Avril 2014

Déclaration à la presse de M. le Président de la République à l’issue de l’entretien avec les représentants de la communauté juive de France

J'ai reçu ce matin les représentants des juifs de France. J'ai exprimé, au-delà d'eux-mêmes et de cette rencontre, la mobilisation la plus totale de l'Etat pour lutter contre toutes les menaces terroristes.

Je veux, d'ailleurs, saluer le travail des services de police qui a permis d'anéantir, de mettre hors d'état de nuire, une cellule islamiste dont tout laisse à penser qu'elle avait déjà frappé et qu'elle pouvait aussi le faire dans les prochaines semaines.

J'ai également rappelé qu'un projet de loi contre le terrorisme avait été délibéré en Conseil des ministres, mercredi dernier, et qu'il serait soumis au Parlement dans les plus brefs délais. Il permettra de renforcer, encore, les instruments qui nous permettent d'être plus efficaces dans la lutte contre ce fléau.

Ensuite, j'ai réaffirmé l'intransigeance qui sera celle des pouvoirs publics pour lutter contre le racisme et l'antisémitisme. Rien ne doit être toléré, rien ne doit passer. Tout acte, tout propos sera poursuivi avec la plus grande fermeté.

Les lieux de culte seront, encore, davantage surveillés et protégés puisque la laïcité dans notre pays est un principe fondamental qui conduit l'Etat à protéger tous les cultes, car c'est la liberté de conscience.

Le ministre de l'Intérieur renforcera, ces prochains jours, ces prochaines heures, les protections dont les lieux de culte ont besoin pour ne pas être soumis, comme cela a été le cas encore hier soir, à des agressions.

Troisième principe que j'ai réaffirmé : C'est le refus de tout amalgame. Les musulmans de France ne doivent pas pâtir de l'islamisme radical. Ils en sont aussi les victimes, et je ne tolérerai pas que dans notre République, des hommes ou des femmes, parce qu'ils ont des convictions religieuses, puissent être stigmatisés par des propos qui seraient déplacés.

Enfin, si nous voulons être vigilants, si nous voulons être efficaces dans la lutte contre toutes les dérives, celles qui commencent dans la délinquance, dans le trafic de drogue et qui se terminent dans le passage à l'acte terroriste, nous devons nous rassembler autour de valeurs, de principes, de dignité, d'égalité, de respect de la femme. Nous devons être capables d'être fiers de ce que nous sommes, quelles que soient nos origines, quelles que soient nos convictions.

C'est par l'Ecole de la République, par un travail acharné pour lutter contre toutes les misères, les pauvretés, les exclusions que nous pourrons rassembler les Français autour d'un projet qui nous dépasse, qui est celui de faire que la France puisse tenir son rang dans le monde et être capable d'être fière, comme nous le sommes, de nos valeurs.

Ces rappels n'empêchent pas la lutte quotidienne contre le terrorisme, contre l'insécurité et contre la délinquance. Mais il est clair que notre pays a besoin d'unité et non de division.

La mission qui est la mienne, c'est d'être ferme et capable de porter les valeurs de la République.

Merci

Restez connecté