Déclaration à l’occasion de la visite de l’entreprise BERNARDS CONTROL à Pékin

Je suis en Chine pour deux objectifs.

Un objectif politique parce que la Chine et la France sont deux puissances qui comptent à l’échelle du monde. La Chine est la 2ème puissance économique, la France la 5ème. Nous sommes membres du Conseil de sécurité, nous portons certains principes dans les relations internationales qui peuvent être utiles pour sortir d’un certain nombre de conflits. C’est la première raison : conforter la relation politique entre la France et la Chine.

Le second objectif est de rééquilibrer le commerce extérieur entre la France et la Chine. Il y a 26 milliards de déficit commercial et ceci depuis plusieurs années. Ce n’est pas acceptable. Il ne s’agit pas de réduire notre présence, il s’agit au contraire de l’amplifier. C'est-à-dire de faire en sorte que nous puissions, nous, être davantage sur le marché chinois, l’ouvrir… Je vais m’efforcer de convaincre les autorités de le faire, souhaiter que la Chine développe encore son économie et sa demande intérieure, soutienne la croissance, internationalise sa monnaie. C’est très important car la Chine ne peut pas vivre avec une monnaie qui ne serait pas conforme à ce qu’est sa puissance économique aujourd’hui.

Je vais aussi lancer un message aux Chinois pour qu’ils viennent investir en France, créer de l’emploi en France et aux entreprises françaises pour qu’elles viennent également commercer avec les Chinois, s’installer en Chine. Mais à la condition de créer de l’emploi en France ! C’est la raison pour laquelle je voulais venir sur ce site parce qu’il est exemplaire. C’est une PME qui est devenue une entreprise de taille intermédiaire. C’est une entreprise qui peut exporter, qui a la capacité technologique et qui crée des emplois en France en étant présente sur le marché chinois.

Enfin, il y aura aussi des discussions sur ce qui peut poser des problèmes. Il y en a aussi en Chine, les questions des droits de l’Homme et les enjeux de puissance régionale qui appellent des responsabilités.

Et il y a le grand sujet du réchauffement climatique. Je veux aussi en parler avec les autorités chinoises parce que la Chine est un des premiers émetteurs de gaz à effet de serre. La Chine est consciente des problèmes que cela pose à son territoire, à sa population et au monde entier. Comme la France veut organiser la « conférence climat » en 2015, cette question sera également abordée.

C’est un voyage très important. Important sur le plan politique, déterminant sur le plan économique – car je veux rééquilibrer le commerce extérieur et installer cette politique dans la durée. Important, aussi, pour la planète car nous allons parler du réchauffement climatique.

Restez connecté