Avril 2014

Message du Président de la République pour la Journée mondiale du refus de la misère

Le 17 octobre 1987, Joseph WRESINSKI, le fondateur d'ATD-quart monde lançait un appel qui réunissait, sur cette place du Trocadéro, 100 000 personnes.

100 000 personnes qui se soulevaient contre la fatalité de la misère.

100 000 personnes qui rappelaient avec force l'unité fondamentale du genre humain, et le caractère essentiel et imprescriptible du devoir de solidarité.

Vingt-cinq ans après, cet appel nous oblige. Il continue de s'exprimer à travers l'inscription gravée sur ce parvis : « Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l'homme sont violés. S'unir pour les faire respecter est un devoir sacré ».

La France fait sien ce devoir.

Dans toute la mesure de ses moyens, elle est déterminée à contribuer à un effort de solidarité qui doit être mondial, et qui doit reposer sur l'invention d'un nouveau modèle de développement et sur une répartition plus juste des richesses produites.

Je prends cet engagement devant vous, au nom de la Nation. Et je vous encourage à continuer votre combat : en proclamant votre refus de la misère, vous luttez pour la dignité de l'humanité.
 

Restez connecté