Publié le 2 janvier 1976

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A L'OCCASION DE LA PRESENTATION DES VOEUX DU CORPS DIPLOMATIQUE, PALAIS DE L'ELYSEE, LE 2 JANVIER 1976

ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A L'OCCASION DE LA PRESENTATION DES VOEUX DU CORPS DIPLOMATIQUE, PALAIS DE L'ELYSEE, LE 2 JANVIER 1976

2 janvier 1976 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger ALLOCUTION DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING A L'OCCASION DE LA PRESENTATION DES VOEUX DU CORPS DIPLOMATIQUE, PALAIS DE L'ELYSEE, LE 2 JANVIER 1976 - PDF 142 Ko
MONSEIGNEUR, MESSIEURS LES AMBASSADEURS, JE VOUS REMERCIE, MONSEIGNEUR, DES VOEUX QU'AU NOM DES CHEFS DE MISSION DIPLOMATIQUE VOUS AVEZ BIEN VOULU ADRESSER A LA FRANCE, A MA FAMILLE ET A MOI-MEME. LES VOEUX QUE JE FORMULE POUR 1976 CONCERNENT L'APPROCHE MONDIALISTE DES PROBLEMES, LA RECHERCHE PATIENTE DE LA PAIX ET DE SES CONDITIONS ET LA POURSUITE DES EFFORTS D'ORGANISATION REGIONALE PARTOUT OU CEUX-CI SONT ENTREPRIS. L'APPROCHE MONDIALISTE DES PROBLEMES. VOUS AVEZ BIEN VOULU RAPPELER, MONSEIGNEUR, QUE TELLE ETAIT LA CONCEPTION DE LA FRANCE TELLE QUE J'AI EU A PLUSIEURS REPRISES L'OCCASION DE L'EXPRIMER EN 1975, MAIS TELLE QU'EGALEMENT NOUS AVONS EU L'OCCASION DE LA MANIFESTER AU-COURS DE CETTE ANNEE LORSQUE NOUS AVONS POURSUIVI AVEC OPINIATRETE LA RECHERCHE DE L'OUVERTURE DE CE QU'ON APPELLE LE DIALOGUE NORD - SUD. NOUS NOUS SOMMES REJOUIS D'ACCUEILLIR IL Y A QUELQUES SEMAINES A PARIS LES HAUTES PERSONNALITES QUI DONNAIENT UNE PREMIERE CONSISTANCE A CETTE GRANDE ESPERANCE MONDIALE QUI VOUDRAIT QUE LES PROBLEMES DE L'ECONOMIE DU MONDE FUSSENT CONCERTES ENTRE TOUS LES ETATS EN_CAUSE. JE CROIS QUE LE MEILLEUR SERVICE A RENDRE A LA POURSUITE DE CETTE CONCERTATION EST DE NE PAS IMAGINER QUE SA CONCLUSION PUISSE ETRE NI FACILE NI PROCHAINE. IL Y FAUDRA BEAUCOUP DE PATIENCE, BEAUCOUP DE DETERMINATION, BEAUCOUP D'OUVERTURE D'ESPRIT, BEAUCOUP D'IMAGINATION. JE SOUHAITE QU'EN 1976, CETTE CONCERTATION SE POURSUIVE ET QU'ELLE PUISSE MARQUER DEJA CERTAINS RESULTATS\
LA RECHERCHE PATIENTE DE LA PAIX ET DE SES CONDITIONS. CECI SIGNIFIE POUR NOUS NOTRE ATTACHEMENT A TOUT CE QUI PEUT DANS LE MONDE ACTUEL FAVORISER ET ENCOURAGER LA DETENTE. ASSUREMENT NOTRE ATTACHEMENT A LA DETENTE NE VA PAS SANS ASSURER NOTRE PROPRE SECURITE. NOUS PENSONS QU'EN 1976 IL SERA UTILE DE REFLECHIR SUR LES CONDITIONS D'APPROFONDISSEMENT DE LA DETENTE ET, NOTAMMENT, SUR LA NECESSITE D'UNE CERTAINE DETENTE IDEOLOGIQUE. JE SUIS PERSUADE, EN EFFET, QUE DES AFFRONTEMENTS IDEOLOGIQUES AU-DESSUS DES FRONTIERES SERAIENT, S'ILS SE POURSUIVAIENT ET BIEN PLUS ENCORE S'ILS S'AMPLIFIAIENT, DE _NATURE A CONTRARIER LA NECESSAIRE POLITIQUE DE DETENTE QUE NOUS VOULONS POURSUIVRE. ENFIN, LE SOUTIEN QUE NOUS APPORTONS AUX EFFORTS D'ORGANISATION REGIONALE LA OU ILS SONT ENTREPRIS ET NATURELLEMENT EN EUROPE. NOUS CONTINUERONS, EN 1976, A PARTICIPER A L'EFFORT PATIENT D'ORGANISATION POLITIQUE DE L'EUROPE. JE PENSE QUE CETTE ANNEE SERA MARQUEE, MESSIEURS LES AMBASSADEURS, PAR UNE REFLEXION PLUS PRECISE CONCERNANT LES MODALITES DE CETTE ORGANISATION. LE GOUVERNEMENT FRANCAIS PRENDRA LES DISPOSITIONS NECESSAIRES POUR POUVOIR CONTRIBUER UTILEMENT A CE DEBAT. MAIS CETTE ORGANISATION DU MONDE, EN GRANDS ENSEMBLES REGIONAUX, SE POURSUIT AU-DELA DE NOTRE CONTINENT ET SUR TOUS LES CONTINENTS DU MONDE. NOUS SOUHAITONS LE SUCCES DE CES ACTIONS LA OU ELLES SONT EN-COURS. DE MEME QUE NOUS SOUHAITONS PARTICULIEREMENT QUE L'AFRIQUE RESTE A L'ECART DES GRANDS AFFRONTEMENTS ET QUE CE CONTINENT AMI PUISSE CONSACRER LA TOTALITE DE SES MOYENS ET DE SES FORCES A L'IMMENSE TACHE DE DEVELOPPEMENT QUI S'Y ACCOMPLIT. MONSEIGNEUR, VOUS M'AVEZ TRANSMIS DES VOEUX. CEUX QUE JE VOUS ADRESSE MAINTENANT, JE LES EXPRIME POUR LES SOUVERAINS ET LES CHEFS_D_ETAT QUI VOUS ONT ACCREDITES PRES DE MOI. JE VOUS DEMANDE, DANS LE COMPTE-RENDU QUE VOUS FEREZ DE CETTE REUNION, DE SOULIGNER QUE JE LEUR EXPRIME TRES CORDIALEMENT ET TRES CHALEUREUSEMENT A LA FOIS MA CONSIDERATION ET MES VOEUX. ET PUISQUE, REPRESENTANTS DES SOUVERAINS ET DES CHEFS D'ETAT, VOUS REPRESENTEZ AUSSI LES PEUPLES, JE VOUS DEMANDE DE TRANSMETTRE AU PEUPLE DE VOTRE PAYS LES VOEUX TRES AMICAUX QUE LE PEUPLE FRANCAIS FORME POUR LUI\

Voir tous les articles et dossiers