Publié le 19 octobre 1976

LETTRE DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A M. RAYMOND BARRE, PREMIER MINISTRE, LE 19 OCTOBRE 1976

LETTRE DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A M. RAYMOND BARRE, PREMIER MINISTRE, LE 19 OCTOBRE 1976

19 octobre 1976 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger LETTRE DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A M. RAYMOND BARRE, PREMIER MINISTRE, LE 19 OCTOBRE 1976 - PDF 64 Ko
MON CHER PREMIER MINISTRE, IL FAUT FAIRE ENTRER A NOUVEAU LA NATURE DANS LA VILLE, ET EN-PARTICULIER A PARIS, INSUFFISAMMENT POURVU A CET EGARD. L'AMENAGEMENT DES TERRAINS DES ANCIENS ABATTOIRS DE LA VILLETTE EST UNE OCCASION A SAISIR POUR OFFRIR AUX HABITANTS DE LA CAPITALE UN GRAND PARC POUR LA PROMENADE, LA DETENTE ET LE REPOS. L'ETAT ETANT PROPRIETAIRE DE CES TERRAINS, JE VOUS DEMANDE DE METTRE A LA DISPOSITION DE LA VILLE DE PARIS UNE SUPERFICIE D'ENVIRON 23 HECTARES RESERVES A UN TEL PARC ET DE LUI PRESENTER DES PROPOSITIONS SUR LES MODALITES D'AMENAGEMENT. IL M'APPARAIT SOUHAITABLE, D'AUTRE_PART, DE LANCER RAPIDEMENT UNE TRANCHE DE TRAVAUX POUR QU'UN PREMIER ESPACE VERT PROCHE DES QUARTIERS HABITES, PUISSE ETRE OUVERT AUX PARISIENS VERS LA FIN DE L'ANNEE 1977. VOUS EXAMINEREZ, EN_ACCORD AVEC LA VILLE DE PARIS, LES MODALITES DE MISE EN_OEUVRE DE CE PROJET, POUR LEQUEL LES CREDITS DE L'ETAT ONT ETE RESERVES DES CETTE ANNEE. VEUILLEZ AGREER, MON CHER PREMIER MINISTRE, L'EXPRESSION DE MA TRES CORDIALE CONSIDERATIONÕ\

Voir tous les articles et dossiers