13 septembre 2016 - Seul le prononcé fait foi

Point de presse de M. François Hollande, Président de la République, sur la coopération franco-roumaine dans la fabrication d'hélicoptères, à Brasov le 13 septembre 2016.

Télécharger le .pdf

Monsieur le Premier ministre,
Mesdames, Messieurs les ministres,
Mesdames, Messieurs les responsables de cette belle entreprise,
Mesdames, Messieurs qui allez construire ici non seulement une usine mais des hélicoptères qui vont faire la fierté de la France et de la Roumanie.
Il y avait une tradition depuis longtemps établie, ici à Brasov, pour l'aéronautique entre la France et la Roumanie mais là, il s'agit d'un projet d'une toute autre ampleur. Il ne s'agit plus de réparer, il s'agit de fabriquer et des hélicoptères qui seront en pointe de la technologie. C'est un projet franco-roumain, c'est un projet européen et je salue, ici, nos amis allemands qui sont partie prenante de l'ambition que nous avons ici, fournir des hélicoptères notamment pour des usages civils mais aussi pour des usages militaires.
Nous avons, avec ce super Puma H215, la preuve que nous pouvons construire une coopération qui est bénéfique à l'ensemble des deux pays. Les emplois qui sont créés ici ne se font pas au détriment des emplois en Allemagne, en France ou dans d'autres pays européens. Les emplois qui seront créés ici aboutiront à ce que d'autres emplois soient créés en France. En plus, nous sommes dans une relation où les personnels vont être formés en France et ici pour avoir le niveau de qualification qui permettra que la fabrication puisse être la plus réussie possible.
C'est donc un projet de dimension européenne parce qu'il a vocation aussi à asseoir l'industrie européenne de la défense, c'est ce que nous voulons faire et c'est ce que j'aurai à proposer dans quelques jours lors du sommet des 27 à Bratislava. Parce que nous devons avoir une coopération en matière de matériels de défense qui puisse donner à l'Europe les conditions de pouvoir porter une politique européenne de défense. C'est bien sûr un projet considérable de 50 millions d'euros d'investissement, l'Etat roumain y a pris sa part, et ce projet a un très gros potentiel en termes de ventes puisque nous allons maintenant faire en sorte de commercialiser cet hélicoptère. C'est sûr que si la Roumanie commençait par acheter l'hélicoptère nous en serions très heureux et très fiers et en même temps c'est une tradition l'aéronautique. A ce moment-là l'hélicoptère porterait un nom roumain puisque c'est ainsi que nous concevons le projet.
Nous avons aussi voulu que beaucoup d'entreprises françaises se retrouvent dans la filière aéronautique que nous sommes en train de bâtir au niveau européen et je suis sûr que l'usine de Brasov va exécuter parfaitement les contrats futurs qui lui seront fournis.
Enfin, je veux dire que la coopération entre la France et la Roumanie est bien sûr fondée sur la culture, sur la langue, sur une communauté de destins qui unit nos deux peuples. Mais nous sommes, nous le voyons, devant un projet qui démontre qu'entre la France et la Roumanie c'est sur l'avenir, sur l'excellence, sur la technologie que nous entendons construire notre relation et notre partenariat.
Alors vive ici le super Puma H215, vive AIRBUS, vive la France et vive la Roumanie !

Voir tous les articles et dossiers