Publié le 16 mai 1975

INTERVIEW DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING AU JOURNAL "L'AURORE" DU 16 MAI 1975 SUR LA POLITIQUE DES REFORMES, LE ROLE DU PARLEMENT, LA VIE POLITIQUE ET LA CONSTRUCTION EUROPEENNE

INTERVIEW DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING AU JOURNAL "L'AURORE" DU 16 MAI 1975 SUR LA POLITIQUE DES REFORMES, LE ROLE DU PARLEMENT, LA VIE POLITIQUE ET LA CONSTRUCTION EUROPEENNE

16 mai 1975 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger INTERVIEW DE M. VALERY GISCARD D'ESTAING AU JOURNAL "L'AURORE" DU 16 MAI 1975 SUR LA POLITIQUE DES REFORMES, LE ROLE DU PARLEMENT, LA VIE POLITIQUE ET LA CONSTRUCTION EUROPEENNE - PDF 653 Ko
L_AURORE.- POUR LOUIS-PHILIPPE, LE ROI DE FRANCE N'ETAIT PLUS LE DUC D'ORLEANS. VOUS-MEME, AVEZ-VOUS L'IMPRESSION, AU BOUT D'UNE ANNEE A LA TETE DE L'ETAT, D'AVOIR CHANGE ? M. GISCARD D'ESTAING.- AU CONTRAIRE, J'AI LA CERTITUDE D'ETRE RESTE, ET TOUT A FAIT, IDENTIQUE A MOI-MEME. L'AURORE.- DEPUIS VOTRE INSTALLATION A L'ELYSEE, DES SONDAGES FONT _ETAT REGULIEREMENT DE LA SATISFACTION OU DU MECONTENTEMENT QUE PROVOQUENT VOTRE POLITIQUE ET VOTRE MANIERE DE DIRIGER LA FRANCE. PERSONNELLEMENT, M. LE PRESIDENT, ETES-VOUS SATISFAIT PLEINEMENT DE L'ACTION QUE VOUS AVEZ PU CONDUIRE DEPUIS UN AN ? M. GISCARD D'ESTAING.- PLEINEMENT SATISFAIT, NON. C'EST UNE ACTION QUI EST PERFECTIBLE ET QUI DONC POURRA ETRE ENCORE PERFECTIONNEE. QUAND JE LA JUGE, JE PUIS DIRE TRES FRANCHEMENT QU'A DES DETAILS PRES JE NE REGRETTE AUCUNE DES CHOSES QUE J'AI FAITES OU QUE J'AI PROPOSEES. MAIS QUAND JE PRENDS LES DIFFERENTS THEMES DE L'ACTION DEPUIS UN AN, SI JE CONSIDERE QUE MON ACTION EST IMPARFAITE, C'EST QU'IL Y A DES SUJETS OU, A MON AVIS, ELLE N'A PAS SUFFISAMMENT PROGRESSE. C'EST ESSENTIELLEMENT CELUI DE LA TRANSFORMATION DE LA SOCIETE FRANCAISE DANS LE SENS D'UNE EGALITE PLUS GRANDE. POURQUOI N'A-T-ELLE PAS PROGRESSE DAVANTAGE ? POUR DEUX RAISONS : LA PREMIERE TENAIT A LA SITUATION ECONOMIQUE QUI POSAIT UN PROBLEME PAR ELLE-MEME PUISQU'IL Y AVAIT LA LUTTE CONTRE L'INFLATION, QUI ETAIT FORTE, ET EN MEME TEMPS LE SOUCI DE COMBATTRE LE RALENTISSEMENT DE L'ACTIVITE ECONOMIQUE, QUI SUPPOSAIT UNE POLITIQUE TRES AJUSTEE, LAISSANT PEU DE MARGE DE MANOEUVRE. LA SECONDE RAISON EST QUE, DANS LA TRANSFORMATION DU TISSU SOCIAL, LES EFFETS DE L'ACTION SE FONT SENTIR LENTEMENT\
L_AURORE.- JUSTEMENT SUR CE POINT-LA, N'AVEZ-VOUS PAS L'IMPRESSION QUE LA VOLONTE DE CHANGEMENT ET L'IMPULSION DES REFORMES SE HEURTENT A LA PASSIVITE, A LA LOURDEUR DE L'ADMINISTRATION ? M. GISCARD D'ESTAING.- D'ABORD, JE CONSIDERE QUE LE ROLE DE L'ADMINISTRATION N'EST PAS DE REFORMER, C'EST DE GERER. IL NE FAUT PAS ATTENDRE QUE CE SOIT L'ADMINISTRATION QUI REFORME. CE N'EST PAS SA FONCTION. CE QUI FAIT D'AILLEURS QUE LORSQUE L'ON VEUT ENTREPRENDRE UNE REFORME, IL FAUT CHAQUE FOIS, A MON AVIS, IMAGINER UNE STRUCTURE QUI LA CONCOIVE ET QUI L'ACCOMPAGNE. PAR EXEMPLE, C'EST LE CAS DE LA COMMISSION SUDREAU. SI ON DEMANDAIT AU MINISTERE DE L'INDUSTRIE UNE REFORME DE L'ENTREPRISE, IL NE SERAIT PAS ORGANISE POUR LA PROPOSER. EN REVANCHE, IL FAUT EVIDEMMENT VEILLER A CE QUE LES DECISIONS DE REFORME QUI SONT PRISES, SOIT PAR LE GOUVERNEMENT, SOIT PAR LE PARLEMENT, SOIENT SUIVIES RAPIDEMENT D'EFFET. JE CROIS, A CET EGARD, QU'UN PROGRES ASSEZ SENSIBLE A ETE MARQUE. JE PRENDS LE CAS DE CETTE REFORME, QUI A SOULEVE BEAUCOUP DE DISCUSSIONS, QUI EST CELLE DE L'AVORTEMENT. LES TEXTES D'APPLICATION ONT ETE PRIS DANS UN DELAI PLUS COURT QUE CELUI QUI AVAIT ETE FIXE PAR LE PARLEMENT, ET QUI ETE DE SIX MOIS. MON EFFORT, MEME VIS-A-VIS DU GOUVERNEMENT, C'EST DE FAIRE EN SORTE QUE LES DEBATS PARLEMENTAIRES AIENT, AUX DIFFERENTS STADES, L'AMPLEUR QU'ILS DOIVENT AVOIR. CE FUT LE CAS POUR L'AVORTEMENT. LES GRANDES REFORMES DOIVENT, A MON AVIS COMPORTER TROIS STADES DE DISCUSSION. IL FAUT QU'IL Y AIT UN PREMIER DEBAT AU STADE DE LA REFLEXION. C'EST LE CAS POUR LA REFORME DE L'ENTREPRISE. PUIS LE DEBAT DOIT S'OUVRIR AU-SEIN DU GOUVERNEMENT POUR QU'IL VOIE CLAIREMENT LA _NATURE DES SOLUTIONS QU'IL VEUT RETENIR ET TRANSMETTRE AU PARLEMENT. IL FAUT ENFIN UN LARGE DEBAT PARLEMENTAIRE. LA DIFFICULTE C'EST QU'IL Y A SOUVENT CONTRADICTION ENTRE LE DESIR D'UN DEBAT AMPLE ET LES NECESSITES DU CALENDRIER, SI L'ON VEUT QUE LA REFORME SOIT RAPIDE. UNE DES REFORMES LES PLUS DIFFICILES A FAIRE EN FRANCE, A MON AVIS, C'EST LA REFORME DES STRUCTURES ET DES RESSOURCES DES COLLECTIVITES LOCALES. REFORME TRES DIFFICILE. ET EN MEME TEMPS, POUR DES RAISONS QUE JE COMPRENDS D'AILLEURS, C'EST UNE REFORME QUE L'ON VEUT ACCELERER. POUR MA PART, JE CONSIDERE QU'IL EST SANS DOUTE PLUS UTILE D'AVOIR DES DEBATS ALLANT AU FOND DES CHOSES, QUE VOULOIR GAGNER UNE SESSION PARLEMENTAIRE OU UN SEMESTRE POUR ACCOMPLIR UNE REFORME. L'AURORE.- IL Y A UNE SOLUTION, CE SONT LES SESSIONS EXTRAORDINAIRES SYSTEMATIQUES. M. GISCARD D'ESTAING.- JE CROIS PAS. MAIS JE N'EN FAIS PAS UNE THEOLOGIE. JE CROIS QU'IL VAUT MIEUX BIEN REMPLIR LES SESSIONS POUR PERMETTRE AUX PARLEMENTAIRES D'EXERCER EN DEHORS DES SESSIONS LES AUTRES FONCTIONS QU'ILS EXERCENT - ILS SONT TRES SOUVENT CONSEILLERS REGIONAUX, GENERAUX - PLUTOT QUE D'AVOIR DES SESSIONS PLUS LONGUES ET AVEC DES TRAVAUX ENCHEVETRES. \
L_AURORE.- VOICI UNE QUESTION PLUS POLITIQUE. ALORS QUE LA GAUCHE, MEME TOURMENTEE, CHERCHE A MOBILISER CONSTAMMENT SES PARTISANS ET ELECTEURS, ON A L'IMPRESSION QUE LA MAJORITE PRESIDENTIELLE N'APPORTE PAS, DEPUIS UN AN, A VOTRE ACTION, ET FINALEMENT A SA PROPRE CAUSE, UN BIEN GRAND DYNAMISME ET QU'ELLE SE CONTENTE D'EXISTER EN VOUS SUIVANT ? M. GISCARD D'ESTAING.- C'EST VRAI. D'ABORD, NE DITES PAS LA GAUCHE. C'EST L'OPPOSITION. UN DES GRANDS PHENOMENES POLITIQUES IMPORTANTS A L'HEURE ACTUELLE, C'EST QUE LE PROGRAMME_COMMUN NE REPRESENTE PAS TOUTE LA GAUCHE ET QUE, D'UNE MANIERE OU D'UNE AUTRE D'AILLEURS, UNE PENSEE, ET A MON AVIS UNE ACTION DE GAUCHE, APPARAITRONT EN DEHORS DU PROGRAMME_COMMUN. IL NE S'AGIT PAS D'UNE QUESTION DE VOCABULAIRE. IL S'AGIT D'UNE QUESTION D'ANALYSE POLITIQUE. ENSUITE, A-PARTIR DU MOMENT OU UNE ACTION EST CONDUITE, IL EST ASSEZ NATUREL QUE CEUX QUI L'APPROUVENT S'ORGANISENT, SE MOBILISENT MOINS QUE CEUX QUI LA COMBATTENT. NEANMOINS, NOUS AURONS NATURELLEMENT DES ECHEANCES ELECTORALES. JE SOUHAITE D'AILLEURS ET JE CONSIDERE COMME TOUT A FAIT PROBABLE QUE LES ECHEANCES ELECTORALES AURONT _LIEU A LEUR TERME NATUREL. JE CROIS QUE C'EST PREFERABLE. IL EST EVIDENT QUE CEUX QUI SOUTIENNENT CETTE ACTION DEVRONT S'ORGANISER D'UNE MANIERE PLUS SYSTEMATIQUE DE FACON A PREPARER L'ENSEMBLE DE CES GRANDES ECHEANCES. CECI FAIT PARTIE DE MES INTENTIONS. L'AURORE.- PEUT-ON IMAGINER QU'IL Y AURA UNE SORTE DE FEDERATION... M. GISCARD D'ESTAING.- CECI POURRAIT ETRE DECIDE LE MOMENT VENU ET A-PARTIR DE DEUX ANALYSES. D'ABORD, IL EST INDISPENSABLE QUE LES GENS QUI SOUTIENNENT UNE POLITIQUE SE PRESENTENT SUR-LE-PLAN ELECTORAL D'UNE MANIERE ORGANISEE. EN SECOND _LIEU, IL FAUT OBSERVER QUE NULLE PART AU MONDE A L'HEURE ACTUELLE, DANS UN PAYS DEMOCRATIQUE, UN SEUL PARTI N'OBTIENT A LUI TOUT SEUL LA MAJORITE DES SUFFRAGES. NI EN ANGLETERRE, NI EN ALLEMAGNE, COMME ON L'A BIEN VU, NI EN BELGIQUE, NI EN ITALIE. IL FAUT TROUVER UNE CONCILIATION ENTRE CES DEUX ELEMENTS CAR UNE CERTAINE PLURALITE FAIT PARTIE DE L'EXPRESSION DEMOCRATIQUE. IL FAUT LA MAINTENIR, MAIS IL FAUT ENVISAGER, EN EFFET, UNE ORGANISATION COMMUNE QUI PERMETTE UNE ASSOCIATION DE CES FORMULES PLURALISTES\
L_AURORE.- EN CE QUI CONCERNE LE REGROUPEMENT DU CENTRE... DU CENTRE ET DU CENTRE GAUCHE ?... M. GISCARD D'ESTAING.- ECOUTEZ-MOI, ON ME REPROCHE PARFOIS, ET IL EST TOUT A FAIT NORMAL QU'ON ME FASSE DES REPROCHES - CELA FAIT PARTIE DE LA VIE DEMOCRATIQUE - ON ME REPROCHE PARFOIS DE TRAITER DES SUJETS QUI NE SONT PAS LES MIENS. OR, IL Y A DES SUJETS QUE JE NE TRAITE PAS. LE REGROUPEMENT DU CENTRE, C'EST LE MILIEU POLITIQUE QUI DOIT LUI-MEME CHOISIR SA METHODE D'ORGANISATION. JE CONSIDERE QU'IL FAUT SE RAPPELER QU'IL Y A DANS LE CENTRE, EN REALITE, DEUX FAMILLES D'ORIGINE HISTORIQUE DIFFERENTE, LA FAMILLE RADICALE QUI EXISTE EN FRANCE GEOGRAPHIQUEMENT, INTELLECTUELLEMENT, POLITIQUEMENT, ET LA FAMILLE DEMOCRATE-CHRETIENNE QUI EXISTE, QUI A ETE UN MOMENT D'AILLEURS QUASI MAJORITAIRE ET QUI A SA PROPRE TRADITION... L'AURORE.- MAIS CES DEUX TENDANCES VONT SE FEDERER AU-SEIN DES REFORMATEURS ?... M. GISCARD D'ESTAING.- JE LE SAIS, JE DIRAI MEME QUE C'EST VERITABLEMENT LEUR RESPONSABILITE\
L_AURORE.- MALGRE LES DECEPTIONS, LES DISCORDES, LES PREOCCUPATIONS MERCANTILES QUI EMERGENT DES AFFRONTEMENTS DE BRUXELLES, L'EUROPE, QUI RESTE LE REVE DE NOTRE GENERATION, POURRA-T-ELLE ETRE CONSTRUITE ? Y CROYEZ-VOUS ENCORE ? M. GISCARD D'ESTAING.- JE SUIS CONVAINCU QUE L'EUROPE VA EXISTER. D'ABORD, JE CROIS QU'ON SOUS-ESTIME UN PEU CE QUI A DEJA ETE FAIT. PARCE QU'ON LE COMPARE A CE QUI ETAIT UN REVE TRES GENEREUX, MAIS ENFIN... UN REVE. SI VOUS PRENEZ LA PERSPECTIVE HISTORIQUE, L'IDEE D'UNE GUERRE ENTRE LES ETATS EUROPEENS APPARAIT DESORMAIS COMME UNE ABSURDITE SANS NOM. PERSONNE N'Y SONGE UNE SECONDE. OR L'EUROPE EST QUAND MEME LE CONTINENT QUI S'EST LE PLUS BATTU DANS L'HISTOIRE. LE FAIT QU'IL SOIT TOUT A FAIT NATUREL QUE NOUS AYONS, AVEC LES DIRIGEANTS DE L'ALLEMAGNE FEDERALE, DES RELATIONS QUI NE SONT MEME PLUS FORMELLES, EST SIGNIFICATIF. QUAND LE CHANCELIER FEDERAL OU LE PREMIER MINISTRE BELGE VIENNENT ME VOIR ICI, NOUS PARLONS LIBREMENT. ET ILS PASSENT A NOTRE TELEVISION... CELA NOUS PARAIT TOUT NATUREL. IL Y A DONC UNE SORTE DE TISSU POLITIQUE QUI S'EST CREE, CE QUI CONSTITUE UN CHANGEMENT CONSIDERABLE. LE CONSEIL_EUROPEEN EST UNE INSTITUTION IMPORTANTE DONT LE DEMARRAGE A ETE MODESTE, AVEC TOUTES LES QUERELLES. MAIS SA CREATION CONSTITUE UN APPORT CONSIDERABLE. UN CONSEIL_EUROPEEN SIEGERA AU MOIS DE JUILLET, UN AUTRE EN AUTOMNE. ON Y TRAITERA ENSEMBLE, SANS EXPERTS, UN CERTAIN NOMBRE DE PROBLEMES POLITIQUES D'ACTUALITE. LE POINT FAIBLE DE L'EUROPE, CE N'EST PAS QU'ELLE NE SOIT PAS EN MOUVEMENT, C'EST QU'ELLE N'A PAS ENCORE D'ORGANISATION. N'AYANT PAS D'ORGANISATION, ELLE N'A PAS D'EXPRESSION. C'EST LE SUJET SUR LEQUEL IL FAUDRA QUE NOUS PRENIONS DES INITIATIVES : MAIS QUAND JE DIS NOUS, JE NE DIS PAS JE, PARCE QUE L'UN DES POISONS DE CETTE AFFAIRE, C'EST QUE L'ON NE PEUT PAS VOULOIR CONSTITUER UN ENSEMBLE A-PARTIR D'AFFIRMATIONS INDIVIDUELLES EXCESSIVES. IL Y AURAIT LA UNE CONTRADICTION. ET LA MISSION QUI A ETE CONFIEE A M. TINDEMANS A POUR OBJET DE POSER LE PROBLEME ET DE NOUS PERMETTRE D'EN DEBATTRE. L'AURORE.- EXISTE-T-IL ENCORE DES ECHEANCES POUR L'EUROPE ? M. GISCARD D'ESTAING.- NOUS AVONS PROGRAMME LES ELECTIONS AU SUFFRAGE UNIVERSEL EN 1978, COMME VOUS LE SAVEZ... MAIS J'ESPERE AUPARAVANT QUE NOUS AURONS IMPOSE UNE CONCEPTION COMMUNE DE L'UNION POLITIQUE MEME SI LES ETAPES DOIVENT ETRE REALISEES AVEC CERTAINS DELAIS\
L_AURORE.- VOUS VENEZ DE PRENDRE UNE DECISION IMPORTANTE AVEC LE RETOUR DU FRANC DANS LE SERPENT MONETAIRE. C'EST UNE DECISION QUI VA DANS LE SENS DE L'UNITE EUROPEENNE. MAIS ENFIN SUR QUELLE BASE VA-T-ON RETABLIR EN EUROPE ET AILLEURS UN SYSTEME MONETAIRE STABLE AVEC NOTRE FRANC QUE VOUS AVEZ SI SOUVENT DECRIT COMME ATTEINT DU CANCER DE L'INFLATION AVEC BIEN D'AUTRES MONNAIES D'AILLEURS ? M. GISCARD D'ESTAING.- UN JOURNAL AMERICAIN PUBLIE CETTE SEMAINE DES GRAPHIQUES, DES TABLEAUX POUR MONTRER L'EVOLUTION DES DIFFERENTS PAYS. DU POINT_DE_VUE DE LA CROISSANCE DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE, DEPUIS 1970, LA FRANCE EST LE PAYS QUI A EU LA PLUS FORTE PROGRESSION, JAPON EXCEPTE £ ET DU POINT_DE_VUE DE LA CONJONCTURE ACTUELLE, SI ON PREND LE RAPPORT INFLATION - EMPLOI, NOTRE PAYS EST CELUI DONT LA COMBINAISON EST UNE DES MOINS DEFAVORABLES. D'AUTRE_PART, LA SITUATION TECHNIQUE DU FRANC EST TRES FORTE PUISQUE LA BANQUE DE FRANCE A ETE CONDUITE A INTERVENIR BEAUCOUP AU-COURS DES SEMAINES EN ACQUERANT DES DEVISES POUR ATTENUER LE MOUVEMENT DE REVALORISATION DU FRANC. NOUS AVIONS SUSPENDU, EN JANVIER 1974, SON FLOTTEMENT CONCERTE. C'ETAIT UNE DECISION QUE J'AVAIS PROPOSEE AU PRESIDENT POMPIDOU. POURQUOI ? PARCE QU'IL Y AVAIT UNE VAGUE SPECULATIVE DUE AUX EVENEMENTS PETROLIERS, QUI SE TRADUISAIT POUR NOUS PAR DES PERTES DE DEVISES CONSIDERABLES. IL N'ETAIT PAS POSSIBLE, DANS UNE CONJONCTURE TOURMENTEE, DE LAISSER LA SPECULATION SE DEVELOPPER ET AFFAIBLIR NOTRE POSITION MONETAIRE. NOUS AVIONS AFFIRME A L'EPOQUE : NOUS REVIENDRONS DANS LE SERPENT. DES QUE LA SITUATION TECHNIQUE DU FRANC Y CONDUIT, NOUS REVENONS NATURELLEMENT DANS LE SERPENT\
L_AURORE.- ET COMMENT LES AUTRES GRANDES MONNAIES RETROUVERONT-ELLES UN SYSTEME COHERENT ? M. GISCARD D'ESTAING.- A L'HEURE ACTUELLE, A MON AVIS, ELLES N'EN TROUVERONT PAS. CE QU'ON PEUT IMAGINER POUR L'EUROPE C'EST UN "PANIER" DE MONNAIES RELIEES ENTRE ELLES PAR DES PARITES FAIBLEMENT FLEXIBLES, CE GROUPE VARIANT PAR-RAPPORT AUX DEUX OU TROIS AUTRES GRANDES UNITES MONETAIRES. EST-CE QUE LA GRILLE MONDIALE DES PARITES POURRA UN JOUR A NOUVEAU ETRE FIXEE PAR REFERENCE A UNE UNITE ? CE N'EST CERTAINEMENT PAS UNE PERSPECTIVE PROCHAINE. L'AURORE.- VOUS NE FAITES PAS DE REFERENCE AUX D.T.S. ? `DROITS DE TIRAGES SPECIAUX`. M. GISCARD D'ESTAING.- SI, PARCE QUE LE D.T.S. C'EST PRECISEMENT CE QUE JE DECRIS. LE SYSTEME EUROPEEN, CELA CONSISTE A EXTRAIRE DU D.T.S. LE GROUPE DES MONNAIES EUROPEENNES, ET A UTILISER COMME UNITE DE COMPTE, SI JE PUIS DIRE, LA FRACTION EUROPEENNE DU D.T.S. EXCUSEZ-MOI DE CETTE PRESENTATION TECHNIQUE. L'AURORE.- A LA LIMITE, ON POURRAIT VOIR LA UNE MONNAIE EUROPEENNE ? M. GISCARD D'ESTAING.- IL VA NAITRE AINSI UNE MONNAIE EUROPEENNE. QUATRE OU CINQ UNITES SOUDEES SERONT EN FAIBLE MOUVEMENT LES UNES PAR-RAPPORT AUX AUTRES A L'INTERIEUR D'UN ENSEMBLE UNI PAR-RAPPORT A L'EXTERIEUR. L'AURORE.- POURRAIT-ON PENSER UN JOUR A UN NOM ORIGINAL POUR CETTE MONNAIE ? M. GISCARD D'ESTAING.- OUI, ELLE DEVRAIT PORTER UN NOM PROPRE, QUI N'A PAS BESOIN D'ETRE ORIGINAL\
L_AURORE.- MONSIEUR LE PRESIDENT, ESTIMEZ-VOUS, COMME LES CHINOIS - DONT L'UN DES PLUS EMINENTS DIRIGEANTS VIENT DE VOUS RENDRE VISITE - QUE L'EUROPE DEVIENDRA FATALEMENT UN JOUR LE THEATRE D'UN AFFRONTEMENT ARME ENTRE LES ETATS-UNIS ET L'U.R.S.S. ? M. GISCARD D'ESTAING.- JE CROIS QU'IL EXISTE UNE VOLONTE PACIFIQUE DES DEUX SUPERPUISSANCES. JE DIRAIS PLUS PRECISEMENT QUE JE NE CROIS PAS, A L'HEURE ACTUELLE, QU'IL EXISTE, CHEZ LES SUPERPUISSANCES, LE CALCUL D'AFFIRMER LEUR HEGEMONIE PAR LEURS MOYENS MILITAIRES. CEPENDANT, LE NIVEAU D'EQUILIBRE MILITAIRE ENTRE LES ETATS-UNIS ET L'U.R.S.S. EST UN NIVEAU QUI TEND A S'ELEVER, NON SEULEMENT POUR CE QUI EST DES ARMEMENTS STRATEGIQUES, MAIS EGALEMENT POUR CE QUI EST DE L'ARMEMENT CONVENTIONNEL. OR, A-PARTIR DU MOMENT OU LE NIVEAU DE CES MOYENS MILITAIRES NE CESSE D'AUGMENTER, LE TOTAL DES RISQUES CONCERNANT LA PAIX DU MONDE NE CESSERA DE S'ACCROITRE. PAS D'INTENTIONS DELIBEREES DONC, MAIS UN RISQUE REEL INHERENT A L'AUGMENTATION DES POTENTIELS MILITAIRES. L'AURORE.- VOUS PERSISTEZ DONC A PRECONISER LA DETENTE COMME SEUL MOYEN DE DESAMORCER UNE CRISE MONDIALE ? M. GISCARD D'ESTAING.- OUI, MAIS S'IL Y A UNE DETENTE SUR-LE-PLAN POLITIQUE, ON N'A PAS CONSTATE QU'ELLE SE SOIT TRADUITE SUR-LE-PLAN MILITAIRE PAR UNE PAUSE DANS L'ACCROISSEMENT DES MOYENS\
L_AURORE.- AVEZ-VOUS ENCORE LE TEMPS DE FAIRE DE LA MUSIQUE ? M. GISCARD D'ESTAING.- D'ECOUTER DE LA MUSIQUE, OUI, PRESQUE TOUS LES JOURS\
L_AURORE.- DEPUIS QUELQUE TEMPS, MME GISCARD D'ESTAING EST APPARUE DANS DIVERSES MANIFESTATIONS. COMMENT POURRIEZ-VOUS DEFINIR LE ROLE DE LA PRESIDENTE ? M. GISCARD D'ESTAING.- IL N'Y A PAS DE ROLE, PAS DE FONCTION DE PRESIDENTE. CHAQUE FOIS QUE MME GISCARD D'ESTAING A FAIT QUELQUE CHOSE, OU DIT QUELQUE CHOSE, C'ETAIT EN REPONSE A UNE INVITATION. EST-CE QUE LA PRESIDENTE EN FRANCE - OU EN TOUT CAS L'EPOUSE DU PRESIDENT - DOIT S'ABSTENIR DE REPONDRE A TOUTES LES INVITATIONS QUI LUI SONT ADRESSEES ? JE NE LE CROIS PAS. ELLE EST ALLEE A ORLEANS PARCE QU'ELLE A ETE INVITEE PAR LE MAIRE D'ORLEANS. ELLE EST ALLEE AU COLLOQUE D'EDGAR FAURE PARCE QU'ELLE A ETE INVITEE PAR LE PRESIDENT EDGAR FAURE. JE CROIS QU'UNE DES GRANDES REALITES ET NOUVEAUTES DE NOTRE EPOQUE, EN FRANCE ET DANS LE MONDE, C'EST L'AFFIRMATION DU ROLE ET DE LA PRESENCE DES FEMMES. C'EST UN TRES GRAND CHANGEMENT... DURANT MES VOYAGES EN AFRIQUE DU NORD, J'AI ETE FRAPPE DE L'IMPORTANCE CROISSANTE, DANS LES FOULES ET DANS LES MANIFESTATIONS, DE LA PRESENCE FEMININE, MEME DANS LES PAYS DE TRADITION ISLAMIQUE\
L_AURORE.- EST-CE QUE CETTE DOUBLE ACTIVITE DU PRESIDENT ET DE LA PRESIDENTE PLAIT A VOS ENFANTS ? EST-CE QUE VOUS LES VOYEZ SUFFISAMMENT ? M. GISCARD D'ESTAING.- HEUREUSEMENT JE LES VOIS BEAUCOUP... JE FAIS LE PLUS ATTENTION POSSIBLE A CE QUE MON ACTIVITE NE SOIT PAS NUISIBLE POUR EUX. IL EST EVIDENT QUE, POUR LA VIE PERSONNELLE ET LE DEVELOPPEMENT D'UN ENFANT OU D'UN ADOLESCENT, UN PERE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, C'EST TRES ENCOMBRANT. ET CELA POSE DES QUANTITES DE PROBLEMES\
`URBANISME` L_AURORE.- CHAQUE SOUVERAIN IMPRIMAIT JADIS UN PEU DE PERSONNALITE A SA CAPITALE. LA IIIE ET LA IVE REPUBLIQUE N'ONT PAS CREE DE STYLE. PAR CONTRE, VOTRE PREDECESSEUR AVAIT SES IDEES. LES VOTRES SONT DIFFERENTES. VOUS AVEZ ARRETE LE PROJET DE VOIE SUR BERGE. VOUS AVEZ MODIFIE CELUI DES HALLES. COMMENT ARRIVEREZ-VOUS A CONCILIER UN PARIS GARDIEN D'UN PRESTIGIEUX PASSE ET UN PARIS TOURNE VERS L'AVENIR ? M. GISCARD D'ESTAING.- JUSQU'A PRESENT MA MARQUE N'EST PAS FORTE, SI CE N'EST QUE J'AI EMPECHE CERTAINS ENLAIDISSEMENTS DE PARIS. NATURELLEMENT, L'EXERCICE DES RESPONSABILITES EST UN EXERCICE MUNICIPAL, SAUF LORSQU'IL S'AGIT DE PROJETS QUI SONT REALISES PAR UN FINANCEMENT CONJOINT DE L'ETAT ET DE LA VILLE. DANS CE CAS-LA, IL EST NORMAL QUE L'ETAT JOUE SON ROLE... L'ARCHITECTURE FRANCAISE ? JE NE SUIS PAS UN ARCHITECTE, MAIS J'AI OBSERVE QUE L'ARCHITECTURE FRANCAISE A TOUJOURS EVOLUE PAR CONTINUITE. QUAND VOUS REGARDEZ L'ADDITION DES MONUMENTS SUCCESSIFS A PARIS, VOUS VOUS APERCEVEZ QUE CELA A TOUJOURS ETE UNE ARCHITECTURE DE CONTINUITE, JAMAIS UNE ARCHITECTURE DE RUPTURE. IL NE S'AGIT PAS DE FIGER PARIS ET D'EN FAIRE UNE POMPEI. MAIS DANS L'EVOLUTION ARCHITECTURALE, ON DOIT TENIR _COMPTE DU CARACTERE PARTICULIER FRANCAIS QUI S'EXPRIME PAR UNE LOI DE MESURE ET QUI VEUT QUE L'ARCHITECTURE EVOLUE DANS LA CONTINUITE. S'IL Y A DES RAISONS OBJECTIVES DE RUPTURES, COMME PAR EXEMPLE DE CONSTRUIRE DES TOURS, IL FAUT LE FAIRE EN DES LIEUX QUI NE SOIENT PAS EN CONTINUITE AVEC PARIS. C'EST POURQUOI LA_DEFENSE, PAR EXEMPLE, SE CONCOIT PARFAITEMENT ET QUE SON PARI ARCHITECTURAL EST TOUT A FAIT JUSTIFIE : ET C'EST POURQUOI, PAR EXEMPLE, CELUI DE LA TOUR MONTPARNASSE NE L'EST PAS\
L_AURORE.- TOUT L'OUEST PARISIEN SE TROUVE MOBILISE ACTUELLEMENT CONTRE LE TRACE DE L'AUTOROUTE A 86. IL Y A CONFLIT ENTRE LA DEFENSE DE L'ENVIRONNEMENT ET LA NECESSITE DE MODERNISER, SUIVANT LES BESOINS DE LA REGION PARISIENNE. LA DECISION FINALEMENT VOUS ECHOIT PUISQUE LE DOSSIER EST SUR VOTRE BUREAU. M. GISCARD D'ESTAING.- OUI, NEANMOINS, UNE REMARQUE. POUR MOI, IL N'Y PAS UN OUEST PARISIEN ET TOUT LE RESTE !... VOICI UNE BOUCLE QUI A ETE COMMENCEE AUTOUR DE PARIS. POUR MOI, LES PROBLEMES DE L'EST PARISIEN, DU NORD PARISIEN SONT AUSSI IMPORTANTS QUE LES PROBLEMES DE L'OUEST PARISIEN. A L'OUEST, DEUX QUESTIONS DIFFERENTES SE POSAIENT. D'ABORD S'ASSURER QUE CETTE DESSERTE, QUI EST EVIDEMMENT ONEREUSE, CORRESPOND BIEN A UNE UTILITE SOCIALE ET ECONOMIQUE. ENSUITE EXAMINER S'IL Y A DES TRAJETS ALTERNATIFS QUI, REPONDANT A CETTE UTILITE SOCIALE ET ECONOMIQUE, EVITENT LES INCONVENIENTS DU TRACE PROPOSE ACTUELLEMENT. NOUS AVONS ATTENDU QUE LE DISTRICT EN AIT DELIBERE £ IL A RENDU NON PAS UNE DECISION, MAIS SEULEMENT EXPRIME UN AVIS. MAINTENANT, JE DEMANDE AU PREMIER MINISTRE DE ME DONNER TOUS ELEMENTS D'APPRECIATION SUR LA NECESSITE ECONOMIQUE ET SOCIALE DE CETTE REALISATION ET D'ETUDIER LES VARIANTES QUI PEUVENT ETRE IMAGINEES POUR ECARTER CE QUE L'ON PARAIT REDOUTER. NOUS AURONS ENSUITE A PRENDRE LA DECISION FINALE\
L_AURORE.- MONSIEUR LE PRESIDENT, UNE QUESTION SUR LES JEUNES QUI ONT ACTUELLEMENT DES PROBLEMES DE TRAVAIL, D'IDEAL. A CETTE JEUNESSE TROUBLEE QUI FOURNIT BEAUCOUP DE DELINQUANTS, QUI EST ANGOISSEE, SI VOUS AVIEZ UN MOT A DIRE, QUEL MOT LUI DIRIEZ-VOUS ? M. GISCARD D'ESTAING.- QUE TOUTE MA PREOCCUPATION CONCERNE LA FRANCE DANS LAQUELLE ILS VIVRONT. SI LES INITIATIVES QUE JE PRENDS SONT PARFOIS INCOMPRISES OU CRITIQUEES, C'EST PARCE QU'ON NE LES CRITIQUE QU'EN TERMES D'ACTUALITE. MA REFLEXION SUR L'ORGANISATION SOCIALE, LA CULTURE, LE MODE_DE_VIE, L'ORGANISATION DES ENTREPRISES ME PREOCCUPE POUR DANS DIX ANS OU DANS VINGT ANS. J'AURAI L'OCCASION DE DIRE QU'IL EST INDISPENSABLE A MES YEUX QUE LA FRANCE, ET DONC QUE LA JEUNESSE FRANCAISE AIENT UNE CONCEPTION PROPRE DE CE QUE DOIT ETRE L'ORGANISATION SOCIALE DE NOTRE CIVILISATION ET DE NOTRE SOCIETE. LA DIFFICULTE, A L'HEURE ACTUELLE, C'EST QU'IL NE FAUT PAS SE CONTENTER DE MENER UNE POLITIQUE A COURTE VUE PAR L'ADDITION D'UNE SERIE DE DECISIONS PONCTUELLES MEME SI ELLES SONT BONNES. IL FAUT QU'IL EXISTE UNE CONCEPTION QUI PUISSE ETRE PERCUE ET COMPRISE COMME UN TOUT, ET QUI PUISSE APPELER ET JUSTIFIER LA CONTRIBUTION DE LA JEUNESSE. JE _COMPTE AVOIR L'OCCASION DE LE PRECISER DANS QUELQUES JOURS\

Voir tous les articles et dossiers