Publié le 13 octobre 2005

Lettre de M. Jacques Chirac, Président de la République, adressée à M. Koïchiro Matsuura, Directeur général de l'UNESCO, à la suite de sa réélection, le 13 octobre 2005.

Lettre de M. Jacques Chirac, Président de la République, adressée à M. Koïchiro Matsuura, Directeur général de l'UNESCO, à la suite de sa réélection, le 13 octobre 2005.

13 octobre 2005 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Lettre de M. Jacques Chirac, Président de la République, adressée à M. Koïchiro Matsuura, Directeur général de l'UNESCO, à la suite de sa réélection, le 13 octobre 2005. - PDF 75 Ko
Monsieur le Directeur général, Cher Ami,
C'est avec une très grande satisfaction que j'ai appris votre réélection à la tête de l'UNESCO. Je tiens à vous exprimer, à cette occasion, mes très chaleureuses félicitations et à vous dire l'appréciation de la France pour votre action.
Depuis 1999, vous avez su conduire les réformes indispensables de l'Organisation. Vous avez également animé, avec sagesse et détermination, les grandes réflexions qui ont replacé l'UNESCO au coeur de l'action multilatérale. Sur la bioéthique, la diversité culturelle ou la lutte contre le dopage dans le sport, l'UNESCO a fait, sous votre direction, oeuvre pionnière en posant les bases d'un nouveau droit international à la mesure des défis de notre temps.
Dans les prochains jours, les États membres de l'Organisation auront à se prononcer sur le projet de Convention sur la diversité culturelle. Vous connaissez l'engagement de la France sur cet enjeu majeur de la mondialisation. Alors que certains entreprennent aujourd'hui de remettre en cause le très large consensus auquel nous sommes parvenus, la France sait pouvoir compter sur votre engagement personnel pour faire aboutir cette négociation essentielle en préservant toute l'ambition d'un projet dont l'adoption marquera, de manière éclatante, l'inauguration de votre nouveau mandat.
En vous renouvelant tous mes v¿ux de succès, je vous prie d'agréer, Monsieur le Directeur général, l'expression de ma haute considération.

Sur le même thème

Voir tous les articles et dossiers