Publié le 19 avril 2019

2ème réunion des Sherpas à Lille (16-18 avril)

Après une première étape à Lyon en février qui leur avait permis d’échanger sur les grandes priorités de la Présidence française du G7, les sherpas des sept pays et de l’Union européenne se sont retrouvés à Lille du 16 au 18 avril pour poursuivre la préparation du Sommet de Biarritz.

© ISCOM Lille - Agence Au Pluriel

Pourquoi se réunir à Lille ?

Parce que la lutte contre les inégalités est le fil conducteur de la Présidence française du G7 et que ce territoire, qui fut sévèrement touché par la désindustrialisation et les conséquences de la mondialisation, incarne aujourd’hui une reconversion réussie. Les sherpas ont ainsi tenu des réunions de travail au musée Louvre-Lens, symbole de l’accès à la culture pour tous et de stratégies réussies ayant permis de transformer un ancien puits de mine désaffecté en un espace revitalisé. Ils ont aussi visité le CD2E, un pôle d’excellence en matière d’éco-entreprises situé sur un ancien bassin minier à Loos-en-Gohelle. 

La protection de notre planète, les enjeux commerciaux et le numérique figuraient notamment à l’ordre du jour des discussions.
 

Une réunion inédite 

Si des pays partenaires sont traditionnellement conviés au sommet du G7 pour une séquence « élargie », c’est la première fois que des représentants de pays invités sont associés en amont à l’élaboration des initiatives concrètes qui seront portées jusqu’à Biarritz. 

Dans le cadre de cette réunion, les sherpas de plusieurs pays africains et de l’Union africaine ont été étroitement associés aux travaux. Ce format renouvelé participe de la volonté du Président de la République d’établir un Partenariat d’égal à égal avec l’Afrique. Les thèmes de la transition numérique, de l’entreprenariat féminin, ainsi que les enjeux de sécurité et de développement ont été au cœur des discussions.

Ouvrir les travaux du G7 se traduit également par la multiplication des échanges avec la société civile. Après les groupes d’engagement Civil7 et Women7 à Lyon puis Science7 à Paris, les représentants des organisations syndicales et patronales Labour7 et Business7 ont pu échanger avec les sherpas de la lutte contre les inégalités dans le monde du travail. Ils ont notamment abordé les défis et les opportunités associés au futur du travail, aux compétences, au numérique, à la protection sociale ainsi que les enjeux de la formation tout au long de la vie. 

Enfin, afin d’associer pleinement les jeunes à la préparation du G7, des étudiants de l’ISCOM Lille ont été invités à assister aux réunions de travail pour en rendre compte en images.

Voir tous les articles et dossiers