Publié le 10 septembre 2006

Lettre de M. Jacques Chirac, Président de la République, adressée à M. George W. Bush, Président des Etats-Unis, sur le 5éme anniversaire des attentats du 11 septebre, le 10 septembre.

Lettre de M. Jacques Chirac, Président de la République, adressée à M. George W. Bush, Président des Etats-Unis, sur le 5éme anniversaire des attentats du 11 septebre, le 10 septembre.

10 septembre 2006 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Lettre de M. Jacques Chirac, Président de la République, adressée à M. George W. Bush, Président des Etats-Unis, sur le 5éme anniversaire des attentats du 11 septebre, le 10 septembre. - PDF 77 Ko
Monsieur le Président, Cher George
Voici cinq ans, le terrorisme frappait New York et les États-Unis par des attentats d'une violence inouïe.
Tous les Français, révoltés, se sont alors portés par le coeur auprès des Américains dans l'épreuve et le monde entier, à l'ONU, s'est rassemblé aux côtés du peuple américain.
Ayant tenu à venir immédiatement témoigner de la solidarité de la France, je n'oublierai jamais le terrible spectacle de Ground Zero quelques jours plus tard, la tristesse poignante des New-Yorkais rendant un magnifique hommage spontané aux victimes, à Union Square, l'admirable courage du Maire, Rudolph Giuliani, la dignité, l'héroïsme, le sacrifice des sauveteurs, des policiers et des pompiers que Paris eut à coeur d'acclamer peu après sur les Champs-Élysées le 14 juillet. Notre rencontre à Washington le 18 septembre scella l'entente entre nos deux pays pour contrer le terrorisme.
En ces journées de triste commémoration, je souhaite vous exprimer l'amitié et la solidarité du peuple français avec le peuple américain. Ensemble, nous communions dans le souvenir des victimes, de leurs familles et de leurs proches. Ensemble, nous rendons hommage à toutes les victimes du terrorisme à travers le monde. Ensemble, nous poursuivons notre combat déterminé contre ce fléau que rien, jamais, ne peut justifier.
Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Président, l'expression de ma très haute considération. et ma cordiale solidarité.

Sur le même thème

Voir tous les articles et dossiers