Publié le 24 octobre 2003

Allocution de MM. Jacques Chirac, Président de la République, et Amadou Toumani Touré, Président du Mali, en réponse aux propos de bienvenue de M. Mohamed Ibrahim Cisse, maire de Tombouctou, le 24 octobre 2003.

Allocution de MM. Jacques Chirac, Président de la République, et Amadou Toumani Touré, Président du Mali, en réponse aux propos de bienvenue de M. Mohamed Ibrahim Cisse, maire de Tombouctou, le 24 octobre 2003.

24 octobre 2003 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Allocution de MM. Jacques Chirac, Président de la République, et Amadou Toumani Touré, Président du Mali, en réponse aux propos de bienvenue de M. Mohamed Ibrahim Cisse, maire de Tombouctou, le 24 octobre 2003. - PDF 154 Ko
Monsieur le Président de la République du Mali,
Mon cher, mon très cher ami,
Monsieur le Maire, mon Maire depuis que je suis votre citoyen d'honneur,
Mesdames, Messieurs,
Vous ne pouviez pas choisir, Monsieur le Président, de meilleure porte d'entrée pour le début de ma visite dans votre grand et prestigieux pays que Tombouctou. Je suis heureux et je vous remercie de votre choix.
Je vous suis également très reconnaissant des paroles chaleureuses que vous-même et, avant vous, Monsieur le Maire de Tombouctou, venez de m'adresser et auxquelles je suis particulièrement sensible.
Comment ne pas être impressionné, comment ne pas être ému, au moment d'arriver dans cette ville légendaire, dans ce haut lieu de la culture, de l'histoire, de la tradition, un lieu si profondément ancré dans la civilisation du monde et dans le Mali d'aujourd'hui !
Je vous félicite, Monsieur le Maire de Tombouctou, de tout ce qui est fait pour préserver l'immense patrimoine culturel de votre prestigieuse cité dont les précieux manuscrits répandirent, bien au-delà de l'Afrique, les riches enseignements des grands maîtres de l'Islam dispensés ici même.
Tombouctou qui garde la mémoire de ceux dont le rêve était d'en découvrir les richesses et les mystères, comme vous l'avez évoqué, Monsieur le Président, en citant René Caillé, qui en 1828 pénétra à Tombouctou avec beaucoup de respect. Tombouctou qui s ouvre sur ces vastes étendues, là où dans le dénuement des sables et sous la pureté d'un ciel étoilé, l'homme se resitue dans l'univers, comme le faisait Théodore Monod, l'homme de sciences, le grand humaniste, qui, jusqu'à la fin de sa vie, cherchera à retrouver les " âpres béatitudes du désert " qu'il avait connues en s'aventurant, dès 1934, du Chinguetti mauritanien jusqu à Tombouctou !
Dans l'histoire glorieuse de votre ville, comment ne pas évoquer la cérémonie de la " flamme de la paix " qui en 1996, mettait fin aux déchirements qui brisaient l'unité du pays ! Lieu de culture et de foi, Tombouctou est devenu aussi un lieu symbole de paix. La paix qui ouvrait une nouvelle page de son histoire, celle du progrès et du développement pour répondre aux aspirations qui s'expriment ici, comme ailleurs, pour mieux vivre dans le monde d'aujourd'hui.
Aux habitants de la prestigieuse Tombouctou et de sa région, comme aux populations du Nord Mali, qui avec la dignité et le courage hérités de traditions séculaires sont animés par la volonté de prendre en mains leur avenir et celui de leurs enfants, je voudrais adresser un témoignage d'estime, de solidarité et d'amitié, le témoignage du peuple français. Nous connaissons les dures contraintes de votre vie, vos efforts pour les surmonter, la tentation pour beaucoup de rechercher hors de la région les moyens de mieux valoriser leurs capacités et leur ardeur. La France est attentive à ce que vous faites, comme le montre l'exceptionnelle ampleur de la coopération décentralisée qui vous relie à tant de villes, à tant de régions de France, et notamment à la Région Rhône-Alpes. Ensemble, vous avez pu réaliser ces forages, ces centres de santé, ces périmètres agricoles, ces réalisations qui répondent à des attentes et qui donnent l'espoir de pouvoir mieux vivre sur place.
Cette étroite collaboration qui s'est établie à Tombouctou et dans bien d'autres régions du Mali, entre des collectivités locales, mais aussi entre le Mali et la France, nous avons l'ambition, Le Président TOURE et moi-même, de lui donner encore plus de force, dans un partenariat rénové.
Le Mali s'y est préparé, en retrouvant la paix et la cohésion nationale, en se donnant des institutions et des pratiques démocratiques, en engageant des programmes de réformes économiques et de développement social. Comment la France peut mieux appuyer encore, dans ses priorités, comme le coton, l'eau, mais aussi dans ses actions pour la stabilité régionale indispensable, tels seront les thèmes des entretiens que j'aurai tout à l'heure avec le Président TOURE et les sujets sur lesquels la délégation qui m accompagne travaillera avec ses homologues maliens.
Monsieur le Président, Mon cher ami, Mon très cher ami, merci encore de votre accueil, merci à la grande et prestigieuse Tombouctou pour l'accueil qu'elle nous réserve aujourd'hui.
Vive Tombouctou !
Vive le Mali !
Vive la France !
Vive l amitié franco-malienne !

Voir tous les articles et dossiers