Publié le 14 juin 2011

Lettre de félicitations de M. Nicolas Sarkozy, Président de la République, adressée à M. Recep Tayyip Erdogan, Premier ministre de la République de Turquie, pour le nouveau succès de sa formation politique aux élections législatives, le 14 juin 2011.

Lettre de félicitations de M. Nicolas Sarkozy, Président de la République, adressée à M. Recep Tayyip Erdogan, Premier ministre de la République de Turquie, pour le nouveau succès de sa formation politique aux élections législatives, le 14 juin 2011.

14 juin 2011 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Lettre de félicitations de M. Nicolas Sarkozy, Président de la République, adressée à M. Recep Tayyip Erdogan, Premier ministre de la République de Turquie, pour le nouveau succès de sa formation politique aux élections législatives, le 14 juin 2011. - PDF 71 Ko

Monsieur le Premier Ministre,
Au lendemain du nouveau succès de votre formation politique aux élections législatives, le troisième après ceux de 2002 et 2007, et alors que vous êtes appelé à former le 61ème gouvernement de la République de Turquie, je suis heureux de vous présenter, en mon nom et au nom du peuple français, mes chaleureuses félicitations.
Ma visite de travail à Ankara en février dernier et les échanges que nous avons pu avoir à cette occasion, ont permis de confirmer notre volonté commune de renforcer dans tous les domaines notre coopération bilatérale ainsi que notre concertation sur les grands dossiers régionaux et internationaux.
La France a la volonté d'oeuvrer, avec ses principaux partenaires et alliés parmi lesquels figure naturellement la Turquie, à la stabilité et la prospérité de son environnement régional. Trois mois après le début de l'intervention alliée en Libye et alors cille la situation en Syrie est une source de grande préoccupation commune, la France attache un soin particulier à approfondir sa coopération avec la Turquie afin d'aider les peuples de la région à reprendre leur destin en main.
Je vous prie d'agréer, Monsieur le Premier ministre, l'expression de ma haute considération.

Sur le même thème

Voir tous les articles et dossiers