2017 12 08 13.12.40

Transcription du discours du Président de la République Emmanuel Macron sur la base Al Udeid au Qatar

Écouter
Rubrique : Défense, Intérieur et sécurité

SEUL LE PRONONCE FAIT FOI

Madame, Monsieur le Ministre, mon Général, Colonel, Mesdames, Messieurs, je suis très fier et heureux d’être parmi vous aujourd’hui. Je tenais, en passant cette journée ici, au Qatar, à visiter le CAOC.

Nous avons passé un moment avec nos officiers auprès du commandement américain, et le général HARRIGIAN nous a présenté l’ensemble des opérations, l’engagement dans lequel vous êtes inscrits, avant que nous ayons un échange avec le général PARISOT et le colonel OURSEL.

Je voulais vous dire combien la mission que vous effectuez ici, sur cette base d’Al Udeid, est importante. Elle est importante parce qu’elle permettra dans les prochains mois de terminer victorieusement la guerre contre Daesh dans la zone irako-syrienne. Nous sommes désormais convaincus que cette victoire est à notre portée, et elle n’est aujourd’hui possible et elle ne sera demain réelle que par votre engagement depuis plusieurs années.

La présence française sur cette base, comme notre présence dans plusieurs endroits de la région et notre contribution à la coalition internationale est un élément décisif dans cette bataille, que nous allons gagner. Et pour cela, je tenais à vous remercier. Pour autant, cette victoire militaire ne signifie pas la fin des opérations et la fin de notre combat.

D’abord, parce qu’il nous faudra stabiliser et gagner la paix en Irak et en Syrie. Le printemps prochain sera décisif pour la situation en Irak. Et nous continuerons à travailler avec le Premier ministre ABADI, à ce que les élections se passent dans le calme, et à ce que la stabilité complète soit recouvrée en Irak. Et à cet égard, le CAOC demeurera un poste d’observation, d’action et d’appui déterminant pour la transition en Irak.

Ensuite, il nous faudra construire la paix en Syrie, cela prendra du temps, et nous aurons, avec nos alliés, un rôle décisif. Je veux ici redire que ceux qui, depuis trois ans, se battent contre le terrorisme et contre Daesh dans cette région, c’est avant tout la coalition internationale, et en son sein, vous-mêmes. Et que ceux qui doivent permettre de construire la paix dans la durée, c’est la communauté internationale avec l’ensemble des forces en présence, pour construire une solution politique inclusive.

Et là aussi, si nous voulons construire la paix, assurer la stabilité de la Syrie, c’est-à-dire éviter sa partition, éviter la domination de certaines puissances régionales qui y voient parfois plus leur intérêt que la paix, notre présence ici, dans les prochains mois, sera déterminante.

Il y a ensuite et enfin les autres théâtres d’opérations dans la région. Car la victoire dans la zone irako-syrienne ne signifie pas la fin de notre combat contre le terrorisme, de la corne de l’Afrique aux autres points qui demeurent, et qui continueront malheureusement, soit, à se ranimer, soit à apparaître dans les prochains mois, il est indispensable que nous continuions à avoir une stratégie avec nos alliés et nos partenaires dans la région, et à rester forts.

Il nous faudra gagner cette guerre jusqu’au dernier quart d’heure, comme le disait CLEMENCEAU pour d’autres guerres, qui furent les nôtres il y a maintenant un siècle. Et à ce titre, votre présence ici, notre engagement est déterminant.

Voilà Mesdames et Messieurs ce que je voulais, avec les ministres, vous dire en venant à vos côtés aujourd’hui. Vous dire qu’une étape sera franchie, dans les prochains mois, déterminante pour l’engagement qui est le nôtre, qui est le vôtre, dans la région.

Vous dire que notre détermination pour éradiquer le terrorisme islamiste demeure complète, et plus encore. Et vous remercier pour l’engagement qui est le vôtre dans ce cadre, ici-même dans cette base d’Al Udeid. Votre présence, c’est ce qui fait le respect, la considération des différents membres de la coalition. J’ai pu apprécier les bonnes relations entre les officiers ici-même, j’ai pu apprécier les relations de respect, et je l’apprécie aussi sur le plan politique, parce que vous êtes là.

Je voulais donc vous en remercier, comme je tenais aussi à remercier vos familles, parce que je n’ignore rien du temps qui leur est volé par votre présence sur cette base, du temps qui leur est pris par votre engagement pour la France dans cette lutte contre le terrorisme. Voilà ce que je tenais à vous dire, Colonel, en vous remerciant à nouveau pour votre accueil, en vous remerciant pour le commandement fait sur le terrain. Et en remerciant chacune et chacun d’entre vous pour l’engagement de chaque jour. Merci à vous. Vive la République et vive la France !

Rechercher dans les actualités

Une liste des raccourcis clavier pour le calendrier est disponible dans la page accessibilité. Lors de la validation d'une date ou de la sortie du champ, l'agenda sera automatiquement mis à jour. Entre et

Dernières actualités