Publié le 15 mai 1984

Allocution de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'occasion de l'ouverture du colloque franco - norvégien sur la télématique, Oslo, mardi 15 mai 1984.

Allocution de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'occasion de l'ouverture du colloque franco - norvégien sur la télématique, Oslo, mardi 15 mai 1984.

15 mai 1984 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Allocution de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'occasion de l'ouverture du colloque franco - norvégien sur la télématique, Oslo, mardi 15 mai 1984. - PDF 154 Ko
Sire,
- Mesdames, messieurs,
- Je souhaite tout d'abord remercier la Fondation Det Norske Veritas et vous-même, monsieur le directeur général Abrahamsen, d'avoir organisé cette rencontre. Le film que vous nous avez présenté tout à l'heure dans l'autre bâtiment constitue à cet égard une introduction exemplaire à la Norvège moderne et met tout à fait en relief l'évolution de votre pays qui a su tirer parti de ses atouts traditionnels pour affronter remarquablement les changements scientifiques, technologiques et industriels du temps présent.
- L'activité de votre fondation, vous le rappeliez tout à l'heure, est ancienne puisqu'elle remonte au milieu du XIXème siècle. Elle est, de peu la cadette d'une société française, le "Bureau Veritas", elle-même inaugurée en 1828 dont l'activité est également très grande et dont la France est très fière.
- Ces deux sociétés de classe internationale, française et norvégienne, sont l'illustration-même de ce qui peut être accompli grâce au progrès technologique. Et on ne peut qu'être frappé lorsqu'on visite ces locaux, ces bâtiments, cet ensemble, le paysage organisé par l'homme, par la qualité de votre -entreprise, par ses ambitions et par sa capacité.\
Votre fondation accueille aujourd'hui une exposition de matériels français et norvégiens et un colloque consacré à la télématique. Quel meilleur symbole de ce que peut être l'avenir de la coopération entre nos deux pays ?
- A vrai dire, cette coopération est déjà très active dans le domaine des hydrocarbures, mais ell peut se développer et s'étendre à d'autres domaines. Vous savez que mon pays est résolument engagé dans la voie de la modernisation industrielle et que déjà notre industrie est parmi les plus performantes comme on dit du monde dans de nombreux secteurs de pointe : télécommunications, aéronautique, nucléaire, espace, technologies pétrolières. Certes, il est de nombreux domaines où nous avons besoin d'accomplir des progrès, où nous avons quelques retards, et le fait de pouvoir visiter un pays comme le vôtre, avec ses propres spécialités est pour nous un moyen d'avancer.
- J'ai été très flatté de vous entendre dire à l'instant que la France était à la tête de l'Europe pour la recherche et le développement. Et c'est vrai que notre industrie est engagée dans un effort de développement des technologies nouvelles. Je voudrais citer notamment la biotechnologie, la robotique, la télématique qui nous réunit ici aujourd'hui.
- Je suis heureux de voir que cette coopération scientifique s'approfondit entre chercheurs, qu'elle s'exerce dans des domaines étendus, le pétrole, le gaz assurément, mais aussi celui de l'espace et des sciences de la terre. La Fondation franco - norvégienne pour la recherche scientifique et technique et la coopération industrielle inaugurée en novembre dernier par le Premier ministre français et le ministre norvégien de l'industrie, est le symbole de la dimension nouvelle des relations entre nos deux pays.\
Le Colloque télématique doit permettre précisément de poursuivre dans cette voie. Je note la création d'un réseau national de vidéotex, utilisation de la carte à mémoire, de la monnaie électronique, le câblage en fibre optique qui sera évoqué lors de l'échange de vues entre ministres de nos deux pays puisque je suis venu accompagné de M. Mexandeau, ministre des postes et télécommunications et de M. Fillioud, chargé des techniques de communication.
- Les nouveaux moyens de télécommunications doivent être l'occasion d'élargir l'espace de liberté des femmes et des hommes d'aujourd'hui et de demain. Et je me réjouis, à cet égard, du lancement à Oslo et à Stavanger de la chaîne de télévision francophone TV 5. Sire, monsieur le Président, monsieur le directeur général, mesdames et messieurs, je souhaite en terminant vous exprimer mes remerciements pour avoir organisé ces visites et ces rencontres. Je suis confiant dans la qualité de leurs résultats et je renouvelle mes voeux pour la coopération entre nos deux pays, mes voeux aussi personnels et les voeux de la France pour les réussites de la Norvège.\

Les dernières actualités

2020-09-23 (202285) Longjumeau (91) Maison de la petite enfance

Voir tous les articles et dossiers