Publié le 24 mars 2015

Déclaration conjointe de M. François Hollande, Président de la République, et du Roi Felipe VI d'Espagne, sur l'accident d'avion de la compagnie Germanwings, à Paris le 24 mars 2015.

24 mars 2015 - Seul le prononcé fait foi

Déclaration conjointe de M. François Hollande, Président de la République, et du Roi Felipe VI d'Espagne, sur l'accident d'avion de la compagnie Germanwings, à Paris le 24 mars 2015.

Télécharger le .pdf
Un accident terrible vient de se produire sur le territoire français. Un avion qui allait de Barcelone à Düsseldorf s'est écrasé dans des circonstances qui ne sont pas encore, au moment où je parle, éclaircies.
Il y a de nombreuses victimes, cent cinquante. Parmi ces victimes, il y a des Espagnols et je veux ici exprimer, au nom du peuple français, toutes nos condoléances, toute notre affection, toute notre solidarité au Roi d'Espagne, à son épouse, au Président RAJOY et au peuple espagnol.
C'est une terrible épreuve. Je sais aussi qu'il y a des victimes d'autres nationalités, notamment allemande et sans doute turque. Il n'y aurait pas de victime française mais je n'en ai pas encore la totale certitude. Je veux exprimer nos sentiments les plus tristes à l'égard des familles qui sont aujourd'hui dans le deuil ou dans l'attente.
Je comprends parfaitement la décision que le Roi vient d'annoncer, qu'il a prononcée après s'en être entretenu avec le Président RAJOY, avec moi-même. Nous sommes dans le deuil. Je veux lui confirmer que tous les moyens sont mis en place pour à la fois connaître les circonstances de l'accident et retrouver les victimes.
L'accident s'est produit dans une zone particulièrement difficile d'accès et les secours ne pourront être apportés que dans quelques heures. Je veux remercier d'ailleurs tous les services qui se mobilisent, de la protection civile, les services de la gendarmerie, l'armée, tous les services administratifs pour aller le plus vite sur place.
Plusieurs ministres sont déjà sur les lieux, ou vont l'être : le ministre de l'Intérieur Bernard CAZENEUVE, la ministre de l'Ecologie Ségolène ROYAL, le ministre des Transports Alain VIDALIES. Il y aura également des ministres des pays concernés par le drame, des ministres allemands et des ministres espagnols. J'ai moi-même eu à l'instant une conversation avec la chancelière MERKEL qui est particulièrement éprouvée par le drame.
Avec le Roi d'Espagne, nous irons dans quelques instants, c'est-à-dire à 15 heures 30 exactement, au ministère de l'Intérieur et le Premier ministre VALLS nous recevra pour faire le point des secours et des analyses sur les circonstances de la tragédie.
Cette visite ne peut pas avoir lieu, néanmoins elle aura lieu, et j'accueillerai avec la même hospitalité, la même fierté, le Roi d'Espagne et la Reine, car nous sommes très liés à l'Espagne, conscients aussi que le Roi nous faisait un grand honneur puisque c'était sa première visite d'Etat dans un pays européen, en l'occurrence la France, et que ce qu'il nous préparait, c'est-à-dire cette visite, nous aurons toujours à cur de la rendre exceptionnelle. Merci.

Voir tous les articles et dossiers