Emile LOUBET (1899-1906)

Portrait officiel d'Emile Loubet
Président de la République française (1899-1906)
© Présidence de la République, diffuseur La Documentation française

31 décembre 1838

Naissance d'Emile, François Loubet, à Marsanne (Drôme) d'une famille de cultivateurs. Il étudie le droit, obtient son doctorat à Paris et s'inscrit en avril 1865 au barreau de Montélimar.

18 août 1869

épouse Marie-Louise Picard

18 juin 1870

Elu conseiller général de Marsanne

En octobre 1871

Eluconseiller général de Grignan, il est réélu en 1877

Le 29 septembre 1870

il est élu maire de Montélimar et conserve cette fonction jusqu'à son élection à la présidence.

20 février 1876

Elu député républicain de Montélimar, il est réélu le 21 août 1881

Août 1880

Président du conseil général de la Drôme

25 janvier 1885

Elu sénateur

1er août 1886

Elu conseiller général de Montélimar, il est réélu le 31 juillet 1892

12 décembre 1887-2 avril 1888

Ministre des Travaux publics

Du 27 février au 5 décembre 1892

À la demande du président Sadi-Carnot, il est Président du Conseil et ministre de l'Intérieur et forme un cabinet de " concentration républicaine ". Mais le scandale de Panama provoque la chute de son gouvernement.

6 décembre 1892-10 janvier 1893

Ministre de l'Intérieur

Sénateur depuis 1885, il devient Président du Sénat le 16 janvier 1896

18 février 1899

A la suite du décès de Félix Faure, Emile Loubet est élu président de la République au premier tour par les radicaux et les partisans de la révision de l'affaire Dreyfus. Il passe en effet pour favorable à la révision du procès. Son septennat est caractérisé par une intense activité internationale.

23 février 1899

Lors des funérailles de Félix Faure, Paul Déroulède et sa " ligne des patriotes " tentent de faire marcher sur l'Elysée l'escorte militaire funéraire mais la tentative de coup d'Etat échoue.

Dans un contexte de violente agitation nationaliste, Emile Loubet est agressé au champ de courses d'Auteuil. La tentative de coup d'Etat et l'agression physique dont il est victime poussent le président à faire appel à Pierre Waldeck-Rousseau qui forme, le 22 juin 1899, un cabinet de " défense républicaine ".

Septembre 1899

Condamné de nouveau par le tribunal militaire, lors du procès de Rennes, le capitaine Dreyfus est grâcié le 19 septembre par Emile Loubet.

Octobre 1899

Visite du roi de Grèce

14 avril 1900

Le président inaugure l'Exposition universelle à Paris

Août 1900

Visite du Shah de Perse

22 septembre 1900

Dans le parc du palais de l'Elysée, Emile Loubet préside le banquet des maires des communes de France à l'occasion du centenaire de la 1re République.

Octobre 1900

Visite du roi des Belges Léopold II

18 septembre 1901

Visite du tsar Nicolas II et de la tsarine à Compiègne

14-27 mai 1902

Voyage du président en Russie

7 juin 1902

Emile Combes devient président du conseil. Bien que Loubet désapprouve l'anticléricalisme militant du gouvernement, il n'intervient pas dans la politique intérieure.

Août 1902

Visite du Shah de Perse

15-30 avril 1903

Voyage du président en Algérie et en Tunisie

1-4 mai 1903

Visite à Paris d'Edouard VII, roi d'Angleterre

6-9 juillet 1903

Voyage du président à Londres

14-19 octobre 1903

Visite à Paris de Victor-Emmanuel III et de la reine d'Italie

23-28 avril 1904

Voyage du président à Rome

juillet 1904

Visite du bey de Tunis

Octobre 1904

Voyage du président à Madrid et à Lisbonne

Décembre 1904

Visite du roi et de la reine du Portugal

31 mai-4 juin 1905

Visite d'Alphonse XIII, roi d'Espagne qui échappe à un attentat pendant son séjour à Paris.

Visite du prince régnant de Bulgarie, Ferdinand de Saxe-Cobourg.

Premier président de la Ille République à avoir accompli un mandat complet, Emile Loubet ne souhaite pas se représenter et se retire définitivement de la vie politique à l'issue de son mandat, le 18 février 1906.

20 décembre 1929

Emile Loubet s'éteint à Montélimar

Source : Service des archives et de l'information documentaire de la Présidence de la République

Bibliographie :

  • Michel Leymarie, De la Belle Epoque à la Grande Guerre, le triomphe de la République (1893-1918), Le livre de poche, 1999;
  • Jean-Yves Mollier et Jocelyne George, La plus longue des Républiques, 1870-1940, Fayard, 1994.

Restez connecté

Les contenus disponibles importants