Publié le 29 janvier 1976

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A L'OCCASION DE LA PRESENTATION DES LETTRES DE CREANCE DE M. HENRI RAHARIJAONA AMBASSADEUR DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE MALGACHE, LE 29 JANVIER 1976

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A L'OCCASION DE LA PRESENTATION DES LETTRES DE CREANCE DE M. HENRI RAHARIJAONA AMBASSADEUR DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE MALGACHE, LE 29 JANVIER 1976

29 janvier 1976 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A L'OCCASION DE LA PRESENTATION DES LETTRES DE CREANCE DE M. HENRI RAHARIJAONA AMBASSADEUR DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE MALGACHE, LE 29 JANVIER 1976 - PDF 152 Ko
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - MALGACHES` C'EST AVEC GRAND PLAISIR QUE JE RECOIS LES LETTRES PAR LESQUELLES LE CAPITAINE DE FREGATE DIDIER RATSIRAKA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE MALGACHE, VOUS ACCREDITE EN_QUALITE D'AMBASSADEUR EXTRAORDINAIRE ET PLENIPOTENTIAIRE. J'AI ETE SENSIBLE AUX PAROLES ET AUX SENTIMENTS QUE VOUS VENEZ D'EXPRIMER. COMME VOUS L'AVEZ SOULIGNE, VOTRE PAYS A CHOISI DEPUIS 1972 DE S'ENGAGER DANS UNE VOIE NOUVELLE, QUI A NOTAMMENT CONDUIT LE GOUVERNEMENT MALGACHE A DEMANDER LA REVISION DES ACCORDS DE COOPERATION SIGNES AVEC LA FRANCE AU LENDEMAIN DE L'INDEPENDANCE, A PRENDRE EN MAIN SA DEFENSE ET SA MONNAIE ET A ORGANISER LE TRANSFERT PROGRESSIF A L'ETAT OU A SES CADRES NATIONAUX D'UN CERTAIN NOMBRE DE SECTEURS ET DE RESPONSABILITES ECONOMIQUES. LA FRANCE A PRIS ACTE DE LA VOLONTE SOUVERAINE DE L'ETAT MALGACHE ET A SIGNE, LE 4 JUIN 1973, LES ACCORDS QUI REGISSENT LES RAPPORTS ACTUELS ENTRE NOS DEUX PAYS. PLUS RECEMMENT, LE REFERENDUM DU 21 DECEMBRE 1975 A APPORTE AU PRESIDENT RATSIRAKA UN SOUTIEN MASSIF ET A RATIFIE L'OPTION SOCIALISTE DE VOTRE CHEF_D_ETAT TOUT EN LUI DONNANT LES MOYENS CONSTITUTIONNELS DE SON ENTREPRISE. AUJOURD'HUI COMME HIER, POUR LES AUTRES COMME POUR ELLE-MEME, LA FRANCE EST RESPECTUEUSE DE L'INDEPENDANCE, DE LA SOUVERAINETE ET DES CHOIX POLITIQUES DE SES PARTENAIRES¿\
`POLITIQUE EXTERIEURE ` RELATIONS FRANCO - MALGACHES` JE SUIS DONC PERSUADE QUE, COMME PAR LE PASSE, NOS DEUX PAYS PEUVENT ENTRETENIR DES RAPPORTS ETROITS, CONFIANTS ET AMICAUX. LA FRANCE EST DETERMINEE, D'AILLEURS, A DONNER UN CONTENU CONCRET A CETTE NOTION DE DIALOGUE ET DE SOLIDARITE INTERNATIONALE QUI CONSTITUE EN EFFET, L'UN DES FONDEMENTS DE SA POLITIQUE EXTERIEURE. DANS LE DOMAINE DE NOS RELATIONS BILATERALES, LA MISSION DE PROGRAMMATION QUI S'EST RENDUE A TANANARIVE AU MOIS D'OCTOBRE DERNIER A PERMIS DE DEFINIR, EN_ACCORD AVEC LES AUTORITES MALGACHES, LES GRANDES ORIENTATIONS DE NOTRE COOPERATION FUTURE ET D'AFFIRMER LA VOLONTE DU GOUVERNEMENT FRANCAIS D'ASSURER, DANS LA MESURE DE SES MOYENS, LA CONTINUITE D'UNE ACTION DONT L'OBJECTIF UNIQUE EST DE CONTRIBUER DANS-LE-CADRE DE L'ACTION _ENTREPRISE PAR LE GOUVERNEMENT MALGACHE, A LA PROMOTION ECONOMIQUE ET A L'EPANOUISSEMENT D'UN PEUPLE AUQUEL NOUS DEMEURONS TRES ATTACHES. JE N'IGNORE PAS QUE L'EDIFICATION DE LA NOUVELLE SOCIETE QUE VOTRE GOUVERNEMENT S'EST FIXEE COMME OBJECTIF ENTRAINERA UN REAMENAGEMENT PROGRESSIF DE LA PRESENCE FRANCAISE A MADAGASCAR. POUR MA PART, JE SUIS BIEN CERTAIN QUE POUR NOS RESSORTISSANTS QUI, SEDUITS PAR LA DOUCEUR DE VIVRE DE "L'ILE HEUREUSE" ET PAR LE CHARME DE SES HABITANTS, ONT FAIT DE VOTRE PAYS LEUR SECONDE PATRIE ET SOUHAITENT POUVOIR CONTINUER A Y EXERCER LEUR METIER, L'HOSPITALITE DU PEUPLE MALGACHE NE SE DEMENTIRA PAS. CERTES L'EVOLUTION RECENTE DE VOTRE PAYS A PU INSPIRER A CETTE COMMUNAUTE FRANCAISE DE MADAGASCAR UNE CERTAINE INQUIETUDE QUANT A SON AVENIR. MAIS JE SUIS PERSUADE QUE LE MAINTIEN D'UN DIALOGUE FRANC ET CONSTRUCTIF ENTRE NOS DEUX PAYS, CONFORME A CE "FIHAVANANA" AUQUEL VOUS AVEZ FAIT ALLUSION, PERMETTRA DE DISSIPER LES MALENTENDUS ET DE RESOUDRE LES PROBLEMES QUI PEUVENT SE POSER A NOUS. JE SAIS, MONSIEUR L'AMBASSADEUR, QUE PENDANT VOTRE SEJOUR A PARIS, VOUS METTREZ AU SERVICE DE CE DIALOGUE FRANCO - MALGACHE LES QUALITES EMINENTES DONT VOUS AVEZ FAIT PREUVE AU-COURS DE VOTRE BRILLANTE CARRIERE. SOYEZ ASSURE DE TROUVER, AUPRES DE MOI-MEME ET DE MON GOUVERNEMENT, L'APPUI ET LES _CONCOURS NECESSAIRES A L'ACCOMPLISSEMENT DE CETTE HAUTE MISSION. JE VOUS DEMANDE ENFIN DE TRANSMETTRE AU PRESIDENT RATSIRAKA L'ASSURANCE DE MA TRES HAUTE CONSIDERATION ET MES VOEUX LES PLUS SINCERES POUR L'HEUREUX AVENIR DU PEUPLE MALGACHE¿\

Voir tous les articles et dossiers