Publié le 14 juin 1983

Allocution de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'occasion de la visite de la fromagerie d'Appieto, mardi 14 juin 1983.

Allocution de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'occasion de la visite de la fromagerie d'Appieto, mardi 14 juin 1983.

14 juin 1983 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Allocution de M. François Mitterrand, Président de la République, à l'occasion de la visite de la fromagerie d'Appieto, mardi 14 juin 1983. - PDF 90 Ko
Je suis heureux de vous voir, monsieur le président, de rencontrer la Fédération des syndicats d'exploitants agricoles `FDSEA` et les éleveurs locaux ou du moins de la région, ceux qui se sont asssociés, vous avez eu raison de le dire, aidés un peu par tout le monde.
- Cela a été un mouvement d'intérêt général : de l'Etat, de la région, du département pour le résultat que vous me montrez. J'avoue que j'en suis impressionné et très heureux, parce qu'il est certain que vous êtes en train de réussir et recueillir soudain l'héritage aussi qualifié que celui de Roquefort, considéré comme imbattable. Je connais Roquefort, je connais le travail qu'on y fait, et puis tout d'un coup me retrouver ici en pleine Corse avec des professionnels qui, à leur tour, ont d'abord assuré la suite, puis ont innové, sur la base de structures traditionnelles de la coopérative, mais innové dans leur métier, dans leur travail, vous aviez raison de le dire, c'est un exemple pour la Corse. Cela démontre que ce qui est possible ici doit être possible ailleurs, bien sûr, sur bien d'autres communes dans d'autres territoires de l'île. De plus, vous avez bien voulu me faire goûter l'un de vos produits, j'avais déjà pu l'approcher hier à Corte, et je dois dire que je ne sais si j'ai une qualité particulière à goûter les produits corses mais en tout cas, moi je considère que c'est très remarquable.
- Je souhaite que le succès continue de répondre à vos efforts. J'imagine les difficultés que vous avez dû traverser. Je viens de parler avec M. le président de la coopérative, on sent qu'il s'agit-là de gens tout à fait responsables, qui aiment ce qu'ils font et qui ont parfaitement compris qu'ils pouvaient faire renaître leur pays, toute une large fraction de leur pays, par ce moyen. Je considère cette visite comme particulièrement utile pour moi, j'espère qu'elle le sera un peu aussi pour vous, en tout cas c'est la garantie que l'Etat ne se désintéressera pas de vos efforts.
- Je vous remercie monsieur le président.\

Voir tous les articles et dossiers