Avril 2014

Marie-François-Sadi CARNOT (1887-1894)

Portrait officiel de Marie-François-Sadi Carnot
Président de la République française (1887-1894)
© Présidence de la République, diffuseur La Documentation française

Marie-François-Sadi Carnot est né le 11 août 1837 à Limoges. Il est le fils d'un avocat et homme politique et le petit-fils de Lazare Carnot. Il effectue de brillantes études à l'École polytechnique dont il sort major (1857) puis à l'École des Ponts et Chaussées (1863).

2 juin 1863

Il épouse Cécile Dupont-White Nommé ingénieur à Annecy, il fait exécuter de nombreux travaux, notamment le pont de Collonges (Haute-Savoie) à partir de 1869. Il entame une carrière politique peu après la proclamation de la IIIe République.

10 octobre 1870

Il se rend à Tours auprès de la Délégation de la défense nationale

10 janvier 1871

Nommé commissaire extraordinaire pour la Basse-Normandie, il démissionne par fidélité à Gambetta (7 février 1871)

24 février 1871

Élu député républicain modéré de la Côte-d'Or.

Mai 1871

Secrétaire de la Gauche républicaine.

31 août 1871

Les lois Rivet-Vitet consacrent le caractère constituant de l'Assemblée nationale et reconnaissent la République comme régime légal.

24 mai 1873

Le maréchal de Mac-Mahon est élu président de la République

l'Assemblée nationale se sépare.

En 1876, Sadi Carnot est élu député de la seconde circonscription de Beaune (février) puis secrétaire de la Chambre des députés (mars). Il entre à la commission d u budget.

Octobre 1877

Réélu député, membre de la commission du budget, il entre au Conseil général de la Côte-d'Or.

26 août 1878

Sadi Carnot devient sous-secrétaire d'Etat aux Travaux publics (Charles de Freycinet ministre, Armand Dufaure président du Conseil). Il est reconduit dans ses fonctions par les cabinets Waddington et Freycinet.

23 septembre 1880

Sadi Carnot est ministre des Travaux publics dans le cabinet Jules Ferry.

17 décembre 1880

Pacte de confiance entre le Parlement et le ministre au sujet des lignes de chemin de fer.

Février 1881

Début des négociations avec les grandes compagnies ferroviaires.

Août 1881

Il est réélu député

2 novembre 1881

Circulaire Carnot sur les tarifs des chemins de fer

14 novembre 1881

Gambetta remplace Jules Ferry

5 mai 1882

Sadi Carnot est élu président de l'Union démocratique, récemment créée

1883

Il est élu président de la commission du budget, président de la commission des voies navigables et vice-président de la Chambre des députés. Des conventions sont votées avec les grandes compagnies de chemin de fer.

Réélu président de l'Union démocratique, il soutient Jules Ferry, président du Conseil depuis février.

Avril 1885

D'abord ministre des Travaux publics, Sadi Carnot devient ministre des Finances dans le cabinet Brisson. Il conserve difficilement son siège de député de la Côte d'Or.

28 décembre 1885

Jules Grévy est réélu Président de l'Union démocratique

7 janvier 1886

Après la chute du cabinet Brisson, Sadi Carnot est maintenu comme ministre des Finances par Charles de Freycinet.

Novembre-2 décembre 1887

Le " scandale des décorations " provoque la démission du Président Jules Grévy. 3 décembre 1887 :

Sadi Carnot est élu Président de la République à la suite du retrait de la candidature de Jules Ferry. Son mandat est marqué par la crise boulangiste, le début des attentats anarchistes et l'affaire de Panama. Au Palais de l'Elysée, Sadi Carnot fait construire la salle des fêtes. Le 12 décembre, il appelle Pierre Tirard à la présidence du Conseil.

Le 14 juillet 1888

Il prononce un discours au Champ de Mars à l'occasion du banquet des maires des chefs-lieux de cantons.

Il effectue de nombreux voyages dans toute la France : dans le sud-ouest (25 avril-1er mai 1888), Savoie et Dauphiné (18-23 juillet 1888), Normandie (10-15 septembre 1888), dans le Rhône, la Haute-Savoie et la Côte-d'Or (6-11 octobre 1888), dans le Pas-de-Calais (3 mai-4 juin 1889), dans le Var, les Bouches-du-Rhône, la Corse, les Alpes-Maritimes et les Hautes-Alpes (16-27 avril 1890), dans la Drôme, le Vaucluse, le Gard, l'Hérault, le Doubs, la Haute-Saône, la Haute-Marne, l'Aube et Belfort (21-23 mai 1890), en Charente-Inférieure (18-20 août 1890), à Orléans (7 mai 1891), en Haute-Vienne, Tarn-et-Garonne, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Basses-Pyrénées et Landes (17-25 mai 1891), assiste aux grandes manoevres dans le département de la Marne (16-19 septembre 1891), dans la Meuse (5-7 juin 1892), en Savoie (3-5 septembre 1892), dans la Vienne (15-17 septembre 1892), à Lille (8 octobre 1892).

23-24 juin 1894

Lors d'un déplacement à Lyon, le président Sadi Carnot est assassiné par Jeronimo Caserio, anarchiste italien.

1er juillet 1894

Après des funérailles nationales à Notre-Dame, Sadi Carnot est inhumé au Panthéon

Source :

Service des archives et de l'information documentaire de la Présidence de la République. Bibliographie :Patrick Harismendy : Sadi-Carnot, l'ingénieur de la République ; Perrin, 1995.

Restez connecté

Les contenus disponibles importants