Publié le 8 mars 1988

Message de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'Association européenne de management et financement sur la nécessité de la construction d'une Europe financière dans le cadre du Marché communautaire, Paris, mardi 8 mars 1988.

Message de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'Association européenne de management et financement sur la nécessité de la construction d'une Europe financière dans le cadre du Marché communautaire, Paris, mardi 8 mars 1988.

8 mars 1988 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Message de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'Association européenne de management et financement sur la nécessité de la construction d'une Europe financière dans le cadre du Marché communautaire, Paris, mardi 8 mars 1988. - PDF 96 Ko
Mesdames et messieurs,
- Le succès du Conseil européen de Bruxelles ouvre la voie à la réalisation du grand marché intérieur que nous avons voulu construire.
- La politique agricole commune sauvegardée, le financement de la Communauté, dotée de ressources nouvelles, assuré pour cinq ans, des fonds supplémentaires pour les pays et les régions les moins favorisés, voilà qui nous permet aujourd'hui d'avancer plus hardiment vers la réalisation du grand marché.
- C'est pour cela que j'ai engagé la France, au Conseil européen de Luxembourg en décembre 1985, dans la mise en oeuvre de l'acte unique européen. J'avais conscience que le chemin ne serait pas facile, mais c'est le seul.
- Il faudra en cinq ans abolir les frontières qui demeurent encore au sein de la Communauté et parvenir à une libre circulation des hommes, des marchandises, des capitaux.
- C'est principalement à cette dernière question que sera consacrée votre convention. Réussir l'Europe financière aidera au succès de l'Europe, même si parfois ce type d'activités a pu connaître un développement excessif par -rapport aux activités industrielles. Tel est le thème en tout cas que vous avez l'intention d'aborder.
- C'est l'un des domaines où les changements qui interviendront d'ici 1992 modifieront le plus profondément la situation actuelle de la Communauté. Des progrès concrets ont déjà été enregistrés mais il reste beaucoup à faire. Il n'y aura pas de véritable Europe financière si l'on ne renforce pas parallèlement l'Europe monétaire en se dotant à terme d'institutions et d'une monnaie communes.
- L'Ecu doit demain constituer, au même titre que le dollar et que le yen, l'un des piliers d'un système monétaire international rénové. Sachant l'excellente réputation de votre association et la grande qualité des participants à cette dixième convention, je souhaite plein succès à vos travaux avec l'espoir qu'ils contribueront à faire avancer la construction de notre Europe.\

Voir tous les articles et dossiers