Publié le 2 octobre 1984

Allocution de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'occasion de la journée des "Jeunes créateurs" au Musée des arts décoratifs, Paris, mardi 2 octobre 1984.

Allocution de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'occasion de la journée des "Jeunes créateurs" au Musée des arts décoratifs, Paris, mardi 2 octobre 1984.

2 octobre 1984 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Allocution de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'occasion de la journée des "Jeunes créateurs" au Musée des arts décoratifs, Paris, mardi 2 octobre 1984. - PDF 75 Ko
Et d'abord, pourquoi suis-je venu ? Il s'agit, comme vous le savez de la jeune création artistique et c'est très utile pour moi que de pouvoir me rendre compte où en sont les diverses formes d'expression, vues, conçues, pratiquées par les jeunes. Ce n'est pas une qualité en soi d'être jeune, mais c'en est une lorsque l'on est à la fois jeune, imaginatif et créateur. Et c'est important aussi de savoir que cette jeune création, dans beaucoup de domaines - vidéo, la danse, la musique, la peinture, la bande dessinée, etc... - a choisi aujourd'hui la France, par la participation de nombreux Français, de nombreux artistes aussi venus de l'extérieur, comme lieu où l'on aime se rencontrer et surtout travailler. Et qu'aujourd'hui, depuis quelques années, il semble bien que la France soit ce lieu privilégié où l'on aime venir parce que l'on y apprend, sans doute, et parce que l'on y travaille.
- Ce que j'ai vu montre que cette création est riche et forte. Bien entendu, comme toute nouvelle création, elle peut surprendre et même parfois choquer nos habitudes esthétiques. Moi, personnellement, je dois dire que ce que j'ai vu là me remplit d'espoir dans la capacité du pays, et sous les formes les plus originales, les plus variées.
- Je viens de passer de bons et riches moments aux Arts décoratifs, puisque c'est le lieu où nous nous trouvons.\

Voir tous les articles et dossiers