2 janvier 2017 - Seul le prononcé fait foi

Déclaration de M. François Hollande, Président de la République, sur la coopération militaire franco-irakienne dans la lutte contre le groupe terroriste Daech, à Bagdad le 2 janvier 2017.

Télécharger le .pdf
Monsieur le Ministre, vous nous accueillez ici, sur ce lieu, à l'Académie de l'ICTS, ICTS qui mène un combat particulièrement glorieux à Mossoul, et je voulais, avec le ministre de la Défense français, Jean-Yves LE DRIAN, confirmer l'engagement de nos forces à vos côtés.
Il est en effet très important que dans le cadre de la coalition, la France, ce que vous faites ici en son nom, puisse apporter aux autorités irakiennes, l'appui, la formation indispensable pour mener le combat permettant la reconquête de Mossoul. Et c'est le travail que vous avez engagé, que je voudrais saluer, aussi bien pour l'appui à l'armée irakienne , globalement, qu'à travers sa force principale qui est l'ICTS.
J'ai pu apprécier la qualité de vos engagements, j'ai pu entendre de la part des autorités irakiennes l'admiration que vous suscitez, et de la part des généraux ici présents, irakiens, la pleine compréhension de ce que nous faisons ensemble, et de ce qui doit encore être mené dans les jours qui viennent. L'enjeu, c'est la reconquête de Mossoul.
Pour y parvenir, dans les prochaines semaines, vous devez former, appuyer, accompagner les forces irakiennes et leur donner les meilleurs conseils, ce que vous faites. Ensuite, vous devez, avec vos camarades qui sont au plus près des combats, être capables de leur donner les conditions de la réussite. Je pense à nos aviateurs, je pense aussi à nos artilleurs.
Car la mission française ici, dans le cadre de la coalition, en plein respect des autorités irakiennes, c'est à la fois l'appui, le conseil, la formation ce que vous faites et le soutien direct, par l'intervention militaire à travers nos aviateurs et nos artilleurs.
Je viens ici le deuxième jour de l'année. Je voulais montrer quelle importance j'attachais à l'opération Chammal, vous dire aussi toute ma fierté, toute ma reconnaissance, ainsi que celle du ministre, et vous souhaiter à tous une bonne année -une année qui sera une année de victoire, ici, en Irak, contre le terrorisme.
Comme nous le disions, agir contre le terrorisme ici, en Irak, c'est aussi prévenir des actes terroristes sur notre propre sol, et donc éviter qu'il puisse y avoir, pour nos compatriotes, des conséquences fâcheuses d'une dégradation ici en Irak. Tout ce qui contribue à la reconstruction de l'Irak, c'est autant de conditions supplémentaires pour éviter qu'il puisse y avoir, de la part de Daesh, des actions sur notre propre territoire.
J'ai un mot pour vos familles, parce que je sais qu'elles vous attendent, et que vous aussi, elles vous manquent, et je voulais leur exprimer toute notre reconnaissance et toute notre solidarité.
Merci pour le travail que vous faites, et bonne année.

Voir tous les articles et dossiers