Publié le 6 mai 1976

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING AU DEJEUNER OFFERT EN L'HONNEUR DE M. JAROSZEWICZ PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE POLOGNE, PALAIS DE L'ELYSEE, JEUDI 6 MAI 1976

6 mai 1976 - Seul le prononcé fait foi

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING AU DEJEUNER OFFERT EN L'HONNEUR DE M. JAROSZEWICZ PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE POLOGNE, PALAIS DE L'ELYSEE, JEUDI 6 MAI 1976

Télécharger le .pdf
`RELATIONS FRANCO - POLONAISES ` POLITIQUE EXTERIEURE` MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES, EN VOUS ACCUEILLANT A L'ELYSEE, MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES, JE SUIS PARTICULIEREMENT HEUREUX QUE VOUS AYEZ PU HONORER L'INVITATION QUE JE VOUS AVAIS ADRESSEE LORS DE MA VISITE OFFICIELLE, EN JUIN DE L'ANNEE DERNIERE, AU PALAIS DE WILANOW. C'EST AUSSI POUR MOI L'OCCASION DE ME RAPPELER LE SYMPATHIQUE ET AMICAL DINER QUE VOUS AVIEZ DONNE EN MON HONNEUR EN OCTOBRE 1973, LORSQUE, MINISTRE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES, J'AVAIS PRESIDE LA PREMIERE REUNION DE LA COMMISSION DE COOPERATION FRANCO - POLONAISE AVEC M. JAGIELSKI QUE JE ME REJOUIS DE RECEVOIR AUSSI AUJOURD'HUI. VOTRE VISITE, MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES, CONSTITUE POUR MOI UNE NOUVELLE OCCASION DE SALUER LE CARACTERE VIVANT DE L'AMITIE SECULAIRE ENTRE LA POLOGNE ET LA FRANCE, AMITIE QUI NE REPOND PAS A UNE NECESSITE GEOGRAPHIQUE OU POLITIQUE, MAIS A UN SENTIMENT AUTHENTIQUE ET POPULAIRE. ON POURRAIT CROIRE QUE BEAUCOUP DE CHOSES NOUS SEPARENT. NOS DEUX TERRITOIRES N'ONT PAS DE FRONTIERES COMMUNES £ LA DISTANCE QUI LES SEPARE EST IMPORTANTE £ NOUS APPARTENONS A DES SYSTEMES ECONOMIQUES ET SOCIAUX DIFFERENTS, ET A DES ALLIANCES QUI NE SONT PAS LES MEMES. MAIS, PAR DELA CES DIFFERENCES, UNE AMITIE PROFONDE S'EST ETABLIE DE LONGUE DATE ENTRE FRANCAIS ET POLONAIS. REPOSANT SUR UNE SYMPATHIE INSTINCTIVE, CETTE AMITIE ASSOCIAIT PRESQUE TOUJOURS LA FRANCE ET LA POLOGNE DANS LES BONS ET MAUVAIS JOURS DE LEUR HISTOIRE. AU-COURS DE LA DERNIERE GUERRE, ELLE A PRIS, POUR CHACUN DE NOUS, UN CARACTERE PERSONNEL : NOS DEUX PEUPLES ONT SUBI LES MEMES SOUFFRANCES, ILS ONT ONT EU LA JOIE DE LA VICTOIRE PRATIQUEMENT AU MEME MOMENT. LE MONUMENT AUX COMBATTANTS POLONAIS AYANT PARTICIPE A LA LIBERATION DE LA FRANCE, DONT VOUS VERREZ LES MAQUETTES DEMAIN MATIN, SERA, POUR NOUS FRANCAIS, LE SIGNE ETERNEL DE CETTE EPOQUE DE FRATERNITE¿\
`RELATIONS FRANCO - POLONAISES ` POLITIQUE EXTERIEURE` AUJOURD'HUI, NOTRE OBJECTIF COMMUN DOIT ETRE DE FAIRE DE CETTE AMITIE, SECULAIRE ET CELEBREE, UNE REALITE DES TEMPS MODERNES. LA "DEUXIEME POLOGNE" DE M. GIEREK ET LA FRANCE DU CHANGEMENT ME PARAISSENT APPELEES A JOUER UN ROLE A_PART ET PRIVILEGIE DANS LE CONCERT DES NATIONS. C'EST D'ABORD EN-MATIERE POLITIQUE QUE NOUS POUVONS APPORTER UNE CONTRIBUTION ORIGINALE ET COMMUNE AU RAPPROCHEMENT DES PEUPLES EUROPEENS : LA POLOGNE ET LA FRANCE PEUVENT ETRE, CHACUNE VIS-A-VIS DE LEURS PARTENAIRES MAIS ENSEMBLE LES CREATEURS D'UNE DETENTE "POSITIVE" EXEMPLAIRE. DANS CETTE PERSPECTIVE, IL NOUS APPARTIENT DE DONNER, A L'APPLICATION DE L'ACTE FINAL D'HELSINKI, UN CONTENU HUMAIN ET CONCRET QUI PUISSE SERVIR DE MODELE A NOS PARTENAIRES ET AMIS EUROPEENS ET CREER LES CONDITIONS D'UN RAPPROCHEMENT ACTIF ENTRE TOUS LES PEUPLES DE NOTRE CONTINENT. DEJA, JE CONSTATE AVEC SATISFACTION LE DEVELOPPEMENT REMARQUABLE DES ECHANGES DE JEUNES ENTRE NOS DEUX PAYS, QUI ONT TRIPLE EN UN AN, ET LA MULTIPLICATION, DANS TOUS LES DOMAINES, DE RENCONTRES ATTIRANT UNE LARGE PARTICIPATION POPULAIRE, QU'IL S'AGISSE DE MANIFESTATIONS SPORTIVES ET CULTURELLES¿\
`RELATIONS FRANCO - POLONAISES ` POLITIQUE EXTERIEURE` LA COOPERATION ECONOMIQUE CONSTITUE UN CHAMP D'ACTION PRIVILEGIE POUR NOTRE AMITIE, ET JE SAIS QU'A CET EGARD, VOUS JOUEZ, DANS VOTRE PAYS, UN ROLE ESSENTIEL. DEPUIS LA VENUE AU POUVOIR DE M. GIEREK ET SURTOUT DEPUIS SA VISITE A PARIS A L'AUTOMNE 1972, IL Y A MAINTENANT PRESQUE QUATRE ANS, NOUS NOUS SOMMES ENGAGES RESOLUMENT DANS UNE VASTE ENTREPRISE DE TRANSFORMATION DE LA DIMENSION DE NOS RELATIONS ECONOMIQUES. CHAQUE FOIS QUE CELA EST POSSIBLE, NOUS NOUS EFFORCONS D'ASSOCIER LA TECHNOLOGIE FRANCAISE LA PLUS AVANCEE, DONT VOUS VERREZ UN EXEMPLE EN VISITANT LES INSTALLATIONS DE SACLAY, ET LES CONSIDERABLES MOYENS EN HOMMES ET EN RESSOURCES MATERIELLES DE LA POLOGNE. EN REGARDANT LES RESULTATS DEJA OBTENUS, JE NE DOUTE PAS D'UNE REUSSITE EXCEPTIONNELLE : EN CINQ ANS DE 1970 A 1975, NOS ECHANGES ONT QUINTUPLE £ L'ANNEE DERNIERE, ALORS QUE DANS L'ENSEMBLE LE COMMERCE INTERNATIONAL DIMINUAIT, NOTRE COMMERCE BILATERAL AUGMENTAIT ENCORE DE PRES DE 40 % £ LA DIMENSION DES PROJETS ENTREPRIS AURAIT ETE INCONCEVABLE IL Y A SEULEMENT QUELQUES ANNEES, ET JE SAIS QUE VOTRE VISITE A PERMIS, AU PLUS SPECTACULAIRE D'ENTRE EUX, DE FAIRE L'OBJET D'UN ACCORD DEFINITIF¿\
`RELATIONS FRANCO - POLONAISES ` POLITIQUE EXTERIEURE` LA RENAISSANCE DE LA GRANDE AMITIE FRANCO - POLONAISE ETAIT DANS LA _NATURE DES CHOSES, NOUS LE SAVONS TOUS. ELLE N'A PU PRENDRE SON NOUVEL ET SPECTACULAIRE ESSOR QUE PAR LA VOLONTE POLITIQUE DES DIRIGEANTS DE NOS DEUX PAYS. J'AI TENU A CE QUE MA PREMIERE VISITE OFFICIELLE EN EUROPE AIT _LIEU EN POLOGNE, ET L'ACCUEIL QUE J'AI RECU A VARSOVIE, CRACOVIE, KATOWICE, OSWIECIM ET GDANSK RESTERA A JAMAIS GRAVE DANS MA MEMOIRE. JE TIENS A SOULIGNER A UN AN DE DISTANCE L'INTERET EXCEPTIONNEL QUE J'AI ATTACHE AUX ENTRETIENS QUE J'AI EUS AVEC LES DIRIGEANTS POLONAIS, ET, AU PREMIER RANG, MONSIEUR EDWARD GIEREK. NUL PLUS DE M. GIEREK N'ETAIT EN MESURE DE DONNER L'IMPULSION PERSONNELLE ET EXCEPTIONNELLE, INDISPENSABLE A UN NOUVEL ESSOR DE NOS RELATIONS. SA VOLONTE DE TRANSFORMER EN PROFONDEUR VOTRE PAYS POUR EN FAIRE UN GRAND PAYS INDUSTRIEL, TOUT EN PRESERVANT SA VOCATION AGRICOLE, SON EFFORT POUR CONCILIER LA POLOGNE HISTORIQUE ET VOTRE VOLONTE DE BATIR UNE SOCIETE SOCIALISTE PORTENT LA MARQUE D'UN HOMME D'ETAT. SA CONNAISSANCE APPROFONDIE DE LA FRANCE, DE SES MOYENS ET DE SES COMPETENCES, LUI ONT PERMIS DE METTRE SON POIDS PERSONNEL AU SERVICE DU GRAND DESSEIN QUE NOUS POURSUIVONS ENSEMBLE : FAIRE DE LA FRANCE ET DE LA POLOGNE, DANS TOUS LES DOMAINES, DES PARTENAIRES MAJEURS ET PRIVILEGIES. CE QUI SE TRADUIT PAR DEUX OBJECTIFS PRATIQUES : SUR-LE-PLAN POLITIQUE, UNE APPLICATION EXEMPLAIRE DE LA DETENTE £ SUR-LE-PLAN ECONOMIQUE, QUE LA POLOGNE SOIT PARMI LES PAYS SOCIALISTES NOTRE PREMIER PARTENAIRE, APRES L'UNION SOVIETIQUE, ET QUE LA FRANCE DEVIENNE SON PREMIER PARTENAIRE PARMI LES PAYS A ECONOMIE DE MARCHE¿\

Voir tous les articles et dossiers