Déclaration au Palais dos Bandeirantes à São Paulo

Monsieur le Gouverneur,

Je suis très sensible à l’accueil que vous me faites, avec vos ministres, dans le cadre du voyage d’État que j’effectue aujourd’hui au Brésil.

Je tenais à venir à São Paulo, non pas simplement parce que mes prédécesseurs l’avaient déjà fait, non pas parce que l’équipe de France de football va y venir, non, je voulais ici marquer le lien qui unit la France avec votre État.

Un lien humain, 10 000 Français vivent dans l’État de São Paulo. Un lien culturel, car il y a de nombreuses manifestations auxquelles nos artistes participent ensemble. Un lien universitaire, car il y a une coopération entre l’Université de São Paulo et plusieurs universités françaises. Un lien scientifique, puisque le Gouverneur a eu l’initiative d’une fondation qui vise à favoriser la recherche. La France y prendra toute sa part.

Enfin le lien économique, puisque 300 entreprises françaises sont présentes ici, dans l’État de São Paulo. Il y a de plus en plus d’investissements français dans votre État et pour la première fois, il y aura un investissement très important venant du Brésil et qui aura une conséquence pour l’Ile-de-France, puisque ce sera un centre d’affaires, près de l’aéroport de Roissy, à l’initiative d’un investisseur brésilien.

L’accord que nous avons signé ici, Laurent FABIUS représentant la France, est un accord exceptionnel, au sens où il permet à la France d’avoir une coopération directe avec un État du Brésil.

Il va donc permettre d’amplifier davantage ce que nous pouvons faire dans le cadre du Brésil dans son ensemble pour São Paulo en particulier avec plus de liberté, plus de rapidité, plus de facilité.

Pourquoi cette spécificité reconnue à l’État de São Paulo ? Parce que c’est un État dynamique, parce que c’est l’État le plus prospère du Brésil, avec près de 50 000 habitants.

Le Grand São Paulo représente 20 millions d’habitants. Je rappelle que le Grand Paris, l’Ile-de-France, c’est 12 millions d’habitants. Ceci me conduit justement à la coopération entre la Région Ile-de-France et l’État de São Paulo parce que les problèmes, sans être comparables, peuvent parfois être communs, notamment celui de la mobilité, des transports, aussi bien le métro - c’est le sens de ce qui a été engagé - que le tramway, que les lignes à grande vitesse. Dans certaines régions du Brésil, on a même mis en place des téléphériques.

La France est tellement consciente de ce besoin, ici à São Paulo, que l’Agence française de développement a mis en place un prêt de 300 millions d’euros pour le financement de la ligne de métro. Cette ligne de métro reliera l’aéroport de São Paulo au centre-ville. Pour avoir utilisé cette voie de communication hier soir même dans la nuit, je pense qu’il faut faire ce métro rapidement.

Je remercie le Gouverneur pour l’accueil fait à l’Equipe de France. Il en est maintenant responsable. Tout ce qui arrivera de bien à l’Equipe de France sera grâce au Gouverneur de São Paulo. Nous vous confions nos enfants. Prenez-en soin. Je suis sûr qu’ils seront parfaitement reçus et parfaitement préparés pour ce qui les attend. Merci à vous.

Restez connecté