Publié le 13 janvier 1984

Déclaration de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'issue de sa visite au commissariat du 18ème arrondissement de Paris (2ème division de la police judiciaire), vendredi 13 janvier 1984.

Déclaration de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'issue de sa visite au commissariat du 18ème arrondissement de Paris (2ème division de la police judiciaire), vendredi 13 janvier 1984.

13 janvier 1984 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Déclaration de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'issue de sa visite au commissariat du 18ème arrondissement de Paris (2ème division de la police judiciaire), vendredi 13 janvier 1984. - PDF 65 Ko
Je suis venu voir votre vie quotidienne, telle qu'elle se passe dans la réalité mais aussi m'informer du rythme de votre travail, de sa rigueur, des conditions dans lesquelles vous logiez. Tout cela est pour moi très utile, très instructif. Mais je ne saurais vous quitter sans vous dire la gratitude que vous doit la population.
- Assurer la sécurité, parvenir, comme vous me le disiez à l'instant, à ce palier qui permet d'arrêter la recrudescence du crime ou du délit, c'est déjà une bataille gagnée. Pour continuer, ce sera difficile, on s'en rend bien compte quand on voit le développement de la ville, avec son entassement, ses problèmes sociaux, une jeunesse qui ne sait où aller, souvent réduite au chômage. Je tiens à vous dire que le travail que vous accomplissez mérite la reconnaissance du pays. Je dis cela, dans le commissariat central du 18ème, j'espère que mes paroles iront plus loin.
- Merci.\

Voir tous les articles et dossiers