L'investiture de François Mitterand

Écouter

Biographie de François Mitterrand

21 mai 1981

Le 21 mai au matin, M. Mitterrand arrive à l'Elysée où il est accueilli par le Président Giscard d'Estaing avec lequel il a un entretien. Puis l'ancien président quitte l'Elysée à pied, de la même façon qu'il y est entré sept ans auparavant.

 

Plusieurs cérémonies marquent le jeudi 21 mai. Le matin, M. Mitterrand se rend à l'Arc de Triomphe de la place de l'Etoile à Paris, et l'après-midi à l'Hôtel de Ville puis au Panthéon. Là, seul, il va s'incliner sur les tombes de Jean Jaurès, de Jean Moulin et de Victor Schoelcher.

 

Allocution de M. François Mitterrand Président de la République au Palais de l'Elysée lors de la cérémonie d'investiture (21 mai 1981):

retrouver ce média sur www.ina.fr

Investiture de François Mitterrand

Messieurs les Présidents,

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

En ce jour où je prends possession de la plus haute charge, je pense à ces millions et ces millions de femmes et d'hommes, ferment de notre peuple qui, deux siècles durant, dans la paix et la guerre, par le travail et par le sang, ont façonné l'Histoire de France, sans y avoir accès autrement que par de brèves et glorieuses fractures de notre société.

C'est en leur nom d'abord que je parle, fidèle à l'enseignement de Jaurès, alors que, troisième étape d'un long cheminement, après le Front populaire et la Libération, la majorité politique des Français démocratiquement exprimée vient de s'identifier à sa majorité sociale. .../...

Consultez le discours intégral

 

21 mai 1988

Allocution de M. François Mitterrand Président de la République au Palais de l'Elysée à l'occasion de la cérémonie d'investiture (21 mai 1988):

Au seuil de ce septennat, je souhaite interpréter en peu de mots, aussi justement que possible, la volonté populaire exprimée le 8 mai.

Je le ferai tourné vers l'avenir, sans égrener les comptes du passé, et je poserai cette question :

Quelle leçon essentielle tirer de l'événement qui me vaut d'assumer aujourd'hui, dans la continuité de nos institutions et de mon propre mandat, la magistrature suprême ?

La réponse est là, évidente : par le coeur et par la raison, la France aspire à rassembler ses forces dans le respect de ses valeurs, les valeurs de la République; Et quand je dis la France, je pense à l'immense majorité des Français .../...

Consultez le discours intégral

Proclamation des résultats du scrutin du 8 mai 1988 pour l'élection du Président de la République