA INLASSABLEMENT SES EFFORTS, CAR ELLE EST PERSUADEE QUE C'EST LA SEULE VOIE QUI CONDUISE VERS UN MONDE PLUS JUSTE ET PLUS FRATERNEL. ET ELLE SAIT AUSSI QUE LA CONSCIENCE INTERNATIONALE S'EVEILLERA, CHAQUE ANNEE DAVANTAGE, A CETTE CONVICTIONÕ\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - RWANDAISES` LA POLITIQUE QUE VOUS CONDUISEZ, LE DEVELOPPEMENT QUE VOUS POURSUIVEZ PERDRAIENT TOUT LEUR SENS SI LA PAIX VENAIT A ETRE COMPROMISE. ET D'ABORD, LA PAIX EN AFRIQUE. VOTRE ACTIVE PARTICIPATION DANS LES TRAVAUX DES ORGANISMES REGIONAUX, VOS PRISES DE POSITION DANS LES DEBATS DE L'OUA ET DE L'ONU TRADUISENT AVEC ELOQUENCE LA VOLONTE D'UN PAYS QUI N'IGNORE PAS L'EXISTENCE DES CONFLITS ENTRE LES NATIONS, MAIS ENTEND LES RESOUDRE PAR LE DIALOGUE ET LA CONCERTATION. C'EST CETTE SAGESSE ET CE COURAGE QUE LES MEMBRES DE L'ORGANISATION COMMUNE AFRICAINE ET MAURICIENNE `OCAMM` ONT SOULIGNES EN VOUS RECONDUISANT A LA TETE DE LEUR ORGANISATION. CETTE PAIX EN AFRIQUE, C'EST AUSSI LE VOEU DE LA FRANCE. NOUS SOUHAITONS QUE L'AFRIQUE, LAISSEE AUX SEULS AFRICAINS, ET SE TENANT A L'ECART DE COMPETITIONS IDEOLOGIQUES ETRANGERES A SES PROBLEMES, PUISSE CONSACRER TOUTES SES JEUNES FORCES A L'IMMENSE TACHE DE DEVELOPPEMENT QUI L'ATTEND. DANS CETTE TACHE, L'AFRIQUE POURRA _COMPTER SUR LA SOLIDARITE DE L'EUROPE. CELLE-CI S'EXPRIME DEJA A TRAVERS LA CONVENTION DE LOME `ACCORDS DE LOME`. ELLE DEVRA PRENDRE UNE FORME PLUS ACTIVE ET PLUS ETROITE, EN RESSERRANT LA COOPERATION ENTRE LES DEUX CONTINENTS FRERES, LES DEUX CONTINENTS MEDIANS DU NORD ET DU SUDÕ\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - RWANDAISES` C'EST AUSSI CETTE SOLIDARITE QUE NOUS AVONS MANIFESTEE EN REPONDANT A L'APPEL D'ETATS AFRICAINS, PAR LA MISE A LA DISPOSITION DE MOYENS DE TRANSPORT. LA FRANCE N'ENTEND EN AUCUNE MANIERE PRATIQUER UNE POLITIQUE D'INGERENCE, MAIS CE NE SERAIT PAS POUVOIR _COMPTER SUR ELLE, SI ELLE RESTAIT SOURDE A L'APPEL DE SES AMIS, LORSQUE CEUX-CI AGISSENT A L'INTERIEUR DE LEUR SOUVERAINETE ET DE LEURS DROITS. OR, LA FRANCE EST UN PAYS SUR LEQUEL SES AMIS PEUVENT _COMPTER. C'EST DANS CET ESPRIT, MONSIEUR LE PRESIDENT, RESPECTUEUX DE L'AFRIQUE, DE SA PERSONNALITE ET DU DROIT DE SES PEUPLES QUE NOUS POURSUIVRONS, TANT QU'ELLE SERA SOUHAITEE, NOTRE POLITIQUE DE COOPERATION. LA QUALITE DES RAPPORTS ENTRE LE RWANDA ET LA FRANCE ILLUSTRE LA JUSTESSE DE CETTE ATTITUDE. REJOUISSONS-NOUS ENSEMBLE DE L'AMITIE ET DE L'ESTIME QUI EXISTENT ENTRE NOS DEUX PAYS ET SOUHAITONS QUE RIEN NE VIENNE JAMAIS TROUBLER CE CLIMAT CHALEUREUX. C'EST AVEC CONFIANCE DANS LA SOLIDARITE DES LIENS QUI NOUS UNISSENT QUE JE VOUS INVITE A LEVER VOS VERRES AVEC MOI POUR BOIRE A LA SANTE ET AU BONHEUR DE SON EXCELLENCE LE GENERAL JUVENAL HABYARIMANA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE RWANDAISE ET DE MADAME HABYARIMANA, AU PROGRES, A LA PROSPERITE, A LA LIBERTE ET A LA PAIX DU PEUPLE RWANDAISÕ¿\

Voir tous les articles et dossiers