Publié le 15 novembre 1983

Allocution de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'occasion de l'arrivée de M. le président de la République de Finlande et de Mme Mauno Koivisto, aéroport d'Orly, mardi 15 novembre 1983.

Allocution de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'occasion de l'arrivée de M. le président de la République de Finlande et de Mme Mauno Koivisto, aéroport d'Orly, mardi 15 novembre 1983.

15 novembre 1983 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Allocution de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'occasion de l'arrivée de M. le président de la République de Finlande et de Mme Mauno Koivisto, aéroport d'Orly, mardi 15 novembre 1983. - PDF 95 Ko
Monsieur le président,
- Madame,
- Nous sommes heureux de vous recevoir en cet instant, en France, car votre venue chez nous éveille dans notre esprit des souvenirs multiples £ en-particulier, le témoignage, à travers les siècles, de relations qui furent bonnes £ une relation entre le peuple finlandais et le peuple français qui, en dépit de la géographie, nous vit généralement à travers les temps et à travers l'histoire partageant les mêmes idéaux. Cela n'est pas un récit arrangé pour les besoins de la cause, simplement parce que nous voulons faire honneur au président de la République finlandaise, mais aussi parce que c'est vrai et que depuis le Moyen-Age nos peuples ont appris à se connaître.
- Certes, il reste beaucoup à faire, car chacun d'entre nous est d'abord préoccupé de ses propres problèmes là où la géographie l'a fixé dans l'environnement, environnement différent que les événements contemporains ont déterminé.
- Ce que nous savons de la Finlande se résume en quelques mots très simples. D'abord, celui de courage. Le peuple finlandais, à travers bien des drames, a su préserver son identité, imposer sa réalité nationale et a marqué constamment par sa bravoure et par sa volonté l'histoire d'une grande nation. Le deuxième mot qui me vient à l'esprit est celui de sagesse. C'est en effet un peuple sage, celui qui, ayant bâti les fondements de son indépendance nationale, conduit sa politique sur la base des amitiés qui l'a définie, en tenant compte des réalités et en recherchant, avec tous, les bases d'une bonne entente.
- Vous représentez, monsieur le président et vous madame également, un mode de civilisation, une façon de considérer la vie des hommes en société qui nous intéresse et qui nous attache. Sachez que vous êtes parmi nous les bienvenus, que nous nous réjouissons de votre présence et que nous profiterons de cette heureuse circonstance pour approfondir avec vous les problèmes qui font de nous des partenaires pour la -défense de la paix dans le monde.
- Vive le président de la République finlandaise ! Vive la Finlande !\

Sur le même thème

Voir tous les articles et dossiers