Déclaration conjointe du Président de la République française et du Président de la République d’Azerbaïdjan

Bakou, Lundi 12 mai 2014

 

Le Président de la République française et le Président de la République d’Azerbaïdjan,

- Affirmant leur soutien commun aux valeurs et normes fondamentales de la démocratie et de l’Etat de droit ;

- Confirmant leur profond attachement aux objectifs et aux principes de la Charte des Nations Unies, de l’Acte final d’Helsinki de l’OSCE et aux autres principes et normes du droit international unanimement reconnus ;

- Réaffirmant leur attachement aux principes et aux objectifs évoqués dans le « Traité d’amitié, d’entente et de coopération entre la République française et la République d’Azerbaïdjan » du 20 décembre 1993 et réitérant le soutien de la France à l’indépendance, à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan ;

- Reconnaissant l’impérieuse nécessité de parvenir à un règlement négocié et durable du conflit du Haut-Karabakh sous l’égide des trois pays assurant la coprésidence du Groupe de Minsk ;

- Rappelant le souhait de la République d’Azerbaïdjan de renforcer sa relation avec l’Union européenne, y compris dans le cadre du Partenariat oriental ;

- Soulignant l’importance et la diversité de la coopération entre la France et l’Azerbaïdjan, ancrée dans un esprit de confiance, d’amitié et de respect mutuel entre les deux nations ;

- Réaffirmant leur engagement à poursuivre un dialogue politique de haut niveau sur une base régulière et à renforcer les consultations bilatérales à tous les échelons,

Déclarent leur détermination à intensifier les relations bilatérales entre la République française et la République d’Azerbaïdjan selon les dispositions suivantes :

1. Dialogue politique :

- La France et l’Azerbaïdjan renforceront leurs échanges politiques au plan bilatéral, à tous les niveaux, ainsi que dans les enceintes internationales, dans le but notamment de parvenir à l’élaboration d’approches et de stratégies communes pour la gestion de crises internationales et régionales.

- Les deux signataires souhaitent accroître la fréquence des échanges de vues entre la France et l’Azerbaïdjan, notamment au niveau des ministres des Affaires étrangères, sur des sujets d’intérêt commun pour les deux pays.

- La France et l’Azerbaïdjan s’engagent à porter leurs rencontres bilatérales au niveau des hauts fonctionnaires à une session annuelle, tenue alternativement dans chacun des deux pays. Les échanges porteront notamment sur les questions stratégiques, européennes, énergétiques et régionales présentant un intérêt commun.

- Les signataires entendent poursuivre leur dialogue s’agissant des initiatives bilatérales de nature à soutenir les efforts entrepris par la France au titre de son rôle de coprésidente du Groupe de Minsk pour un règlement négocié et durable du conflit du Haut-Karabakh.

2. Coopération multilatérale :

- Les deux signataires réaffirment leur intention de poursuivre et d’approfondir le partenariat entre l’Union européenne et l’Azerbaïdjan, dans toutes ses composantes. Ils soulignent l’importance des initiatives communes visant la sécurité, la stabilité et la prospérité du continent européen. Ils rappellent également l’importance de l’Azerbaïdjan dans la sécurité énergétique de l’Union européenne.

- La France et l’Azerbaïdjan expriment leur détermination à intensifier leur collaboration dans le cadre des initiatives du Partenariat oriental, mais également à accroître et diversifier leur participation conjointe à des projets d’assistance technique et de coopération scientifique mis en œuvre dans le cadre d’instruments européens.

- La France apportera son expertise en vue de la poursuite du renforcement des relations entre l’Azerbaïdjan et l’Union européenne.

3. Coopération bilatérale :

3.1. Coopération universitaire, éducative et culturelle

- La France et l’Azerbaïdjan s’engagent à intensifier leur coopération dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

- La France et l’Azerbaïdjan faciliteront le développement des échanges entre les institutions d’enseignement supérieur et de recherche françaises et azerbaïdjanaises. Ils s’appuieront notamment sur le Forum universitaire franco-azerbaïdjanais, créé en 2013 et qui se tient à un rythme annuel.

- La France et l’Azerbaïdjan s’engagent à renforcer la mobilité étudiante entre les deux pays. Dans le cadre de cette mobilité, le nombre des bourses d’études vers la France devrait être augmenté significativement avec le soutien financier de l’Etat azerbaïdjanais.

- Afin de faciliter la mobilité étudiante, la France et l’Azerbaïdjan conviennent également de lancer la négociation d’un accord sur la reconnaissance réciproque des diplômes délivrés par les deux pays.

- La France apportera son soutien au renforcement des relations entre l’Azerbaïdjan et l’Organisation internationale de la Francophonie.

- En matière d’enseignement du français, les deux signataires réaffirment leur engagement à procéder à l’ouverture du Lycée français de Bakou, créé à l'initiative de l'Azerbaïdjan, à la rentrée scolaire 2014.

- La France et l’Azerbaïdjan soulignent l’importance de la coopération dans les domaines du travail et des affaires sociales, en particulier dans les secteurs de l’emploi, de la formation professionnelle, de la protection sociale, de la famille, de l’égalité des sexes et de la protection de l’enfance, et s’engagent à poursuivre et à intensifier leur coopération pratique dans ces domaines, en particulier ceux des droits des femmes et de l'enfance.

- Convaincues de l’importance des échanges culturels dans le partage de valeurs communes, la France et l’Azerbaïdjan faciliteront la mobilité des artistes entre les deux pays et encourageront la coopération entre établissements culturels.

- La France et l’Azerbaïdjan s’efforceront de poursuivre leur coopération cinématographique et audiovisuelle, à travers notamment des échanges d’expertise et l’organisation d’événements culturels visant un grand public.

- La France et l’Azerbaïdjan s’engagent à intensifier leur coopération sportive à travers l’échange d’expertise et de bonnes pratiques, notamment dans la perspective des premiers Jeux européens qui seront accueillis à Bakou en juin 2015.

3.2. Coopération en matière de sécurité et de défense

- La France et l’Azerbaïdjan entendent promouvoir leur coopération bilatérale en matière de sécurité et de défense, fondée notamment sur l’enseignement du français en milieu militaire, la formation d’officiers azerbaïdjanais en France, les missions d’expertise et d’échanges d’expériences. Ces orientations ont permis de constituer un socle solide de compréhension mutuelle, formalisé par la signature d’un arrangement technique entre ministres de la Défense à Paris en janvier 2014.

- Les deux signataires réaffirment leur attachement à la coopération de l’Azerbaïdjan avec l’OTAN et réitèrent leur attachement à la tenue de missions d’expertises et d’échanges d’expérience initiées entre la France et l’Azerbaïdjan. Ces initiatives viennent en soutien aux réformes de l’outil de défense initiées en Azerbaïdjan dans le cadre de cette coopération multilatérale, dont l’objectif est de contribuer à la construction d’une armée moderne soumise au contrôle civil.

- La France et l’Azerbaïdjan réitèrent leur intention de poursuivre leur coopération en matière de lutte contre le terrorisme international, le trafic de stupéfiants, l’immigration illégale et le trafic d’êtres humains.

3.3. Coopération en matière économique

- La France et l’Azerbaïdjan réaffirment leur volonté d’approfondir, de diversifier et d’élargir la coopération bilatérale en matière économique. Ils soutiennent la création de conditions favorables et mutuellement bénéfiques aux activités de leurs entreprises respectives. Pour parvenir à ces objectifs, la commission mixte franco-azerbaïdjanaise pour la coopération économique, dont la dernière session a eu lieu à Bakou le 26 novembre 2013, a vocation à adopter et mettre en œuvre une feuille de route triennale.

- Les objectifs de coopérations industrielles concernent des domaines stratégiques pour la relation bilatérale, notamment l’énergie, les transports, l’industrie spatiale, l’eau, l’environnement et le développement durable, les technologies de l’information et de la communication, l’agriculture et l’agroalimentaire.

- Les deux signataires soutiennent le développement des investissements réciproques dans tous les secteurs, en particulier dans le secteur non-énergétique et les nouvelles technologies.

- La France et l’Azerbaïdjan apprécient la contribution majeure de l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan et du gazoduc Bakou-Tbilissi-Erzurum à la sécurisation et à la diversification de l’approvisionnement pétrolier et gazier de l’Union européenne. Les deux pays considèrent que la décision prise sur le choix du gazoduc TAP pour finaliser le tracé du corridor Sud doit contribuer à la consolidation du partenariat franco-azerbaïdjanais dans l’aval du cycle.

- La France et l’Azerbaïdjan notent l’importance des efforts visant au développement du corridor de transport Est-Ouest et en particulier à la mise en place d'une liaison ferroviaire Bakou - Tbilissi - Kars, qui contribue à cet objectif.

- La France se déclare pleinement disposée à mobiliser ses instruments de soutien financier pour renforcer les partenariats industriels et les contrats d’exportation.

3.4. Coopération entre collectivités territoriales 

- Les deux signataires déclarent leur soutien au développement de la coopération entre les collectivités territoriales des deux pays dans les domaines économique, culturel et institutionnel, notamment dans le cadre de jumelages.

 

Cette déclaration conjointe a été signée à Bakou le 12 mai 2014 en langues azerbaïdjanaise et française, en deux copies originales.

 

Le Président de la République française                Le Président de la République d’Azerbaïdjan

Restez connecté