Publié le 30 janvier 1982

Interview de M. François Mitterrand, Président de la République, accordée à FR3, pour l'émission télévisée américaine sur la Pologne, Paris, Palais de l'Élysée, samedi 30 janvier 1982

Interview de M. François Mitterrand, Président de la République, accordée à FR3, pour l'émission télévisée américaine sur la Pologne, Paris, Palais de l'Élysée, samedi 30 janvier 1982

30 janvier 1982 - Seul le prononcé fait foi

Télécharger Interview de M. François Mitterrand, Président de la République, accordée à FR3, pour l'émission télévisée américaine sur la Pologne, Paris, Palais de l'Élysée, samedi 30 janvier 1982 - PDF 79 Ko
QUESTION.- Le gouvernement américain organise demain, à la télévision américaine, une grande émission de solidarité envers le peuple polonais £ une émission avec des reportages, du spectacle, et le président REAGAN a également demandé aux chefs d'Etat occidentaux d'y participer sous forme de déclaration. Que pensez-vous de cette émission américaine, monsieur le Président ?
- LE PRESIDENT.- C'est une bonne initiative. Le peuple polonais a besoin de savoir que son combat pour plus de liberté rencontre l'adhésion et la solidarité de millions et de millions d'hommes dans le monde entier. Il a besoin de savoir que la pression politique et morale de l'opinion publique internationale ne cessera pas avant qu'il ait retrouvé l'exercice des droits syndicaux arrachés par ses ouvriers et par ses paysans ces dernières années, avant qu'il ait reconquis, tout simplement, son droit aux droits de l'homme et que soient sortis de prison et des camps ceux qui viennent d'y être injustement précipités.
- Le peuple polonais souffre aussi de misère et de faim. C'est pourquoi la France lui apporte son aide alimentaire, la plus importante des pays d'Occident. Le peuple polonais sait enfin qu'il subit encore les conséquences de la deuxième guerre mondiale et qu'il n'y échappera que le jour où auront disparu, et la coupure de l'Europe en deux blocs, et le système qui l'opprime.
- Son étonnant courage dans l'adversité montre que cette évolution, même s'il y faut du temps, a dès maintenant commencé.\

Sur le même thème

Voir tous les articles et dossiers