Avril 2014

Déclaration à la presse du président de la République à l’issue de l’entretien avec M. Ivo JOSIPOVIC, Président de la République de Croatie

François HOLLANDE : Mesdames et Messieurs, j'ai été très heureux d'accueillir le Président de la République croate. C'était la première fois, mais c'est le début d'une relation qui va s'intensifier et s'approfondir puisque la Croatie va bientôt être un nouveau membre de l'Union européenne. C'est prévu au mois de juillet. La France va d'ailleurs acter ce processus, c'est-à-dire que nous allons présenter en Conseil des ministres le projet de loi autorisant la ratification du traité d'adhésion. D'ici la fin de l'année, au plus tard au début de l'année prochaine, la France aura donc décidé de l'adhésion de la Croatie à l'Union européenne.

Cela n'empêchera pas d'avoir des relations bilatérales. Au contraire, cela les facilitera. Ces échanges, je les veux plus nombreux encore, plus intenses. Sur le plan culturel, nous en faisons la démonstration, à travers cette saison culturelle dédiée à la Croatie. Sur le plan économique, il y a déjà un certain nombre d'accords commerciaux qui ont été passés, de contrats qui ont été signés. Je souhaite que nous puissions multiplier les occasions d'investissement dans nos pays respectifs et notamment pour les travaux d'infrastructure qui sont prévus en Croatie.

Pour ce qui nous concerne, nous souhaitons que la Croatie soit aussi un facteur de stabilité dans la région des Balkans. Puisque ce qu'a été capable de faire la Croatie, d'autres pays doivent en faire la démonstration, pour que nous puissions les accueillir dans de bonnes conditions. Ces conditions, nous le savons, c'est la démocratie, le respect des minorités et la capacité de pouvoir porter un destin commun. C'est le sens de la relation que nous engageons avec la Croatie et qui a valeur d'exemple.

Ivo JOSIPOVIC (traduction) : Monsieur le Président, notre entretien a été très amical et très fructueux. Je suis très heureux de pouvoir constater que la France a démontré son amitié sincère envers la Croatie. Vous étiez déjà notre ami depuis la proclamation de notre indépendance. Deuxièmement, nous avons discuté des relations entre nos deux pays sur les plans politique, économique et culturel. La France a réaffirmé son soutien à l'adhésion de la Croatie à l'Union européenne. Nous avons parlé de notre coopération, nous avons parlé de la culture, de l'économie et de notre avenir commun au sein de l'Union européenne. Nous avons également parlé de la région et de la situation dans la région. Ce qui est très intéressant pour l'Europe, ce qui est très important, c'est que la région entière intègre l'Union européenne. Nous avons parlé de notre contribution commune à ce but et des manières par lesquelles nous pouvons aider nos voisins de l'Est à intégrer l'Union européenne. Je pense que cet entretien était très spécial. C'était notre premier entretien en tant que présidents. Nous avons également convenu de nouveaux entretiens ce qui inclut votre visite en Croatie. Nous serons honorés de vous accueillir en Croatie et je pense que cela sera une nouvelle occasion de poursuivre notre coopération constructive.

Restez connecté