26766127628c689c04d85b

Transcription de la Déclaration d'Emmanuel Macron à l'occasion de la conférence de presse avec Patrice Talon, Président de la République du Bénin

Écouter
Rubrique : International, développement et francophonie

SEUL LE PRONONCÉ FAIT FOI.

Mesdames et Messieurs, bienvenue !

Je suis très heureux d’avoir accueilli ici aujourd’hui le Président Patrice TALON et je veux lui dire combien j’étais heureux de cet échange et combien il est le bienvenu en France à chaque fois, et combien je souhaite que nous puissions activement travailler ensemble.

Le Bénin est un pays stable, démocratique et ami de la France ; notre relation est dense et ancienne, et je veux ici dire très clairement que la France, son président de la République, soutient fortement le programme de réformes courageuses mis en œuvre par le Président TALON dans son pays.

Vous menez avec votre gouvernement une politique ambitieuse pour relancer la croissance économique du Bénin, et nous sommes clairement engagés à vos côtés. Nous avons évoqué les différents domaines de notre coopération, nous avons évoqué plusieurs sujets régionaux comme internationaux, et évidemment toutes les pistes pour intensifier notre partenariat.

Un document cadre sera signé lors de votre visite avec le secrétaire d’Etat, Jean-Baptiste LEMOYNE, à cet effet.

Je voudrais revenir sur, à mes yeux, cinq priorités de ce partenariat.

La première en matière de santé, c’est le futur centre hospitalier universitaire d’Abomey-Calavi pour dire ici très clairement que nous confirmons la garantie de la Banque Publique d’Investissement avec une assurance crédit de 175 millions d’euros pour ce projet.

La deuxième priorité, c’est la lutte contre le dérèglement climatique, et la politique de ville durable indispensable dans toute la région et tout particulièrement dans votre pays. A ce titre, un programme ambitieux sur la ville durable qui accompagnera Cotonou et trois autres villes du Bénin à s’adapter au changement climatique sera signé également tout à l’heure avec l’Agence française de développement pour un montant de 58 millions d’euros.

La troisième priorité, et vous y tenez beaucoup, à juste titre, c’est le tourisme. En effet, dans les perspectives économiques de votre pays, le développement du tourisme est une des grandes priorités de création d’activités et d’emplois. La France a un savoir-faire connu dans ce domaine et je souhaite que nous puissions vous accompagner pleinement dans cette stratégie, d’abord en termes de formation et donc l’Agence Française de Développement concentrera des financements pour aider à des formations en matière d’hôtellerie restauration, ensuite avec des projets concrets, et c’est pourquoi là aussi nous signerons ce soir une déclaration d’intention avec l’Agence Française de Développement pour un montant de 43 millions d’euros afin de réaménager la cité lacustre de Ganvié qui est un élément important de cette attractivité touristique. Et c’est dans le droit fil de cette ambition que vous souhaitez également porter des projets de tourisme mémoriel que je soutiens pleinement.

Nous avons également des grands groupes français tels que le Club Med qui ont choisi d’investir au Bénin, et je souhaite que nous puissions développer l’implication de ces groupes français quels qu’en soient les secteurs pour accompagner ce développement et ces créations d’emplois.

La quatrième priorité, c’est justement la formation et l’éducation. En ce domaine, c’est l’une des batailles que vous avez souhaité conduire, cela fait partie de vos priorités sur le plan domestique. La France souhaite accompagner cette ambition. La cité de l’innovation et du savoir de Sèmè City est à cet égard emblématique. Plusieurs établissements d’enseignement supérieur français sont engagés et nous allons renforcer les partenariats dans ce domaine qui est également comme vous le savez l’une de nos priorités. Centrale Supélec, Epitech, l’Ecole de design de Nantes seront consacrées dans leur rôle. Nous apporterons également un soutien complémentaire de l’Agence Française de Développement, la formation des maîtres sera aussi l’une des priorités, nous allons ensemble travailler sur les sujets de gouvernance en la matière.

Enfin la cinquième priorité que je vois à notre partenariat, c'est l'offre culturelle et je voudrais plus particulièrement insister sur ce point.

J’avais, en effet, évoqué à Ouagadougou mon souhait de voir le patrimoine culturel de plusieurs pays africains exposé et parfois conservé en Afrique ; et je me suis engagé afin que d'ici cinq ans, les conditions soient réunies pour que des restitutions temporaires ou définitives du patrimoine africain en Afrique soient possibles. A cette fin, j'ai décidé de demander à deux personnalités incontestables et que je sais intellectuellement engagées sur ces questions de mener un travail de réflexion et de consultation afin de faire des propositions concrètes d'ici novembre prochain : il s'agit de Madame Bénédicte SAVOY et de Monsieur Felwine SARR que je remercie tous deux chaleureusement d'avoir accepté de mener ce travail important qui me tient tout particulièrement à cœur. Il est évident que pour tous ceux qui ont eu à admirer les œuvres du royaume de Dahomey, votre pays est tout particulièrement concerné par une telle initiative.

Aussi sans attendre les résultats de ces travaux, je souhaite aussi que nous puissions travailler dès maintenant avec vous, cher Président TALON, sur une plus grande circulation des œuvres entre nos deux pays. Vous avez des projets dans le domaine muséal ; nous pouvons travailler ensemble aussi sur des prêts issus de collections françaises et c'est pourquoi j'ai demandé, sans attendre donc l'issue de cette mission, au président du musée du quai Branly, Stéphane MARTIN, de se rendre au Bénin dans les prochaines semaines pour travailler avec votre vos équipes et les responsables béninois sur ce sujet.

Voilà les cinq priorités toutes particulières sur lesquelles je souhaitais revenir et insister et en redisant ici tout le plaisir que j'ai eu à accueillir le Président TALON et tout le soutien de la France et de moi-même au programme de réformes qu'il entreprend.

Rechercher dans les actualités

Une liste des raccourcis clavier pour le calendrier est disponible dans la page accessibilité. Lors de la validation d'une date ou de la sortie du champ, l'agenda sera automatiquement mis à jour. Entre et

Dernières actualités