Publié le 3 juin 1999

Message de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur l'importance de l'euro pour favoriser la construction d'une Europe de l'entreprise et développer l'emploi, Paris le 3 juin 1999.

Message de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur l'importance de l'euro pour favoriser la construction d'une Europe de l'entreprise et développer l'emploi, Paris le 3 juin 1999.

3 juin 1999 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Message de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur l'importance de l'euro pour favoriser la construction d'une Europe de l'entreprise et développer l'emploi, Paris le 3 juin 1999. - PDF 151 Ko
Monsieur le Président de l'Association des organisations interprofessionnelles d'entrepreneurs des capitales européennes,
Mesdames et Messieurs,
Je salue chacune et chacun d'entre vous et je souhaite à nos hôtes étrangers la plus chaleureuse des bienvenues dans notre pays et dans notre Capitale à l'invitation du MEDEF Paris et de Monsieur Jean TIBERI, Maire de Paris.
Aujourd'hui, votre association, notre association, devrais-je dire puisque nous l'avons lancée et bâtie ensemble, fête ses dix ans. Cet anniversaire et tout ce qu'il représente, chacun d'entre nous peut en être fier. Il marque une décennie de progrès. Dix années qui ont vu se construire l'union de nos nations et de nos peuples. Dix années de succès commerciaux pour l'Europe qui s'impose chaque jour davantage comme la première puissance économique de la planète. Et dix années au cours desquelles, grâce à votre association, les entrepreneurs de quatorze capitales européennes se sont rapprochés pour construire l'Europe de l'Entreprise, de l'audace, de l'imagination et de la conquête. Oui, la formidable réussite de l'Europe est aussi et d'abord la vôtre !
Elle est bien sûr l'affaire des responsables politiques. Tous eurent la volonté inébranlable et constante, par-delà les choix de société, les clivages partisans, de nouer une solidarité entre nos peuples. Avec la création d'un marché unique, élaboration des politiques communes, instauration de la libre circulation des personnes, des marchandises et des capitaux : ils ont voulu créer les conditions et l'environnement de la réussite. A chaque fois, les entrepreneurs ont su saisir ces progrès. Ils ont donné sa pleine dimension à l'Europe de l'activité, de l'innovation et de la prospérité économique.
Depuis le 1er janvier, nous avons, vous avez l'euro. Facteur de stabilité du système financier international, ferment de la compétitivité européenne, l'euro offre de nouvelles chances à notre continent. Il achève l'unification du grand marché européen. C'est un générateur de croissance pour l'entreprise et un moteur de progrès pour nos peuples.
Avec la mondialisation économique et financière, face à la vive concurrence de nos partenaires, nous, Européens, devons être ambitieux. Et d'abord libérer davantage les énergies créatrices. Avec pour obsession l'emploi. Nous avons en Europe un formidable patrimoine de savoir-faire et une force d'innovation reconnus dans le monde entier. Nos laboratoires et centres de recherches sont parmi les meilleurs du monde. Nos services sont performants. Et surtout nous avons les hommes et les femmes de la réussite.
Or, aujourd'hui, la lutte est acharnée pour la localisation des entreprises et pour la conquête des marchés. Vous le savez bien, vous qui devez tous les jours triompher de la concurrence internationale, aller au devant de la demande, répondre à ses exigences et convaincre par les prix et la qualité. Vous qui devez sans cesse faire la différence et qui vous battez avec coeur parce que vous savez que de vos efforts dépendent l'emploi et l'avenir de tant d'hommes et de femmes.
Les contacts étroits que j'ai avec les entrepreneurs, avec ceux qui ont le goût du risque et qui en attendent la juste récompense, me confortent chaque jour dans la conviction que l'on ne peut bâtir la prospérité et gagner la bataille de l'emploi sans les entreprises, a fortiori contre l'entreprise. Voilà pourquoi nous devons mettre l'Europe à l'écoute de l'entreprise et des salariés. Voilà pourquoi nous devons faire de l'Europe un vaste espace de liberté, de développement économique, en donnant toutes leurs chances aux PME. Voilà pourquoi des instances telles que la vôtre, lieu de rencontre et d'échanges privilégiés entre entrepreneurs européens, sont indispensables pour que vous vous fassiez entendre, pour que l'Europe évolue, pour qu'elle trouve toute sa place dans l'économie de demain, pour qu'elle saisisse toute la chance de la mondialisation.
Et voilà pourquoi, Mesdames et Messieurs, je forme le voeu que vos travaux apportent à l'Union européenne ces clés qui lui permettront de franchir avec succès une nouvelle étape sur le chemin de l'activité, de l'emploi et du dialogue social. A chacun d'entre vous, qui êtes des bâtisseurs d'Europe, j'adresse mes remerciements et mes encouragements. A tous, je souhaite un excellent anniversaire et bon vent pour la décennie à venir.
Jacques CHIRAC\

Les dernières actualités

2020-09-23 (202285) Longjumeau (91) Maison de la petite enfance

Voir tous les articles et dossiers