Publié le 26 novembre 1976

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING AU PALAIS DES CONGRES A STRASBOURG, VENDREDI 26 NOVEMBRE 1976

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING AU PALAIS DES CONGRES A STRASBOURG, VENDREDI 26 NOVEMBRE 1976

26 novembre 1976 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING AU PALAIS DES CONGRES A STRASBOURG, VENDREDI 26 NOVEMBRE 1976 - PDF 799 Ko
MONSIEUR LE MAIRE, MESSIEURS LES MINISTRES, MESSIEURS LES PARLEMENTAIRES, MESDAMES ET MESSIEURS LES MAIRES, LES ADJOINTS, LES ELUS MUNICIPAUX DU DEPARTEMENT DU BAS-RHIN,Õ MONSIEUR LE MAIRE, JE SUIS IMPRESSIONNE PAR L'AMPLEUR ET PAR LA QUALITE DE CE PALAIS OU VOUS M'ACCUEILLEZ AUJOURD'HUI ET QUI EST TRADITIONNELLEMENT, JE CROIS, CONSACRE A LA MUSIQUE ET A LA CULTURE MAIS QUI, GRACE-A VOUS, PENDANT QUELQUES INSTANTS, A ETE CONSACRE A L'ELOQUENCE. JE VOUDRAIS REPONDRE A VOTRE PROPOS BIENVEILLANT D'ACCUEIL EN VOUS DISANT QUE CETTE CIRCONSTANCE, C'EST-A-DIRE CETTE RENCONTRE AVEC LES ELUS ALSACIENS, ELUS NATIONAUX, JE PARLE DES PARLEMENTAIRES ET DES ELUS LOCAUX, JE PARLE DES MAIRES ET DES ADJOINTS ET, A L'OCCASION DE L'INAUGURATION DE CE GRAND AXE AUTOROUTIER PARIS - STRASBOURG, CETTE RENCONTRE SE PASSE EN QUELQUE SORTE SOUS LE SIGNE DE DEUX THEMES QUI SONT POUR MOI TRES IMPORTANTS ET DONT JE SOUHAITE QU'ILS MARQUENT MA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE. ILS SONT LE THEME DE L'UNITE NATIONALE ET LE THEME DE L'EXPRESSION DEMOCRATIQUE DES FRANCAIS. LE THEME DE L'UNITE NATIONALE, PUISQUE VOICI ENFIN REJOINTE LA CAPITALE AVEC CETTE REGION SI VIVANTE, SI ARDENTE, QU'EST LA FACADE RHENANE DE LA FRANCE ET, EN MEME TEMPS, L'EXPRESSION DEMOCRATIQUE DES FRANCAIS PARCE QUE JE CROIS QU'IL NE PEUT Y AVOIR D'AVENIR POUR LA FRANCE QUE L'AVENIR QUE LES FRANCAIS DECIDERONT ET CHOISIRONT EUX-MEMES. ET EN-PARTICULIER A-PARTIR DE LEURS PROPRES RESPONSABILITES LOCALES. LA COMMISSION QUE J'AVAIS DEMANDE L'ANNEE DERNIERE A M. GUICHARD DE PRESIDER NE S'APPELAIT PAS LA COMMISSION DE REFORME DES COLLECTIVITES LOCALES, ELLE S'APPELAIT LA COMMISSION DE DEVELOPPEMENT DES RESPONSABILITES LOCALES PARCE QUE JE VOULAIS QUE LA DIRECTION SOIT TRES CLAIREMENT TRACEE. ET C'EST DONC CETTE GRANDE ACTION DE DEVELOPPEMENT DES RESPONSABILITES LOCALES QUI VA ETRE CONDUITE, ENTREPRISE, AU-COURS DES PROCHAINS MOIS ET, SANS DOUTE, NECESSAIREMENT ETALEE SUR UNE PERIODE PLUS LONGUE DE FACON A SE REALISER PROGRESSIVEMENT SANS HEURT ET DANS SA PLENITUDEÕ\
J'AI LU EN EFFET, MONSIEUR LE MAIRE DE STRASBOURG, LA MOTION QUE VOUS, MESSIEURS LES MAIRES DU BAS-RHIN, AVEZ ADOPTEE RECEMMENT A CE PROPOS ET JE VOUDRAIS, JE DIRAI SANS AUCUNE DIFFICULTE, REPONDRE A VOTRE PREOCCUPATION. UNE REFORME QUI VEUT ACCROITRE LA DEMOCRATIE DOIT EVIDEMMENT ETRE REALISEE DEMOCRATIQUEMENT. ET CELA VEUT DONC DIRE QU'ELLE SERA PRECEDEE DE TOUTES LES CONSULTATIONS, DE TOUTES LES CONCERTATIONS NECESSAIRES DE TOUS CEUX QUI, POUR VIVRE SUR LE TERRAIN, POUR ADMINISTRER NOS COMMUNES, CONNAISSENT MIEUX QUE QUICONQUE LEURS PROBLEMES ET LEURS POSSIBILITES. ELLE SERA EVIDEMMENT REALISEE DEMOCRATIQUEMENT PUISQUE CE SONT VOS ELUS NATIONAUX, DEPUTES ET SENATEURS, QUI AURONT ENSUITE A SE PRONONCER SUR LES TEXTES. ET, DONC VOUS VOYEZ, JE PEUX REPONDRE DES MON PROPOS D'OUVERTURE A VOTRE PREOCCUPATION QUI EST CELLE DE SOUHAITER CETTE REFORME, JE LE SAIS, ET VOUS L'AVEZ REPETE, MAIS EN MEME TEMPS DE SOUHAITER QU'ELLE SOIT ACCOMPLIE PAR LA VOIE DEMOCRATIQUE, CE QUI REPOND NATURELLEMENT A SA _NATURE MEME. MESDAMES ET MESSIEURS, C'EST TOUJOURS POUR MOI UNE EMOTION DE RETROUVER L'ALSACE AU TERME DE CE VOYAGE DE DEUX JOURS DANS L'EST DE LA FRANCE. VOICI EN EFFET RELIES L'UN A L'AUTRE, POUR LA PREMIERE FOIS ET PLUS ETROITEMENT QUE JAMAIS, LE COEUR DE LA FRANCE AU COEUR DE L'ALSACE. L'AUTOROUTE PARIS - STRASBOURG QUE JE VIENS NON SEULEMENT D'INAUGURER, MAIS DE PARCOURIR, CONSACRE DEFINITIVEMENT L'OUVERTURE DES REGIONS DE L'EST ET NOTAMMENT DE LA VOTRE SUR LE RESTE DE LA FRANCE. J'ETAIS, IL Y A MOINS D'UN AN A COLMAR A L'OCCASION D'AILLEURS D'UNE AUTRE INAUGURATION QUI ETAIT CELLE-CI : LE PERCEMENT, PLUS EXACTEMENT L'UTILISATION D'UN TUNNEL ROUTIER ET J'AVAIS SAISI CETTE OCCASION POUR PARLER DE L'AVENIR DE L'ALSACE. J'AVAIS PRESENTE LE "PROGRAMME POUR L'ALSACE" QU'A MA DEMANDE LE GOUVERNEMENT ET, BIEN ENTENDU, L'ADMINISTRATION PREFECTORALE AVAIT ETE CHARGEE DE PREPARER ET D'ELABORER. MAIS JE CONSIDERE QUE DANS LES TACHES DU GOUVERNEMENT, COMME D'AILLEURS DANS LES TACHES MUNICIPALES, IL NE SUFFIT PAS D'ANNONCER DES PROGRAMMES. J'AI POUR CONVICTION QUE TOUT CE QUI N'EST PAS VERIFIE N'A PAS _LIEU. ET C'EST POURQUOI JE ME SUIS FAIT UNE REGLE DE VERIFIER PERIODIQUEMENT L'_ETAT D'AVANCEMENT OU D'EXECUTION DES GRANDS PROGRAMMES NATIONAUX OU GOUVERNEMENTAUX. ET, DONC, JE VAIS FAIRE D'ABORD AVEC VOUS LE POINT DE L'_ETAT D'AVANCEMENT DE CE PROGRAMME AVANT DE VOUS PARLER ENSUITE D'AUTRES QUESTIONS D'ACTUALITE QUI SE POSENT AUJOURD'HUI, SUR-LE-PLAN NATIONAL ET SUR-LE-PLAN INTERNATIONAL, A NOTRE PAYSÕ\
ET DONC D'ABORD LE PROGRAMME POUR L'ALSACE. L'ALSACE, REGION FRONTALIERE, BENEFICIE DES AVANTAGES DE SA SITUATION AU_COEUR DE L'EUROPE QUI CONSTITUE POUR ELLE UN ATOUT EVIDENT. MAIS ELLE SUBIT PLUS QUE D'AUTRES, ELLE SUBIT DE PLEIN FOUET, LA COMPETITION ECONOMIQUE DE NOS VOISINS D'OUTRE-RHIN `RFA`. POUR L'AIDER DANS CETTE COMPETITION, LE GOUVERNEMENT A ETABLI UN PROGRAMME D'ACTION. AUJOURD'HUI, CE PROGRAMME EST EN-COURS DE MISE EN_OEUVRE, JE VOUS LE CONFIRME ET JE VOUS EN RAPPELLE LES GRANDES LIGNES. EN PREMIER _LIEU, CE QUE L'ON APPELLE LES INFRASTRUCTURES ET NOTAMMENT LES MOYENS DE COMMUNICATION. LE DESENCLAVEMENT AUTOROUTIER DE L'ALSACE QUI A DU, J'EN SUIS SUR, FIGURER SUR LES PROGRAMMES POLITIQUES ET ELECTORAUX DES ELUS ALSACIENS DE TOUT TEMPS, CE PROGRAMME EST AUJOURD'HUI UNE REALITE. JE DIRAI, IL SERA UNE REALITE A-PARTIR DE 16 HEURES CET APRES-MIDI, LORSQUE LES PREMIERS AUTOMOBILISTES ALSACIENS ET LORRAINS POURRONT METTRE, NON PAS LEURS PAS, MAIS LEURS PNEUS, DANS CEUX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. L'ACHEVEMENT, AU-COURS DU VIIEME PLAN, C'EST-A-DIRE D'ICI 1980, DE L'AUTOROUTE BEAUNE - MULHOUSE, DONT LA MISE EN_OEUVRE D'ICI LA FIN DE CETTE ANNEE DU TRONCON BELFORT - MULHOUSE, MONSIEUR LE PREFET, COMPLETERA ENCORE LES LIAISONS DE L'ALSACE VERS "L'INTERIEUR" COMME ON LE DIT CHEZ VOUS. L'AXE ROUTIER NORD - SUD ALSACIEN, CONSIDERE COMME LA PRIORITE DES PRIORITES PAR LES RESPONSABLES ALSACIENS A FAIT, VOUS LE SAVEZ, DE MA PART, L'OBJET D'UN ENGAGEMENT NON SEULEMENT GOUVERNEMENTAL, MAIS NATIONAL, ET CET AXE ROUTIER SERA REALISE SUIVANT LA FORMULE QUE VOUS AVEZ VOUS-MEME CHOISIE, QUE VOUS AVEZ VOUS-MEME PREFEREE, POUR DES REGIONS REGIONALES. L'AMENAGEMENT DE LA LIAISON FLUVIALE MER DU NORD - MEDITERRANEE, QUE VOUS AVEZ MENTIONNE TOUT A L'HEURE, MONSIEUR LE MAIRE, EST EN EFFET UNE DES GRANDES REALISATIONS HISTORIQUES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L'EST ET DU SUD-EST DE LA FRANCE. IL EST DESORMAIS ENTRE DANS LA PHASE OPERATIONNELLE. LE PARLEMENT A ADOPTE LE PROGRAMME PRIORITAIRE DE LA LIAISON RHIN - RHONE. DANS LE BUDGET DE 1977, DESORMAIS VOTE PAR L'ASSEMBLEE_NATIONALE, 180 MILLIONS DE FRANCS LUI SONT AFFECTES. LA PROCEDURE DE DECLARATION D'UTILITE PUBLIQUE, ENFIN, EST LANCEEÕ\
EN DEUXIEME _LIEU, LE DOMAINE ECONOMIQUE : CELUI DONT DEPEND POUR LES ALSACIENS LE DEVELOPPEMENT DE L'EMPLOI ET NOTAMMENT LE DEVELOPPEMENT DE L'EMPLOI POUR EUX DE CE COTE-CI DU RHIN. LE NOUVEAU REGIME DES AIDES A L'INDUSTRIALISATION A ETE MIS EN_PLACE LE 14 AVRIL 1976. IL EST, COMME LES ELUS L'ONT CONSTATE, FAVORABLE A L'ALSACE. L'OUTRE-FORET, C'EST-A-DIRE LE NORD-EST DE L'ALSACE ET CERTAINES VALLEES VOSGIENNES EN DIFFICULTE, BENEFICIENT DU REGIME LE PLUS FAVORABLE. LES ZONES INDUSTRIELLES D'ALSACE FONT L'OBJET D'UN GRAND EFFORT D'EQUIPEMENT. LES ZONES D'ACTIVITE DANS LES VALLEES VOSGIENNES VONT RECEVOIR UNE AIDE PUBLIQUE IMPORTANTE. UNE CAMPAGNE D'INFORMATION A ETE LANCEE AUPRES DES CHEFS D'ENTREPRISE POUR LES INCITER A BENEFICIER DES FACILITES OFFERTES PAR LES COLLECTIVITES LOCALES ET POUR S'INSTALLER EN ALSACE. LA PRIME DE LOCALISATION DES ACTIVITES TERTIAIRES ENFIN, A ETE ETENDUE A TOUTE L'ALSACE. JE VOUDRAIS MENTIONNER, EN TROISIEME _LIEU, LE CADRE_DE_VIE CAR JE CROIS QU'A COTE DES GRANDES REALISATIONS D'INFRASTRUCTURE ET INDUSTRIELLES QUI SONT ET SERONT NECESSAIRES, L'AMELIORATION DU CADRE_DE_VIE, DE LA VIE QUOTIDIENNE DES ALSACIENNES ET DES ALSACIENS DOIT FAIRE PARTIE DE NOS PREOCCUPATIONS COMMUNES. UNE CHARTE CULTURELLE REGIONALE, LA PREMIERE EN FRANCE, A ETE SIGNEE ENTRE L'ETAT ET LA REGION, LE 30 JUIN DERNIER, A RIBEAUVILLE. ELLE DONNE, A JUSTE TITRE, UNE PLACE PRIVILEGIEE A LA CULTURE ALSACIENNE ET A L'ANIMATION LOCALE. ELLE PERMETTRA, COMME JE LE SOUHAITE, AUX NOMBREUSES ASSOCIATIONS ALSACIENNES CARACTERISTIQUES DE LA VITALITE DE VOTRE REGION, DE DEVELOPPER LEUR ACTION DANS LE DOMAINE MUSICAL OU ELLES EXCELLENT, ET DANS LE DOMAINE THEATRAL EN-PARTICULIER. LA CONSTRUCTION DE NOUVELLES CLASSES MATERNELLES SERA LANCEE EN 1977 POUR TENIR _COMPTE DES BESOINS PARTICULIERS DE L'ALSACE. LE PROGRAMME DE SUPPRESSION DES ZONES D'OMBRE DE TELEVISION DANS LE MASSIF VOSGIEN VIENT D'ETRE ARRETE PAR LE GOUVERNEMENT. IL PERMETTRA D'ASSURER UNE BONNE RECEPTION DES TROIS CHAINES NATIONALES A TOUS LES SPECTATEURS ALSACIENS. UNE AIDE EXCEPTIONNELLE DU FONDS D'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, QUI EST PRESIDE PAR LE MINISTRE_D_ETAT, M. LECANUET, REDUIRA LA CONTRIBUTION DES COLLECTIVITES LOCALES AU COUT DE CE PROGRAMME. LE PLAN DE PROTECTION DE LA FORET RHENANE ET LE SCHEMA REGIONAL DES GRAVIERES SONT MAINTENANT MIS AU-POINT. ILS FERONT L'OBJET DES CONSULTATIONS NECESSAIRES AVANT LEUR APPROBATION DEFINITIVEÕ¿\
J'EVOQUERAI ENFIN LE ROLE ET L'AVENIR DE STRASBOURG. STRASBOURG, GRACE-A L'AUTOROUTE PARIS - LORRAINE - ALSACE, GRACE DEMAIN A L'AXE NORD - SUD ALSACIEN ET DONC AU RACCORDEMENT A L'AUTOROUTE MULHOUSE - BEAUNE, GRACE ENFIN AU RESEAU DE LIAISONS AERIENNES EUROPEENNES QU'ELLE DEVELOPPE ACTIVEMENT, AVEC L'APPUI ASSURE ET CONTINU DE L'ETAT, STRASBOURG RENFORCE SES ATOUTS DE GRANDE METROPOLE EUROPEENNE. UNE METROPOLE, QUI EST LE SIEGE D'INSTITUTIONS EUROPEENNES D'ABORD, MAIS AUSSI UNE METROPOLE APTE A ATTIRER LES ACTIVITES INDUSTRIELLES OU DE SERVICE DE RAYONNEMENT EUROPEEN. LA VOCATION EUROPEENNE DE STRASBOURG NE DOIT PAS ETRE SEULEMENT POLITIQUE MAIS AUSSI D'ORDRE ECONOMIQUE. C'EST LE SENS PROFOND QU'IL FAUT DONNER EN ALSACE A LA DECISION DE REALISER LA LIAISON FLUVIALE ENTRE LE RHIN ET LE RHONE, STRASBOURG, METROPOLE RHENANE, SERA, GRACE A CETTE LIAISON INTERNATIONALE, PLACEE AU CENTRE, JE DIS BIEN AU CENTRE, DE L'AXE ECONOMIQUE LOURD DE L'EUROPE ET ASSURERA AINSI SON AVENIRÕ\
VOUS LE VOYEZ, LE PROGRAMME POUR L'ALSACE ANNONCE A COLMAR PREND FORME. LE MINISTRE_D_ETAT, CHARGE DU PLAN ET DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE VEILLERA A SA BONNE EXECUTION. VOUS AVEZ VOULU INSCRIRE CE PROGRAMME DANS UNE VISION D'AVENIR, EN ELABORANT VOUS-MEME, DANS-LE-CADRE DES INSTITUTIONS REGIONALES, UN SCHEMA D'ORIENTATION ET D'AMENAGEMENT REGIONAL. DEMARCHE ORIGINALE, M. LE PRESIDENT DU CONSEIL_REGIONAL, PUISQU'IL S'AGIT D'UNE PREMIERE EXPERIENCE EN FRANCE. VOTRE REGION A PRIS L'INITIATIVE DE FIXER SES OBJECTIFS D'AMENAGEMENT A LONG TERME ET DE DEFINIR LE _CADRE DE SON DEVELOPPEMENT FUTUR D'ICI A QUINZE ANS. IL N'APPARTIENT PAS, MONSIEUR LE MINISTRE, AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, NI AU GOUVERNEMENT DE SE PRONONCER SUR LES ORIENTATIONS QUE VOUS AVEZ CHOISIES. IL S'AGIT, EN EFFET, DE VOTRE RESPONSABILITE, QUE VOUS AVEZ UTILEMENT EXERCEE. GUIDE POUR L'ACTION, AUTANT QUE _CADRE D'UNE REFLEXION PERMANENTE DES ALSACIENS SUR L'AVENIR DE L'ALSACE, LE SCHEMA D'ORIENTATION ET D'AMENAGEMENT REGIONAL CONTRIBUE UTILEMENT, J'EN SUIS CONVAINCU, A LA CONSTRUCTION D'UNE ALSACE EQUILIBREE. UNE ALSACE QUI JOUE SON ROLE DANS L'EST FRANCAIS. UNE ALSACE QUI DONNE L'EXEMPLE ET QUI OUVRE LA VOIE POUR UN DEVELOPPEMENT HARMONIEUX DE LA FRANCE. MESDAMES ET MESSIEURS, JE VOUS AI PARLE DE L'ALSACE COMME CECI ETAIT NATUREL. JE VOUS PARLERAI MAINTENANT DE LA POLITIQUE NATIONALE, COMME CELA EST EGALEMENT NATURELÕ\
LA POLITIQUE DE CETTE FRANCE, DONT DU FAIT DE L'ELECTION, JE SUIS LE REPRESENTANT LEGITIME, ET DONT JE M'EFFORCE DE MAINTENIR ET DE DEVELOPPER L'UNITE. CAR LA FRANCE EST UN PAYS QUI SE DIVISE VOLONTIERS ET QUI, EN SE DIVISANT, S'AFFAIBLIT. POUR DEVELOPPER L'UNITE DE LA FRANCE, IL FAUT LA REUNIR AUTOUR D'UNE ACTION. QUELLE EST A L'HEURE ACTUELLE LA PRIORITE DES PRIORITES POUR LA FRANCE. QUAND NOUS REGARDONS LE MONDE AUTOUR DE NOUS ET QUAND VOUS N'AVEZ PAS BESOIN DE PORTER VOTRE REGARD BIEN LOIN, NOUS OBSERVONS LES PAYS COMPARABLES, NOUS LES VOYONS SE DIVISER, SE SEPARER EN DEUX GROUPES. D'UN COTE, CEUX QUI SAVENT DOMINER LEURS PROBLEMES, QUI ACCEPTENT DE FAIRE FACE AUX CONTRAINTES DE NOTRE EPOQUE QUI PESENT SUR EUX, QUI PESENT SUR NOUS, ET DONT LA PUISSANCE DE CE FAIT S'AFFIRME : C'EST LE CAS DES ETATS-UNIS D'AMERIQUE, C'EST LE CAS DE L'ALLEMAGNE FEDERALE, C'EST LE CAS DU JAPON. D'UN AUTRE COTE, LES PAYS DEPASSES PAR LEURS PROBLEMES OU DISPERSES DANS LA RECHERCHE DES SOLUTIONS A LEURS DIFFICULTES, PAYS DONT L'ECONOMIE S'EFFRITE, ET DONT L'INFLUENCE S'EFFACE. JE NE LES NOMMERAI PAS CAR NOUS NE NOUS REJOUISSONS PAS DE LEURS DIFFICULTES. ET OU EN EST LA FRANCE ? ELLE EST ENTRE LES DEUXÕ\
JUSQU'A LA CRISE DU PETROLE, ELLE REJOIGNAIT LE PREMIER GROUPE ET PARFOIS MEME ELLE MARQUAIT UN CERTAIN PROGRES PAR-RAPPORT A CES PAYS DU PREMIER GROUPE, PUIS LES TROIS CHOCS SUCCESSIFS DE LA HAUSSE DU PETROLE, EN 1973, DE L'INFLATION, PUIS DE LA RECESSION MONDIALE L'ONT EBRANLEE ET NOUS LE SAVONS BIEN. ELLE DOIT RETROUVER SON EQUILIBRE ET REPRENDRE SON PROGRES. C'EST UN RESULTAT QUI EST INDISPENSABLE ET DONT IL FAUT SAVOIR QU'IL EST A NOTRE PORTEE. NATURELLEMENT, POUR L'ATTEINDRE IL FAUT ACCEPTER DES DISCIPLINES, IL FAUT ACCEPTER DES EFFORTS, COMME LE FONT LES AUTRES. ET ON NE PEUT PAS SE CONTENTER DE LA SEULE DEMAGOGIE POUR DOCTRINE. CETTE DEMAGOGIE QUI AFFIRME QUE TOUT SERAIT FACILE SI PAR MALHEUR LE GOUVERNEMENT N'Y FAISAIT OBSTACLE, QUE CHACUN POURRAIT RECEVOIR DAVANTAGE EN PRODUISANT MOINS ET SANS RUINER LES ENTREPRISES. CETTE DEMAGOGIE QUI S'ATTAQUE AUX ESPRITS POUR LES EBRANLER, AUX DESIRS LEGITIMES POUR LES EXAGERER, ET AUX IMPATIENCES POUR LES EXCITER. CETTE DEMAGOGIE QUI N'A JAMAIS, NULLE PART, STABILISE UNE MONNAIE, EXPORTE UN PRODUIT OU CREE UN EMPLOI. IL FAUT ANALYSER COURAGEUSEMENT ET SOBREMENT NOS PROBLEMES. LE COMBAT CONTRE LA HAUSSE DES PRIX, C'EST AUSSI LE COMBAT POUR LE PLEIN EMPLOI. CERTAINS VOUDRAIENT FAIRE CROIRE LE CONTRAIRE. REGARDEZ AU-DELA DE NOTRE FRONTIERE : C'EST DANS LES MEMES PAYS QU'ON TROUVE A LA FOIS LA HAUSSE DES PRIX LA PLUS FORTE ET LE CHOMAGE LE PLUS ELEVE. LE PROBLEME N'EST PAS DE CHOISIR ENTRE L'UN OU L'AUTRE. IL EST DE COMBATTRE A LA FOIS L'UN ET L'AUTRE, LA HAUSSE DES PRIX ET LE CHOMAGE, ET CELA SUPPOSE UNE POLITIQUE SERIEUSE ET COURAGEUSE. MIEUX NOS ENTREPRISES SERONT ARMEES POUR SOUTENIR LA DURE COMPETITION INTERNATIONALE, PLUS ELLES POURRONT ASSURER DES EMPLOIS NOMBREUX ET STABLES ET NOTAMMENT A LA JEUNESSE IMPATIENTE DE LES OCCUPER. BIEN ENTENDU, IL APPARTIENT A LA PUISSANCE PUBLIQUE DE FACILITER L'EMPLOI. ELLE LE FAIT ET ELLE LE FERA PAR L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE PAR LA FORMATION PROFESSIONNELLE, PAR UNE ATTENTION PARTICULIERE APPORTEE AU PROBLEME DE L'EMPLOI DES JEUNES, PAR LE DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL. C'EST CE QU'A FAIT LE GOUVERNEMENT ACTUEL ET LE PREMIER MINISTRE, RAYMOND BARRE, EN PREPARANT SON PROGRAMME. LORSQUE NOUS CONSTATONS LES RESULTATS ALARMANTS DU COMMERCE EXTERIEUR DE SEPTEMBRE ET D'OCTOBRE, LA POURSUITE DE LA HAUSSE DES PRIX, NOUS VOYONS BIEN QUE CE PROGRAMME ET QUE CETTE ACTION ETAIENT NECESSAIRESÕ¿\
PUISQUE LE PLAN BARRE ETAIT NECESSAIRE, IL FAUT MAINTENANT QU'IL REUSSISSE ET JE VOUS REMERCIE A CET EGARD, MONSIEUR LE MAIRE DE STRASBOURG DE L'APPROBATION QUE VOUS AVEZ BIEN VOULU APPORTER A LA NECESSITE DE CE SUCCES. POUR CE SUCCES, IL Y FAUT TROIS CONDITIONS : LA TENACITE DU GOUVERNEMENT, LA PATIENCE DE L'OPINION ET UNE PERSPECTIVE DE PROGRES POUR LA FRANCE. ON PARLE SOUVENT DE CONFIANCE. LA CONFIANCE NE NAIT PAS DE L'ILLUSION. ELLE SE MERITE. POUR L'OBTENIR, LE GOUVERNEMENT DOIT SE MONTRER INEBRANLABLE DANS SA DETERMINATION DE LUTTER CONTRE LA HAUSSE DES PRIX ET DE RETABLIR L'EQUILIBRE ECONOMIQUE INTERIEUR ET EXTERIEUR. LA FERMETE DU GOUVERNEMENT EST AUJOURD'HUI UNE LOI NECESSAIRE. EN DEHORS D'ELLE, IL N'Y A PAS D'AUTRE VOIE QUE LE GLISSEMENT DANS L'INFLATION, LA FAIBLESSE DE LA MONNAIE, ET L'ABAISSEMENT POUR LA FRANCE. FERME ET DECIDE DANS SON ACTION, LE GOUVERNEMENT DOIT ETRE PRESENT PARTOUT, POUR EXPLIQUER SA POLITIQUE ET FAIRE TOUCHER DU DOIGT LES REALITES ET, EN MEME TEMPS, POUR SE MONTRER PROCHE DES PREOCCUPATIONS DES FRANCAISES ET DES FRANCAIS, DE LEURS DIFFICULTES QUOTIDIENNES, TELLES QU'ILS LES RESSENTENT. PLUS NOUS TRAVERSONS DES CIRCONSTANCES DIFFICILES, PLUS LES FRANCAIS DOIVENT AVOIR LE SENTIMENT QUE CEUX QUI LES GOUVERNENT CONNAISSENT ET PARTAGENT LEURS SOUCIS. EXPLIQUER SA POLITIQUE. ETRE PROCHE DES PREOCCUPATIONS DES FRANCAIS. TEL EST LE DOUBLE EFFORT QUE JE DEMANDE AU GOUVERNEMENT ET A LA MAJORITE QUI LE SOUTIENT. L'OPINION DOIT SOUTENIR CET EFFORT. ON PEUT, ON DOIT, DEMANDER A L'OPINION CONFIANCE ET PATIENCE. TOUTE POLITIQUE ECONOMIQUE, ON LE SAIT, A BESOIN D'UN DELAI DE SIX A NEUF MOIS POUR APPORTER SES PREMIERS RESULTATS. PENDANT CETTE PERIODE, IL NE FAUT PAS RECHERCHER DES AVANTAGES SUPPLEMENTAIRES. ILS SERAIENT IRREELS ET TROMPEURS. IL FAUT S'EFFORCER DE PROTEGER CE QUE L'ON A - CE QUI SIGNIFIE LE MAINTIEN DU POUVOIR_D_ACHAT - JUSQU'A CE QUE LA VAGUE DE L'INFLATION RECULE. LE PEUPLE FRANCAIS EST COURAGEUX. IL DOIT SAVOIR AUSSI ETRE PATIENT. LE MONDE MODERNE N'EST PLUS CELUI DES IMPROVISATIONS OU DES EFFORTS SEULEMENT PASSAGERS. CEUX QUI REUSSISSENT SONT CEUX QUI METTENT LE TEMPS DE LEUR COTE. ET C'EST AINSI QUE LA CONFIANCE S'APPELLE AUSSI LA PATIENCEÕ\
ENFIN, LE GOUVERNEMENT, ET A CET EGARD LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CHARGE DE LA CONCEPTION A LONG TERME DE LA POLITIQUE DE LA FRANCE, LE GOUVERNEMENT DOIT PROPOSER UNE PERSPECTIVE DE PROGRES POUR LA FRANCE. CAR IL NE SUFFIT PAS DE RETABLIR L'EQUILIBRE ECONOMIQUE, IL NE SUFFIT PAS D'ARRETER LA HAUSSE DES PRIX, POUR DONNER A UN PEUPLE CONFIANCE EN SON AVENIR. CEUX-CI, CE SONT LES OBJECTIFS NECESSAIRES, MAIS DES OBJECTIFS A COURT TERME. IL FAUT AUSSI MONTRER ET ECLAIRER PLUS LOIN LA ROUTE QUE NOUS ALLONS SUIVRE. ET CETTE ROUTE, QUELLE EST-ELLE ? LA FRANCE, JE LE REPETE, DOIT REJOINDRE LE GROUPE DES PUISSANCES ECONOMIQUES QUI SONT CAPABLES DE DOMINER LEURS PROBLEMES. J'AFFIRME CECI A STRASBOURG, SANS AUCUN RISQUE DE ME TROMPER : LA PLACE ET L'INFLUENCE DE LA FRANCE EN EUROPE, D'ICI DIX ANS, NE DEPENDRONT PAS DES DEBATS DE NOTRE POLITIQUE INTERIEURE, NI MEME DES HABILETES DE NOTRE DIPLOMATIE. CETTE PLACE ET CETTE INFLUENCE DEPENDRONT PRINCIPALEMENT DE L'EFFORT DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE, INDUSTRIEL ET SOCIAL QUE NOUS AURONS ETE CAPABLES DE CONDUIRE. UNE FRANCE FORTE EN EUROPE SUPPOSE UNE ECONOMIE FRANCAISE VIGOUREUSE. COMPARABLE A CELLE DE NOS VOISINS D'OUTRE-RHIN `RFA`. LORSQUE J'ETAIS MINISTRE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES, PENSANT A LA LONGUE QUERELLE HISTORIQUE QUI AVAIT OPPOSE JADIS LA FRANCE ET LA GRANDE-BRETAGNE, ET EXAMINANT NOS POSSIBILITES, JE M'ETAIS FIXE POUR AMBITION, ET BIEN QUE CE RESULTAT NE DEPENDIT PAS DE MOI SEUL, DE FAIRE EN SORTE QUE L'ECONOMIE FRANCAISE DEPASSE PAR SA DIMENSION, PAR SA PLACE DANS LE MONDE, L'ECONOMIE BRITANNIQUE, PAYS PLUS PEUPLE ET PAYS DE PLUS ANCIENNE TRADITION INDUSTRIELLE QUE LA NOTRE. EH BIEN, C'EST CHOSE FAITE. ET JE SOUHAITE QUE DANS LES ANNEES 80 - 85 NOUS PUISSIONS ASSISTER A CE RATTRAPAGE PAR L'ECONOMIE FRANCAISE DU RETARD QU'ELLE A PRIS JADIS SUR DES ECONOMIES CONCURRENTES ET QUE LES FRANCAIS ET VOUS-MEMES, ICI, EN ALSACE, VOUS PUISSIEZ CONSTATER QU'APRES CE PREMIER CONTENTIEUX HISTORIQUE, LA FRANCE A TROUVE L'EQUILIBRE AU TERME D'UN AUTRE, EN FAISANT EN SORTE QUE LA FRANCE SOIT AUSSI VIGOUREUSE ET AUSSI INFLUENTE EN EUROPE QUE N'IMPORTE QUELLE AUTRE PUISSANCE. ET CE RESULTAT NOUS INVITE, NON A NOUS QUERELLER, MAIS A NOUS UNIRÕ\
C'EST POURQUOI, APRES LE RETABLISSEMENT DE NOTRE EQUILIBRE ECONOMIQUE QUI DEVRAIT POUVOIR ETRE CONSTATE A-PARTIR DU 2EME SEMESTRE DE L'AN PROCHAIN, LE GOUVERNEMENT DEVRA DEFINIR ET ENGAGER UN PROGRAMME D'EQUIPEMENT ET DE DEVELOPPEMENT, AMELIORANT NOTRE OUTIL DE PRODUCTION, NOTRE COMPETITIVITE ET CREANT DE NOUVEAUX EMPLOIS. LE SUCCES DU "PLAN BARRE" NE DEVRA PAS DEBOUCHER SUR UNE PAUSE, COMME EN D'AUTRES TEMPS, MAIS SUR UNE NOUVELLE PERIODE DE MODERNISATION D'EQUIPEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DE L'ECONOMIE FRANCAISE. EN EFFET, CONTRAIREMENT A CE QUE L'ON VOUS DIT SOUVENT, NOTRE AVENIR N'EST PAS LA MEDIOCRE STAGNATION. NOTRE AVENIR, C'EST LE DEVELOPPEMENT. IL Y A ENCORE CHEZ NOUS BEAUCOUP DE BESOINS NON_SATISFAITS. IL Y A ENCORE BEAUCOUP DE CATEGORIES ECONOMIQUES ET SOCIALES QUI POURRAIENT PARTICIPER PLUS LARGEMENT AUX PRODUITS DU PROGRES. NOTRE JEUNESSE ASPIRE A UNE VIE MEILLEURE ET ELLE A LA PLEINE CAPACITE D'Y PARTICIPER. TOUT CECI NOUS PORTE VERS LE DEVELOPPEMENT. ET PLUS IMPORTANT ENCORE, SACHEZ-LE DANS CETTE REGION DONT LA VITALITE EST PROFONDE, L'AVENIR DE LA POPULATION FRANCAISE, L'AVENIR DE LA FAMILLE, N'EST PAS LE DECLIN DEMOGRAPHIQUE. DEPUIS LE MOIS DE JANVIER, UNE REPRISE VIGOUREUSE DE LA NATALITE S'OBSERVE, LA PREMIERE DEPUIS QUATRE ANS. JE VEUX Y VOIR L'ANNONCE, ET JE DIRAIS LE SYMBOLE, DE NOTRE RENOUVEAU !Õ¿\
J'AI MENTIONNE L'EUROPE. IL EST NATUREL DE LE FAIRE ICI, DANS CETTE GRANDE VILLE, DANS CETTE COMMUNAUTE, QUI EST ET QUI DEMEURERA LE SIEGE D'UNE IMPORTANTE INSTITUTION DE LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE : L'ASSEMBLEE PARLEMENTAIRE EUROPEENNE. LA FRANCE A UNE POLITIQUE EUROPEENNE. CELLE-CI NE DOIT ETRE NI VELLEITAIRE, NI EQUIVOQUE. LA FRANCE A APPORTE DEPUIS L'ORIGINE UNE CONTRIBUTION CONTINUE A L'ORGANISATION DE L'EUROPE. LES ETAPES EN SONT CONNUES : SIGNATURE ET RATIFICATION DU TRAITE_DE_ROME SOUS LA IVEME REPUBLIQUE £ DECISION DU GENERAL DE GAULLE DE METTRE CE TRAITE EN_VIGUEUR EN JANVIER 1959 £ PROPOSITION D'UNE UNION DE L'EUROPE, AVANCEE PAR LE PRESIDENT POMPIDOU A LA CONFERENCE DE PARIS £ CREATION DU CONSEIL_EUROPEEN, DECIDEE SUR UNE INITIATIVE FRANCAISE A PARIS EN NOVEMBRE 1974. SANS DOUTE LA COMMUNAUTE EUROPEENNE EST AUJOURD'HUI SECOUEE EN PROFONDEUR PAR LES TOURMENTES ECONOMIQUES ET MONETAIRES. CERTAINES POLITIQUES COMMUNES SONT EBRANLEES. D'AUTRES EPROUVENT DES DIFFICULTES A SE METTRE EN_ROUTE, CERTAINS S'INTERROGENT, A VOIX HAUTE OU A VOIX BASSE, SUR L'UTILITE OU LA SOLIDITE DE L'EUROPEÕ\
`CONSTRUCTION DE L'EUROPE` QUELLE EST NOTRE REPONSE ? QUELLE EST LA POLITIQUE ECONOMIQUE DE LA FRANCE ? ELLE TIENT EN DEUX PRINCIPES. "L'APPLICATION COMPLETE DU TRAITE_DE_ROME, PAR DES INSTITUTIONS CAPABLES D'EXERCER PLEINEMENT LES COMPETENCES DU TRAITE". ET "UN EFFORT PERMANENT TENDANT A ASSURER LA CONVERGENCE DES POLITIQUES EXTERIEURES DES ETATS MEMBRES, DANS UN ESPRIT CONFEDERAL". CETTE POLITIQUE EST COHERENTE. ELLE NE COMPORTE PAS D'EQUIVOQUE. ELLE DOIT ETRE MISE EN_OEUVRE AVEC CLARTE ET DETERMINATION. ELLE SUPPOSE D'ABORD QUE SOIT PROTEGE ET CONSOLIDE L'ACQUIT COMMUNAUTAIRE, SINGULIEREMENT AMINCI PAR LES DESORDRES MONETAIRES, ET D'ABORD L'UNITE DE LA POLITIQUE AGRICOLE COMMUNE, SI PROFONDEMENT NECESSAIRE A NOTRE AGRICULTURE. ELLE SUPPOSE ENSUITE QUE SOIT REPRISE LA MARCHE EN AVANT VERS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE DONT NOUS AVONS TOUS ACCEPTE LE PRINCIPE, APRES LA PHASE DE REMISE EN ORDRE DES ECONOMIES NATIONALES. ELLE APPELLE EN TROISIEME _LIEU A METTRE EN_OEUVRE LES DECISIONS INTERESSANT LES INSTITUTIONS, ET NOTAMMENT L'ELECTION AU SUFFRAGE UNIVERSEL DE L'ASSEMBLEE PARLEMENTAIRE EUROPEENNE. CELLE-CI, PREVUE PAR LE TRAITE_DE_ROME ET DANS-LE-CADRE DE CE TRAITE, NE COMPORTE AUCUNE MODIFICATION DE COMPETENCES. IL S'AGIT DE DONNER A UNE ASSEMBLEE, DOTEE DE POUVOIRS PRECIS, UN CARACTERE ELECTIF. C'EST DANS CET ESPRIT, QUE LE GOUVERNEMENT PROPOSERA AU PARLEMENT, AU-COURS DE LA SESSION DU PRINTEMPS PROCHAIN, ET _COMPTE_TENU DE NOS DISPOSITIONS CONSTITUTIONNELLES, LA RATIFICATION DE L'ACCORD CONCLU ENTRE LES NEUF MINISTRES DES AFFAIRES ETRANGERES DE LA COMMUNAUTE, ET L'INVITERA A SE PRONONCER. J'EXPRIME ICI LA CONVICTION QU'IL EST DE L'INTERET DE LA FRANCE DE POURSUIVRE L'ORGANISATION DE L'EUROPE, DANS LA CONTINUITE DE NOS INTENTIONS ET DANS LA CLARTE DE NOS DECISIONSÕ\
POUR CONCLURE, JE VOUS DIRAI QUE, NON, VERITABLEMENT, LE MOMENT N'EST PAS CELUI DE L'AGITATION. IL EST CELUI DE L'EFFORT, DE L'UNITE ET DE L'ACTION. CONDUIRE LE PAYS DANS LE CALME ET DANS L'UNITE VERS SES OBJECTIFS ESSENTIELS. TELLE EST LA RESPONSABILITE DU GOUVERNEMENT. CECI EXIGE QU'IL AIT UNE VUE REALISTE DES PROBLEMES FRANCAIS, DES EVOLUTIONS QUI RESTENT NECESSAIRES, ET QU'IL FAUT DONC POURSUIVRE VERS PLUS DE JUSTICE, PLUS DE FRATERNITE, PLUS DE RESPONSABILITE, EN UN MOT, VERS UNE MEILLEURE DEMOCRATIE FRANCAISE. LA FRANCE, NE L'OUBLIONS PAS, EST UN PAYS DEVELOPPE, LIBRE ET EN PAIX, DANS UN MONDE PAUVRE, PEU DEMOCRATIQUE ET SOUVENT DECHIRE PAR LES GUERRES ETRANGERES OU CIVILES. NOUS AVONS MERITE CETTE PLACE PRIVILEGIEE PAR LE TRAVAIL, LE SACRIFICE ET L'OBSTINATION D'UNE SUCCESSION DE GENERATIONS. LA FRANCE EST AUJOURD'HUI UN PAYS MODERNE ET LA FRANCE QUE J'ENTENDS CONDUIRE COMME PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, JE LA VOIS COMME UN PAYS MODERNE QUI NE PEUT PAS SE REFUGIER DANS SON PASSE. ELLE DOIT AVOIR L'AMBITION DE SON RANG QUI EST D'ETRE PARMI LES PREMIERS. ELLE DOIT MONTRER A L'EXTERIEUR SON VRAI VISAGE, ET NON AU CONTRAIRE SON MAUVAIS VISAGE, SON VRAI VISAGE QUI EST CELUI D'UN PEUPLE DECIDE, SERIEUX, ET UNI SUR L'ESSENTIEL. QUI N'APERCOIS QUE L'EXCES DES DISPUTES, LES COMPETITIONS INCESSANTES, LA REMISE EN_CAUSE DES DECISIONS, SONT LA MARQUE DES PEUPLES FAIBLES. LE PEUPLE FRANCAIS, C'EST AUTRE CHOSE. C'EST POURQUOI NOUS SURMONTERONS ENSEMBLE LES DIFFICULTES. ET NOUS APPORTERONS AINSI, DANS LE MONDE TEL QU'IL EST, LA PREUVE DE LA VOLONTE ET DE LA CAPACITE FRANCAISE. VIVE STRASBOURG ! VIVE L'ALSACE ! VIVE LA FRANCE !Õ\

Voir tous les articles et dossiers