Publié le 2 août 2007

Lettre de mission de M. Nicolas Sarkozy, Président de la République, adressée à M. Alain Bauer, criminologue, sur l'étude du rapprochement des missions, des structures et des modes de financement des grandes institutions publiques en charge de la formation, de la recherche et de l'analyse des questions de sécurité et stratégiques, le 2 août 2007.

2 août 2007 - Seul le prononcé fait foi

Lettre de mission de M. Nicolas Sarkozy, Président de la République, adressée à M. Alain Bauer, criminologue, sur l'étude du rapprochement des missions, des structures et des modes de financement des grandes institutions publiques en charge de la formation, de la recherche et de l'analyse des questions de sécurité et stratégiques, le 2 août 2007.

Télécharger le .pdf
Monsieur le Président,
Nous souhaitons étudier le rapprochement des missions, des structures et des modes de financement des grandes institutions publiques en charge de la formation, de la recherche et de l'analyse des questions de sécurité et stratégiques. Ce travail portera notamment, sans que ce champ soit exclusif, sur l'Institut des hautes études de défense nationale, l'Institut national des hautes études de sécurité et l'Institut d'études et de recherche pour la sécurité des entreprises. Nous désirons également que soit étudiée la façon de dynamiser et de favoriser la cohérence des travaux des institutions financées par des fonds publics, ainsi que des universités.
Au vu des nombreuses missions que vous avez conduites au sein de l'Observatoire National de la Délinquance et de votre expertise sur ces sujets, nous vous demandons de bien vouloir présider un groupe de travail dont vous voudrez bien nous proposer la composition, qui sera chargé de cette étude.
Vous vous entourerez des avis des responsables des structures concernées et de tous autres que vous jugerez utiles. Vous disposerez des moyens humains et administratifs nécessaires.
Vous voudrez bien vous mettre en relation, sur les sujets communs, avec la commission du livre blanc sur la défense et la sécurité nationale afin de garantir la cohérence de vos travaux respectifs.
Vous voudrez nous rendre compte de vos constatations et propositions au plus tard à la fin du premier trimestre 2008.
Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, à l'assurance de nos sentiments les meilleurs.

Voir tous les articles et dossiers