Publié le 3 avril 1987

Message de M. François Mitterrand, Président de la République, au congrès du parti socialiste à Lille, vendredi 3 avril 1987.

Message de M. François Mitterrand, Président de la République, au congrès du parti socialiste à Lille, vendredi 3 avril 1987.

3 avril 1987 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Message de M. François Mitterrand, Président de la République, au congrès du parti socialiste à Lille, vendredi 3 avril 1987. - PDF 61 Ko
A l'heure où votre congrès vous rassemble pour affirmer hautement votre présence dans le pays et vos projets pour les Français, je viens vous dire l'attachement qui me lie à vos personnes comme votre démarche au service de notre peuple.
- Je souhaite que votre souci d'être vous-mêmes dans le respect des autres donne à la France des chances nouvelles. Président de la République, ce n'est pas seulement un devoir pour moi que d'assurer le droit de chacun, au-delà des choix politiques et des préférences personnelles, c'est aussi l'expression de ma profonde conviction qu'il faut à la nation, à la tête de l'Etat, un pouvoir équitable et juste. Mais cela n'ôte rien à la fidélité que je garde à l'idéal qui est le nôtre, à l'amitié que je vous porte.
- En formant pour vous les voeux du coeur et ceux de la raison et en considérant l'-état du monde, je n'oublie pas que la France £ elle aussi a besoin de rassembler ses forces. Aidez-la.\

Voir tous les articles et dossiers