Publié le 20 mai 1976

CONFERENCE DE PRESSE DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING AU NATIONAL PRESS CLUB, WASHINGTON, LE 20 MAI 1976

CONFERENCE DE PRESSE DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING AU NATIONAL PRESS CLUB, WASHINGTON, LE 20 MAI 1976

20 mai 1976 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger CONFERENCE DE PRESSE DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING AU NATIONAL PRESS CLUB, WASHINGTON, LE 20 MAI 1976 - PDF 919 Ko
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS INTERNATIONALES ` RELATIONS FRANCO - AMERICAINES ` BICENTENAIRE` QUESTION- PENSEZ-VOUS QUE LA FRANCE PUISSE REINTEGRER L'O.T.A.N. ? SI NON, POURQUOI ? REPONSE.- JE N'AI PAS FAIT DE REMARQUES LIMINAIRES, CAR DEPUIS MON ARRIVEE ICI, J'AI PRIS LA PAROLE AU MOINS SEPT FOIS £ VOUS AVEZ PUBLIE MES DISCOURS ET JE PENSE QU'IL VAUT MIEUX QUE JE REPONDE A VOS QUESTIONS DE LA FACON LA PLUS COMPLETE POSSIBLE. LA FRANCE NE REINTEGRERA PAS L'O.T.A.N., MAIS ELLE RESTERA UN DES ALLIES DE L'ALLIANCE ATLANTIQUE. NOTRE POSITION EST TRES CLAIRE. JE PENSE QUE LES AUTORITES AMERICAINES LA CONNAISSENT DESORMAIS PARFAITEMENT ET J'AIMERAIS QUE LE PEUPLE AMERICAIN LA COMPRENNE BIEN LUI AUSSI. NOUS SOMMES MEMBRES D'UNE ALLIANCE ET, NOTRE TRADITION HISTORIQUE VEUT QUE NOUS RESTIONS FIDELES A NOS ALLIANCES (APPLAUDISSEMENTS). SOUVENT DANS LE PASSE, Y COMPRIS AU-COURS DE VOTRE GUERRE D'INDEPENDANCE, LA FRANCE A REMPLI TOUS SES ENGAGEMENTS VIS-A-VIS DE SES ALLIES. MAIS NOUS SOMMES AUSSI UN PAYS AU LONG PASSE HISTORIQUE, ET C'EST DANS NOTRE TRADITION DE NOUS ORGANISER ET D'ASSUMER NOUS-MEMES NOTRE PROPRE DEFENSE EN TEMPS DE PAIX. CECI VOUS EXPLIQUE POURQUOI NOUS NE SOMMES PAS MEMBRES DE LA STRUCTURE DE L'O.T.A.N. NOUS NOUS RESERVONS DONC LES ULTIMES DECISIONS CONCERNANT LE COMMANDEMENT DE NOS FORCES, LEUR ORGANISATION ET LEUR PLEINE RESPONSABILITE. MAIS NOUS SOMMES ET NOUS RESTERONS MEMBRES DE L'ALLIANCE ATLANTIQUE ET, COMME NOUS L'AVONS TOUJOURS ETE, NOUS RESTERONS FIDELES A NOS ENGAGEMENTSÕ\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS INTERNATIONALES` QUESTION.- MONSIEUR LE PRESIDENT, LES RELATIONS FRANCO - SOVIETIQUES SONT EXCELLENTES. POUVEZ-VOUS NOUS DIRE BRIEVEMENT POURQUOI ? REPONSE.- LA FRANCE A INAUGURE, LORS DE LA PRESIDENCE DU GENERAL DE GAULLE, LA POLITIQUE DE DETENTE. CE MOT "DETENTE" SEMBLE POSER DES PROBLEMES DE PRONONCIATION A CERTAINS AMERICAINS. NOUS AVONS COMMENCE CETTE POLITIQUE PARCE QUE NOUS PENSIONS QU'IL N'Y A QU'UNE SEULE ALTERNATIVE AUX PREPARATIFS DE LA GUERRE : CETTE ALTERNATIVE CONSISTE A EXPLORER LES VOIES DE LA DETENTE. NOUS AVONS COMMENCE PAR LES RELATIONS ECONOMIQUES ET AVONS NOTABLEMENT ACCRU NOS ECHANGES AVEC L'URSS. QUAND J'AI COMMENCE POUR LA PREMIERE FOIS, EN 1963, NOUS AVONS DECIDE DE DOUBLER, EN CINQ ANS, LE VOLUME DE NOS ECHANGES COMMERCIAUX £ PAR LA SUITE NOUS LES AVONS A NOUVEAU DOUBLES ET NOUS AVONS L'INTENTION DE LES TRIPLER. NOUS ETIONS TOUJOURS AU-DELA DE NOS PREVISIONS. PUIS NOUS SOMMES PASSES A UNE POLITIQUE DE DETENTE SUR_LE_PLAN POLITIQUE : C'EST-A-DIRE QUE NOUS AVONS ETUDIE LES PROBLEMES AVEC UN ESPRIT OUVERT. JE PENSE QUE LA DETENTE EST NECESSAIRE POUR REDUIRE LE NIVEAU DES TENSIONS ET DES APPREHENSIONS QUI EXISTENT DANS LE MONDE ACTUEL. GRACE-A LA DETENTE, UNE CERTAINE COMPREHENSION PEUT PASSER D'UNE PARTIE DU MONDE A L'AUTRE. D'AUTRE_PART, LA DETENTE N'A JAMAIS SIGNIFIE QUE NOUS NE DEVIONS PAS ETRE PLEINEMENT CONSCIENTS DES REALITES DE NOTRE TEMPS, QUE CE SOIT DANS LE DOMAINE DE LA DEFENSE OU DANS CELUI DE LA CONCURRENCE POLITIQUE. QUAND JE ME SUIS RENDU A MOSCOU, EN OCTOBRE DERNIER, J'AI SUGGERE UNE CERTAINE MODERATION DE LA LUTTE IDEOLOGIQUE QUI SEVIT DANS LE MONDE, LUTTE QUI, PAR SES EXCES, EST CONTRAIRE A L'ESPRIT DE LA DETENTE. EN CE QUI CONCERNE LA DEFENSE, NOUS SOMMES EN-TRAIN D'ACCROITRE LES CREDITS QUE NOUS Y CONSACRONS PARCE QUE NOUS PENSONS QUE NOUS DEVONS TOUJOURS AVOIR UNE DOUBLE STRUCTURE DE DETENTE ET EGALEMENT DE SECURITE. SI VOUS ETES SATISFAITS DE MES REPONSES, VOUS POUVEZ FAIRE TINTER VOS TASSES AVEC VOS CUILLERES PARCE QUE J'AI VU DANS LA PRESSE AMERICAINE QUE C'EST UN BRUIT QUI M'EST PARTICULIEREMENT AGREABLE (APPLAUDISSEMENTS)Õ\
QUESTION.- LE PARTI COMMUNISTE FRANCAIS `PCF` PEUT-IL TRAVAILLER DE CONCERT AVEC LES AUTRES PARTIS POLITIQUES FRANCAIS ET PARTAGER LE POUVOIR AVEC EUX ? REPONSE.- C'EST UNE QUESTION A POSER AUX DIRIGEANTS DU PARTI COMMUNISTE ET NON PAS A L'HOMME QUI, VOICI DEUX ANS, A BATTU LA COALITION POLITIQUE QUI VOULAIT FAIRE ENTRER DES COMMUNISTES AU GOUVERNEMENT DE LA FRANCE (APPLAUDISSEMENTS)Õ\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS INTERNATIONALES` QUESTION.- M. LE PRESIDENT, SI LE PARTI COMMUNISTE ITALIEN ACCROIT DE MANIERE DECISIVE LE NOMBRE DES VOIX POPULAIRES EN SA FAVEUR LORS DES ELECTIONS COMMUNES, QUEL EFFET CELA AURA-T-IL SUR LA POLITIQUE FRANCAISE ? REPONSE.- COMME ON M'A POSE UNE QUESTION SUR LE PARTI COMMUNISTE FRANCAIS `PCF` ET LE PARTI COMMUNISTE ITALIEN `PCI`, JE DOIS VOUS RAPPELER QUE L'IMPORTANCE DES DEUX PARTIS COMMUNISTES EST TRES DIFFERENTE. LE PARTI COMMUNISTE FRANCAIS ENREGISTRE ENVIRON 20 % DE L'ELECTORAT FRANCAIS ET LE PARTI COMMUNISTE ITALIEN 30 % ENVIRON, PEUT-ETRE PLUS, DE L'ELECTORAT ITALIEN. LE PARTI COMMUNISTE FRANCAIS EST HISTORIQUEMENT EN DECLIN. LE NOMBRE DE SES ADHERENTS EST A L'HEURE ACTUELLE INFERIEUR DE 50 % ENVIRON A CE QU'IL ETAIT IL Y A QUINZE ANS. ET DEPUIS MON ARRIVEE AU POUVOIR, LES COMMUNISTES N'ONT PROGRESSE DANS AUCUNE ELECTION, NATIONALE OU LOCALE. IL Y A DONC UNE DIFFERENCE NOTABLE ENTRE LA SITUATION EN FRANCE ET EN ITALIE ET IL NE FAUT PAS ASSIMILER L'UNE A L'AUTRE. EN CE QUI CONCERNE LA SITUATION EN ITALIE, JE DIRAI D'ABORD QU'A MON AVIS LES RESPONSABLES EUROPEENS DOIVENT EVITER DE SE MELER DE LA POLITIQUE INTERIEURE DES AUTRES PAYS. C'EST ACTUELLEMENT UNE HABITUDE TRES IRRITANTE. ILS ONT LEUR PROCESSUS DEMOCRATIQUE, NOUS AVONS LE NOTRE : NOUS PRENDRONS NOS RESPONSABILITES, ILS PRENDRONT LES LEURS. JE DIRAI SEULEMENT QUE LA POLITIQUE EST LA POURSUITE D'OBJECTIFS QUE VOUS SOYEZ UN PARTI OU UN HOMME D'ETAT. JE SUPPOSE DONC QUE LE PARTI COMMUNISTE ITALIEN POURSUIT DES OBJECTIFS DONNES CONCERNANT LA STRUCTURE DE L'ECONOMIE ITALIENNE OU DE LA SOCIETE ITALIENNE. LA VERITABLE QUESTION N'EST PAS DE SAVOIR CE QU'ILS VONT FAIRE DANS L'IMMEDIAT, LA QUESTION EST DE SAVOIR S'ILS CONTINUERONT A POURSUIVRE LEURS OBJECTIFS. IL EST TRES CLAIR QUE CES DERNIERS NE SONT PAS LES MEMES QUE CEUX QUE NOUS POURSUIVONS DANS L'ORGANISATION ET LE DEVELOPPEMENT DE NOS SOCIETES. LA PREUVE EN EST DANS LA VIOLENCE AVEC LAQUELLE LES PARTIS COMMUNISTES CRITIQUENT LES SOCIAUX-DEMOCRATES, TOUJOURS DECRITS COMME ETANT LES PIRES ELEMENTS DE LA GAUCHE, DES PARTIS POLITIQUES DE GAUCHE EN EUROPE. IL EN EST AINSI PARCE QUE LES SOCIAUX-DEMOCRATES POURSUIVENT DES OBJECTIFS PARALLELES AUX NOTRES, AVEC DES ACCENTS DIFFERENTS, DES PREFERENCES DIFFERENTES EN CE QUI CONCERNE LA CONCEPTION DE L'ORGANISATION DE LA SOCIETE. AUSSI LA QUESTION N'EST-ELLE PAS DE SAVOIR CE QU'ILS DIRONT MAIS QUELS OBJECTIFS ILS POURSUIVRONTÕ\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS FRANCO - SUD AFRICAINES` QUESTION.- M. LE PRESIDENT, ETANT DONNE L'ATTITUDE DE LA FRANCE A L'EGARD DU TIERS-MONDE ET EN-PARTICULIER DE L'AFRIQUE, COMMENT EXPLIQUEZ-VOUS LES VENTES IMPORTANTES D'ARMES FRANCAISES A L'AFRIQUE_DU_SUD ? REPONSE.- NOUS AVONS EFFECTUE, PAR LE PASSE, D'IMPORTANTES VENTES D'ARMES A L'AFRIQUE_DU_SUD OU PASSE AVEC ELLE DES CONTRATS DE VENTE D'ARMES. IL S'AGISSAIT DE DIVERS ELEMENTS DE L'EQUIPEMENT DES FORCES TERRESTRES SUD-AFRICAINES ET AUSSI DE MATERIEL DESTINE A LEUR MARINE ET A LEUR AVIATION. IL ETAIT EVIDENT QUE LES EQUIPEMENTS DE LEURS FORCES NAVALES, LES SOUS-MARINS PAR EXEMPLE, NE POUVAIENT ETRE UTILISES DANS AUCUNE LUTTE INTESTINE EN AFRIQUE. MAIS DEPUIS MON ACCES A LA PRESIDENCE, J'AI EXAMINE CETTE QUESTION ET J'AI DECIDE QUE NOUS N'ACCEPTERIONS PLUS DE CONTRATS DE VENTE D'ARMES AVEC L'AFRIQUE_DU_SUD. CETTE POLITIQUE A ETE RESPECTEE PAR MON GOUVERNEMENTÕ\
QUESTION.- DANS QUELLE MESURE LE PETROLE CONTROLE-T-IL LA POLITIQUE ETRANGERE DE LA FRANCE ? REPONSE.- EN AUCUNE FACON. NOUS AVONS NOTRE OPINION SUR LES AFFAIRES MONDIALES. NOUS AVONS NOTRE OPINION SUR LA SITUATION AU PROCHE-ORIENT : NOTRE POLITIQUE ETRANGERE N'EST EN AUCUNE FACON DETERMINEE PAR NOS BESOINS EN PETROLE OU NOS PREFERENCESÕ\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS INTERNATIONALES ` DEFENSE` QUESTION.- M. LE PRESIDENT, AVEZ-VOUS L'INTENTION DE DOTER D'ARMES NUCLEAIRES LES DIVISIONS FRANCAISES BASEES EN ALLEMAGNE DE L'OUEST ? REPONSE.- CE N'EST PAS LA BONNE QUESTION (RIRES ET APPLAUDISSEMENTS). JE NE VOUS DONNERAI PEUT-ETRE PAS NON PLUS LA BONNE REPONSE. NOUS AVONS, COMME VOUS LE SAVEZ, DES ARMES NUCLEAIRES TACTIQUES ET CES ARMES NUCLEAIRES TACTIQUES PEUVENT ETRE UTILISEES SOIT PAR L'AVIATION, SOIT PAR L'ARTILLERIE. NOUS AVONS DECIDE DE METTRE SUR PIED DES REGIMENTS D'ARTILLERIE EQUIPES D'ARMES NUCLEAIRES. NOUS EN AVONS, A L'HEURE ACTUELLE, QUATRE, ET NOUS ENVISAGEONS D'EN CREER UN CINQUIEME. QUAND CELA FUT DECIDE, C'ETAIT EN 1970 - IL FUT EGALEMENT DECIDE QUE QUELQUES UNS DE CES REGIMENTS SERAIENT BASES EN ALLEMAGNE DE L'OUEST. MAIS DEPUIS, ET AVANT QUE J'ARRIVE AU POUVOIR, ON A FINALEMENT DECIDE DE BASER CES REGIMENTS DANS L'EST DE LA FRANCE. ET JE PENSE QUE NOUS NOUS EN TIENDRONS A CETTE DECISION, C'EST-A-DIRE DE LES MAINTENIR SUR LA RIVE FRANCAISE DU RHIN. COMME VOUS LE SAVEZ, IL S'AGIT D'ENGINS A LONGUE PORTEE, ET LE PROBLEME N'EST DONC PAS EXACTEMENT CELUI DE LEUR EMPLACEMENT. LE PROBLEME EST CELUI DES CONDITIONS DE LEUR UTILISATION ET COMME ELLES FONT PARTIE DE NOTRE FORCE NUCLEAIRE DE DISSUASION, NOUS PENSONS QU'IL EST PREFERABLE QUE CES ARMES SE TROUVENT SUR LE SOL FRANCAIS SOUS STRICTE REGLEMENTATION FRANCAISEÕ\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS INTERNATIONALES` QUESTION.- M. LE PRESIDENT, POUVEZ-VOUS NOUS DONNER VOTRE EVALUATION DES CHANCES DE PAIX AU PROCHE-ORIENT, COMPTE_TENU DES CONFLITS RELIGIEUX ET DE L'INIMITIE PERSISTANTE ENTRE NATIONS ARABES ? REPONSE.- CE SERAIT TRES LEGER DE MA PART QUE DE PORTER EN QUELQUES MOTS UN JUGEMENT DEFINITIF SUR LES CHANCES DE PAIX DANS CETTE REGION. A MON AVIS, JE NE VOIS AUCUNE RAISON D'IMAGINER QUE LES CONDITIONS D'UN REGLEMENT PACIFIQUE AU PROCHE-ORIENT PUISSENT S'AMELIORER AVEC LE TEMPS. A LA BASE DE NOTRE POLITIQUE, ET DE MA POLITIQUE DANS CE DOMAINE, SE TROUVE L'IDEE QUE LE TEMPS N'AMELIORE PAS LES CONDITIONS DE PAIX. JE SAIS QUE CERTAINS PENSENT LE CONTRAIRE ET ESTIMENT QU'UNE CERTAINE EVOLUTION PERMETTRA SANS DOUTE D'ARRIVER A DE MEILLEURES CONDITIONS OU A UNE MEILLEURE COMPREHENSION. JE NE LE PENSE PAS, PARCE QUE JE PENSE QUE NOUS AVONS EN MAIN TOUS LES FAITS ET TOUS LES MOYENS D'ACTION POSSIBLES CONCERNANT CETTE PAIX. NOUS SAVONS, CERTES, QUE 1976 SERA UNE ANNEE PARTICULIEREMENT DIFFICILE EN CE QUI CONCERNE LES PROGRES EN_DIRECTION DE LA PAIX EN-RAISON DES CONDITIONS POLITIQUES QUI PREVALENT DANS PLUSIEURS DES PAYS IMPLIQUES. MAIS JE PERSISTE A PENSER QUE PLUS RAPIDEMENT NOUS ASSOCIERONS NOS EFFORTS, CEUX DE L'EUROPE ET CEUX DES ETATS-UNIS - TOUT EN PROCEDANT A UN ECHANGE_DE_VUES AVEC L'U.R.S.S., DANS LA RECHERCHE DES MEILLEURES CONDITIONS POSSIBLES POUR UNE PAIX AU PROCHE-ORIENT - PLUS NOUS AURONS DE CHANCES D'ARRIVER A UNE PAIX SATISFAISANTEÕ\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS INTERNATIONALES` QUESTION.- DANS QUELLES CIRCONSTANCES, LA FRANCE POURRAIT-ELLE ENVOYER DES TROUPES AU LIBAN ? REPONSE.- LA FRANCE EST PRETE, COMME JE L'AI DIT, A CONTRIBUER A LA STABILITE ET A LA PAIX AU LIBAN. NOUS AVONS DES LIENS HISTORIQUES ET AFFECTIFS AVEC LE LIBAN ET NOUS SOMMES CONSCIENTS DES SOUFFRANCES QUE LE PEUPLE LIBANAIS ENDURE DEPUIS DES MOIS, DES SEMAINES ET DES JOURS. AUSSI, SI NOUS POUVONS APPORTER NOTRE CONTRIBUTION A LA PAIX ET A LA SECURITE AU LIBAN, NOUS LE FERONS. CECI, BIEN EVIDEMMENT, PRESUPPOSE UNE REQUETE QUELCONQUE DE LA PART DES AUTORITES LIBANAISES, CAR IL N'EST PAS POSSIBLE QU'UN PAYS ETRANGER ET ELOIGNE ENVAHISSE LE LIBAN ET S'ATTENDE A CE QUE LA PAIX SOIT RETABLIE PAR UNE INVASION. C'EST LA RAISON POUR LAQUELLE NOUS NOUS INTERESSONS VIVEMENT A L'ELECTION D'UN NOUVEAU PRESIDENT QUI EXERCE UNE NOUVELLE AUTORITE LEGALE AU LIBAN ET NOUS AVONS CONTRIBUE, AVEC D'AUTRES CERTES, A LA CREATION DES CONDITIONS DE CETTE ELECTION. NOUS ATTENDRONS MAINTENANT DE SAVOIR QUELLE SERA LA POSITION DU NOUVEAU GOUVERNEMENT LIBANAIS. SI UNE TELLE DEMANDE EST FORMULEE, NOUS AVONS PRIS LES DISPOSITIONS NECESSAIRES POUR POUVOIR ETRE PRETS A Y REPONDRE RAPIDEMENTÕ\
QUESTION.- M. LE PRESIDENT, PENSEZ-VOUS QUE LA FRANCE CONTRIBUE A LA PAIX AU PROCHE-ORIENT EN VENDANT DES ARMES A LA LIBYE ET A D'AUTRES PAYS ARABES ? REPONSE.- LA POSITION DE LA FRANCE EST QU'AU PROCHE-ORIENT, COMME PARTOUT, NOUS NE PARVIENDRONS PAS A SAUVEGARDER LES CHANCES DE LA PAIX SI L'EQUILIBRE DES FORCES EST TROP DISPARATE. L'AFFAIRE DES VENTES A LA LIBYE EST DEJA ANCIENNE PUISQU'ELLE A EU _LIEU VOICI QUATRE ANS. LA DECISION QUE J'AI DU PRENDRE CONCERNAIT L'EGYPTE. COMME VOUS LE SAVEZ, L'EGYPTE ETAIT PLUS OU MOINS ABANDONNEE PAR L'U.R.S.S. EN CE QUI CONCERNAIT SES BESOINS EN ARMEMENTS. JE NE PENSE PAS QU'IL EUT ETE SAGE DE LAISSER L'EGYPTE SEULE, SANS AUCUN SENTIMENT DE SECURITE OU D'EQUILIBRE DANS CETTE REGION. AUSSI AVONS-NOUS PENSE QUE NOUS POUVIONS CONTRIBUER, A UNE ECHELLE MODESTE, A LA FOURNITURE, A LA VENTE D'ARMES A L'EGYPTE ET C'EST CE QUE NOUS AVONS DECIDE DE FAIRE. J'AI REMARQUE QUE DEPUIS LORS, L'ATTITUDE RESPONSABLE DU GOUVERNEMENT EGYPTIEN N'AVAIT PAS ETE MODIFIEE PAR DE TELLES FOURNITURES £ AU CONTRAIRE, LE SENTIMENT DE SECURITE ET DE RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS EGYPTIENS EST, A MON AVIS, UN ELEMENT POSITIF DANS LA POURSUITE DE LA PAIX. QUESTION.- LA FRANCE A-T-ELLE L'INTENTION DE PRENDRE DE NOUVELLES INITIATIVES AU PROCHE-ORIENT POUR ARRIVER A UN REGLEMENT DEFINITIF ENTRE ISRAEL ET SES VOISINS ARABES ? REPONSE.- PAS POUR L'INSTANT, CAR LES CONDITIONS NE SONT PAS REUNIES MAIS LA FRANCE EST PRETE A JOINDRE SES PROPRES EFFORTS A CEUX DE TOUS LES PAYS LORSQUE VIENDRA LE TEMPS - ET CE TEMPS VIENDRA - D'UNE AUTRE ACTION, D'UNE AUTRE INITIATIVE, SUR LA VOIE DE LA PAIX, ET ALORS JE PENSE QUE LA CONTRIBUTION FRANCAISE POURRAIT ETRE DE SUGGERER CERTAINES GARANTIES QUI POURRAIENT SERVIR A STABILISER LA SITUATION APRES LA CONCLUSION D'UN ACCORD. JUSQU'A PRESENT, COMME VOUS LE SAVEZ, LA DISCUSSION SUR LES GARANTIES POSSIBLES N'A MEME PAS COMMENCE. A MON AVIS, CE SERA SANS DOUTE LE COEUR DE LA DISCUSSION, PARCE QUE LA QUESTION DES FRONTIERES EST UNE QUESTION SUR LAQUELLE ON PEUT CLAIREMENT PREVOIR LA DECISION FINALE. MAIS LA QUESTION DE LA SECURITE ET DES GARANTIES N'A PAS DU TOUT ETE DISCUTEE A CE JOUR. C'EST DANS CE DOMAINE QUE NOUS NOUS PREPARONS A APPORTER NOTRE CONTRIBUTIONÕ\
QUESTION.- MONSIEUR LE PRESIDENT, PIERRE SALINGER EST-IL POUR VOUS UN CONSEILLER OFFICIEL, OFFICIEUX OU TOUT SIMPLEMENT UN AMI ? (RIRES) REPONSE.- IL EST QUELQUE CHOSE DE PLUS PARTICULIER QU'UN CONSEILLER OFFICIEL OU OFFICIEUX, IL EST QUELQUE CHOSE DE TRES RARE : IL EST UN BON CONSEILLER (RIRES ET APPLAUDISSEMENTS)Õ\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS INTERNATIONALES` QUESTION.- AU-COURS DES DEUX CENTS ANNEES DE RELATIONS FRANCO - AMERICAINES, QUEL EST, SELON VOUS, LEUR ZENITH ET LEUR NADIR, ET QUELLE EST VOTRE EVALUATION DE CES RELATIONS ACTUELLEMENT ? REPONSE.- LES DEUX POINTS CULMINANTS ONT ETE LES DEUX SITUATIONS AU-COURS DESQUELLES LES FORCES AMERICAINES SONT VENUES NOUS AIDER A PROTEGER NOTRE LIBERTE £ PREMIEREMENT EN 1917 `DATE`, ET ENSUITE PENDANT LA DERNIERE GUERRE, ET CELA, JE PEUX VOUS LE DIRE, EST PROFONDEMENT ANCRE DANS LA MEMOIRE DU PEUPLE FRANCAIS QUI S'EN SOUVIENT AVEC EMOTION. JE PENSE QUE LE POINT LE PLUS BAS SE SITUE AUX ENVIRONS DE 1810 `DATE` (RIRES ET APPLAUDISSEMENTS) £ IL Y AVAIT QUELQUES LEGERS POINTS DE FRICTION ENTRE NAPOLEON ET LE GOUVERNEMENT AMERICAIN. MAIS JE PENSE QUE CELA S'EST DISSIPE DEPUIS LORS (RIRES). JE DIRAIS CERTAINEMENT QUE LES RAPPORTS ACTUELS SONT BONS. JE PENSE QUE LES HOMMES POLITIQUES, COMME LES ECRIVAINS, NE DOIVENT PAS UTILISER TROP D'ADVERBES ET TROP D'ADJECTIFS. IL FAUT SE SERVIR DE SUBSTANTIFS (RIRES LEGERS) ET NOUS AVONS DE BONS RAPPORTS. CELA EST DU AU FAIT QUE CES DERNIERES ANNEES, LE GOUVERNEMENT AMERICAIN, LE PRESIDENT FORD ET M. KISSINGER ONT CLAIREMENT COMPRIS LA POSITION FRANCAISE, ET QU'IL Y A EU, D'AUTRE_PART, UNE EXPLICATION CLAIRE DE CE QU'EST NOTRE POSITION. NOTRE POSITION REPOSE SUR DEUX PRINCIPES : L'UN, L'INDEPENDANCE DE NOTRE POLITIQUE ET DE NOTRE NATION QUI REMONTE A DIX SIECLES, CE QUI REVIENT A DIRE QUE NOUS NOUS RESERVONS TOUJOURS LES ULTIMES DECISIONS CONCERNANT NOTRE SORT. MAIS NOUS SAVONS PAR AILLEURS QUE NOUS PARTAGEONS DE NOMBREUX PRINCIPES, DE NOMBREUSES CROYANCES. IL EST DONC NATUREL DE NOUS COMPRENDRE ET D'AVOIR UN ESPRIT DE COOPERATION. JE PENSE DONC QUE NOUS VIVONS ACTUELLEMENT UNE PERIODE DE BONS RAPPORTS ENTRE NOS DEUX PAYS (APPLAUDISSEMENTS)Õ¿\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS INTERNATIONALES ` RELATIONS FRANCO - ESPAGNOLES` QUESTION.- MONSIEUR LE PRESIDENT, COMMENT DEFINIRIEZ-VOUS LES RELATIONS ENTRE LA FRANCE ET L'ESPAGNE, EN CE QUI CONCERNE L'AVENIR DE L'EUROPE ? REPONSE.- L'ESPAGNE EST ENGAGEE DANS LE PROCESSUS DIFFICILE ET UTILE DE LA CREATION D'UN NOUVEAU FONCTIONNEMENT DEMOCRATIQUE DE SON REGIME. LA FRANCE, POUR BEAUCOUP DE RAISONS, EST LIEE A L'ESPAGNE PAR UNE GRANDE AMITIE ET UNE GRANDE ESTIME. NOUS ESPERONS QUE LES EFFORTS ACTUELS VONT ABOUTIR. CETTE EVOLUTION EN ESPAGNE RAPPROCHERA CE PAYS DE NOS PROPRES CROYANCES ET DE NOTRE PROPRE COMPORTEMENT. AINSI, SI L'ESPAGNE SE DIRIGE DANS CE SENS, ET J'ESPERE QU'ELLE LE FERA, CECI LA RAPPROCHERA DE LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE `CEE`. COMME VOUS LE SAVEZ, NOUS AVONS ADOPTE LA POSITION SUIVANTE : QUAND L'HEURE VIENDRA, LA FRANCE APPUIERA LA PLEINE PARTICIPATION DE L'ESPAGNE A LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE. JE SOUHAITE DONC QUE L'EVOLUTION ACTUELLE AMENE L'ESPAGNE A UNE POSITION PLUS SEMBLABLE A LA NOTRE (LEGERS APPLAUDISSEMENTS)Õ\
`POLITIQUE ETRANGERE ` RELATIONS INTERNATIONALES` QUESTION.- EXCELLENCE, LA PRESENCE RUSSE ET CUBAINE EN ANGOLA REPRESENTE-T-ELLE UNE MENACE A LA SECURITE DE L'EUROPE ? REPONSE.- A LA SECURITE DE L'EUROPE, NON £ A LA SECURITE ET A LA SERENITE EN AFRIQUE, OUI, C'EST EVIDENT, ET JE PENSE QU'UNE DES TACHES IMPORTANTES DE L'HEURE ACTUELLE EST DE CONTRIBUER A CE QUE L'AFRIQUE RESTE UN CONTINENT PAISIBLE DE NOTRE GLOBE. C'EST EVIDEMMENT L'INTERET DE L'AFRIQUE, ET C'EST AUSSI, EVIDEMMENT, LE DESIR DES PEUPLES D'AFRIQUE. ILS SAVENT FORT BIEN QUE, PENDANT DES DIZAINES D'ANNEES A VENIR, LEUR VERITABLE PROBLEME EST CELUI DE LEUR DEVELOPPEMENT DANS LA PAIX. NOUS DEVONS DONC CERTAINEMENT AGIR, SUGGERER ET EXERCER NOTRE INFLUENCE DE TOUTES LES FACONS POSSIBLES POUR LAISSER LES AFRICAINS GUIDER EUX-MEMES L'AVENIR DE L'AFRIQUE. PAR AILLEURS, JE VOUDRAIS INDIQUER, COMME JE L'AI SUGGERE IL Y A QUELQUES MOIS, QUE CERTAINES INITIATIVES DOIVENT ETRE PRISES POUR ACCELERER LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL DE L'AFRIQUE SUR UNE PLUS GRANDE ECHELLE. J'AI OBTENU, COMME VOUS VOUS EN SOUVENEZ, UNE REACTION POSITIVE DES ETATS-UNIS ACTUELLEMENT ENGAGES DANS DES CONTACTS DIPLOMATIQUES AVEC LES PAYS EUROPEENS INTERESSES ET J'ESPERE QUE NOUS POURRONS ENSEMBLE LANCER UNE IMPORTANTE INTITIATIVE EN_FAVEUR DE LA PAIX, DE LA STABILITE ET DU DEVELOPPEMENT EN AFRIQUEÕ\
QUESTION.- POURQUOI LE GOUVERNEMENT ACCORDE-T-IL DES SUBVENTIONS AU "CONCORDE" `AVION` ET REFUSE-T-IL DE LE FAIRE POUR LE PAQUEBOT "FRANCE" ? (RIRES ET APPLAUDISSEMENTS) REPONSE.- PARCE QU'ILS NE VONT PAS EXACTEMENT A LA MEME VITESSE (RIRES ET APPLAUDISSEMENTS). IL EST VRAI QUE NOUS AVONS ACCORDE DES SUBVENTIONS AU CONCORDE `AVION`, MAIS IL EST EGALEMENT VRAI QUE TOUS LES PAYS, COMME LE VOTRE, ACCORDENT UN TEL SOUTIEN A TOUT PROJET DE TECHNOLOGIE AVANCEE. NOUS NE SUBVENTIONNONS PAS LA PRODUCTION DE L'AVION, MAIS NOUS AVONS ACCORDE DES SUBVENTIONS POUR TOUTE LA RECHERCHE NECESSAIRE A SA CONSTRUCTION. JE PENSE QU'UN PAYS COMME LE NOTRE DOIT CONSACRER CERTAINS EFFORTS AU DEVELOPPEMENT DES TECHNOLOGIES LES PLUS AVANCEES. QUESTION.- A CE SUJET, AVEC LE SUCCES INITIAL DU CONCORDE `AVION`, LA FRANCE VA-T-ELLE INTENSIFIER SES EFFORTS POUR LA COOPERATION EUROPEENNE DANS LES INDUSTRIES A HAUTE TECHNOLOGIE, TELLES L'AVIATION, L'INFORMATIQUE ET L'ENERGIE ? REPONSE.- LES DOMAINES SONT DIFFERENTS. LE PROBLEME DES ORDINATEURS EST DIFFERENT DE CELUI DES AVIONS, ET CE DERNIER N'EST PAS LE MEME QUE CELUI DE LA TECHNOLOGIE NUCLEAIRE. NOUS PENSONS QUE NOUS DEVONS, COMME BEAUCOUP DE NOS VOISINS, AVOIR NOUS-MEMES DES INDUSTRIES VIGOUREUSES DANS LE DOMAINE DE LA TECHNOLOGIE AVANCEE ET SI VOUS LISEZ CERTAINS RAPPORTS RECENTS SUR L'AVENIR DES ECONOMIES EUROPEENNES, VOUS AVEZ CERTAINEMENT REMARQUE QU'UN DE NOS POINTS FORTS EST D'AVOIR DEVELOPPE CERTAINS MOYENS DE RECHERCHE ET DE PRODUCTION DANS LE DOMAINE DE LA TECHNOLOGIE AVANCEE. AU SUJET DE L'INDUSTRIE AERONAUTIQUE, JE PENSE QU'IL N'EST PAS POSSIBLE POUR UN SEUL PAYS EUROPEEN DE PRODUIRE TOUT CE DONT IL A BESOIN EN-MATIERE DE PRODUCTION AERONAUTIQUE. NOUS SOMMES DONC ENGAGES DANS PLUSIEURS ACTIONS : CERTAINES AVEC LES BRITANNIQUES, COMME DANS LE CAS DU CONCORDE `AVION`, CERTAINES AVEC LES ALLEMANDS, COMME L'AIRBUS ET L'ALPHA-JET, ET NOUS ESSAIERONS ASSUREMENT DE DEVELOPPER LA COOPERATION EUROPEENNE. NOUS POUVONS AVOIR UNE CERTAINE COOPERATION AVEC LES ENTREPRISES AMERICAINES, MAIS CECI SE FAIT SUR LA BASE D'UNE COOPERATION COMMERCIALE ET CE N'EST PAS UNE COOPERATION ENTRE ETATS PARCE QUE LA STRUCTURE DE VOTRE INDUSTRIE EST TELLE QUE LA PRODUCTION DES AVIONS EST LAISSEE A LA DECISION DES CONSTRUCTEURS EUX-MEMESÕ\
QUESTION.- QUELLES SONT, A VOTRE AVIS, LES PERSPECTIVES DE CROISSANCE ECONOMIQUE ET D'INFLATION EN FRANCE ? REPONSE.- JE SUIS ASSEZ OPTIMISTE. JE SUIS OPTIMISTE DE _NATURE, ET QUELQUE FOIS MES ADVERSAIRES CRITIQUENT MON OPTIMISME PARCE QU'IL LES DECOURAGE UN PEU (RIRES LEGERS). NOUS VENONS D'ENTRER DANS UNE PERIODE DE CROISSANCE ET NOTRE CROISSANCE SERA CETTE ANNEE, JE PENSE, D'ENVIRON 5,5 %. NOUS AVONS DE BONNES CHANCES DE CONNAITRE UNE CROISSANCE DU MEME ORDRE EN 1977 `DATE`. SELON LES PERSPECTIVES DES STATISTIQUES ECONOMIQUES ACTUELLES. AINSI, JE PENSE QUE NOUS SOMMES SORTIS DE LA CRISE AUSSI RAPIDEMENT QUE NOUS POUVIONS L'ESPERER : NOUS SOMMES DANS UNE SITUATION ASSEZ SEMBLABLE A CELLE DE VOTRE PROPRE ECONOMIE ET DE L'ECONOMIE DE LA REPUBLIQUE FEDERALE D'ALLEMAGNE `RFA`. NOTRE PLUS HAUT POINT, EN-MATIERE DE CROISSANCE ECONOMIQUE, A ETE LE SECOND TRIMESTRE DE 1974 `DATE` ET JE PENSE QU'AU SECOND SEMESTRE DE CETTE ANNEE, NOUS AURONS ATTEINT UN NIVEAU D'ACTIVITES ECONOMIQUES SANS PRECEDENT POUR LA FRANCE. EN CE QUI CONCERNE L'INFLATION, LES RESULTATS NE SONT PAS AUSSI BONS PARCE QU'AU MOMENT DU RALENTISSEMENT DE L'ECONOMIE NOUS AVONS SOUTENU LA CONSOMMATION DE LA POPULATION EN MAINTENANT UN TAUX ASSEZ ELEVE D'AUGMENTATIONS DE SALAIRES ET D'AVANTAGES SOCIAUX. AINSI N'AVONS-NOUS PAS REUSSI AUSSI BIEN QUE LES ALLEMANDS A JUGULER L'INFLATION. NOUS AVONS ACTUELLEMENT UN TAUX D'INFLATION D'ENVIRON 9,5 %. NOUS DEVONS DONC DEVELOPPER NOTRE POLITIQUE ECONOMIQUE D'UNE FACON QUI PERMETTE DE CONTROLER L'INFLATION ET CECI IMPLIQUE DEUX SORTES D'ACTIONS. L'UNE A DEJA ETE ENGAGEE - C'EST CELLE QUI CONSISTE A AVOIR UN BUDGET EQUILIBRE POUR 77 `DATE`, CE QUE NOUS POUVONS FAIRE - ET NOUS SOMMES LE SEUL PAYS EUROPEEN QUI SOIT CAPABLE DE PROPOSER UN BUDGET EQUILIBRE POUR 77 `DATE` -, LE SECOND TYPE D'ACTION CONSISTE A AVOIR UN ACCROISSEMENT DE LA MASSE MONETAIRE QUI SOIT COMPATIBLE AVEC UN TAUX D'INFLATION MODEREÕ\
`POLITIQUE ETRANGERE` QUESTION.- MONSIEUR LE PRESIDENT, QU'EST-CE QUE LA FRANCE A FAIT JUSQU'A PRESENT POUR FAVORISER L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE DE L'EUROPE ? REPONSE.- EH BIEN, NOUS AVONS BEAUCOUP FAIT AVEC NOS PARTENAIRES, ET NOUS AVONS PARTICIPE A TOUTES SORTES D'INITIATIVES ET DE DECISIONS QUI TENDAIENT A PROMOUVOIR CETTE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE. JE VOUS RAPPELLE QUE QUAND NOUS NOUS SOMMES RENCONTRES EN IRLANDE, L'ANNEE DERNIERE, A DUBLIN, C'EST LA PROPOSITION FRANCAISE QUI A SERVI DE BASE A L'ACCORD SUR LES CONDITIONS FINANCIERES DE LA PARTICIPATION BRITANNIQUE A LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE `CEE`. MAIS POUR LE MOMENT, LA SITUATION N'EST PAS SATISFAISANTE PARCE QUE CERTAINS PAYS SE TROUVENT DANS UNE POSITION TRES PARTICULIERE QUI ENTRAVE LES PROGRES DE LA COMMUNAUTE_EUROPEENNE. VOUS CONNAISSEZ LA SITUATION EN ITALIE, ET IL Y A D'AUTRES PROBLEMES MONETAIRES DANS D'AUTRES PAYS, CE QUI NE NOUS AIDE PAS A FAIRE DE NOUVEAUX PROGRES. MAIS, QUAND LES CIRCONSTANCES S'Y PRETERONT, LA FRANCE PARTICIPERA A TOUTE NOUVELLE TENTATIVE DE DEVELOPPER L'UNION MONETAIRE ET ECONOMIQUEÕ\
`RELATIONS FRANCO - SUD-COREENNES` QUESTION.- DEUX QUESTIONS SUR LA TECHNOLOGIE NUCLEAIRE : QUELLE EST VOTRE POLITIQUE SUR L'EXPORTATION DE CENTRALES NUCLEAIRES VERS DES PAYS QUI N'ONT PAS SIGNE DE TRAITE SUR LES ARMES NUCLEAIRES £ ET CEST-CE QUE LES ENTRETIENS OFFICIELS QUE VOUS AVEZ EUS ICI VOUS ONT DONNE UNE RAISON QUELCONQUE DE REVISER LA POLITIQUE DE LA FRANCE SUR L'EXPORTATION DE LA TECHONOLOGIE ET DES COMBUSTIBLES NUCLEAIRES ? REPONSE.- C'EST UNE QUESTION TRES IMPORTANTE ET JE CRAINS DE NE PAS AVOIR LE TEMPS D'ENTRER DANS TOUS SES DETAILS. CE PROBLEME ME PREOCCUPE, PARCE QUE JE PENSE QUE LA FRANCE DEVAIT DEVELOPPER EN PROPRE CAPACITE NUCLEAIRE ET SA PROPRE INDUSTRIE NUCLEAIRE, MAIS DANS LE MEME TEMPS, NOUS DEVONS FAIRE TRES ATTENTION A NE PAS ACCROITRE LE DANGER NUCLEAIRE DANS LE MONDE. CECI, POUR MOI, EST EVIDENT. MAIS LES IMPLICATIONS PRATIQUES NE SONT PAS AUSSI SIMPLES. UN CAS S'EST PRESENTE IL Y A QUELQUES MOIS, OU IL ETAIT QUESTION DE LA VENTE D'UNE USINE DE RETRAITEMENT A LA COREE DU SUD ET JE PEUX VOUS DIRE QUE, CONTRAIREMENT A CERTAINES INFORMATIONS PUBLIEES SUR CE SUJET, J'AI PERSONNELLEMENT DECIDE, SANS AUCUNE PRESSION EXTERIEURE, DE NE PAS AUTORISER CETTE VENTE. LE CONTRAT AVAIT ETE NEGOCIE PAR UNE ENTREPRISE FRANCAISE, AVEC LES AUTORITES SUD-COREENNES ET, SELON NOTRE REGLEMENTATION, IL DEVAIT ETRE APPROUVE, ET SI J'AVAIS ACCORDE MON AUTORISATION, CE CONTRAT AURAIT ETE SIGNE L'ETE DERNIER. J'AI DECIDE DE NE PAS L'ACCEPTER EN-RAISON DE CERTAINS DANGERS PARTICULIERS QUI SEMBLAIENT ETRE LIES A UNE TELLE VENTE. ET IL EST VRAI QUE PAR LA SUITE, LE GOUVERNEMENT DE LA COREE DU SUD A RENONCE A DEMANDER CETTE VENTE, MAIS CETTE DECISION VINT BEAUCOUP PLUS TARD, APRES NOTRE REFUS D'ACCEPTER LE CONTRAT. IL Y A MAINTENANT LA QUESTION COMPLEXE DE LA VENTE DES USINES DE RETRAITEMENT. JE DIS QU'ELLE EST DIFFICILE PARCE QUE LES PAYS QUI VEULENT LES ACHETER SONT PRETS A SE SOUMETTRE A TOUS LES CONTROLES ET A TOUTES LES GARANTIES QUI ONT ETE CONVENUS PAR DES ACCORDS INTERNATIONAUX. LA FRANCE, PAR EXEMPLE NE VENDRA JAMAIS UNE TELLE INSTALLATION A UN PAYS QUI N'ACCEPTERAIT PAS TOUS LES CONTROLES ET TOUTES LES GARANTIES QUI ONT ETE L'OBJET DE DECISIONS EN CE QUI CONCERNE LES PROJETS DE CETTE _NATURE. MAIS, COMME VOUS LE SAVEZ, LE PROBLEME, C'EST QUE LES CONNAISSANCES TECHNOLOGIQUES EN ELLES-MEMES POURRAIENT ETRE LA CAUSE D'UN ACCROISSEMENT DES RISQUES NUCLEAIRES¿\
`CENTRALE NUCLEAIRE ` REPONSE` IL S'AGIT DONC NON SEULEMENT DE LA VENTE D'USINES, MAIS DE LA PROLIFERATION DE LA TECHNOLOGIE DANS UN DOMAINE QUI MET EN JEU UNE TECHNOLOGIE QUI N'EST PAS TRES COMPLIQUEE. NOUS ETUDIONS DONC LA QUESTION AVEC LA PLUS GRANDE ATTENTION ET NOUS AVONS PROCEDE A DES ECHANGES_DE_VUES AVEC LE PRESIDENT FORD A CE SUJET, ET NOUS AURONS CERTAINEMENT D'AUTRE OCCASIONS D'EXAMINER CETTE QUESTIONÕ\
QUESTION.- MONSIEUR LE PRESIDENT, NOUS AVONS ASSEZ ICI DE QUESTIONS POUR VOUS GARDER ENCORE TROIS HEURES, MAIS NOUS SAVONS QUE VOUS AVEZ ENCORE BEAUCOUP D'AUTRES RENDEZ-VOUS AUJOURD'HUI. NOUS NE VOUS POSERONS DONC PLUS QU'UNE DERNIERE QUESTION. MAIS AVANT DE LA POSER, JE VOUDRAIS VOUS REMETTRE LE TEMOIGNAGE D'APPRECIATION DU NATIONAL PRESS CLUB (APPLAUDISSEMENTS). NOUS SAVONS QUE VOUS AIMEZ VOUS PROMENER DANS VOTRE PROPRIETE A LA CAMPAGNE ET NOUS AVONS POUR VOUS LA "CANADIENNE" DU NATIONAL PRESS CLUB (APPLAUDISSEMENTS). ENFIN, EN SOUVENIR SPECIAL DE VOTRE VISITE D'AUJOURD'HUI, LA FAMEUSE PETITE CUILLERE POUR TAPER SUR UNE TASSE (RIRES, APPLAUDISSEMENTS). MAINTENANT, VOICI LA DERNIERE QUESTION : AVEZ-VOUS DES PROJETS POUR AIDER A PRESERVER LA CULTURE FRANCAISE EN LOUISIANE LORS DE VOTRE VOYAGE LA-BAS ? REPONSE.- OUI (RIRES, APPLAUDISSEMENTS), OUI. TOUT D'ABORD JE DOIS DIRE QUE JE SUIS TRES SURPRIS PARCE QUE J'AVAIS ENTENDU DIRE QU'IL Y A ICI UNE TRADITION SELON LAQUELLE, DANS LE FLOT DES QUESTIONS, IL Y EN A TOUJOURS UNE D'UN GENRE UN PEU BIZARRE, PARFOIS MEME ABSURDE (RIRES), ET VOUS VENEZ DE DIRE QUE C'ETAIT LA DERNIERE, MAIS JE N'AI PAS REMARQUE DE QUESTION ABSURDE. EH BIEN, NOUS N'AVONS PAS L'INTENTION DE PLEINEMENT RETABLIR LA CULTURE FRANCAISE EN LOUISIANE (RIRES), CE QUI EMBARRASSERAIT LES AUTORITES AMERICAINES FEDERALES ET LOCALES, PARCE QUE, C'EST TOUTE LA REGION DE LA LOUISIANE QUI A ETE VENDUE AU ETATS-UNIS, IL Y A 180 ANS. CELA REPRESENTE AU MOINS SEPT ETATS, ET DANS LA DELICATE SITUATION ACTUELLE DE L'EQUILIBRE DES POUVOIRS AUX ETATS-UNIS (RIRES), ENVAHIR SUR-LE-PLAN CULTUREL SEPT DE VOS ETATS POURRAIT ENTRAINER QUELQUES DIFFICULTES (RIRES). MAIS NOUS AVONS ETE FRAPPES ET TOUCHES PAR LE SENTIMENT TRES FORT QUI A ETE CONSERVE EN LOUISIANE POUR L'HERITAGE DE LA CULTURE FRANCAISE, - CEPENDANT NOUS CONNAISSONS BIEN TOUS LES TRAITS ET TOUTES LES CARACTERISTIQUES DE LA VIE MODERNE EN LOUISIANE, CE QUI CONTRIBUE A PRESERVER CET EXEMPLE TRES PARTICULIER DE TRADITION ET D'AMITIEÕ\
QUESTION.- MONSIEUR LE PRESIDENT, NOUS AVONS BEL ET BIEN UNE QUESTION ABSURDE (RIRES) : ENVISAGERIEZ-VOUS LA POSSIBILITE D'ETRE CANDIDAT A LA PRESIDENCE DES ETATS-UNIS ? REPONSE.- EH BIEN, JE SUIS ARRIVE TROP TARD, LES ELECTIONS PRIMAIRES ONT DEJA COMMENCE (RIRES ET APPLAUDISSEMENTS). MERCI BEAUCOUP, MONSIEUR LE PRESIDENTÕ\

Voir tous les articles et dossiers